La Tribune

Volkswagen, champion du monde de la profitabilité

Volkswagen archi-rentable face à Ford, General Motor et Renault / Photo Reuters
Volkswagen archi-rentable face à Ford, General Motor et Renault / Photo Reuters
Alain-Gabriel Verdevoye  |   -  436  mots
Le constructeur allemand est une véritable cash-machine. Son bénéfice net record de 2011 de 15,4 milliards d'euros est sept fois plus élevé que celui de Renault et vingt-cinq fois supérieur à celui de PSA!

Ou s'arrêtera-t-il? Tout sourit aujourd'hui à Volkswagen. Le premier groupe automobile européen a annoncé ce vendredi 24 avril un bénéfice net (part du groupe) record de 15,4 milliards d'euros au titre de l'an dernier, un résultat plus que doublé par rapport à 2010. Cette forte croissance s'explique toutefois en partie par la consolidation dans ses comptes du fabricant de poids-lourds MAN en novembre.

Le profit opérationnel atteint 11,3 milliards d'euros, en hausse de 57,8%, tandis que le chiffre d'affaires a bondi de 25,5% à 159,3 milliards. Du coup, le consortium germanique propose un dividende de 3 euros par action ordinaire (2,20 euros au titre de 2010) et de 3,06 euros par action préférentielle (contre 2,26 euros). Malgré ces résultats historiques, la bourse s'est montrée déçue. Confiante dans l'invincibilité du consortium germanique, elle attendait mieux! Les résultats détaillés seront annoncés le 12 mars.

Le premier constructeur mondial en 2018

Le groupe, qui comprend les marques Volkswagen, Audi, Seat, Skoda, Bentley, Lamborghini et Scania (poids-lourds), a écoulé 8,3 millions de véhicules l'an dernier, en  hausse de 14,7%. C'est la première fois qu'il dépasse la barre des 8 millions d'unités. Volkswagen s'est classé au deuxième rang mondial l'an dernier, doublant Toyota. GM est toutefois devant. La marque Volkswagen proprement dite a enregistré des volumes record l'an passé, tout comme Audi et Skoda. Le groupe dans son ensemble a enregistré une belle performance en Europe de l'ouest (+7%) et en Allemagne (+11,4%). Il a cartonné en Chine (+17% à 2,25 millions d'unités!), où il vend deux fois plus qu'en Allemagne. Il a également percé aux Etats-Unis (+23%), mais aussi en Russie (+75%) et en Inde (+110%). 

La firme germanique compte cette année faire mieux que la progression du marché mondial. Elle veut devenir le premier constructeur auto mondial en 2018 avec plus de dix millions d'unités annuelles. Pour cela, il investit massivement, avec plus de 62 milliards d'euros escomptés sur cinq ans. 

Le champion de la profitabilité

Volkswagen a affiché un résultat net l'an dernier, qui se révèle être le triple de celui de Ford  (7,8 milliards de dollars hors gain exceptionnel, soit 5,7 milliards d'euros)! C'est aussi bien mieux que GM, qui a annoncé pour sa part un profit net de 7,6 milliards de dollars (5,8 milliards d'euros). Renault  a engrangé, de son côté, à peine 2,14 milliards. Et encore, à ce résultat  l'allié Nissan a contribué pour 1,33 milliard. Quant à PSA, il a enregistré un petit gain inférieur à 600 millions. Le constructeur de la célèbre Golf est vraiment bien parti. Après l'acquisition de MAN, dont il détient désormais la majorité du capital, Volkswagen a aussi l'intention de boucler son rachat de... Porsche.

Réagir

Commentaires

gerardc27  a écrit le 27/02/2012 à 9:20 :

WW a effectivement le vent en poupe actuellement et le mix produit de PSA n'est pas bon si l'on compare. Par contre je pense que Renault/Nissan a trouvé le sien lui qui est désormais mondialisé avec ses 8,1 millions de véhicules vendus. Cependant on ne peut obliger les consommateurs français à acheter français malgré eux. Le bon feflexe "nationalisme" du consommateur ne se décrète pas et le tropisme allemand actuel des français est aussi le reflet d'un malaise général plus profond qu'on ne le pense.

Observateur  a écrit le 25/02/2012 à 17:27 :

Le snobisme de beaucoup de Français nous coûte collectivement beaucoup plus cher qu?on ne l?imagine ...
Importer plus d?un million d?automobiles, quand on a une grande industrie automobile de qualité avec tout ce qui tourne autour, c?est creuser la tombe de l?emploi en France, et quand on pense qu?on a déjà près de trois millions de chômeurs c?est vraiment faire preuve d?égoïsme !

