L'Etat s'apprête à voler au secours de PSA

 |   |  775  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
PSA Peugeot-Citroën, qui vient d'annoncer des ventes mondiales en chute de 13% au premier semestre, appelle à l'aide. Le gouvernement est prêt à voler à son secours et envisage même une entrée au capital de l'État. Un sauvetage qui se ferait en échange d'engagements sur la production du constructeur dans l'Hexagone.

L'Etat va-t-il prendre une participation dans PSA Peugeot-Citroën ? C'est ce que prône Philippe Bonnin, le coordonnateur du récent livre blanc sur l'automobile qui pourrait bien jouer les "Monsieur bons offices" entre le gouvernement et le constructeur automobile. Et ce, alors que les relations entre Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, et Philippe Varin, président d'un PSA en crise, sont orageuses. Ce dernier appelle en effet les pouvoirs publics à l'aide. Mais, ceux-ci ne sont prêts à voler au secours du groupe automobile que... sous conditions.

Pour un prêt participatif

" Philippe Varin demande un prêt. Si l'Etat engage de l'argent public, il doit inscrire son engagement dans les comptes de l'entreprise ", affirme à latribune.fr Philippe Bonnin, homme politique socialiste influent et fin connaisseur de l'industrie automobile, maire de Chartres de Bretagne (banlieue de Rennes) où se situe une usine menacée de PSA, qui a rencontré fin juin le conseiller travaillant sur le dossier de Pierre Moscovici, ministre de l'Economie et des finances, puis mardi dernier celui d'Arnaud Montebourg. «Je suis pour un prêt participatif. Oui à une aide contre une participation au capital. L'Etat américain a bien le tiers de GM. Et le fait que l'Etat allemand de Basse-Saxe détienne 20% de Volkswagen n'empêche pas la prospérité insolente de ce constructeur », insiste Philippe Bonnin.

L'Etat, qui détient par ailleurs 15% de Renault, pourrait donc se retrouver chez PSA avec une participation plus importante que... celle de l'allié américain GM, lequel possède seulement 7% du capital. Le groupe familial Peugeot demeure toujours le premier actionnaire de la firme automobile, avec 25,2% du capital et 37,9% des droits de vote. Une arrivée de l'Etat au capital d'un vieux groupe familial qui s'est toujours farouchement présenté comme le constructeur automobile français privé, par opposition à Renault, constituerait pour le moins une revanche indirecte sur l'histoire de la firme au losange!

Perte d'un milliard d'un semestre

« PSA perd un milliard d'euros par semestre, l'Etat ne peut rester indifférent », souligne Philippe Bonnin, à qui Pierre Moscovici devrait prochainement céder la présidence de... l'Acsia (Association des collectivités sites d'industrie automobile) regroupant les élus territoriaux directement concernés par l'industrie auto en France. C'est l'Acsia qui a concocté le fameux livre blanc, sous l'impulsion de... Pierre Moscovici avant qu'il ne devienne ministre. Ce livre blanc doit servir de base aux réflexions du nouveau gouvernement sur l'automobile.

L'autre solution pour ce sauvetage consisterait en l'octroi d'un prêt sous conditions lui aussi. Il aurait évidemment  l'avantage de pouvoir être mis en ?uvre plus rapidement. Mais il n'aurait pas le même impact. Même s'il privilégie l'entrée au capital, Philippe Bonnin n'exclut d'ailleurs pas un simple prêt assorti de sérieuses exigences, notamment en matière sociale. De toutes manières, l'Etat aurait alors plus que son mot à dire sur les restructurations en vue. PSA veut notamment fermer son site d'Aulnay en région parisienne. Le groupe a convoqué d'ailleurs un Comité central d'entreprise (CCE) extraordinaire pour le 12 juillet, afin d'informer les représentants syndicaux de « la situation économique du groupe » et des mesures à prendre pour redresser la barre. Le temps presse, il y a urgence.

Il faut un engagement clair de GM

« Je suis en faveur d'un audit sur le vrai différentiel de coûts entre une voiture fabriquée en France et à l'étranger », précise Philippe Bonnin en se référant au volet social, ajoutant : « il faut aussi une expertise sur l'alliance avec GM. Nous sommes opposés à des transferts de fabrication hors de France dans le cadre de cette alliance, sans qu'il y ait des engagements clairs de GM sur la réciprocité. Ce que nous n'avons pas aujourd'hui ». Philippe Bonnin - qui connaît très bien Denis Martin, l'actuel directeur industriel de PSA en charge du site breton entre 2008 et 2009 - est d'autant plus concerné que le site breton de PSA risque de perdre la production de la remplaçante de la Citroën C5, laquelle pourrait être fabriquée en Allemagne. « Nous devrons être très attentifs. Le gouvernement allemand est très ennuyé aujourd'hui par la décision de GM de produire déjà hors d'Allemagne la future Opel Astra (NDLR: modèle compact qui sera fabriqué en Grande-Bretagne et en Pologne) . On le voit mal accepter d'autres délocalisations en-dehors de l'Allemagne, vers la France par exemple »!

Ce vendredi, Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg, ont démenti dans un bref communiqué  " les rumeurs selon lesquelles PSA Peugeot Citroën aurait sollicité le gouvernement en vue d'obtenir de l'Etat un prêt ou une prise de participation".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/07/2012 à 17:38 :
Tant que Peugeot et Renault resteront incapables de concevoir et fabriquer des moteurs 6 et 8 cylindres pour des berlines haut de gamme, ils seront incapables de concurrencer les voitures Allemandes et Japonaises. En terme d' image de marque, comme en matiere de rentabilite, il est indispensable de produire a nouveau en France du haut-de-gamme exportable dans le monde entier. Avant la guerre, nous produisions des Talbot, Delahaye-Delage,
Salmson, Hotchkiss, Voisin, Panhard-Levassor, qui etaient notre fierte. Mais qui donc s'en souvient ???....
Réponse de le 23/08/2012 à 14:12 :
À quoi servirai des moteurs de 6 à 8 cylindre pour rouler à 130... Si ce n'ai à tuer des familles entière sur l'autoroute au contraire il faut interdire ces moteurs ultra puissant qui sème la mort ... Oui les interdire serai une réel solution ... Pour les fous de vitesse il existe des circuits ...
Réponse de le 23/08/2012 à 14:19 :
Le seul constructeur au monde à avoir fait 8 podium en formule 1 dÚs la premiÚre année est Peugeot ... Les 24 heures du Mans premier deuxiÚme et troisiÚme des la premiÚre participation et Peugeot ne serai pas faire de gros moteur ???? Sa sert à rien les gros moteurs si ce n'est à donner la mort ... Et vous parler de la guerre ... Peugeot est le seul à pouvoir se regarder dans une glace oui le seul qui n'a pas coopéré avec les nazis !!!! Et pour rappel l'état à épongé les dettes de Renault aprÚs la guerre ( 12 milliard de francs ) peugeot lui doit rien au contribuable !!!
a écrit le 18/07/2012 à 18:57 :
Le système franco-français : lorsqu'il y a des problème on fait appelle à l'Etat , c'est juste pitoyable.

Profitez-en , ça ne durera pas éternellement.

Réponse de le 27/07/2012 à 13:46 :
Faux, c'est partout pareil, même aux USA, soit-disant ultra libéral, mais plein d'aides pour les sociétés américaines et un embargo des autres, ultra-protectionnisme. Pareil en Allemagne.
a écrit le 15/07/2012 à 17:46 :
GM apporte à Peugeot une sécurité financière en étant moins sensible à la conjoncture européenne. Peugeot est certainement censé apporter à GM une meilleure connaissance de marché européen à GM (Opel est en difficulté plus sérieuse que Peugeot). Mais quand on regarde les erreurs commises par Peugeot qui ne semble vouloir produire du stock qu'en finition low-cost sous-motorisé, on peut se demander si les services marketing de Peugeot sont vraiment en adéquation avec les attentes de leur clientèle...
a écrit le 09/07/2012 à 14:27 :
Pourquoi donc soutenir une entreprise qui ne produit pas en France ? En tant que contribuable, je préfère que mon argent soit utilisé autrement
Réponse de le 10/07/2012 à 17:48 :
Contrairement à ce que vous pensez, PSA produit beaucoup en France (40% de ses véhicules) ; l'ensemble des activités R&D Europe ainsi que la fabrication des moteurs et boites de vitesses sont Made In France. Sans parler des 600 000 emplois français liés à l'ensemble de la filière automobile, constructeurs et s/traitants inclus.
Réponse de le 11/07/2012 à 14:46 :
J'ai pris note, mais lorsque je démonte mon alternateur Made In Italy, les étriers de freins en Hongrie, l'étiquette de mon câblage moteur Tunisie, la quasi totalité des roulements Made in China, Taiwan, ... vous m'avez dit français
a écrit le 08/07/2012 à 17:00 :
Les crash tests de l'automobile française ne sont pas très favorables à notre production. les japonais viennent en tête; A chacun de voir mais la famille Peugeot a souvent fait le chantage aux licenciements; Balladur et sa baladurette est toujours exemplaire. Le textile à la même époque n'a pas eu ce gros coup de pouce et a disparu corps et bien.
a écrit le 08/07/2012 à 1:11 :
La politique de térrorisme economique de l ' UE, et notre NATION non MERCI !!, la politique de bradage des richèsses et de l ' indépendance économique de l ' UE !!, non MERCI !!! ,J 'éspère que la majorité absolue du gouvèrnement actuel est pour la justice !!......une enveloppe d'environ 130 milliards d'euros, soit 1% du produit intérieur brut européen.?, Economie verte et transition énergétique ? , plan pour la filière automobile ?, dialogue social ?, prochain G20 ? ,« l?une des composantes de notre redressement productif ».*Petit Rappel: Les voitures/bus à air comprimée ne sont pas encore homologuées en France, en revanche une usine Française est déjà dans les starting block, Carros, et prévoit de distribuer la voiture en fin 2009. La seule licence de production a été accordée à TATA, le géant des voitures Indiennes ???, Mr le président du directoire de PSA Philippe Varin et Mr le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, voila un bon plan d'actions pour l'avenir de la filière automobile française ??? .......................
a écrit le 07/07/2012 à 23:34 :
Vous incriminez la famille Peugeot, mais le capital a été largement dilué et ni le pdg ni le conseil ne sont de la famille. Maintenant dire que PSA est une entreprise nationale, c'est aller un peu vite. Alors qui peut dire quel est le vrai problème? On a produit 5 millions de véhicules, on en fait 4, parce qu'on ne sait gagner dans le monde, tant pis. Finalement imposera-t-on la peugeot alors que l'on préfère de meilleures voitures donc des vw? Est-on pour le bon travail et le meilleur prix ou bien pour le prix unique et la voiture grise? Si les ouvriers allemands ont bien travailen ont retiré des hausses de salaires, pour la France c'est la CSG...
a écrit le 07/07/2012 à 17:46 :
Il y a de l'argent (des milliards) pour les banques qui nous arnaquent depuis des décennies, pour la famille Peugeot installée confortablement en Suisse ; en contrepartie le service public déjà bien diminué sera massacré - Il faut bien que les riches ne perdent pas de pouvoir d'achat.
Réponse de le 07/07/2012 à 18:04 :

PAS DE SOUTIENT AVEC L ARGENT DU CONTRIBUABLE..POINT
Réponse de le 07/07/2012 à 19:14 :
Mais oui, bien sûr, pas de soutient avec l'argent du contribuable (dont certains ont un emploi dépendant directement ou indirectement de PSA) ! Laissons une entreprise étant l'un des plus gros employeurs de France (sans compter le nombre d'emploi qu'elle génère à côté) se vautrer !
Ah...au fait, le financement des allocations chômages et autres, ça fini par retomber sur qui - quand il y a déficit ?
A réflexion, ne vaut-il pas mieux prévenir que guérir, et donc débloquer de l'argent qui le sera de toute façon à un moment ou un autre en amont ? Sauf qu'en plus, on sauverai des emplois (peut-être pas tous pour autant, je l'accorde)
Réponse de le 07/07/2012 à 20:21 :
@Ris jaune
Heureusement qu'il y en a encore quelques uns comme toi avec la tête sur les épaules. Merci. C'est sur que c'est mieux de laisser couler PSA et les 200 000 emplois en France directs ou indirects qui y sont rattachés (sans compter les régions qui vivent des usines: Rennes, Sochaux, Poissy, ...)... Franchement, il faut réfléchir un tout petit peu avant de sortir des raisonnements à 1 neurone comme gers et Stopa (l'annerie?). Quand au fond, je pense qu'un prêt serait bien mieux qu'une prise de participation...
a écrit le 07/07/2012 à 12:06 :
La photo choisie montre (sans le vouloir ?) l'ambigüité d'une aide de l'État français à PSA : c'est une chaîne de production du C3 Picasso et de la 207, c'est donc l'usine PSA... de Trnava en Slovaquie !!!
Réponse de le 07/07/2012 à 20:23 :
PSA ne fait pas de C3 picasso en Slovénie... Bien tenté.
Réponse de le 08/07/2012 à 19:24 :
Effectivement, PSA ne produit pas de C3 Picasso en Slovénie. PSA ne produit d'ailleurs pas en SLOVENIE. Par contre, à Trnava en SLOVAQUIE, PSA produit, des C3 Picasso et des 207. Comme sur cette photo, en fait...je ne comprend donc pas ce "bien tenté" à l'égard de @Amusant.
a écrit le 07/07/2012 à 10:31 :

PAS ETONNE.. LES VOITURES FRANCAISES SONT TROP CHERES A L ACHAT AINSI QU A L UTILISATION
Réponse de le 07/07/2012 à 20:24 :
Joli commentaire. Un début d'explication à ça? Quelques pistes: le temps de travail, les taxes, etc... Bref le coût du travail en France... Mais je ne doute pas que vachalait achète étranger.
Réponse de le 08/07/2012 à 0:55 :
La RCZ vaut globalement moins cher que l'Audi TT qui est fabriquée en Autriche et est équipée de moteurs peugeot HDi ou de moteurs atmo Bmw... Pourquoi n'est elle pas fabriquée en France ?
Réponse de le 17/07/2012 à 16:47 :
Ce ne sont pas trop les voitures qui sont chères mais la marge des concessionnaires qui se gavent avec des marges allant jusqu' a 30 % (Avec les différentes primes constructeurs et bonus fin d'année) et celles également sur les pièces détachées (un collaborateur PSA à 38% de remise sur les pièces détachées chez un concessionnaire ou une filiale alors imaginez leurs marges)
a écrit le 07/07/2012 à 9:05 :
à moyen terme on peut envisager que l'état deviendra le principal actionnaire de psa et renault.c'est pas pour autant que la situation financière des 2 constructeurs ira en s'améliorant.l'argent du contribuable va une nouvelle fois contribuer au sauvetage momentanée des gros patrons de l'industrie.en fait,rien ne change depuis le 6 mai....c'est l 'histoire du chat qui se mort la queue.meme avec des usines hors de france,cout de fabrication moins elevé,les ventes diminuent,et c'est pas fini......faut se poser les bonnes questions et apporter des solutions qui ne vont pas pénaliser financièrement le contribuable français.fermeture des usines étrangères,produits de meilleures qualités vendus à des pris abordables.encore une histoire de technocrates....et comme disait coluche tu leur donne le sahara,demain il n'y a plus de sable.....
a écrit le 06/07/2012 à 19:21 :
tiens tiens!l'etat retrouve de l'argent tout a coup?je pensais que nous etions ruinés,en faillite
a écrit le 06/07/2012 à 19:07 :
Alors vu que l'etat va aider ces boites avec mes impots, une fois de plus, ce qui n'empechera en rien les délocalisations, je veux prendre une avance sur mon paiement contraint et forcé. Alors pour moi ce sera une 208 hdi(vous voyez je ne suis pas difficile) cinq portes toutes options sauf la clim (la ou j'habite y'a pas besoin). Ah oui pour la livraison veuillez contacter la tribune qui transmettra.
a écrit le 06/07/2012 à 18:56 :
NON L'Etat ne doit pas intervenir : Assez de privatiser les bénéfices et de nationaliser les pertes !

Assez d'enfumage et de propagande !

LA Cause c'est l'Euro Monnaie Unique

"Il faut avoir le courage politique de mettre fin à l?euro comme monnaie unique. C?est la clé de voûte d?un plan de secours alternatif. En effet, le démontage de l?euro est le seul moyen de parer la crise de compétitivité des pays du Sud et de leur offrir le ballon d?oxygène pour se sortir de la crise de la dette.

Le retour à des monnaies adaptées à nos économies, les gouvernements retrouveront la marge de manoeuvre monétaire et budgétaire. Ainsi nous pourrons espérer un retour à la croissance, une dynamique pour l?emploi et donc in fine un désendettement progressif.
http://www.debout-la-republique.fr/article/nda-et-des-economistes-de-tous-bords-pour-un-plan-b
a écrit le 06/07/2012 à 18:24 :
L'état veut entrer au capital de PSA pour faire des voitures à Tanger comme chez Renault ?
a écrit le 06/07/2012 à 17:26 :
et pourquoi pas rendre obligatoire l'achat de 3 voitures Peugeot ou Citroen par chaque personne payant plus de 5 000 d'ISF (mai non déductible de l'ISF). Ce serait bien dans l'esprit de notre nouveau gouvernement pour relancer la croissance
Réponse de le 06/07/2012 à 19:08 :
Chiche!!! en l'achetant chez un mandataire et en la revandant tout de suite, on peut faire un petit benef!!!!
a écrit le 06/07/2012 à 17:10 :
La gestion indirecte des Peugeot n'a pas été bonne. Ils ont tenté de faire porter le chapeau aux différents directeurs pour le grand public sans tromper les initiés. La pratique de la république il faut bien le dire est d'évincer les familles de tout pouvoir. Elles se constituent fatalement mais l'on les désagrège au profit de la technoclasse. Les Peugeot qui avaient su tirer tout le profit de la dernière guerre on tenu jusqu'à présent. Un bien long bail. Les erreurs de ces dernières années risquent de leur être fatales. Rien à voir bien netendu avec la nécessité de fermer les sites qui doivent l'être pour d'autres raisons. A vrai dire, personne ne les regrettera.
a écrit le 06/07/2012 à 17:03 :
En 2014 entrera la nouvelle Norme antipollution EURO 6 et PSA, roi du diesel n'est pas prêts !!! ????

La norme Euro 6 va-t-elle condamner le diesel ?

Mister Autobyweb26 mars 2012LegislationAucun commentaire
Tags: 3-cylindres Ecoboost Ford, moteur diesel, motorisation essence, motorisation hybride, norme Euro 6, oxyde d'azote, pollution


Le 1er janvier 2014, la norme Euro 6 entrera en vigueur pour tous les véhicules neufs européens. Insistant particulièrement sur les rejets d?oxydes d?azote, cette norme contraint les constructeurs à de lourds investissements qui devraient se répercuter sur le prix du véhicule. Gageons que les moteurs essence vont s?offrir un étonnant come-back !

De nos jours, 72% des véhicules en France roulent au gazole. Si le coût d?un véhicule diesel est réputé plus cher, l?effort consenti est récupéré au fil des kilomètres à la pompe assorti d?une consommation moindre. Oui mais voilà, la norme Euro 6 qui entrera en vigueur le 1er janvier 2014 entend mener la guerre à d?autres sources polluantes s?échappant des véhicules, à présent que les rejets de CO2 sont à peu près contenus. Avec un certain retard, Bruxelles s?attaquent aux rejets d?oxyde d?azote, très présents dans les pots d?échappements de véhicules diesel. La norme Euro 6 demande ainsi que les rejets soient contenus à 80 mg/km contre les 180 de l?actuelle norme Euro 5 et les 250 de la norme Euro 4.

Une Clio plus chère de 2 000 euros ?

Techniquement, les constructeurs ont trouvé la parade : Un nouveau filtre qui devrait tout de même ajouter un surcoût d?environ 2 000 euros. Pas de quoi se dissuader de s?offrir un Audi Q7 à 56 000 ?, mais qui devrait faire réfléchir au moment de choisir sa nouvelle Renault Twingo ou Toyota Aygo? Il s?agit d?une augmentation de l?ordre de 20%. De quoi relancer la concurrence des motorisations essence, d?autant que les constructeurs fournissent des gros efforts sur les nouvelles motorisations essence moins gourmandes et surtout hybride, le contexte étant tout de même une essence à 2?. Si l?essence reste chère, il faut aller faire le moins souvent possible le plein ! C?est toute la vision du downsizing. Obtenir avec des moteurs les plus petits possibles les meilleurs performances tout en économisant les consommations (et les rejets). Les meilleurs exemples sont actuellement le trois cylindres Ecoboost de Ford dont on parlait mercredi dernier ou encore le nouveau le 1,2l TCe de Renault, le 1,2l T-GDi de Hyundai, le 1,2l TSI de Volkswagen, le 1,2 de Nissan......? Des motorisations qui devraient profiter de la norme Euro 6. Gageons que le rapport entre diesel et essence devrait se rééquilibrer.
Sans PSA , une fois de plus !!!!
Réponse de le 06/07/2012 à 17:37 :
Pardon PSA n'est pas prêt pour les normes euro6 ?? et d'où tenez vous cela ????
je découvre avec stupéfaction que depuis plus d'1 an nos carters , que nous coulons ne sont pas au point ptdr
Laissez moi rire hahaha
Non plus sérieusement juste comme ça pour votre information et celle des autres le moteur EP6 puisque que l'on parle de moteur essence est largement prêt et circule depuis très longtemps sur les routes ... la Mini en est équipé ...... éh oui à croire que les allemands de chez BMW sont assez fou pour nous faire confiance pour leur livrer des carters PSA !
Quand au 3 cylindres il est vrai que nous rencontrons des soucis de mise au point dans nos process ( qualité , mise au point des machines à mouler ect ... ) qui est tout à fait normal dans des phases de lancement !
Nous échangeons avec les constructeurs allemand , japonais ( Toyota ) et américain ( Ford en particulier )
il fallait que cela soit dit .
cordialement
Réponse de le 06/07/2012 à 18:56 :
Je pensais essentiellement aux petites voitures destinées à rouler en ville. Le diesel est dangereux pour la santé et les gens de PSA le savent depuis très longtemps. A vouloir pousser à tout prix le diesel ils ont négligé les petits moteurs essence (3 cyl) qui deviendrons incontournables pour les citadines,compte tenu du surcoût du filtre à particules.
Anti gazole pour la santé des autres et habitué depuis plus de 40 ans aux boites auto, j'ai opté : Pour la ville et non seulement, car elle est brillante même sur la route: la Micra 1,2- 80CV- boite auto CVT. Pour la routière: La Mercedes B200 essence. 156 CV. BVA 7. Ancien client Peugeot, je n'ai pas trouvé chez eux, de petites voitures essence BVA à consommation réduite. Pour la routière, aucune boite auto à la hauteur, avec consommation réduite, dans la gamme équivalente à la B200, la 3008 essence. La aussi, il y a encore beaucoup de progrès à faire !! Ou en est l'usine dans le Nord qui devait produire une nouvelle BVA ???
a écrit le 06/07/2012 à 16:45 :
...rentrerait au capital de peugeot ...
pour quoi faire, être un état actionnaire aussi efficace qu'avec renault ?
donc psa délocaliserait la moitié de ses usines pour devenir une marque aussi compétitive et peu francaise que renault ...
a écrit le 06/07/2012 à 16:37 :
Apprenez à faire des voitures de qualité comme les standards allemand et surtout un SAV et acceuil en concession de qualité !! et là vous vendrez des voitures, car jeune et en jean's, lorsqu'on arive en concession Renault ou PSA, "qu'est ce qui veut le jeune ?". Donc oui, j'ai fais demi tour et tout droit chez Merco.... A bon entendeur...
Réponse de le 06/07/2012 à 19:18 :
Et surtout le prix des voitures . Si vous achetez chez un mandataire vous obtenez une remise de 20 à 25% sur un véhicule qu'il a acheté lui même à un concessionnaire français
Cherchez l'erreur surtout que le concessionnaire n'a pas de frais de pub ou de garantie pris
en charge par le constructeur
a écrit le 06/07/2012 à 16:31 :
PSA qui va supprimer 10000 postes en france,cocorico! sauvons les entreprises qui delocalisent et n'aidons pas les entreprises de demain,qui resteront sur le sol national.Ya qu'en france ou tu peux voir ce genre de chose
Réponse de le 06/07/2012 à 17:21 :
C'est quoi les Entreprises de demain ? Ca m'intéresse, parce que 80% d'impots franchement ca tente qui ? Il faut baisser le cout du travail c'est tout pas besoin de les nationaliser. L'etat ne les gère pas mieux.
Réponse de le 06/07/2012 à 19:06 :
80% d'impots....C probablement pour ca que l'on a de grandes multinationales et leader dans de nbs domaines,qui ont emerges je vous le rappelle a une epoque ou la taxation etait beaucoup plus eleve que maintenant....Comment cela a til ete possible?J'attends avec impatience votre argumentation
Réponse de le 07/07/2012 à 12:19 :
@rb
peut être parce qu'on était presque tout seul et que le marché n'était pas "libre" ?
a écrit le 06/07/2012 à 16:10 :
Monsieur Verdevoye,

Votre utilisation du mot "revanche" en parlant de l'histoire est particulièrement choquante...
Avez vous besoin d'un rappel des raisons pour lesquelles Renault a pu être nationalisé, et pourquoi à l'inverse PSA est toujours resté un groupe privé ?
a écrit le 06/07/2012 à 15:47 :
PSA est une entreprise très mal dirigée. La condition de l'aide de l'Etat devrait être un coup d' accordéon actant la perte des actionnaires.
a écrit le 06/07/2012 à 15:10 :
Surprenant ... j'ai lu autre part que PSA créait une usine en Russie....
Réponse de le 07/07/2012 à 16:38 :
L'usine est à destination du marché russe et de la CEI, en coopération avec Mitsubishi et en projet depuis des années (qui étaient meilleures ?). Elle était en activité depuis quelques temps déjà, en assemblage. Ce que vous avez dû lire, c'est le passage à la production complète. Elle produit d'ailleurs des modèles spécifiques et réservés à ce marché (cf 408). Je ne vois donc pas où est le problème, quand on souhaite s'installer sur un marché éloigné avec des modèles spécifiques.
Renseignez vous, s'il vous plaît, sur le nombre de site de PSA en France et la part de la production de ceux-ci par rapport à la production total du groupe. En comparant avec d'autres...vous seriez surpris ;). Je ne pense pas que PSA ait été un mauvais élève et un gros "délocalisateur" jusqu'ici. Aujourd'hui, ça n'est même pas le mot, puisque face à une demande en baisse en Europe et une (énorme) surcapacité de production...un site est malheureusement sur la sellette...mais certainement pas pour être remplacé !
Alors, surprenant ? Non, malheureusement d'une froide logique.
a écrit le 06/07/2012 à 15:03 :
Production de qualité médiocre...
Virage raté vers les voitures vertes et hybrides...
Arrêtons de dépenser l'argent public pour des industriels sans avenir et investissons dans le futur.
C'est scandaleux de nous faire payer l'incompétence de Peugeot ! Pourquoi au même moment, Volkswagen n'a jamais aussi bien marché ?
Réponse de le 06/07/2012 à 15:32 :
Parce qu'avec la reunification VW a pu bénéficier de nouveaux marchés et en même temps d'une main d'oeuvre a pas cher (l'est, la Chine Européenne ...) . Alors que PSA est très implantés sur les marchés du Sud de l'Europe qui se sont effondrés depuis 2 ans. Mais PSA fait de bonnes voitures les dernières DS ou Peugeot le montrent. Et pour VW va voir une video de l'émission Canadienne RPM et tu vas voir que l'image de Qualité de VW est très française et plutôt usurpée , et leur produit pas si innovants que cela surtout les planches de bords tristes a mourir et toujours les mêmes depuis 10 ... mais cela plait bien aux consommateurs ... conservateurs
Réponse de le 06/07/2012 à 17:21 :
j'en avais une de VW, une polo TDI, fiabilité catastrophique: boîtes de vitesses HS, lèves-vitres électriques par 3x, volant moteur, problème axe arrière mal réglé en usine, problèmes phares avant et j'en passe... service client déplorable: une fois le véhicule neuf acquis n'espèrez rien de la part du constructeur, entretien très onéreux! bref, plus jamais de VW.
Réponse de le 06/07/2012 à 17:25 :
"les mêmes depuis 10..." entre 206,206+,207,208 quelle différence franchement ? On en marre que les designer ne se grattent pas plus la tete.
Réponse de le 06/07/2012 à 23:44 :
Très cher Clovis. Entre dans une 206 puis dans une 208, et tu verras que la révolution est passée par là! Ces voiture n'ont rien a voir! Mais pour ça, faudrait que tu lève tes fesses de ton canapé. C'est sur que c'est plus dur que de faire des post a 2 balles sans rien connaitre à rien...
Réponse de le 07/07/2012 à 12:16 :
@Colvis... sort du moyen âge!
PSA EST le moyen age ! Il suffit de voir ce que les pays émergents achètent :Audi, BMW, Mercedes....
partout ou je vais dans le monde je ne vois que ça !
Réponse de le 07/07/2012 à 20:27 :
@mouarf. Tes références sont à pleurer. Permet moi de ne pas voir là une référence.
a écrit le 06/07/2012 à 15:00 :
Et les salariés du groupe , qui comme moi , apprenons tous les déboires de notre groupe.
Nous faisons notre travail du mieux que nous pouvons avec abnégation et conscience professionnelle et pourtant tout s'écroule?
On parle de compétitivité ok , mais est ce que tout le monde serait près ici à gagner moins à sacrifier une part de son salaire pour sauver son entreprise? je ne pense pas.
Il est facile de commenter argumenter spéculer quand on est pas confronté à ces dangers,moi je me garde de tous commentaire à ce sujet.
beaucoup d?états aide ou protègent leur constructeurs de façon plus ou moins directe, pourquoi pas la France.
j'ai bien peur que tous nos politiciens et grand chefs d'industrie fonctionne selon "le principe de Peter"allez tous le lire vous y reconnaitrer beaucoup beaucoup de personne
Autre info sachez que les syndicalistes sont très très minoritaires au niveau adhérent (mois de 4 %) ils sont très mal perçu par le personnel .
Réponse de le 06/07/2012 à 15:33 :
Bon courage et bravo pour votre dignité dans de tels moments ... La France n'est plus maitre chez elle en raison de la Commission de Bruxelles, qui décide et nous impose toutes les politiques libérales qui nous mettent en concurrence déloyale avec le reste du monde ... Que ce soit l'UMP ou le PS, ce sont des pro-Bruxelles et donc il n'y a rien à en attendre ... Espérons qu'ils prennent conscience que cela va finir par péter et qu'il leur faut se bouger avant que cela ne se produise pour de vrai.
Réponse de le 06/07/2012 à 15:44 :
Je comprends tout à fait la "schizophrénie" malsaine qui doit s'emparer du personnel quand il lit les articles des journalistes, qui eux n'ont que leurs journaux à vendre et doivent faire le buzz économique. Je sais aussi que seuls les syndicalistes sont bien informés sur la vérité de l'entreprise. La plupart des autres travailleurs sont tellement "usés" de routine qu'ils en oublient de se responsabiliser sur leur avenir.
a écrit le 06/07/2012 à 14:54 :
le problème de PSA ainsi que d'autres entreprises vient essentiellement du coût trop important Faire référence a Wolgswagen n'a pas de sens car cette entreprise est protégé illégalemant par une loi ou le Lander "Basse Saxe" est actionnaire ,ou toute OPA est interdite. Les socialistes vont à l'encontre de ce qu'ils disent ce jour et de ce qu'ils disaient hier. GM sous l'impulsion de Obama a licencié ,fermé des usines et aujourd'hui ce trouve performant ,pouvant rentrer au capital de Peugeot.L'avenir de Peugeot n'est pas en France mais à l'étranger ,si sauver des emplois est méritoire ,ceci ne correspond pas a ce qu'il faut ,créer des emplois nouveaux.Faux en finir avec les 35 heures ,un code du travail trop rigide ,des syndicats incompétents et des politiques ne connaissant rien au monde du travail et de l'entreprise ,sinon faut accepter d'avoir un régime communisme
Réponse de le 06/07/2012 à 15:31 :
Votre inventaire de solutions est à la PREVERT.
a écrit le 06/07/2012 à 14:11 :
Extraordinaire: l'état va prêter de l'argent à PSA et va ensuite le couler sous l'avalanche de taxes promises par F. Hollande ! C' est effarant ! Et si on devenait enfin un peu sérieux ?
Réponse de le 06/07/2012 à 14:25 :
Ces socialistes ont des notions d'économie qui laissent rêveur!
Réponse de le 06/07/2012 à 14:57 :
Et ces dix dernières années vous faisiez quoi ?
Réponse de le 06/07/2012 à 15:25 :
Les 10 dernières années de l'UMP - RPR, les gouvernements Raffarin à Fillon ont tout simplement massacré et écroulé l'industrie, l'innovation.
Réponse de le 06/07/2012 à 17:31 :
Est ce une raison pour faire pire ? C'est l'esprit des socialistes. Je ne me trompais pas.
a écrit le 06/07/2012 à 14:00 :
Si nos politiciens étaient capables de stratégie industrielle cela se saurait.
Même si la famille Peugeot à fait preuve de sa carence en la matiÚre, l'entrée du gouvernement au CA du groupe ne devrait se faire que d'une maniÚre démocratique: associer autant les élus locaux que nationaux, ......
a écrit le 06/07/2012 à 13:49 :
la famille Peugeot paye ses impôts en Suisse ! Les socialistes aident les riches contribuables déserteurs ? Fabuleux Montebourg ...
Réponse de le 06/07/2012 à 14:13 :
Quand on voit les idées de Montebourg, on peut comprendre que la famille Peugeot n'ai aucune envie de revenir!
a écrit le 06/07/2012 à 13:06 :
Rien de choquant a prori à une aide conditionnelle de l'Etat.
Où l'on voit cependant la concurrence dans l'UE elle même dont il est impératif de sortir. L'industrialisation de l'Allemagne profite à l'Europe ; une implantation en France profite à l'Europe. Comment le traduire sinon dans une politique budgétaire et fiscale unifiée dans l'Eurozone.
a écrit le 06/07/2012 à 12:41 :
visiblement PSA est en train de démentir...
Réponse de le 06/07/2012 à 13:53 :
Tu parles ça les fait c.... mais si ils veulent se démerder tous seuls qu'ils fassent une augmentation de capital ... tous seuls ...
a écrit le 06/07/2012 à 12:16 :
Participer au capital de PSA ne va pas résoudre le problème pour autant !
a écrit le 06/07/2012 à 11:50 :
Collectivisons tout, et exproprions les bourgeois de leurs biens fonciers, immobiliers et productifs sans les indemniser. Au peuple de prendre le pouvoir sur les marchés, qui créent l'inégalité sociale !
Réponse de le 06/07/2012 à 14:29 :
alors, là, tout à fait d'accord !!!! mais cela veut dire quoi, prendre le pouvoir ?? cela veut dire travailler, aller chercher des marchés, allez acheter de la matière première ! allez chercher des crédit pour payer ton salaire !! et oui, prendre le pouvoir, c'est travailler et pas revendiquer chaque jour !!!!
Réponse de le 06/07/2012 à 15:36 :
Bravo bertrand ... cela me fait aussi penser aux écolos qui prétendent qu'avec une économie verte et des taxes vertes alors on fabriquera plus en France car cela coutera cher à faire venir d'ailleurs ... Mais, ils oublient que cela coutera aussi cher pour exporter nos produits et donc on n'exportera plus rien ...
Réponse de le 07/07/2012 à 0:03 :
Ça existe encore ça? Qui peut encore aujourd'hui se revendiquer du communisme après les exemples sanglants que les Russes et consorts nous non laissé?!? En 1900, le capital s'investissait dans l'industrie. Aujourd'hui le capital génère le capital. C'est une anomalie qu'il convient de réguler. Mais de grâce... pas le communisme. Parlez en au Berlinois... et on en rediscute après.
Réponse de le 07/07/2012 à 11:13 :
@Paulo
on exporte déja plus rien...
a écrit le 06/07/2012 à 11:43 :
C'est curieux: aucun commentaire sur la nécessité économique d'acheter français...
Réponse de le 06/07/2012 à 15:12 :
tout à fait d'accord avec vous!!!! quand je vois certains commerçants qui vivent avec l'argent que les employés psa (je parle région rennaise) celà me fait bondir!!!! j'ai 65 ans et l'on ne m'a jamais appris à cracher dans ma soupe!!!! hélàs comme tout le reste "les temps changent"!!!!!!
Réponse de le 06/07/2012 à 16:20 :
J'ai prôné maintes fois la nécessité économique d'acheter français mais chez nous on adore scier la branche sur laquelle on est.
Réponse de le 06/07/2012 à 17:23 :
effectivement, vous avez raison, les français manquent de patriotisme!
Réponse de le 06/07/2012 à 23:54 :
Ça n'est même pas une question de patriotisme, mais de bon sens! OK, aujourd'hui acheter français, c'est plus cher. Mais demain? En France, on veut tout: la retraite à 60 ans, la sécurité sociale, l'assurance chômage, l'augmentation du smic, le RSA, la sécurité de l'emploi... mais on est prêt à quoi? Même pas a acheter français. Allez-y. Faites vos économies à 2 sous aujourd'hui. Achetez chinois, allemand, coréen... Demain vous ne payerez plus que des impôts et des taxes. A condition bien sur d'avoir un salaire....
Réponse de le 06/07/2012 à 23:57 :
Pareil à Sochaux. Tous les commerçants à 50 km à la ronde de Sochaux vivent de PSA. Si PSA venait à fermer, il pourraient eux aussi fermer boutique. Mais non. Ca roule en BMW, WV, ... Peugeot, Citroën ou même Renault, c'est pas assez classe! Ou trop cher (la bonne blague!). On court à notre perte...
a écrit le 06/07/2012 à 11:28 :
les bénéfices seront privatisés et les pertes a la charge du contribuable
a écrit le 06/07/2012 à 10:55 :
La nouvelle doctrine Hollandaise qui ne tient pas compte du passé est de retour (Tonton, sors de ce corps !).
Comment l'état imagine-t-il imposer la production en France à Peugeot, là où il n'a pas été en mesure de retenir les nouveaux véhicules de Renault après tant d'années de soutien?
Réponse de le 06/07/2012 à 11:11 :
C'est vrai continuons a être les seuls a jouer le marché et la concurrence non faussé avec GM nationalisé en partie encore, VW à 20 % public, des coréens et des Japonais qui ferment leurs marché par des normes techniques particulières et changeantes , des Chinois fortement aidés et bénéficiant d'un Yuan dévalué et collant des droits de douane énormes aux produits Européens ... continuons a être les andouilles du "libéralisme" Européen a Neuneu ...
Réponse de le 06/07/2012 à 13:59 :
Parfaitement d'accord avec vous ! Sans compter une obsession de l'euro fort de la BCE controllée par l'Allemagne et qui ne profite qu'à celle-ci, spécialiste du haut de gamme. Comme par hasard les perdants de cette politique sont les autres, Fiat, PSA, Renault,...
Et il faudrait laisser faire la "libre" concurrence ?
a écrit le 06/07/2012 à 10:42 :
Je n'ai pas de produit PSA, je n'en veux pas et je ne veux pas payer des impôts pour subventionner PSA. De quoi ce mèle cet "état"?
Réponse de le 06/07/2012 à 10:53 :
Tu n'es pas profession libérale ou artisan dans les régions ou il y a des usines PSA ou de ses sous-traitants ... car tu serais alors surement client de ses salariés .... il serait intéressant que tu dises ce que tu fais , le nom de ton Entreprise , que l'on fasse un peu de communication dessus ...
Réponse de le 06/07/2012 à 11:23 :
mouai... je pense que fabriquer des produits qui se vendent est plus utile pour la communauté... Et pourtant PSA est un de mes gros client.
Réponse de le 06/07/2012 à 11:35 :
Les constructeur français font vivre directement ou indirectement plus de 200 000 personnes en france avec leur famille. Prôner le boycott de véhicules français, c'est se tirer une balle dans le pied! Ceux qui achètent des Volkswagen et des coréennes a prix bradé en ce moment pour couler les constructeurs français sur leur marché de base devraient se poser la question de la suite. Achetons français! Même si c'est 10% plus cher, c'est rentable pour la suite!
Réponse de le 06/07/2012 à 12:00 :
La prime à la casse, cause importante du malheur de PSA. Vous avez vu un état visionnaire? Par contre tous les contribuables français l'ont du payer, la prime. Aveuglement!
Réponse de le 06/07/2012 à 12:38 :
L'état d'esprit de Boycottons résume la situation de la France : plus aucun français n'achète français et tous le monde se dit outré dès qu'une entreprise française licencie !!!
Vous croyez vraiement que les pays asiatiques, voir les USA, pourraient s'en sortir s'il n'avaient pas des taxes douanières tellement contraignante que l'offre sur le territoire fait la part belle aux produits nationaux ??? En restant sur le sujet de PSA : vous savez depuis combien de temps Citroën est implanté en Chine ? Plus de 30 ans et pourtant, malgré les emplois qu'ils ont offerts aux locaux, le gouvernement met tellement de contraintes administratives et normatives qu'ils y investissent à fond perdu. De plus, la mentalité chinoise étant tellement nationaliste que de toute façon il acheterons du rouge quoi qu'il arrive... c'est culturel.
Réponse de le 06/07/2012 à 15:03 :
La majorité des contraintes normatives nous vient ... de l'Europe et de son marché unique afin de favoriser l'importation de produits étrangers sur l'ensemble du marché Européen ...
Réponse de le 06/07/2012 à 17:39 :
Le sage : c'est quoi les marques de voitures chinoises ? J'en connais pas beaucoup.
Réponse de le 06/07/2012 à 21:16 :
Ca ne veux pas payer d'impôts, ça veut travailler 35h, partir à la retraite à 60 ans et ça n'achète pas français!
Ce ne sont pas les ouvriers allemands , coréens et japonais qui apporteront de la richesse au pays et qui payeront vos retraites!
Réponse de le 07/07/2012 à 11:07 :
Beaucoup d'entre vous ne semblent rien comprendre au but recherché de notre économie. On se fout que la société soit "française" ou non. Ce qui importe c'est de fournir des emplois aux français. Il vaut mieux acheter une Audi A5 fabriquée en moselle qu'une Renault fabriquée à Tanger. Le produire en France dépendra donc de la fiscalité et du coût du travail, mot tabou pour les socialos. Si l'on veut garder ce même coût du travail pour vendre en France, alors il faudra protéger nos frontières d'une manière ou d'une autre.
a écrit le 06/07/2012 à 10:40 :
Si PSA a des problèmes de cash il doit faire appel a ses actionnaires via une augmentation de capital.
Il ne me semble pas que se soit une société d'état...
Il faut arrêter de mutualiser les pertes et privatiser les gains. PSA a bien trouvé le cash nécessaire il y a un an a la construction de sa plus grosse usine en Chine. maintenant il demande a l'Etat français de l'aide? c'est ubuesque!!
Réponse de le 06/07/2012 à 10:56 :
Il n'y a plus d'actionnaires pour l'industrie. On l'a vu avec Airbus/EADS dont Daimler et Lagardére ne veulent plus et personne ne se propose pour le remplacement (à part le Quatar ....) . Les "Riches" préfèrent les produits toxiques a fort rendement en période de croissance et les bons du trésor Allemands quand ils ne peuvent plus spéculer sur rien du fait de l'instabilité du système .... L'industrie ... ils n'en ont plus rien a foutre ....
Réponse de le 06/07/2012 à 11:14 :
Le libéralisme mondialiste a la concurrence exacerbée et donc aux marges minimes voire aux pertes dans les périodes de crises de plus en plus fréquentes ne plait même plus aux capitalistes classiques pourtant chantres de ce libéralisme ... Le Systéme se meurt ....
Réponse de le 06/07/2012 à 11:40 :
PSA c'est 355000000 titres a vaguement 7 euros. Tu propose une AK avec BSA à 3 euros et tu récoltes 1 milliard... ça devrait suffire pour un début.
Si les anciens actionnaires ne veulent pas de l'augmentation de capital ils sont dilués et n'on qu'a vendre leurs BSA sur le marché (d'autres y souscriront à leur place). C'est ça le capitalisme, et jusqu'à preuve du contraire c'est dans ce système que l'on évolue.
Réponse de le 06/07/2012 à 11:42 :
@ crise systémique : et le modèle de l'Etat providence meurt de la même manière en raison de son cout prohibitif. Mais en France, il n'est pas bien vu d'en parler !
Réponse de le 06/07/2012 à 11:50 :
le libéralisme réduit les marges ????? et Audi, ils font des marges réduites ????
Réponse de le 06/07/2012 à 12:00 :
Demandez vous pourquoi les actionnaires se font rares et jetez un oeil sur la politique fiscale de notre gouvernement, c'est sûr qu'en surtaxant les entreprises, les dividendes et le patrimoine on va y revenir, une vraie mayonnaise tout ce qu'il faut pour faire passer le gout des promesses non tenues, bonjour la relance.
A tous les travailleurs, pensez y quand les boites vont fermer par manque de capitaux !
Réponse de le 06/07/2012 à 15:01 :
@bertrand: Audi, Porsches, Vuitton, Hermes, font de trés bonnes marges !! et tu veux prouver quoi ? que les riches sont de mauvais consommateurs car ils achètent à n'importe quel prix ? Que seul le marché du luxe marche actuellement ? Bah oui on le sait seuls les riches jusque là n'étaient pas touchés par la crise ...
a écrit le 06/07/2012 à 10:37 :
la retraite a tous a 52 ans comme ratp edf sncf
Réponse de le 06/07/2012 à 12:24 :
EGALITE .......SINON conflitINEVITABLE PRIVE PUBLIC COMME EN IRLANDE cato ... ... ..prot....
a écrit le 06/07/2012 à 10:36 :
beaucoup de haine dans les commentaires, contre lespatrons, les actionnaires, l'Etat, les ouvriers, etc... le modèle économique européen a objectivement détruit beaucoup de notre tissu industriel, le renforcer ou en sortir est un débat, mais il faut surtout le changer ! L'amérique inventeur du capitalisme protège ses entreprises : GM nationalisé, les comapgnies aériennes sous chapter11, Chrysler sauvé par l'état fédéral a deux reprise, avec plein de possibilité dont par exemple les contrat et subvention du pentagone qui profite largement aux produits civils, les pays asiatiques Chine, japon, corée etc.. ne manquent pas d'imagination pour protéger et renforcer leurs entreprises. alors arrêtons d'être les idiots du village mondial, arrêtons avec cette europe passoire, hall de gare, et faisons comme le reste du monde défendons nos intérêts ! personne le fera à notre place. Alors oui soutenons notre industrie !
Réponse de le 06/07/2012 à 10:55 :
de nouveau +1 puissance X
Réponse de le 06/07/2012 à 11:09 :
+1
Réponse de le 06/07/2012 à 11:10 :
L'Etat américain a pris une participation dans GM tout en ne pas empêchant la restructuration, fermetures d'usines comprises. Si l'Etat français prend une participation, c'est pour éviter les restructurations et les fermetures, et on est bon pour ouvrir un trou sans fin qui va engloutir des subventions pour des années.
Réponse de le 06/07/2012 à 11:17 :
+1
Réponse de le 06/07/2012 à 11:21 :
+1 puissance X fait toujours +1. C'est le problème avec les protectionnistes, ils ne savent pas calculer...
Réponse de le 06/07/2012 à 12:00 :
Vous avez tout à fait raison JB... ! dans mon esprit le X signifiait juste des personnes, mais mélanger des sciences humaines aux sciences dures ne fonctionnent pas, je suppose par contre que les mathématiciens (que vous représentez à merveille) ont une démonstration sur les protectionnismes Américain et Chinois ? bonne journée
Réponse de le 06/07/2012 à 13:39 :
C'est clair que les USA ont été plus que pragmatiques dans la reprise en restructuration de GM puisque c'est l'état qui a repris tous les actifs pourris .... Imaginons que l'état reprenne l'Usine d'Aulnay et le reclassement de ses salariés ... c'est ce qu'ils ont fait !!!
a écrit le 06/07/2012 à 10:33 :
Que Arnaud Montebourg soit très ferme avec Mr Varin qui n'a fait que surfer sur les idées de Mr Streiff qui avait lui, véritablement engagé le redressement du groupe mais irrité la "Famille"; malheureusement pour l'entreprise. Ne surtout pas perdre de vue que l'argent du contribuable ne serve pas uniquement à sauvegarder les intérêts des actionnaires familiaux.
Réponse de le 06/07/2012 à 10:50 :
La stratégie de la famille a visiblement conduit le groupe a les déroute .... il n'y a donc pas de raison de prendre particulièrement soin d'eux ... Par contre PSA est un constructeur qui fait de bons produits , qui fabrique en France plus encore que Renault et sans commune mesure avec les Japonais (hormis Yaris) et Allemands (hormis Smart Fortwo) , et pour cela il doit être soutenu comme l'ont été GM, Chrysler et le serait VW (20% public) si VW avait des soucis .....
a écrit le 06/07/2012 à 10:22 :
Cet exemple de Peugeot, comme celui de Arcelor Mital ou encore Air France, démontre irréfutablement la nocivité et l'incapacite du systeme économique francais a exister. On est en train de détruire tout le tissu industriel francais et les modèles sociaux acquis au prix de longues décennies de luttes sociales. Renforcons cette Union Européenne, cherchons le consensus ,le pragmatisme avec les banques et les créanciers, tant qu'il en est encore temps !
Réponse de le 06/07/2012 à 10:30 :
+1...non +10000...
Réponse de le 06/07/2012 à 10:45 :
je ne sais pas ce que veut dire "renforçons cette union", il faut en tout cas la changer. le modèle actuel détruit notre industrie au plus grand bonheur de l'amérique et des pays asiatiques. alors faisons en sorte que ce que l'europe sait faire pour les banques elle sache aussi le faire pour son indutrie !
a écrit le 06/07/2012 à 9:27 :
Cet exemple de Peugeot, comme celui de Arcelor Mital ou encore Air France, démontre irréfutablement la nocivité du modèle économique et monétaire de l'UE pour l'économie des pays membres.
On est en train de détruire tout le tissu industriel européen et les modèles sociaux acquis au prix de longues décennies de luttes sociales.
Sortons de cette Union Européenne, qui n'a de solidarité que pour les banques et les créanciers, tant qu'il en est encore temps !
Réponse de le 06/07/2012 à 11:21 :
et GM t'en dis quoi ? ...
a écrit le 06/07/2012 à 9:20 :
Les politiciens prennent l'exemple allemand quand cela les arrange et pour le reste ils persistent dans leurs erreurs.
a écrit le 06/07/2012 à 9:18 :
Produire trop cher en France des modèles qui ne se vendront pas ? L'État va mettre son nez où il ne doit pas. La casse sera encore pire. Il n'a déjà plus d'argent pour boucler les fins de mois.
Réponse de le 06/07/2012 à 9:28 :
d'accord avec vous. Ce qui sauverait temporairement PSA finirait par le tuer, sans compter, comme vous le soulignez, que l'état Français n'a déjà pas les moyens de gérer ses dépenses courantes! L'obligation pour PSA de fabriquer tel ou tel modèle dans telle usine, l'empêcherait définitivement de se redresser sur le long terme!
Réponse de le 06/07/2012 à 10:00 :
Et l'etat n'a pas à mettre de l'argent (qu'il n'a pas), dans une boite qui a cumulé les erreurs stratégiques d'alliance (les Peugeot ne "s'acouplent" pas avec n'importe qui...conclusion ils sont trop seuls et pas assez mondialisés)...la statégie du fayot comme l"entreprise qui produit plus en France vs RSA n'a pas payé et ne paiera pas plus avec l'aide de l'état....laissons PSA se d*********** avec son échec et c'est à la Famille de remettre un peu d'argent dans le système !!!!
Réponse de le 06/07/2012 à 10:07 :
La famille : elle s'est retirée...en Suisse.
Réponse de le 06/07/2012 à 11:20 :
Et bien qu'elle se retire complètement plutôt que d'emm...... les pdg de PSA pour empêcher toute alliance afin de ne pas perdre "le pouvoir" sur le groupe ....
a écrit le 06/07/2012 à 9:15 :
L'Etat n'a qu'à infliger une lourde amende fiscale aux familles Peugeot, traitres français exhilés fiscalement, une belle amende de 10 Milliards, et ensuite injecter cette amende dans le Capital de PSA Peugeot. Ainsi l'Etat deviendra le 1er actioonnairede PSA Peugeot.
Réponse de le 06/07/2012 à 10:09 :
Pourquoi ne pas faire subir la question aux propriétaires et ensuite le supplice de la roue ? Les commissaires du peuple sont prêts.
Réponse de le 06/07/2012 à 11:13 :
Moi je suis pour attirer les riches entrepreneurs suisses, belges et britanniques en France par des avantages fiscaux, si ces pays soit disant partenaires continuent leur petit jeu pervers
Mais ça arracherait la g...e aux socialistes donc aucune chance que ça n'arrive, ils vont même faire l'inverse : faire fuir nos jeunes talents !
Réponse de le 06/07/2012 à 11:28 :
Attirer de riches entrepreneurs étrangers ??? mais ils n'existent pas !! ce sont juste de riches rentiers qui veulent le maximum de bonus/bénéfices/dividendes avec le minimum de risques et donc en jouant sur des defiscalisations ou des différences de cout de main d'oeuvre entre leur salariés (si possible en Chine) et leurs clients (si possible salariés d' entreprises occidentales autres que la leur et qui n'ont pas encore délocalisé) ... La preuve même les USA pas réputés pour leur système sociale généreux ont le même problème ...
Réponse de le 06/07/2012 à 13:41 :
A dumping fiscal, dumping fiscal et demi : qu'ils gardent leurs rentiers, ils peuvent d'ailleurs prendre nos rentiers cacochymes !
Je vous parle de monter un dumping fiscal agressif pour les investisseurs de ces trois pays ! Un ''tapis rouge'' pour les créateurs d'emplois.
On verra qui gagnera au final puisque c'est chacun pour soi, la règle apparemment !
Leurs dirigeants jouant aux c.ns depuis des décennies avec nous, aucune raison d'être moins c.n !
Réponse de le 06/07/2012 à 13:47 :
Pour punir les traitres de la guerre économique, l'Etat peut aussi confisquer les parts sociales et les actions des entreprises qui ont besoins d'aides. Ainsi l'évasion fiscales deS dividendes, CE SERA FINI. POINT BARRE.
Réponse de le 06/07/2012 à 14:39 :
je suis admiratif devant vos commentaires.
et vous combien créez-vous d'emplois ?????
qu'avez-vous créer comme nouveaux produits a part vous servir d'acquis sociaux, ou d'avantages sociaux que d'AUTRES vous paient
Réponse de le 06/07/2012 à 15:30 :
@bertrand, les casseurs de l'innovation des technologies et des entreprises innovantes, vous allez les trouver par colonies et confrèries co-sanguines chez Oseo innovation ex anvar, dans les CRITT et dans les agences blas blas banquets et dans les centres d'expertise de rien du tout, squatés par des fonctionnaires FRUSTRés qui cultivent leurs diplômes vieillissants, dépassés dont ils n'ont jamais rien fiat eux mêmes.
a écrit le 06/07/2012 à 9:15 :
Maintenant que j y pense, c est vrai qu il y a un je c est pas quoi de ressemblance entre psa et la poste ... Ah oui !!! La réactivité des prestations !!!! Ou encore la volonté de vous faire plaisir !!! Euhhh non , ça y est : c est la qualité du service .... Ah ben non plus !!
a écrit le 06/07/2012 à 9:08 :
On ne maîtrise pas les dépenses, on impose à des taux d'imposition confiscatoires et démoralisant, on pénalise l'investissement à risque, on ne se préoccupe pas de la productivité, on privilégie les emplois publics destructeux d'emplois privés, on fustige les entreprises et ensuite on vient en pompier et en se mordant les doigts quand il est trop tard! Messieurs les énarques et démagogues apprenez un peu la gestion de bon père de famille quî doit caractériser la gestion de tout mandataire que vous étes. Cessez de vous prendre pour des cadors de l'économie alors que vous n'êtes que des nains! Cessez de jouer les coqs donneurs de leçons à ,ceux qui réussissent mieux que vous! Prennez humblement modèles sur eux (mais peut-être est-ce trop vous demander?)!
a écrit le 06/07/2012 à 9:02 :
ou sont les actionnaires qui se sont goinfrés ?
Réponse de le 06/07/2012 à 9:16 :
Ils sont exhilés en Suisse et dans les paradis fiscaux. Cesontdes traitres pétainistes de la guerre économique.
Réponse de le 06/07/2012 à 9:30 :
Désolé, mais la Suisse n'est pas un paradis fiscal.
Seulement la Suisse a compris que l'état doit créer des conditions cadre à l'économie et ensuite ce sont les entreprises et les particuliers qui investissent, qui crées de l'emplois et de la richesse. L'état n'a pas à intervenir dans l'économie privée.
Réponse de le 06/07/2012 à 9:30 :
C'est méconnaître la réalité :
Avec une rémunération du capital qui a fondu comme neige au soleil, les actionnaires se sont considérablement appauvris.
Seuls les emplois et les salaires ont été maintenus malgré les difficultés et l'appauvrissement de l'Entreprise.
Réponse de le 06/07/2012 à 10:03 :
PNL : C'est le risque par essence de l'actionnariat !!! On ne peut pas s'en mettre plein les poches quand ça va bien et pleurer quand l'entreprise va mal... on assume aussi les pertes quand il y en a.
rien compris : c'est un détournement de la situation réelle. La Suisse s'est spécialiée dans la finance car elle n'avait pas le choix (pas de matière première, difficultés en matière d'infrastructure car enclavée et vallonée/montagneuse, pays proche des anciens dûchés/royaumes qui cachaient leurs richesses de peur des Allemands et Prusses au 19e (luxembourg, lichenstein, Monaco, Savoie, Belgique...) Pour rappel, la Suisse a très peu de multinationales venant des révolutions industrielles (automobile, ferrovière, aviation, industrie) même l'horlogerie n'a fait ses lettre de noblesse qu'après les guerres du 20e siècle (villes de Le Locle, Génève) Rien
Rien à voir avec la création ''d'un cadre économique favorable'' Il est favorable depuis les 60's grâce à la mondialisation financière mais le jour où la bulle de la finance crèvera, direz vous toujours qu'ils ont un cadre économique favorable ?
Réponse de le 06/07/2012 à 10:24 :
Nestlé, Glencore, Novartis, Roche, ABB, Cargill, Syngenta, Schindler, Clariant, Richemont, Swatch, Barry Callebaut. Grâce à ces entreprises entre autres, la Suisse est No.1 de l'alimentaire, No.2 de la pharma mondiale, No.1 de la gestion privée, No.1 de l?horlogerie, No.2 du luxe mondiale. Pays au 1er rang de l'innovation mondiale, devant les Etats-Unis pour la deuxième année consécutive (INSEAD) et contrairement à la France est exportateur net avec la Chine. La jalousie ne résout rien.
Réponse de le 06/07/2012 à 10:27 :
J'habite à Annecy près de Genève, tout à fait d'accord avec Le Sage sur la Suisse, qui plus est sans une main d'oeuvre massive de cadres et techniciens venant de France, (plus de 15 000 personnes passent la frontière de Genève tous les matins pour aller au travail ) la Suisse n'en serait pas là où elle en est ...
Réponse de le 06/07/2012 à 10:32 :
Il n'y a qu'à voir vos références 19ème, 20ème siècle, automobile, ferroviaire (j'ai corrigé), aviation, industrie) pour comprendre que comme tout bon français, vous vivez dans le passé. La Suisse est exportatrice nette avec les 3/4 des pays car elles exporte des biens à très forte valeur ajoutée, c'est ce que la France n'a toujours pas compris avec ses Peugeot à 3 francs... Rien qu'à Genève, il y a 931 multinationales: c'est ce que j?appelle un "cadre économique favorable". En tout cas, il n'y a plus rien à prouver, la Suisse et les pays nordiques sont les exemples, je comprends que ça vous fasse mal, mais ces pays font tout juste.
Réponse de le 06/07/2012 à 10:41 :
Le Sage: Je crois que tu ne connais pas la suisse et surtout pas son tissue économique. La finance en Suisse ne représentent seulement entre 15-20 % de l'économie. La Suisse a d'important sous-traitant dans l'automobile etc. Stadler Rail fabrique des trains, Pilatus des avions et la force de la Suisse est justement son industrie d'exportation y compris la Pharma/chimie, Roche Novartis, Givaudan, Syngenta etc. L'horlogerie date du 18ème et 19ème siècle. Les conditions cadre sont également une fiscalité juste, un exédent budgetaire et du commerce extérieur etc.
La Suisse n'est pas une enclave, elle est au mieux de l'Europe et son infrastructure est une des meilleures du monde.
Réponse de le 06/07/2012 à 10:43 :
Pelion, évidemment que l'on est obligé de se coltiner des frontaliers tout les jours (heureusement sous payés, mais ils sont tout contents quand même). Il n'empêche que la Suisse cartonne et que la France plonge. Vous croyez que les USA seraient ou ils étaient sans les latinos? Nous aussi avons besoin de main d??uvre peu chère
Réponse de le 06/07/2012 à 10:53 :
Le cadre favorable dont vous parlez, est aussi et surtout le cadre fiscal pour tous les sièges sociaux...car ABB est un groupe Suèdois, Cargill est Américain, Callebaut/Barry est la fusion de groupes Belge et Francais..(désolé); j'ai beaucoup d'amis Suisses, qui sont tous en faveur d'une intégration Européenne, car votre situation d'exportation ne prévaut que par votre situation au sein de l'Espace Economique Européen...et du racolage permanent de votre "industrie" bancaire sur laquelle ils ont tous des avis particulièrement sévères...bonne journée (un pauvre petit frouse) .
Réponse de le 06/07/2012 à 12:18 :
A Minaccia et Suisse: je suis d'accord avec vous, je voulais juste parler de la constitution historique de domaine bancaire, je n'ai pas dis qu'il n'y avait que cela en Suisse... heureusement pour eux que depuis il ont fait évoluer leurs infrastrucures et développé leur tissu industriel. J'abonde en disant que la France devrait prendre leur exemple en se réorganisant autour de production à forte valeur ajoutée et arréter d'essayer de préserver des emplois dans les secteurs où les pays emergeants seront toujours plus compétitifs de part les faibles coûts de main d'oeuvre !!!
Par contre, pour les groupes que vous citez, il ne me semble pas qu'ils soient tous suisse et beaucoup d'entre eux ont profité du cadre fiscal Suisse pour s'y installer. Si ce dernier ne l'était pas autant, ce n'est pas les verts paturages qui les attireraient... quoi que.
Réponse de le 06/07/2012 à 13:46 :
La Suisse peut avoir une fiscalité intéressante pour ses sociétés parce qu'elle récupère un peu de fiscalité sur tous les exilés très riches Européens !! Si nous faisions tous pareil elle aurait beaucoup beaucoup moins d'exilés fiscaux et ...devrait augmenter les charges sur ces sociétés !! C'est cela les paradis fiscaux et cela marche pour des petits pays , pour que cela marche en France il faudrait que l'on récupère tous les riches du monde !! Impossible ... Donc merci de ne pas prendre ce pays comme exemple de bonne gestion , au contraire c'est encore un pays comme la Chine , les USA ou les autres qui s'est développé sur un avantage compétitif parasitaire !!
Réponse de le 06/07/2012 à 14:53 :
vous oubliez un point primordial en Suisse, qui en fait un pays qui créé une très grosse valeur ajoutée : ses écoles : le polytechicum de Zürich est la 2er école d'ingénieur au monde, Glion est la 2e école hotellière au monde, l'école polytechnique en pointe dans l'avion solaire de Bertrand Piccard, dans le solaire photovoltaïque
c'est par ailleurs une entre entreprise suisse qui est n°1 mondiale dans les triples vitrages à effets chauffants !
malheureusement pour nous, nous dévissons complètement sur tous les marchés, car au lieu de faire les 35 h, les acquis sociaux, les suisses ont investis dans les langues et dans la formation très haut de gamme, et donc résultats : les salaires parmi les plus elevés au monde.
j'oubliais les cliniques parmi les meilleures du monde !!!
et oui, petit pays, mais très grande économie.
Réponse de le 06/07/2012 à 15:44 :
@bertrand: je maintiens , si nous avions 10% d'impôts sur tous les riches de la planète , on en aurait du pognon pour faire des école d'Ingénieur ou hôtelières de "grand luxe" ... Mais là ou tu n'as pas faux c'est sur l'innovation que d'autres pays au système social similaire au notre (Allemagne) on réussi a développer par deux fois plus de moyens qu'en France (en terme de PIB), par gout aussi certainement car notre élite n'aime pas la technique , elle n'aime que les mathématiques : trouver le court salariale le moins cher, les matières premières les moins chères .. alors qu'à ce jeu là les Chinois seront toujours 10 fois plus performants que nous ...
Réponse de le 06/07/2012 à 16:17 :
@Ahbon : et non, ce ne sont pas les impôts qui paient les écoles en Suisse : ce sont d'abord les entreprises qui financent les écoles et surveillent les programmes enseignés.
ensuite, les parents paient une autre partie,
et enfin, au 2e trimestre il y a un meeting entre les entreprises qui financent l'école, qui viennent à la recherche de leurs futurs salariés que sont les élèves. Et en général, les élèves ont entre 3 et 4 propositions AVANT le diplôme. Ainsi, l'élève qui travaille bien durant son cursus est SÛR d'avoir un job à la sortie et en plus, il est plutôt bien voire très bien payé.
et les entreprises sont bien car elles savent exactement le cursus qu'a suivi l'élève, et enfin, cerise sur le gateau, le salarié intègre son poste d'autant plus facilement qu'il a fait beaucoup de pratique au sein même de l'école.
Pas mal non ?? le pouvoir socialiste, UMP ou autres fairaient bien de s'inspirer de ce système, qui en France est géré par des profs bien souvent parfaitement incompétents
Réponse de le 06/07/2012 à 17:17 :
@ahbon : non erreur, ce n'est pas la venue des exilés fiscaux européens qui fait que la Suisse peut attirer les entreprises, c'est parce que l'environnement Suisse est bon que les entreprises et les exilés fiscaux viennent.
de même, que dans les pays à basse imposition (et il y en a beaucoup) c'est l'environnement favorable qui attire les riches et les entreprises, et qui permettent à ceux-ci de profiter d'une environnement sans dépenses particulières
a écrit le 06/07/2012 à 8:58 :
Les grandes entreprises ont beau jeu dans ce pays. Et hop, on menace de licencier 10000 personne et hop, l'état , c'est à dire le contribuable vient à leur rescousse. Trop facile. Et qui paye la note ? Les TPE et les PME qui sont déjà totalement étranglés par une fiscalité qui frise la confiscation. Mais quand 1000 petites entreprises licencient chacune 10 personnes, ce qui revient au même, elles ont la courtoisie électorale de le faire en silence.
Réponse de le 06/07/2012 à 9:23 :
Le problème est que l'Etat décide seul de la compétitivité des Entreprises, à charge pour les Entreprises de rester rentables et dynamiques.
L''Etat français décide, année après année, avec des Gouvernements de Droite comme de Gauche, de taxer de plus en plus lourdement les activités productives en France, favorisant ainsi les délocalisations (voir l'exemple de Free).
Dans de nombreux Pays, l'Etat est moins interventionniste, mais se contente de laisser les Entreprises travailler dans un contexte favorable.
Réponse de le 06/07/2012 à 13:52 :
@PNL, Comme en Chine ???????
a écrit le 06/07/2012 à 8:43 :
a l'heure où il faut faire des choix inévitables (amélioration de la productivité, fermeture de sites inévitables dues à une surcapacité trop importante..), on va donner de l'argent public.
décidemment ce pays ne changera jamais,
plus que jamais désarmé pour affronter l'économie mondiale du 21 siècle avec cette mentalité quasi communiste
Réponse de le 06/07/2012 à 9:08 :
C'est drôle que vous défendiez ces idées à l'heure ou les Americains ont nationalisé GM et placé la plupart de leurs compagnies aériennes sous chapter 11 pour éviter de se retrouver dépendant des japonais et coréens pour l' auto et des européens et asiatiques pour l' aérien. Je sais pas qui est le plus dans les combats d'arriere garde....
a écrit le 06/07/2012 à 8:42 :
encore des cadeaux aux riches, au patronat allié des socialistes alors que le peuple meurt de faim avec un SMIC augmenté de 7 euro par mois.
Réponse de le 06/07/2012 à 9:51 :
Arretez avec vos 7? par moins qui sortent de je ne sais quel discours de l'UMP !!! 2% d'augmentation = environ 20?/ mois (que je sache le SMIC n'est pas à 350?/mois !!!)
Si vous jalousez autant le patronat qui est couvert de cadeaux et que vous les considérez tous comme des riches prenez votre vie en main puisque vous savez comment faire pour être riche : devenez patron...
Réponse de le 06/07/2012 à 11:03 :
vous ne devez pas travailler dans un service de RH ou paie. Je fais donc le calcul . 9.22 euro de l'heure plus coup de pouce de 2% - 1.6% d'inflation = COUP DE POUCE DE 0.4%, ce qui donne 9.22 euro x 0.6% = 0.055 d'où nouveau SMIC de 9.275 euro et alors 0.055 x 151.67 heures/mois = 8.3418 brut de cela vous ôtez 20% de cotisations salariales 8.34 - 20% = 6.70 euro D'AUGMENTATION REELLE DU SMIC. D'autres explications?? pas de souci.
Réponse de le 06/07/2012 à 14:39 :
Non seulement vous impactez la fiscalité qui même sans augmentation existerait mais en plus vous y ajoutez l'inflation qui est une variable non maîtrisable qui par ailleurs existerait aussi sans cette augmentation.
Sauf erreur avant SMIC = 9.22/h soit 1398.37 brut mensuel et après = 9.40/h soit 1425.67 brut mensuel donc +27E bruts mensuels et même après fiscalité de 20% = 21.60?...
En conclusion je n'ai pas besoin de vos explications si elles ne se basent pas sur le même raisonnement... par contre vous faite une belle démonstration pour ceux qui ne bénéficient pas de ce coup de pouce (comme vous et moi sans doute) : ils s'appauvrissent.
Réponse de le 06/07/2012 à 16:12 :
Arrêtez le blabla livresque, sortez de vos théories et vous verrez, je persiste qu'après prise en compte de l'inflation l'augmentation sera de 6.71 euros par mois; dites vous seriez un petit peu....prof pour toujours vouloir avoir raison, vous m'en rappelez un qui ne supportait pas la contradiction. Au fait pour tout conseil en matière sociale ou fiscale n'hésitez pas un non-prof le fera et vous fera évoluer ........sans livre.
a écrit le 06/07/2012 à 8:40 :
La Tribune n' a certainement pas fait exprés mais la photo montre l'usine PSA de Trnava en Slovaquie, la seule a produire le C3 picasso. Donc, si on doit préter de l' argent a PSA pour animer la Moravie interieure et laisser crever Aulnay et Rennes, c'est NON!! par contre OUI a une prise de participation pour qu' on ai notre mot a dire comme chez GM ou VW: si les américains et les allemands le font, ou est le problème? personne n'a bronché quand Obama a nationalisé in extremis GM
a écrit le 06/07/2012 à 8:33 :
arretons de sauver les canards boiteux qu'il prennent exemple sur VW
Réponse de le 06/07/2012 à 8:59 :
Savez vous que le premier actionnaire de VW est le land de Basse Saxe?
Achetez vous français avant de critiquer?
Ce ne sont pas les ouvriers étranger qui payerons votre retraite à 60 ans!
Réponse de le 06/07/2012 à 9:12 :
100% d'accord.
Réponse de le 06/07/2012 à 9:13 :
retraité, toujours renault,une fois psa,changement tous les trois ans,passé chez toyota pas photo sur la fiabilité
Réponse de le 06/07/2012 à 9:16 :
Prendre l'exemple de VW, comme vous dites, implique de réaliser une dévaluation interne pour ramener les coûts de production compétitifs à l'export. Etes-vous prêt à voir votre salaire baisser de 20 ou 30% ? Si oui, rien ne vous empêche d'aller chercher un emploi en Allemagne !!!
Réponse de le 06/07/2012 à 9:51 :
je vis en RFA. les salaires sont en general superieur a la france et en plus on travaille moins (oas de notion de forfait comme en france) et la vie est moins chere (surtout le logement mais aussi la nourriture)
Par contre c est vrai que Mme Merkel ne vit pas dans un palace, ne tente pas de nommer son incapable de fils directeur et que la plupart des dirigeants d entreprises ne sont pas de parachutes (le patron de VW a passe 20 ans dans le groupe, celui de PSA moins de 5 ans et avant il etait meme pas dans l automobile ...)
Réponse de le 06/07/2012 à 14:07 :
Merci cdg !!! Et en plus l'Allemagne est encore une sociale démocratie malgré les loi Hartz ... Mais certains veulent profiter de la crise pour nous vendre LA SOLUTION :que les salariés acceptent des salaires et des conditions de travail chinois ... en oubliant que ces salariés sont aussi leur clients-consommateurs et que si "ces clients" gagnent 10 fois moins il y a de forte chance que le PIB se rétracte dans les mêmes proportions !!
a écrit le 06/07/2012 à 8:25 :
L'Etat Français achéte les emplois en mettant des ronds dans PSA. La paix sociale est a ce prix!!!!!!
Esperons qu'une clause interdira de fabriquer en dehors de France, mais la je ne crois pas un seul instant a cette orientation.
Réponse de le 06/07/2012 à 11:11 :
Excellente référence à VW et qui illustre bien votre méconnaissance de cette industrie.
Le groupe VW c'est 500 000 personnes dont seulement 100 000 en Allemagne. En Allemagne sont regroupés tous les services à très forte valeur ajoutée: ingénierie, marketing, stratégie ainsi que quelques usines d'assemblage (essentiellement Audi, la marque haut de gamme). Le reste, les 400 000 sont principalement dans les pays de l'est (Rép. Tchèque, Slovaquie, Hongrie, Pologne) et.. Turquie. Pour mémoire une des marques de VW est SKODA, ça vous dit rien, l'ancienne marque tchèque. La plupart des moteurs et boites de vitesses, activité nécessitant beaucoup de main-d-oeuvre très qualifiée sont faites à l'est. La particularité des pays de l'est est que non seulement ils ont une excellente main d'oeuvre qualifiée mais que le cout est 3 à 4 fois moins élevé qu'en Allemagne. Ensuite grâce aux prix de transfert la valeur ajoutée est transférée en Allemagne, ce qui explique les résultats exceptionnels de VW.
Vous avez compris?
Nos constructeurs français ont fait tout le contraire (dans le passé) et maintenant en subissent les conséquences: ils ont importés de la main d'oeuvre non qualifiée pas chère au début mais qui est maintenant (mal) payée au tarif français; ce qui explique à la fois les problèmes qualité (même si ça s'améliore) et le manque de rentabilité.
a écrit le 06/07/2012 à 8:21 :
Psa peut vendre ses bijoux de famille. Gefco et faurecia . Pourquoi faut il toujours pleurer devant l'etat? Si injection du capital alors il faudra prendre un participation. Mais moi je suis contre.
a écrit le 06/07/2012 à 7:51 :
l'état ferait mieux de donner aux citoyens les moyens d'acheter une voiture en diminuant l'impot par exemple. Avec ce que je paye en impots foncier, impot sur le revenu et taxe d'habitation je pourrai acheter une voiture neuve tous les 3 ans ...... donner de l'argent aux constructeurs revient a nous prélever encore plus d'impots gouvenement d'incapables !!!!
a écrit le 06/07/2012 à 7:43 :
je trouve honteux que l'on doit encore mettre la main a la poche ,si il sont dans cette situation ces de leurs fautes.Ils ons qu'a apprendre a travailler correctement qu'il prene ex,sur les allemands s'il ne veulent pas alors adieux peugeot
a écrit le 06/07/2012 à 7:26 :
Je propose la nationalisation de cette entreprise que les méchants capitalistes ne savent pas gérer. Arnaud de Montebourg saura mieux le faire que quiconque ! Ou pas...
Réponse de le 06/07/2012 à 8:36 :
Force est de constater que les dirigeants des constructeurs automobiles français n'ont pas brillé par leur décisions. On ferait mieux de virer les l'équipe dirigeante de ces groupes et les remplacer par des Allemands.
Réponse de le 06/07/2012 à 9:07 :
Les compétences existent en France mais l'oligarchie des incapables règne en mettre partout.
Réponse de le 06/07/2012 à 14:14 :
Notre élite se focalise sur les couts de main d'oeuvre comme au bon vieux temps du 19 ieme siècle ... et ils oublient l'innovation, l'inventivité, la qualité ... Ce sont de vieux reac biens français noyés dans leur dogmes libéraux que les autres pays (USA, Chine, Allemagne) nous imposent sans les respecter eux mêmes !
Réponse de le 07/07/2012 à 18:57 :
J'espère qu'en ce qui concerne l'innovation et l'inventivité, vous ne faite pas référence à PSA ? Sinon, surprise surprise, PSA est le premier déposant de brevet en France pour la 5ème année consécutive.
Réponse de le 17/07/2012 à 12:25 :
quand j'entend dire acheter francais ca me fais doucement rire savez vous que la plupart des bagnoles francaise ou leur pieces detachees sont fabrique a l'etranher et quand vous voyer toyota produire en france et la qualite mediocre voir catastrophique de renault avec ses chers megane et laguna dci pensez vous serieusement que je vais acheter francais quand je vois la merde qu'il fabrique j'ai acheter francais et maintenant c'est termine on se moque du client j'ai actuellement une ford 1.8 tdci avec 240000 km a part l'entretien moteur aucune panne amener un dci a 240000 sans panne et on en reparle qu'il ferme ses incompetents constructeurs francaise on est pas des pigeons
Réponse de le 23/07/2012 à 10:49 :
J'ai un picasso Xsara avec 240000km au compteur et la seule intervention sur le véhicule est la ligne d'échappement. regardez sur les sites de véhicules d'occaz, certains modèles ont 380000km avec un moteur 2.0HDI! la fiabilité est quand meme extraordinaire

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :