Auto : le traité de libre-échange Europe-Corée fatal aux européens

 |   |  910  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Depuis les accords de juillet 2011 entre Bruxelles et Séoul, les importations de voitures coréennes sur le Vieux continent ont bondi de 77%. En revanche, la Corée impose de subtiles barrières non tarifaires aux véhicules étrangers. Les constructeurs européens redoutent les accords en préparation avec le Japon et l'Inde.

Haro sur la Corée. Le traité de libre-échange signé entre l'Union européenne et la Corée du sud l'été dernier est une catastrophe pour l'industrie automobile du Vieux continent... et une aubaine pour celle du Pays du matin calme. Les chiffres sont éloquents. Sur les deux premiers mois de 2012, les exportations de véhicules du Vieux continent vers la Corée ont chuté de 13% à 12.105 unités (par rapport à janvier-février 2011). Dans le même temps, l'Union européenne a importé 79.935 véhicules de Corée, en hausse de 78% ! Et ce, selon les statistiques douanières coréennes. Le rapport est donc quasiment de 1 à 8, au détriment...des Européens. En valeur, la disproportion est toutefois un peu moins caricaturale, de 1 à 2,5. En effet, les quelques voitures européennes importées en Corée sont des modèles de très haut de gamme à prix élevé, essentiellement de marque germanique.

Déséquilibre flagrant

Sur une plus longue période, entre juillet 2011, date de la signature des accords, et fin février 2012, l'industrie auto coréenne a accru de 77% ses exportations vers l'Europe (en comparaison de la même période un an auparavant) à 303.557 véhicules... Six fois plus que le nombre de voitures européennes entrées dans la péninsule coréenne. Or, "avant le traité, les coréens n"exportaient que quatre fois plus qu'ils n'importaient d'Europe. Le déséquilibre s'est donc renforcé",  souligne-t-on chez PSA, qui a immatriculé 2.900 voitures seulement en Corée l'an dernier. Les chiffres douaniers n'incluent pas, bien sûr, les véhicules de marque coréenne vendus en Europe et produits en Slovaquie (Kia) ou en République tchèque (Hyundai).

Barrières non tarifaires

"La Corée maintient des barrières non tarifaires comme des normes de sécurité et d'anti-pollution spécifiques. Ca oblige a modifier les véhicules que nous vendons en Corée. Le surcoût est acceptable pour un haut de gamme mais pas pour un modèle de grande série. Ca renchérit la voiture", explique Wolfgang Schneider, vice-président des affaires gouvernementales de Ford Europe. Et ce, alors que les normes européennes sont reconnues (presque) partout dans le monde, y compris en Russie ou en Chine. Mais pas au Japon, en Inde ou aux Etats-Unis. Il y a aussi les barrières... non avouées. « Les flottes gouvernementales ou para-gouvernementales, qui représentent 50% du marché, n'achètent jamais de voitures importées », précise Wolfgang Schneider. "En Corée, quand vous achetez un véhicule de marque étrangère, vous subissez aussitôt un contrôle fiscal... ", renchérissait récemment, pour sa part, Christian Klingler, directeur des ventes et du marketing du groupe Volkswagen.

Traité inégal

Christian Klingler rejoint d'ailleurs Sergio Marchionne, administrateur délégué de Fiat et président actuel de l'ACEA (Association des constructeurs européens d'automobiles) sur la nocivité pour l'industrie automobile de ce traité de libre-échange signé sans contrepartie. "Ce traité signé par Bruxelles est-il intelligent? Probablement pas. (...) Bruxelles ne peut pas ne pas défendre le tissu industriel européen", s'insurge le dirigeant du constructeur allemand.

Renault peut importer des Koleos et Latitude

Cependant, tous les Européens ne sont pas perdants dans ce traité. Mercedes ou BMW écoulent des voitures en Corée, alors que les coréens ne les concurrencent pas directement en Europe. Renault fait, quant à lui, entrer sans droits de douane des Latitude et Koleos... fabriquées à Busan (sud de la Corée) ! L'américain GM en profite aussi pour écouler sur l'Ancien continent des Chevrolet « made in Korea ».

Traités en préparation avec le Japon et l'Inde

Obligés d'avaler le traité avec la Corée, les constructeurs du Vieux continent mettent maintenant en garde contre les actuelles négociations pour des accords similaires avec l'Inde et le Japon.  "L'Inde réduirait les taxes de 105 à... 70%" indique PSA, qui juge la proposition tout-à-fait insuffisante. "Le gouvernement indien accepterait de diminuer les droits de douane proprement dits sur l'automobile de 60 à 30%. Les autres taxes locales ou régionales, s'appliquent, elles, à tous les véhicules, locaux ou importés. L'Europe passerait dans le même temps de 6,5% aujourd'hui à 0%. Et  Bruxelles est d'accord", constate tristement un expert de l'industrie automobile.  "Ce serait très déséquilibré", renchérit PSA. Pas question donc, s'insurgent les constructeurs du Vieux continent ! Autre traité en préparation, celui avec le Japon, lequel se veut de bonne foi puisque l'achipel n'impose pas aujourd'hui de droits de douane sur les véhicules importés.