JP  a écrit le 25/02/2012 à 13:35 :

il ne faut pas tomber ds la germanomania, mais avec du recul ça peut se soigner: à tous les contempteurs du"modèle" d'outre-Rhin, allez vous y promener les yeux et les oreilles bien ouverts et on en reparlera, par ex à Berlin Kreuzberg ou Wuppertal et je ne parle pas de Zwickau...

Ben voilà  a écrit le 24/02/2012 à 17:56 :

La messe est dite....

VW42  a écrit le 24/02/2012 à 16:49 :

Une belle leçon pour nos marques françaises !

i.preda  a écrit le 24/02/2012 à 15:46 :

Oui et puis quand même, quand on connait le service après vente Peugeot, on n'a qu'une envie, c'est d'acheter allemand !!!

gerard  a répondu le 25/02/2012 à 0:30:

pourtant le service client est déplorable aussi, vous verrez bien le jour ou vous aurez un souci avec une VW

Skaori  a écrit le 24/02/2012 à 15:38 :

Il faut cependant comparer ce qui est comparable. En effet, VW a un plus gros bénéfice que PSA. Mais reprenons les chiffres :

Chiffre d'Affaire groupe VW : 160 Milliards d'?
Résultat Net du groupe VW : 11.3 Milliards d'? soit 7% du CA

Chiffre d'Affaire groupe PSA : 60 Milliards d'? soit presque 3 fois moins que VW
Résultat Net du groupe PSA : 1.3 Milliard d'? (et non 600 Millions écrit dans l'article qui ne prend en compte QUE la division automobile) soit 2.2% du CA

Alors effectivement, 2.2% c'est moins que 7% mais c'est ce chiffre qui est important. On peut vendre des millions de voiture, avoir un grooooos CA mais perdre de l'argent (voir GM, Fiat, ...). La moyenne acceptable est 3%, mais 2.2% par ces temps de crise ce n'est pas si mal.

PS : je ne comprends pas bien tous ces commentaires à la noix sur les grandes écoles, je vous rappelle un principe de base d'économie : on ne créé pas de valeur ajoutée si l'on éduque pas des gens qui auront des idées et créerons des moyens pour les mettre en oeuvre. Et seule la valeur ajoutée peut permettre à un pays de croître. Alors le système des grandes écoles n'est pas parfait mais il a le mérite de reprendre ce principe.

PPS : je ne travaille ni pour PSA et ne sort pas d'une grande école !

sl91  a répondu le 24/02/2012 à 19:34:

Skaori,
Ce que je voulais dire sur les grandes écoles, c'est que la france gagnerait beaucoup à intégrer des personnes ayant des parcours différents dans le management des entreprises de cette taille. Je travaille dans le système éducatif supérieur et je peux dire que lorsque je rends (régulièrement) visite à PSA ou Renault à Guyancourt, la plupart de mes interloculteurs sont de formation ingénieur...et très souvent de la même école.
Le système Allemand est sensiblement différent. Il est basé sur le talent réel des personnes et non pas sur leur CV uniquement. Cela fait une très grosse différence.
Et puis, que dire de la vétusté des usines PSA comme celles de Belfort. J'y suis entré. On se croirait dans un remake des Misérables de Victor Hugo. J'ai eu la chance de visiter les usines d'assemblage de VW à Wolfsburg (tout le monde peut le faire, cela vaut le détour). Les chaines de montages sont d'une netteté et d'une propreté. On croierait qu'il s'agit d'un hangare d'assemblage de satellite.
Bonne soirée

M'enfin  a répondu le 24/02/2012 à 20:59:

vos explication sont longues et inutiles:
- Les résultats de VW sont excellents.
- Ceux de PSA ne sont pas terribles.

C'est tout. J'imagine que le salaire du PDG de VW doit être au moins 3 fois celui de PSA à la vue des résultats non?
En tout cas, il le mérite.

