La Tribune

L'effet prime à la casse terminé, les immatriculations reculent de 1,6% en avril

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
latribune.fr (source AFP)  |   -  184  mots
Les immatriculations ont continué de reculer à -1,6% en avril. Cette baisse marque un mieux relatif après les chiffres édifiants des mois précédents (-23,5% en mars), puisque l'effet prime à la casse s'est terminé le mois dernier.

Les immatriculations de voitures neuves en France ont reculé en avril de 1,6%, limitant la casse par rapport aux mois précédents (-23,5% en mars), selon des chiffres publiés ce mercredi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Selon un communiqué, 166.632 voitures ont été immatriculées le mois dernier. Sur les quatre premiers mois de l'année, elles dégringolent de 17,5% en données brutes.

Le premier trimestre 2012 a été mauvais, en recul de 21,7% comparé au début d'année 2011 où les immatriculations avaient été gonflées par la prime à la casse.  Ceci a donc entraîné un effet de comparaison des fortes baisses au premier trimestre 2012, ce phénomène s'est achevé ce mois d'avril.

En avril 2012, les français PSA Peugeot Citroën et Renault ont connu des sorts opposés, le premier voyant ses immatriculations monter de 8,7% tandis que celles de son concurrent ont baissé de 5,8%. La part de marché des deux constructeurs français atteint 57%, contre 43% pour les constructeurs étrangers qui ont vu leurs ventes s'éroder, à l'exception des groupes allemand BMW et coréen Hyundai/Kia.

Réagir

Commentaires

Patrickb  a écrit le 02/05/2012 à 17:54 :

C'est ce que je n'arrête pas de dire: sans subventions (argent du contribuable), les soit-disants capitalistes ne savent rien faire :-) mais ils critiquent quand même les pauvres à qui ont ne donne aucune chance :-) belle mentalité, non ?