La Tribune

Opel débauche chez Volkswagen pour se redresser

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Alain-Gabriel Verdevoye  |   -  257  mots
Le conseil de surveillance de la filiale de GM en crise va chercher le... directeur de Skoda en Chine. A charge pour le nouveau responsable des ventes de remonter la part de marché.

Le conseil de surveillance d'Opel, réuni ce mercredi, a annoncé la nomination d'un nouveau patron des ventes, pour tenter de redresser la situation. Alfred Rieck, 55 ans, jusqu'ici directeur en Chine de la marque Skoda (groupe Volkswagen), prendra ses fonctions de responsable des ventes, mais aussi du marketing et du service après-vente de la filiale allemande de GM à partir du 1er juillet, selon un communiqué.

Redresser les ventes

Une tâche écrasante, car Opel voit sa part de marché régresser depuis des années. Elle s'est établie à 6,1% du marché européen sur les deux premiers mois de 2012, avec sa marque-soeur britannique Vauxhall (7,3 % en 2011 hors utilitaires à 989.260 unités et ... plus de 10 % il y a dix ans).

Bras  de fer social en vue

Le conseil de surveillance d'Opel se réunissait , alors que la maison mère américaine fait pression pour que le constructeur réduise ses co$ûts . En 2011, les activités européennes de GM ont perdu 747 millions de dollars (résultat opérationnel). Opel, qui a déjà sacrifié 8.000 emplois et fermé le site berge d'Anvers, s'était engagé fin 2009 à ne pas fermer d'usines d'ici 2014. Mais, après? Les syndicats sont particulièrement inquiets pour l'avenir des sites de Bochum en Allemagne (3.200 salariés) et d'Ellesmere Port au Royaume-Uni (2.100 salariés).  Opel assure ce mercredi vouloir poursuivre le dialogue avec les représentants du personnel concernant sa énième restructuration, aucune décision n'ayant été prise sur le sujet par son conseil de surveillance ce jour.GM s'est allié à PSA fin février.

 

Réagir