Observateur  a écrit le 24/02/2012 à 15:37 :

Le succès des Allemands commence en Allemagne, car les Allemands achètent avant tout allemand. Après c'est évidemment plus facile pour leurs entreprises de vendre à l'étranger ...
En France, même les entreprises publiques achètent étranger (voir par exemple l'énorme contrat des trains franciliens attribué par la SNCF à Bombardier au détriment d'Alstom).
1 voiture sur 3 vendue en France est allemande, et absolument aucune n?est fabriquée en France ( à part la Smart !). *
Quand les Français cesseront de se précipiter sur les voitures allemandes, ils mériteront d?avoir davantage d?usines (et de travail) en France.
En attendant ce jour, c?est tous les Français qui continueront à payer dans leurs impôts pour les chômeurs et la dette qui résultent de ces importations massives, résultat d?un certain snobisme et d?une volonté de paraître malin ?
* Quand à Toyota, un seul modèle est assemblé en France: la Yaris



sl91  a répondu le 24/02/2012 à 19:22:

J'ai séjourné plusieurs fois dans les pays du golf (Dubai, Abu dhabi et Oman) pour des raison professionnelles. On y voit beacoup de voitures japonaises, essentiellement Toyota et...devinez quoi, un sacré paquet de voitures allemandes et toutes les marques sont représentées de manière très significative. Sans exagérer, j'ai dû apercevoir une seule fois une auto française à Muscat (Oman) ... cela devait probablement être la voiture de fonction de l'ambassadeur de France...A bon entendeur

Julien  a répondu le 24/02/2012 à 21:02:

Bombardier a totalement développé et produit le Transilien en France (Crespin). Soit autant voire plus qu'Alstom...

Gumball  a écrit le 24/02/2012 à 15:36 :

Notre système de management est totalement bidon et has been (tout comme nos politiques), ayant travaillé dans l'industrie automobile je peux en témoigner!

Messieurs les décisionnaires, au lieu de passer votre temps à vous masturber derrière des

feuilles Excel remplies d'indicateurs, de matraquer vos fournisseurs jusqu'à leur mort par excès

d'ego, d'embaucher vos collaborateurs grâce au diplôme ou au copinage, mettez en avant la

COMPETENCE et exacerbez-la au sein de vos troupes!!

Pas étonnant que nos constructeurs nationaux sortent des produits fades qui ne font pas envie à

côté des productions germaniques (même si l'on constate de gros efforts menés par PSA sur le segment haut-de-gamme).

Dans une époque où la qualité est le maître-mot, quand on met 40.000? dans une voiture, on préfère rouler en Audi qu'en Renault, pourquoi?

L'image de marque, voilà tout.
Messieurs les constructeurs vous avez complètement détruit l'image de vos marques par un manque de Qualité et de Style évident...

En déployant un modèle de management basé sur la COMPETENCE plutôt que l'étiquette, nous pourrions peut-être revenir sur le devant de la scène...

Mais bon, il est tellement plus simple de virer des ouvriers quand ça va pas terrible, que se remettre en question et bouger son gros cul de son fauteuil en cuir.

Vive la France!!

Bien dit ce bon sens  a répondu le 24/02/2012 à 16:52:

"Gumball" vous avez raison nous adhérons totalement : " les décisionnaires, au lieu de passer votre temps à vous masturber derrière des feuilles Excel remplies d'indicateurs, de matraquer vos fournisseurs jusqu'à leur mort par excès d'ego, d'embaucher vos collaborateurs grâce au diplôme ou au copinage, mettez en avant la COMPETENCE et exacerbez-la au sein de vos troupes!! ""

Copier/coller  a écrit le 24/02/2012 à 15:32 :

Le syndicat IG Metall réclame une augmentation de 6,5 % des salaires des employés allemands de Volkswagen (dans ses usines et sa filiale financière). C?est la première fois depuis 20 ans que l?IG Metall réclame une augmentation similaire dans l?industrie de la métallurgie et de l?électronique et chez Volkswagen.

Les français sont écrasés par la recherche de la perfection allemande  a écrit le 24/02/2012 à 13:27 :

No comment, l'euro a joué en faveur des allemands, mais pas seulement, puisque les allemands (hors implantations pays de l'Est) paient leurs ouvriers et ingénieurs bien plus cher que les constructeurs français, donc c'est simple, la qualité, le design, la rigueur, l'effort permanent, un bon management, l'effort encore, l'association de tous les étages pour l'amélioration permanente...donc l'opposé du style de direction français, voilà ce que ça donne.

d'accord  a répondu le 24/02/2012 à 14:27:

+1

clio  a répondu le 24/02/2012 à 14:53:

En France,trop de chefs,sous chefs,sous sous chefs, bref de personnes qui ne produisent pas,trop d'administratifs,trop de syndicats ETC... nous avons abandonnés les voitures de luxe qui paient et que l'on EXPORTE.

ah?  a répondu le 25/02/2012 à 16:51:

je savais pas que les roumains et les slovaques qui fabriquent les pièces volkswagen, audi, etc étatient payés plus cher que des francais!

lechat  a répondu le 26/02/2012 à 3:12:

Je ne saisis pas trop bien en quoi l'euro a joué en faveur des Allemands . Les Français ont toujours dit qu'un euro fort nuisait à la compétitivité et à l'exportation. Les Allemands de VW prouvent le contraire en vendant en euros des voitures produites en Allemagne donc en zone euro !

lecteur69  a écrit le 24/02/2012 à 12:49 :

La stratégie allemande du haut de gamme paye, Skoda reprend les pièces Volkswagen et hop on recycle avec de la qualité.

chuchill  a écrit le 24/02/2012 à 12:39 :

ca va donner des idees d'impots a sarko et hollande, tt ca...

sl91  a écrit le 24/02/2012 à 12:21 :

Et oui, on voit la l'échec évident du système des grandes écoles, spécialité franchouillarde...et qui produisent les mêmes abrutis convaincus aux même postes de responsabilité et qui fonctionnent de la meme manière depuis 1960-1970. Un vrai drame dont on ne voit pas le bout.

Bravo  a répondu le 24/02/2012 à 13:06:

"sl91" dresse un parfait bilan, quelle tristesse ces grandes écoles de bons à rien et de mauvais à tout, de prétentieux et carriéristes capables de marcher sur père, mère, enfants et petits enfants pour assouvir leur soif d'argent "capté" en se prélassant dans leurs bureaux luxueux et passant leur temps dans des voyages inutiles et ruineux qui n'ont rien de professionnels amis ne sont que des voyages de gloriole et de confort, de train de vie de rois et de reines.

Yves  a répondu le 24/02/2012 à 13:28:

si91 et Bravo, Quels préjugés vous avez sur les grandes écoles ! De plus, votre commentaire est hors sujet...

Fil  a répondu le 24/02/2012 à 14:29:

Et oui ... les Allemands ont l'immense chance de ne pas avoir de Grandes Écoles (qui n'ont grandes que le nom)...

Stratégie  a écrit le 24/02/2012 à 11:53 :

VW a une stratégie payante depuis 10 ans. En France nous avons les stratèges auto-proclamés, dessortes d'auto-margoulins qui se trompent depuis 10 ans avec la bénédiction des Jospin, Raffarin, De Villepin, et notre Fillon brouillon national avec ses sous ministres stagiaires ignares de l'indsutrie Novelli, Estrosi, Besson ... qui sont en adoration devant Ghosn, Pelata, Tavarez ... il ne faut pas oublier les impuissants Parlemenataires qui ont approuvé la désindustrialisation sans bouger un cil, mais en oubliant d'ovrir leur porte monaie pour toucher ...

Réalité d'aujourd'hui  a répondu le 24/02/2012 à 12:18:

+1.

Je suis d'accord avec Stratégie, très bon résumé.

psallemand  a répondu le 24/02/2012 à 13:30:

PSA a eu une stratégie entre 1997 et 2007, mais elle a marché jusqu'en 2005. Si le groupe n'avait pas gonflé ses coûts fixe en misant sur un succès ultérieur qui tardait à s'affirmer, il se porterait très bien aujourd'hui... à part l'épisode Streiff, et les débuts peu prometteurs de l'ère après.

Après 2007, ils se sontt remis à copier des produits des autres, du groupe Volkswagen notamment. Il s'avère que les clients préferent l'original à la copie.

Morale: il faut savoir qui on est, et faire bien ce qu'on sait faire.

Noel  a répondu le 24/02/2012 à 14:43:

En tout cas chez PSA ya bp de fonctionnaires soit 16h ils partent soit a partir 16h ils commencent a faire semblant de travaillés
D'autres font du business avec les fournisseurs, et les boites de prestation
Enfin certains sont en expat à étranger dans des usines psa depuis presque 10 ans (pistonné) avec toutes les avantages qui leurs sont attribués

Suisse et paradis fiscaux  a répondu le 24/02/2012 à 15:17:

Pour les familles Peugeot, à 16h ils doivent se lever en Suisse pour relever les compteurs et ensuite sortir dans un grand restaurent avec un banquier pour décider du placment des revenus des salariés smicards et des intérimaires sous-smicards.

christophe  a répondu le 24/02/2012 à 15:50:

Bonjour,

Je suis fonctionnaire et mon travail ne s'arrête pas à 16h00 !! désolé nous sommes en 2012, la fonction publique d'Etat a bien changé.