Il ne faut pas recommencer

Seulement voilà. C'est une sorte de leurre. Car, comme en Corée, il y a des obstacles non tarifaires. Tokyo pratique allègrement le principe des... normes techniques uniques, qui, là aussi, obligent les étrangers à mettre en conformité leurs véhicules, ce qui les renchérit. Ben voyons ! Et ici se pose également le problème des flottes gouvernementales et para-gouvernementales qui interdisent tacitement l'acquisition de modèles importés. Subtil. D'ailleurs, le Japon "importe 150 000 véhicules par an d'Europe, principalement du haut de gamme, tandis qu'il en exporte un million vers le Vieux continent", précise Ford Europe. "Il ne faut plus qu'on refasse ce qu'on a fait avec la Corée",  plaide Christian Klingler. "Nous craignons que ce ne soit pareil ",  s'inquiète PSA. Les constructeurs européens ne perdent pas, néanmoins, tout espoir. "Nous travaillons avec Bruxelles", indique laconiquement un constructeur...
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/05/2012 à 14:23 :
L'histoire européenne n?est nullement une histoire philanthropique vers l?Asie ou l?Afrique; bien au contraire!!! J'ai donc du mal à croire que l'Europe signe des traites où ils ne sont pas bénéficiaires! Alors, arrêtons de pleurer!!
a écrit le 07/04/2012 à 23:10 :
Qui sont ces cons "représentatifs" du peuple européen? Qui les nomme? Qui cautionne leur travail? On est dingue en Europe. Comme la graisse animale dans le chocolat.... Belle Europe.... incapable de préserver ses intérêts. Ah le boulot!!!
a écrit le 05/04/2012 à 23:13 :
L'article sur le Brésil est aussi très intéressant en terme de protectionnisme , on peut y lire : "Ce fut enfin l'engagement du gouvernement brésilien à acheter en priorité des produits "made in Brazil", même s'ils étaient de 25% plus chers aux produits étrangers." ... sans compter les prêts gouvernementaux à taux préférentiel aux entreprises ... Encore une illustration des faits : 1- ce sont ceux qui sont les plus protectionnistes qui réussissent , 2- le dogme divin libéral qui voudrait que le protectionnisme tue l'économie est factuellement mis en défaut quoiqu'en dise certains, 3- mais ces pays savent très bien nous faire ouvrir notre marché avec des accords de pseudos "libre échange" ....
a écrit le 05/04/2012 à 22:07 :
Questions osées : qui sont les cons? et surtout les chômeurs?
Il parait que l'UE et les différents gouvernants sont aux manettes mais au fait en politique une manette c'est quoi une vision de sa personne????
a écrit le 05/04/2012 à 20:11 :
Les lubies protectionnistes mobilisent toujours autant les marxistes. Autrefois, ils montaient des miradors et des barbelés pour empêcher les peuples soumis brutalement de s'échapper. Aujourd'hui, ils veulent ériger des barrières en papier, tout aussi brutales, pour s'attaquer à nos libertés. Au fond, ils n'ont pas changé d'un iota et ils ont oublié de changer de siècle : ils haïssent toujours autant la liberté.
Réponse de le 05/04/2012 à 21:58 :
C'est les Japonais qui mettent en place des règles techniques uniques et a leur avantage, les Coréens qui déclenchent un contrôle fiscal a tout acheteur de voiture étrangère !!! C'est qui les protectionnistes que tu attaques ???? De qui parles tu ??? Pourquoi être les seuls a être les dindons de la farce ??? Toi visiblement tu aimes cela mais j'espère que la majorité des français arrêterons de se laisser enf.... même sous couvert de pseudos règles libérales divines !! Les Chinois sont ceux qui réussissent le mieux dans l'économies actuelle et ce sont pourtant les plus protectionnistes ... comme les américains , les Japonais et la majorité des autres !!!!!
Réponse de le 05/04/2012 à 23:00 :
Que des gouvernements fasse n'importe quoi contre leurs peuples, ici ou là dans le monde, ne justifie pas que nous subissions les mêmes limites à nos libertés. Quand nous importons leurs produits, nous importons le meilleur d'eux-mêmes et nous en profitons confortablement, mais eux, ces idiots protectionnistes, sont obligés de renoncer à nos meilleurs produits ! Qu'ils soient protectionnistes est leur problème, pas le nôtre. Le protectionnisme réclamé par certains, soi-disant pour protéger l'Europe, se ferait contre les peuples d'Europe, contre nos libertés. Quant à la Chine, on en reparlera quand elle aura explosé en plein vol...
Réponse de le 05/04/2012 à 23:22 :
Oui et Bizarrement les Européens qui sont les moins protectionnistes sont ceux qui ont la croissance la plus faible ... Bref les faits montrent le contraire du discours libéral de base ...
a écrit le 05/04/2012 à 18:08 :
Pourquoi pleurer? Qui est allé chercher ces fonctionnaires soi disant incapables? et qui leur a donné délégation? je pense que cet article ne dit pas toute la vérité...il y a forcément en Europe quelqu'un qui se gave!
Réponse de le 05/04/2012 à 23:41 :
Les importateurs , qui se font très facilement d'excellentes marges (Auchan, Carrefour et autres ...) , alors que le moindre industriel peine a se faire 5% de marge ... Et les importateurs sont gagnants a tous les coups car ils vendent (toujours avec d'excellentes marges) , aux travailleurs comme aux chômeurs ...
a écrit le 05/04/2012 à 13:51 :
rien d'étonnant dans tout ça les japonnais pratiquaient déjà de la sorte dans les années 60, en commençant à nous inonder d'appareils photos caméras, et autres gadgets électroniques, non seulement ils créaient des normes farfelues pour nous empêcher d'exporter chez eux, mais lorsqu'on s'alignait à leurs normes, elle avait bizarrement changées depuis la nuit dernière, mais on n'a pas appris la leçon et l'Europe ne fait pas mieux, nous sommes décidément des pigeons sur le marché international on se fera toujours avoir, et surtout ne pensez pas que c'est que nos produits soit mauvais, bien au contraire et c'est cela qui leur fait peur, que les gens y prennent goût.
a écrit le 05/04/2012 à 12:45 :
La Commission a décidé de cela dans notre dos sans demander aux gens concernés
On ne s'en sortira pas uniquement par l'innovation comme il est montré dans cet article http://www.marianne2.fr/Photovolcaique-l-innovation-ne-suffit-pas-pour-etre-competitif_a216814.html
Pour ceux qui pensent que le protectionnisme est nécessaire pour notre pays, nous lançons une Initiative Citoyenne Européenne (action juridique officielle) pour demander un protectionnisme européen sur le site http://www.signezpourunprotectionnismeeuropeen.fr/

Cette initiative comprend toute une partie développement durable

avec le soutien de Jacques Sapir, Jean Luc Gréau , Hervé Juvin,?



Le Forum Démocratique
Réponse de le 05/04/2012 à 13:17 :
Je rejoins un autre commentaire qui pointe qu'être pour le protectionisme c'est privilégier l'élite plutocratique locale, les copains du pouvoirs, grand patrons du CAC40 et ex-ENA, et de la part d'un électeur de gauche ou libéral, c'est complètement contradictoire de souhaiter le protectionnisme. A moins d'être de droite et de vouloir protéger le pouvoir de quelques magnats et continuer à prendre les consommateurs pour des PIGEONS.
Réponse de le 05/04/2012 à 13:39 :
@ttt et si être pour le libre échange c'était être pour une ploutocratie internationale (organismes internationaux avocats internationaux et dirigeants de très grandes entreprises) Au moins si c'est au niveau local on sait où "râler" tandis qu'avec l'international il n'y a même plus d'interlocuteur! est-ce vraiment un progrès?
Réponse de le 05/04/2012 à 16:06 :
Juste 9 pays,ca signifie qu'on abandonne les autres? C'est deja un debut,j'esperes que les autres pays membres de l'ue(et pas de la zone ue et qui en profitent,ex:R-U) pourront y etre integre
Réponse de le 05/04/2012 à 20:06 :
Pouvoir râler comme but dans la vie : ça doit être bien triste et ennuyeux. Pas étonnant que certains des adeptes de ces thèses idiotes finissent par envisager l'autolyse.
Réponse de le 05/04/2012 à 21:53 :
Bravo GABUZO !!! les libéraux voudraient nous faire croire que les multinationales sont forcement plus "compétentes" pour gérer notre futur que des politiques élus (quelque soit leur compétences) ...dans ce cas d'ailleurs pas besoin de France ni même d'Europe .... laissons les multinationales gérer nos pays ...
a écrit le 05/04/2012 à 12:44 :
Toujours les joies de l'Europe. de plus Hyundaî et Kia sont des constructeur européens puisqu'ils fabriquent en Slovaquie etc. La prochaine étape ce sera l'accord avec les chinois qui vont bientôt être producteur Européen avec leur constructeur qui va avoir une usine en Bulgarie. La solution est parait-il européenne comme le disent tous les hommes politiques dit "raisonnables" il faudra aller expliquer cela aux salariés des usines européennes des constructeurs européens qui vont perdre leur emplois dans les prochaines années (et avec eux tous les sous-traitants) Vive l'Europe comme le dit Bayrou qui prone le produire français il y a comme une contradiction il me semble!
Réponse de le 05/04/2012 à 21:48 :
Les chinois ont commencé a produire en France (enfin "produire" , assembler plutôt ...) et sans avoir a créer un joint de ventrue à 51% Européen comme ils nous obligent à le faire chez eux ... "réciprocité" disait Sarko ?
Réponse de le 09/04/2012 à 21:33 :
commencé a produire en Europe pardon .... en Europe de l'Est
a écrit le 05/04/2012 à 11:59 :
Oui enfin l'elephant blanc dans la pièce reste quand même le deficit patent de competitivite des industries europeennes "latines" où les salaires minimum, le manque de mobilité et de flexibilité de la main d'oeuvre rendent les modèle ineportables... c'est un peu facile de se cacher derriere les normes techniques et les droits de douanes et les flottes publiques...
Réponse de le 05/04/2012 à 16:15 :
Le salaire minimum?....Au portuugal il est de 565e.En lettonie,littuanie,estonie(en recession,dans une situation grave) il tourne autour de 200/300e. Il faut arreter de faire croire qu'il n' ya que sur les salaires que la variable d'ajustement et de competuitivite peut se faire. Les marges?Les Dividendes?Comment est redistribue le pognon tout simplement. Parceque bon,visiblement il n'ya que les salaires des employes qui sont soumis a la diete,ceux des dirigeants la concurence ils ne connaissent pas....CQFD. A partir de la votre argumentaire ne tient pas la route
a écrit le 05/04/2012 à 11:41 :
Les défenseurs du protectionnisme n'ont pas compris l'absurdité de leur position. Le protectionnisme ne consiste pas à empêcher les Coréens (ou d'autres) de vendre leurs produits chez nous mais de NOUS interdire d'accéder aux meilleurs produits du monde entier. Une mesure protectionniste est une mesure dirigée avant tout contre NOUS, elle vise à réduire notre liberté et notre prospérité, simplement pour financer quelques industriels copains du pouvoir et de nous contraindre de force à acheter leurs produits de mauvaise qualité. Au total, ce qu'on ne voit pas, c'est que le protectionnisme conduit systématiquement à ralentir la croissance et à augmenter le chômage, parce qu'il réduit mécaniquement notre prospérité et notre bien-être. Laissons donc le gouvernement coréen agir contre sa population : cela ne nous regarde pas et ne justifie surtout pas que les gouvernements européens s'attaquent à leur tour notre liberté. C'est l'intérêt des populations européennes de lutter pour conserver un marché libre, quand bien même les gouvernements des pays émergents feraient n'importe quoi.
Réponse de le 05/04/2012 à 21:46 :
Tous les pays du monde défendent leur intérêts , c'est une réalité, et tout le monde le voit bien !!! ... seuls quelques hurluberlu nous serinent avec des théories foireuses du genre "il faut ouvrir nos frontières a tous les vents pour que nous puissions accéder aux meilleurs produits du monde" ....
Réponse de le 05/04/2012 à 23:10 :
Ces pays protectionnistes croient défendre leurs intérêts mais ils ne font que ralentir leur développement ou maintenir leurs populations dans la pauvreté. Bref, ils jouent contre eux-mêmes. Notre intérêt clair et sans ambiguïté est de vivre dans le pays le plus libéral et ouvert possible, à l'opposé des thèses collectivistes nationalistes ou internationalistes exploitant les peurs irrationnelles des faibles d'esprit.
Réponse de le 09/04/2012 à 21:34 :
de baratin ...
a écrit le 05/04/2012 à 10:18 :
Un des lobbyiste a du etre le pédégé de Renault afin de pouvoir importer ses koleos et latitude de chez Samsung a zero taxes. On va encore nous ressortir "mais ou est le problème? a partir du moment ou Renault a le centre de Elancourt pour faire de la recherche en France" NUL
Réponse de le 05/04/2012 à 21:43 :
Je ne donne pas 2 ans (si ce n'est déjà fait ou dans le tuyau) pour que Renault ouvre un bureau d'études en Roumanie en Corée ou ailleurs .... D'ailleurs les Renault Coréennes ne sont pas des réussites ... même en Corée alors qu'ils nous expliquaient que si elles étaient moche c'est parce que les français avaient des "gouts de chiotte"s et qu'elles avaient été conçues pour une clientèle étrangère ... clientèle étrangère qui les boudent autant que les français .... comme quoi les bas couts ne font pas tout ... Parfait exemple de mauvaise mondialisation ...
a écrit le 05/04/2012 à 9:51 :
il faut arreter de payer ces gens pour détruire notre économie. que tous ceux qui ont voté cette "ouverture" soient virés et remboursent leur salaire et indemnités.
Réponse de le 05/04/2012 à 10:26 :
Exactement !! Après faut pas s'étonner que Marine propose la sortie de l'Euro. Nous sommes les pigeons du monde entier avec nos bons sentiments et nos principes .... inadaptés.
a écrit le 05/04/2012 à 9:42 :
Les technocrates europeens une fois de plus a la manoeuvre,apres avoir mit la grece a genoux(et bientot l'integralite de l'europe dit du sud) ils signent des accords ou on est toujours perdant.On laisse les portes,les fenetres,le vestibule grand ouvert pendant que les autres mettent des subtilement des barrieres.Nous sommes les dindons de la mondialisation.
a écrit le 05/04/2012 à 9:35 :
Bruxelles a signé cet accord parce que Bruxelles est soumise au lobbying des néo-libéraux et des financiers (les mêmes d'ailleurs). Il s'en foutent que les voitures soient construites en Corée ou sur la lune, ce qui les intéresse ce sont le bénéfices que peuvent générer les sociétés dans lesquelles ils ont des intérêts. Les ouvriers français de l'automobile, ils s'en foutent. Le problème auquel il faut s'attaquer reste prioritairement la finance mondiale. On n'est pas arrivé...
Réponse de le 05/04/2012 à 10:05 :
Et puis les ecrans plats, et puis les implants medicaux, et puis l'electronique ... La Coree est un tres grand producteur de produits a Valeur Ajoutee, ils n'ont pas que l'automobile a exporter. L'Europe baisse encore une fois sa culotte a l'international grace a la corruption des technocrates europeens.
Réponse de le 05/04/2012 à 12:19 :
Peut-être pas de la corruption, mais de l'incompétence et de l'aveuglement idéologique. En tout cas, ils sont graves.
Réponse de le 05/04/2012 à 13:18 :
Vous seriez surpris par le nombre de technocrates disposant de comptes bancaires a l'etranger, le compte de leur "fils, "fille" ou "epouse", tranquillement pour percevoir des interessements a leur vote ou decision. Moi je dis cela en meme temps, je ne dis rien, si les journalistes faisaient reellement leur travail d'investigation ils tomberaient sur de tres belles petites. Notamment les subventions europeennes versees aux entreprises ukrainiennes pour developper les energies renouvelables en Ukraine... Et il y en a tant d'autres ...
a écrit le 05/04/2012 à 9:16 :
C'est vraiment le monde des Bisounours à Bruxelles !!!
a écrit le 05/04/2012 à 8:59 :
Bruxelles, nis de corrompus.
a écrit le 05/04/2012 à 8:47 :
Heureusement que nous avons la commission ! Nous allons pouvoir rouler en TATA à 1000 euros.
a écrit le 05/04/2012 à 8:37 :
tout à fait d'accord avec noon, tous ces arguments sont secondaires, la vrai raison vient du fait qu'un coréen et japonais restera toujours fidèle à se production nationale , c'est leur culture et mentalité.. et tant mieux pour eux.
evidemment en France on est à mille lieux de cette approche, donc faut pas s'etonner à la fin.
Les japonais et corréens ont bien raison.
Réponse de le 05/04/2012 à 21:37 :
Eh oui , et on le voit avec le nombre de commentateurs français qui défendent ces accord complètements "non réciproques" pour reprendre des termes à la mode et Sarko compatibles .... Les Français ne jurant que par les produits Allemands , Américains , Japonais, Coréens et Chinois et vomissant sur tous les produits français ne récupéreront que ce qu'ils méritent ... La pauvreté pour tous car une fois qu'il n'y aura plus d'industries , il n'y aura plus de services , ni de professions libérales , ni de commerçants aisés ... on se tous en guenilles .... tous ....
a écrit le 05/04/2012 à 7:56 :
L'Europe est bien naive...
a écrit le 05/04/2012 à 7:54 :
Cela ne m'étonne pas, voilà encore un belle exemple des fans de cette Europe géré par des débiles diplomés d'une autre époque. Mais bon avec TATA india qui déboule c'est la fin, apparement cela plait aux Français qui vont continuer à croire dans tout ces projets ridicules car totalement inégaux. Allez va c'est vrai l'Europe protège !
a écrit le 05/04/2012 à 7:42 :
Ce traité de libre-échange Europe-Corée a été imposé aux Européens par l'Allemagne qui ne craint pas la concurrence Coréenne puisque spécialisé dans le haut de gamme.
Quand Sarkozy aura compris que les Allemands ne pensent qu'à leurs propres intérêts les choses iront mieux pour nous. La collaboration ne profite qu'aux Allemands, qu'on se le dise.
Berlusconi qui avait essayé de freiner cet accord a été vite liquidé. Il ne plaisait pas à Merkel et a son Vassal Sarko.
a écrit le 05/04/2012 à 6:17 :
Je pense que vous oubliez un facteur important aussi.
la mentalité des gens de ces pays. Un coreen qui aura le choix entre une hyundai et une pageot choisira toujours la hyundai.
Et au japon ce sera la meme chose.
Chose que un europeen ( a part peut etre les allemands), francais est incapable de faire
Réponse de le 05/04/2012 à 9:45 :
c'est en parti vrai. tout dépend de la qualité et du prix de la voiture. si l'étrangère est meilleure et moins chère je crois qu'ils achèteraient l'étrangère, c'est la concurence
Réponse de le 05/04/2012 à 10:30 :
OUI mais c'est loin d'être le cas. les étrangères sont bien plus cheres et puis faut pas oublier qu'ils sont au courant de la désindustrialisation de l'Europe et du chômage grandissant qui va avec ..... ils ne veulent pas de ça chez eux alors ils restent patriotes le plus longtemps possible .... et on ne parle pas de racisme là-bas, c'est naturel. Quelle naiveté européenne !!!
Réponse de le 05/04/2012 à 20:00 :
C'est faux ! Les Coréens et les Japonais sont comme les autres : ils choisissent les meilleurs produits selon leurs moyens, sauf si leur gouvernement réduit la liberté par des barrières protectionnistes artificielles. Le patriotisme économique est de la pure propagande étatiste pour faire accepter des réductions de liberté immorales.
Réponse de le 05/04/2012 à 21:22 :
Tu n'as pas bien lu , gros naïf .... C'est pourtant indiqué qu'ils mettent en place des règles "techniques uniques" ... ou qu'ils déclenchent des contrôles fiscaux aux acheteurs de voitures étrangères ... si on faisait cela en France cela soignerait les acheteurs de grosses allemandes ....
Réponse de le 05/04/2012 à 23:12 :
Dommage de se contredire en moins de deux lignes (dernier commentaire). On dirait que c'est assez grumeleux, là-haut, entre les oreilles.
Réponse de le 09/04/2012 à 21:40 :
"La Corée maintient des barrières non tarifaires comme des normes de sécurité et d'anti-pollution spécifiques. Ca oblige a modifier les véhicules que nous vendons en Corée. Le surcoût est acceptable pour un haut de gamme mais pas pour un modèle de grande série. "
a écrit le 04/04/2012 à 22:59 :
L'Europe prône à mon avis le libre échange de façon assez naïve quand on voit les conditions totalement déloyales dans lesquelles se déroule le commerce mondial. Il sera difficile de faire machine arrière, au risque de déclencher une escalade de mesures protectionnistes, sans compter les dégâts qui auront déjà été occasionnés et l'éventuelle disparition de groupes européens. PSA est un joyau qui ne mérite vraiment pas de disparaître, et pourtant on peut se demander si l'UE ne joue pas cette carte. Ce genre de politique anti-européenne (n'ayons pas peur d'appeler un chat un chat) ne fera qu'attiser le rejet de l'Europe et des pays qui profitent de l'Etat de droit qui règne chez nous. Ne nous étonnons pas que des gens comme Mme Le Pen ou M Mélenchon rassemblent autant de gens ! L'heure est à la défense des intérêts de la plus grande puissance économique du monde, tant qu'elle peut encore le faire. A quand un traité de libre échange pour les voitures importées de Chine ? ...
Réponse de le 05/04/2012 à 2:25 :
Depuis le temps qu'on se demande si tous ces eurocrates sont soit incompétents soit vendus, il serait temps de se demander pourquoi nous gouvernants les nomment. Ce qui est étonnant c'est qu'il n'y a pas une occasion que ces soit disants experts qui viennent doctement nous expliquer la vie, signent en notre nom des abhérations, et ils sont pourtant toujours là, changés d'un poste à un autre. Et quand finalement on s'en débarrasse, c'est pour y placer encore plus nul ou plus vendu.
Réponse de le 05/04/2012 à 19:54 :
PSA n'est certainement pas un "joyau". PSA n'appartient pas à la France mais à ses actionnaires : c'est leur problème, pas celui des Français. S'ils travaillent mal, PSA disparaîtra. Fin de l'histoire ! Il n'y a aucune raison de pénaliser toute la population française avec des mesures protectionnistes pour favoriser les actionnaires de PSA.
Réponse de le 05/04/2012 à 19:54 :
PSA n'est certainement pas un "joyau". PSA n'appartient pas à la France mais à ses actionnaires : c'est leur problème, pas celui des Français. S'ils travaillent mal, PSA disparaîtra. Fin de l'histoire ! Il n'y a aucune raison de pénaliser toute la population française avec des mesures protectionnistes pour favoriser les actionnaires de PSA.
Réponse de le 05/04/2012 à 21:26 :
PSA disparaitra si ils travaillent mal et c'est pour cela que GM a reçu 50 milliards de subventions pour être sauvé et que personne n'a rien dit ... Ahhh ces français qui achètent OPEL , Chevrolet (marques de GM) ... et qui trouvent normal que PSA disparaisse parce qu'ils "travaillent" mal alors que leurs voitures sont parmi les plus attrayantes du marché ( j'ai changé mon Audi A3 par une DS4 et je suis très content de ma DS4!)
a écrit le 04/04/2012 à 22:18 :
L'Europe des technocrates et des libre échangiste va tuer l'économie européenne et l'idée de construction européenne qui sera assimilée au déclin de se continent. Attention!
Réponse de le 05/04/2012 à 2:26 :
Arrêtez de les appeler libre échangistes. Ils ne sont pas pour le libre échange, sinon ils ne signeraient pas traité après traité, des clauses qui nous sont défavorables et ne rendent l'échange libre que dans un sens.
Réponse de le 05/04/2012 à 7:52 :
Le libre échange donne une chance à tout le monde et est juste pour tous.
Il était un peu facile d'avoir des colonies en Afrique et en Asie et de se servir des matières premières et de monter une industrie et de vivre dans le luxe au détriment notamment des pays du sud. Aujourd'hui ces pays du Sud sont devenu indépendant et cherche à participer à l'économie mondiale et essaye aussi de gagner de l'argent afin de pouvoir bien vivre. Cela change la vie pour eux mais aussi pour nous. Il faut changer nos habitudes, nous ne pouvons plus vivre dans luxe en écrasant les autres. La preuve, les pays qui ont fait ce changement, comme l'Allemagne, la Suisse, les Pays-Bas les Pays scandinave etc. s'en sortent très bien. Il faut s'adapter au temps qui change et il faut surtout ANTICIPER les problèmes à venir et il faut TRAVAILLER pour gagner de l'argent.
Réponse de le 05/04/2012 à 8:18 :
@memoire vive : "les pays qui ont fait ce changement, comme l'Allemagne, la Suisse," ...savent surtout beaucoup mieux défendre leurs intérêts en Europe pour que les constructeurs auto français soient plombés au dépend des constructeurs Allemands qui eux pourront exporter plus de leur "Haut de gamme" dont ils ont le monopole et l'avantage de vendre a bas prix grâce à l'Euro (si ils vendaient en Mark , ils seraient 30% plus cher comme il y a 20 ans) .... Bref on est Couillonnés 2 fois !! Et a qui doit on en reconnaitre le mérite ???
Réponse de le 05/04/2012 à 8:30 :
Il n'y a pas que les Allemands qui fabrique du "Haut de gamme", les japonais et coréens aussi, Lexus etc.
La Suisse ne profite pas de l'Europe et le CHF s'est apprécié de 30 % par rapport à l'EUR et USD en 2010 et 2011 et pourtant la Suisse continue à exporter même en Chine et en Inde. La balance commerciale avec ces deux pays est largement en faveur de la Suisse.
Réponse de le 05/04/2012 à 19:50 :
Merci de rappeler ces évidences. Les pays qui exportent mobilisent leurs capitaux et travaillent dur, sans chercher à obtenir les avantages artificiels supposés par les aigris et les envieux. Plus il y a de capital productif, plus on travaille dur, et plus il y a de travail pour tout le monde. En France, on s'acharne à détruire du capital pour produire des... fonctionnaires : pas facile à exporter !
Réponse de le 05/04/2012 à 21:32 :
"Les pays qui exportent mobilisent leurs capitaux et travaillent dur, sans chercher à obtenir les avantages artificiels ", comme l'Allemagne avec l'Euro 30% en dessous de la valeur d'un Deutchmark , et la Chine qui dévalue artificiellement son yuan .... Vous ne seriez pas un peu naïfs les gars ?????
Réponse de le 05/04/2012 à 23:00 :
La Suisse prouve le contraire et l'Allemagne pourrait survivre avec un EUR 30 % plus cher. Ils produisent la qualité et ça n'a pas de prix, exemple l'horlogerie, LVMH etc.
Réponse de le 09/04/2012 à 21:44 :
La Suisse prouve le contraire ??? C'est un paradis fiscal pour tous les riches Européens !! Avec les taxes que cela rapporte en plus (certes plus faibles qu'en France et en Allemagne) ils peuvent baisser celles de leurs produits !!! Bref encore une fois vous tombez sur un exemple d'un pays qui truque les règles du jeu a son avantage !!!!
a écrit le 04/04/2012 à 21:50 :
L'Europe était sensée défendre les citoyens (et donc surtout les travailleurs) Européens ... mais on a la parfaite illustration de l'organisation de la désindustrialisation Européenne au dépend des travailleurs Européens et sous prétexte de défendre les "con-sommateurs" Européens ... certes il reste l'aéronautique ... mais toute l'Europe ne peut pas travailler dans l'aéronautique .. et là encore le "libre" échange et tout relatif .. par exemple le Japon n'achète que des Boeing ... Bref L'Europe c'est bien ... sauf si on en donne les clefs a des courges !!!! Et Sarko il était ou lors de la négociation avec la Corée ??? et Il sera ou quand il sera réélu et que le "libre" échange a notre dépend sera négocié avec le Japon et l'Inde ????
a écrit le 04/04/2012 à 21:33 :
Encore un article sur l'automobile, vous croyez pas que vous exagérez !!! Et la disparition de la sidérurgie, de la paysannerie, des couturières !! la sacro-sainte voiture , vous supportez pas !!! Vous n'avez qu'à acheter des chaussures de randonnée , Michelin fera des semelles au lieu de faire des pneus !!
Réponse de le 04/04/2012 à 22:17 :
On voit que vous n'avez rien à f..... des centaines de milliers d'ouvrier de se secteur. Oui La Tribune en parle parce que c'est un des plus gros secteur d'activité dans ce pays.
Réponse de le 05/04/2012 à 10:33 :
Dans les années 80, on avait alerté la France entière avec la désertification du TEXTILE .... tout le monde rigolait et était content parce qu'ils allaient achetés des fringues à bas cout. Résultat : Non seulement les prix n'ont pas baissés mais en plus maintenant vous cotisez très cher pour les chômeurs qui ont perdu ces emplois.
a écrit le 04/04/2012 à 21:26 :
Peut-être les voitures coréennes sont de meilleure qualité que certaines européennes. C'est certainement une des raisons de leur succès.
Il ne faut pas oublié que les dernières Hyundai, qui ont beaucoup de succès, sont fabriqués en Europe, en Turquie pour être précis.
Réponse de le 05/04/2012 à 11:10 :
Et si la turquie est selon vous en europe, pourquoi pas la syrie , l'iran et d'autres boukistan qui ont aussi des frontières communes avec la turquie
NON la turquie n'est pas européenne.
Réponse de le 05/04/2012 à 11:53 :
Mon cher Goguenard,

Oui la Turquie est en Europe, en tout cas la partie occidental a une frontière commune avec l'UE, la Grèce. Dans quelques années ce pays va certainement faire partie de l'UE avec ces 80 mio de consommateur. C'est là ou les pays dynamiques de l'Europe de l'Ouest pourront exporter. Je m'y réjouis déjà de pouvoir faire des affaires plus facilement.


a écrit le 04/04/2012 à 21:23 :
Plus bêtes que les dirigeants européens et français, tu meurs. Pas étonnant que ce continent connaisse un déclin économique important en plus d'une décadence morale que l'on n'avait pas connus depuis la chute de l'Ancien Régime....
Réponse de le 05/04/2012 à 12:28 :
Allons retournons vers l'ancien Régime et reintroduisons les anciens francs. Comme cela il nous faudra une brouette de billets pour acheter une deux-cheveau!!!
Vive le progrès et élisons Mélenchon, comme cela on est sûr d'y arriver!!
a écrit le 04/04/2012 à 20:55 :
En effet, tous les pays du monde sont moins stupides que notre abominable union européenne. Mais bon, il y a des élections un peu partout. Nous verrons bien si les peuples européens sont tellement décérébrés qu'ils vont courir à leur perte.
a écrit le 04/04/2012 à 20:19 :
On va arrêter de se faire prendre pour des poires un de ces jours ?
Vive l'Europe !
a écrit le 04/04/2012 à 19:58 :
Le protectionnisme du gouvernement coréen se fait au détriment de sa propre population, cette dernière ne pouvant pas bénéficier de la qualité mondialement recherchée des véhicules français. Par ailleurs, les Coréens sont 50 millions, 10 fois moins que la population européenne. C'est de la propagande protectionniste de laisser croire que nous pourrions exporter chez eux de façon équilibrée.
Réponse de le 04/04/2012 à 20:23 :
+1 : L'Europe des technocrates signe des accords de libre echange avec la Coree, puis le Maroc (depuis 2012). Toujours au désavantage de l'Europe. La désindustrialisation de l'Europe est organisée et planifiée par les technocrates europeens tout comme son appauvrissement. C'est affligeant.
Réponse de le 04/04/2012 à 21:36 :
Vous vouliez sans doute écrire -1 et non +1.
Réponse de le 04/04/2012 à 21:59 :
Non, j'ai simplement compris l'ironie contenue dans le message qui me precedait. "C'est de la propagande protectionniste de laisser croire que nous pourrions exporter chez eux de façon équilibrée." = sous entendu, bien sur que cet accord est a sens unique et ne favorisera que les exportations coreennes.
Réponse de le 04/04/2012 à 22:23 :
+1 pour le commentaire d'origine. Bien sûr que l'Europe est lperdante puisque les Coréens ne jouent pas le jeu avec les barrières que constituent leurs normes techniques (mise en place comme par hasard après la signature du traité). Il faudrait être peu clairvoyant pour affirmer le contraire.
Réponse de le 05/04/2012 à 11:46 :
Vos commentaires sont plaisants... voir plus haut.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :