La Tribune

Renault et PSA piégés par les petites voitures, qui perdent de l'argent

Copyright Renault
Copyright Renault
Alain-Gabriel Verdevoye  |   -  648  mots
Carlos Ghosn reconnaît que la production des Twingo et Clio est déficitaire. Spécialisés dans les petits véhicules non rentables, sous la pression notamment d'une fiscalité française défavorable aux grosses cylindrées, Renault et PSA souffrent. Alors, quel avenir pour leurs usines françaises?

Tout le problème de l'industrie automobile hexagonale est là: les constructeurs tricolores se sont concentrés dans les véhicules petits et compacts, sous la pression notamment de la fiscalité française discriminatoire envers les grosses cylindrées. Or, les petits modèles ne sont pas rentables. Carlos Ghosn, PDG de Renault, l'a reconnu hier: les petits véhicules traditionnels de l'ex-Régie comme les Twingo et Clio destinées quasi-exclusivement à l'Europe "ne sont pas rentables". Elles ne l'étaient pas plus en 2011. Un comble, alors que les Twingo II sont produites en Slovénie sur une ancienne plate-forme depuis longtemps rentabilisée (celle de la Clio II) et ques les Clio sont elles-mêmes majoritairement fabriquées en Turquie, sur le site de Bursa réputé comme l'un des plus compétitifs du groupe au losange. C'est d'autant plus grave que les volumes de production sont élevés. Il s'agit de véhicules cruciaux... et historiques. Renault a immatriculé dans le monde pas moins de 103.468 Twingo et 366.186 Clio en 2012! 

Les petites, 45% des ventes de PSA

PSA Peugeot Citroën ne donne pas d'indications sur la rentabilité par créneau de gamme. Mais,  les petits modèles n'en ont pas moins été dans le rouge l'an passé, vu la perte opérationnelle enregistrée par le groupe (-1,5 milliard d'euros pour la division automobile) et un taux d'utilisation des capacités de production européennes des modèles d'entrée de gamme inférieur à 75%. Pourtant, là aussi, il s'agit de volumes significatifs, représentant 45% des ventes totales du groupe (hors utilitaires, en 2011). Il est vrai que, chez PSA, une bonne partie de ces "petites" est produite en France, telles les Citroën C3 et DS3 et une partie significative des Peugeot 208. Ce qui n'arrange rien.

Différentiel de coûts

Si, en produisant une bonne partie de ces petits véhicules dans des pays à bas coûts, les constructeurs français perdent de l'argent, c'est qu'il y a un vrai problème! Alors, que restera-t-il à terme du "made in France"? Philippe Varin, patron de PSA, affirmait mercredi, lors de la présentation des résultats financiers 2012 du groupe, qu'il y a avait un différentiel de  prix de revient de 700 euros entre une 208 produite en France et son homologie fabriquée en Slovaquie. Carlos Tavares, Directeur général délégué de Renault, identifiait pour sa part, l'an dernier, un différentiel de 1.300 euros entre une Clio IV assemblée à Flins, en région parisienne, et la même construite en Turquie. Pas étonnant que la production de Renault et PSA ait été divisée par deux en France depuis 2005!

Plan de compétitivité

Le coût de travail horaire atteint 10 euros en Slovaquie, 20 à 22 en Espagne, 35 en France et en Allemagne, selon PSA. Mais ce n'est pas tout. Anciennes, et donc employant du personnel plus âgé, parfois tumultueuses dans leurs rapports sociaux, les usines françaises  sont  généralement bien moins compétitives que les sites situés hors d'Europe de l'ouest. C'est pour cela que Renault  négoce un plan de compétitivité dans l'Hexagone, à l'image de celui qu'il a mis en route à la fin de l'année dernière en Espagne.

53% des ventes en France

La spécialisation croissante de Renault et PSA dans les petits véhicules s'explique principalement par l' "appauvrissement" du marché auto français. 53% des immatriculations de voitures en France en 2012 étaient constituées par les petits véhicules, contre 45% en 2007.... et 40% seulement en moyenne sur l'ensemble de l'Europe occidentale l'an dernier, selon le CCFA (Comité des constructeurs français d'automobiles)! Dans ce contexte, les usines hexagonales apparaissent très menacées. Surtout si les pouvoirs publics continuent de favoriser les petits véhicules à travers le bonus-malus, en particulier, dont la dernière mouture "matraque" nombre de véhicules de gamme moyenne produits en France par les groupes tricolores.

 

Réagir

Commentaires

furious  a écrit le 06/07/2013 à 6:00 :

Honteux.l euro et mastritch on permit a nos dirigeant et employeur de fabriquer dans la communauté européenne a plus bas coût.lissez les TVA et le coût. De la vie dans nos pays producteur a plus bas coût et la donne sera différente.

SLY  a écrit le 19/02/2013 à 9:18 :

a quant la sortie de la 301 peugeot

hectopascal  a écrit le 17/02/2013 à 11:30 :

Les voitures hexagonales,tricolores dans l'hexagone...,voitures au losange? on a du mal a s'y retrouve avec Verdevoye qui fait du zele.Dommage pour lui car il devienf penible a lire..

gégé  a écrit le 16/02/2013 à 19:21 :

en ce 21e siècle, nous devrions tous rouler dans de grandes, neuves et belles voitures ,bien motorisées.
Cependant cette économie mondialiste en a décidé autrement!

Guetteur  a écrit le 16/02/2013 à 10:11 :

Pourquoi Toyota fait des voiture rentable en France, que Michelin fait des bénéfices, pourquoi ne fait ton pas du véhicule haut de gamme comme les Allemand avec des marques différente comme Bulgatti, délace ou encore Facel Véga, au lieu de faire de fausse DS faite comme BM ou Fiat sortez une 2ch une gordini une alpine une DS qui ne ressemble pas à une c3 ou c4 en utilisant Chapron. Ce n est pas un problÚme de competivite mais un problÚme de management les patron des marques automobile doivent aimer l automobile pas la finance.

Voui  a répondu le 16/02/2013 à 23:41:

Facel Vega, mais aussi Delahaye , Delage. Et il est vrai que les patrons des marques automobiles français sont des bourgeois technocrates financiers qui détestent les ouvriers sales , gueulards et syndiqués . Deux choses les font fantasmer: delocaliser le travail de France, et acheter des bagnoles de luxe Allemande pour se détendre le week end.

MILLER75  a écrit le 16/02/2013 à 8:48 :

700 euros de surcôut pour une 208 fabriquée en France cela ne représente que 5% environ sur le prix de vente . Messieurs les concessionnaires : faites un geste sur la vente de voitures vous vous rattraperez largement sur la vente de pièces détachées (marge 60%)
et sur la main d'oeuvre (70 à 80 Euros de l'heure en moyenne y a de la marge ...)

Bon calcul  a répondu le 16/02/2013 à 15:33:

Bravo MILLER75 pour votre bon sens ...

toto14  a écrit le 16/02/2013 à 8:22 :

arguments bidons, si on tient compte des couts de transports et de gestion à distance, transferts de compétences, déplacements etc., l'écart de cout ne se justifie plus. d'autant que pour des véhicules bas de gamme produits en grande série la maitrise du processus industriels incluant la maintenance des moyens de productions automatisés devient plus importante.

philanthrope  a écrit le 16/02/2013 à 0:43 :

A lire cet article, c'est à ce demander si ce n'est pas de la faute à Voltaire ? - Comment se fait-il que des véhicules de petite cylindrée comme la Yaris, ou d'autres comme l'arrivée des petites voitures de G.M. trouvent un marché. Il faut cesser la désinformation, et s'atteler au renouveau.

econoclaste  a répondu le 16/02/2013 à 7:50:

Les conséquences vues aujourd'hui remontent probablement au début 2000 .Avec l'arrivée des 35H et autres mesures "bénéfiques" aux activités industrielles, plus l'entrée des pays de l'Est dans l'UE,les nouvelles usines sont parties là bas et en Turquie .Pendant ce temps là, ici , on a géré l'existant .Les gens sont devenus plus âgés, plus chers, et les équipements plus vétustes...Toyota a été capable de faire du nouveau à l'est et en France . Renault pas ...

Wood  a écrit le 15/02/2013 à 23:56 :

Et qui continue d'ajouter des radars et vient de voter un bonus/malus encore plus draconien/débile qu'avant ????
On peut maintenant avoir un malus de 1500€ sur une "banale" 308 Hdi 163 voir 2000€ sur une THP 156 avec BVA !
Du coup les clients doivent se rabattre sur les moteurs "entrée de gamme" avec des finitions "entrée de gamme" et cela se traduit par des marges "entrée de gamme" pour les constructeurs. Merci qui?

Ahbon  a répondu le 16/02/2013 à 10:02:

Pas faux. Moi le moteur sur puissant je m'en contre fout (ca consomme et ne sert plus a rien maintenant) , par contre la finition haute on n'y a droit qu'avec le gros moteur, c'est complètement con, du coup j'achète les finition moyenne gamme alors que je pourrais payer plus cher pour un haut de gamme avec petit moteur.

Wood  a écrit le 15/02/2013 à 23:40 :

La Megane 3 & 5 portes est assemblée en Espagne.

gnuc  a écrit le 15/02/2013 à 22:48 :

Qu'ils prennent exemple sur la Fiat Panda 3, fabriquée en Italie par un constructeur qui ne se la péte pas, contrairement aux nôtres !

america  a écrit le 15/02/2013 à 21:23 :

Oui baissons les taxes sur l'essence !!! Je pourrais rouler en Camaro , Cadillac , Mustang V6 ou V8. Rouler français jamais !

Philippe  a écrit le 15/02/2013 à 21:18 :

Tres juste ! Helas, nos bons gouvernants continuent de tout faire pour taxer les voitures puissantes, ce qui ne va pas aider les constructeurs francais a faire du haut de gamme !

AGainParis  a écrit le 15/02/2013 à 21:16 :

Le reproche envers dacia et que ces voitures sont produites ds des pays à bat coût.
Dc on ferme les usines, puis on vend à nos chômeurs et nos retraites des sandero diesel!
C vachement équilibre comme deal....

Le Sage  a répondu le 16/02/2013 à 13:03:

Le deal est bon quelqu'en soit les conséquences et à partir du moment ou celui qui le fait gagne...
Renault se contre fou que la France entière soi au chômage et roule en twingo à partir du moment où son bilan financier de fin d'année est positif, que ses actionnaires puissent toucher leurs dividendes et son patron ses boni (rappel : 12 millions de ''revenus'' pour 2012)

???  a écrit le 15/02/2013 à 21:09 :

Le marché n'est pas français mais Européen. Pourquoi ne vendent ils pas de "grosses" voitures en Europe ? Parce que les méchants étrangers taxent eux aussi les grosses voitures ? non ... Encore un journaliste qui s'est fait fourré de fadaises.

floppy  a écrit le 15/02/2013 à 20:48 :

la prime à la casse et autres subventions ont rendu PSA et RSA accros. Maintenant qu il n y en a plus.. ils se cassent la figure. ARRETEZ de les subventionner. Qu ils ferment: ils ont été rendus abrutis par les politiques.. qui veulent les sauver maintenant? je rigole. Fermez les usines de tous ces ignares.

toccata  a écrit le 15/02/2013 à 20:28 :

C'est simpliste de dire que le marché des petites voitures fait perdre de l'argent, et qu'il faudrait investir le marché du plus gros. Si cela était vraiment le cas, tous les constructeurs arrêteraient de produire des petites voitures. Or c'est bien le mouvement inverse qu'initient les marques allemandes! Les marques allemandes ne sont pas bénéficiaires parce qu'elles produisent des grosses berlines, mais parce qu'elles savent contenter leurs clients. Elles savent assurer le suivi de leur clientèle. Pour preuve, les modèles à succès changent peu, mais s'améliorent. En revanche, peut-on me dire comment PSA et Renault fidélisent leur clientèle? Et je n'ose demander quelle voiture on préfèrerait neuve, entre une Safrane, une Vel Satis et une latitude... et je parle bien sûr de modèles "rentables", hein!

churchill  a écrit le 15/02/2013 à 18:02 :

tt le monde peut pas rouler en porsche... apres, les ' petites' voitures sont hors de prix pour ce que c'est! c'est pr ca que les gens achetent du dacia!!

Pipo  a répondu le 15/02/2013 à 18:36:

Qu'avez-vous contre les Dacia ? Pour les avoir essayées, la Logan et la Sandéro sont des super voitures, il y a JUSTE ce qu'il faut pour rouler sans tous ces ustensiles inutiles qui donnent l'apparence du "l'High Tech" dont on n'a rien à faire, numérique pratiquement inexistant ce qui est un gros PLUS. Elle ne marchent pas à 250 km/h mais j'en n'ai rien à faire. J'ai les moyens de me payer une grosse voiture. Pas question que je mette mes sous dans ces funestes gros tas de ferrailles insipides et pas question non plus de ces abominables diesel qui polluent, qui donne le cancer et qui n'arrêtent pas de puer. La Sandero pourrait très bien être ma prochaine voiture mais je garde quand même mon ancienne de 32 ans qui marche tout aussi bien et c'est une française....... «pas fiable et de mauvaise qualité dit-on comme je l'entends souvent» !!!!...

casseur d industrie  a écrit le 15/02/2013 à 17:38 :

Mais qui a tué l automobile??tous ces gens qui année apres année ,jour apres jour ont tapé sur les automobilistes ,ces gens qui ont pignon sur rue, ecoutés par nos politiques ,invités sur les plateaux de télé pour dire ce qui est bon ou mauvais pour l automobiliste!!!c est eux les fossoyeurs de notre industrie !!!et dire que les politiques les ont suivis dans leur delire!!et bien nous fermons des entreprises graçe à eux !!ils ont atteint leur but!! un peu d espoir il semble que mr Valls prenne un peu de recule face à ces gens!!!

C'est vrai  a répondu le 15/02/2013 à 19:54:

Et en plus, ceux dont vous parlez sont subventionnés. Un comble.

bofff  a répondu le 15/02/2013 à 21:20:

C'est surtout que la bonne élite bourgeoise française aime acheter étranger plus encore que delocaliser. Si il n'y avait pas eu de pression fiscale (quoique le prix de l'essence n'est pas si faible en Allemagne) sur les grosses cylindrées ils rouleraient en V6 ou V8 américains ou allemands en aucun cas français.

Ben  a écrit le 15/02/2013 à 17:15 :

Je rappelle aussi qu'avec une petite voiture, on se gare plus facilement. Un autre atout qui s'ajoute à la fiscalité. Et pas des moindres dans les grandes villes...

Tony Meuter  a écrit le 15/02/2013 à 16:34 :

Parfaite illustration du nivellement par le bas. Goldman et ses acolytes bénéficient d'une entière liberté pour continuer à spéculer sur les différentiels de coûts de production / salaire minimum (ex. 7USD aux Etats-Unis et 9? en France). Goldman s'enrichit en exploitant ces différentiels justifie ses excellents résultats en arguant que : "la France est trop riche ou vit au dessus de ses moyens".

jb  a répondu le 15/02/2013 à 17:01:

N'importe quoi. C'est les acheteurs des voitures qui font des arbitrages et qui préfèrent d'autres marques qui sont moins chers à qualité égale ou meilleures à prix égale.

Tony Meuter  a répondu le 15/02/2013 à 23:18:

@jb - Au rythme où les transferts de richesses ont lieu, le consommateur final n'aura bientôt plus à se poser la question de l'arbitrage.

petits  a écrit le 15/02/2013 à 15:32 :

C'est tres bien de faire des petites voitures a l'heure de la transition energetique...

ppa3775am  a écrit le 15/02/2013 à 15:07 :

Les politiques de tous bords ont foutus en l' air la voiture produite en France : taxes écologiques, bonus/malus, gaz-oil moins cher que l' essence alors qu' il pollue et tue 40 000 personnes par an, péages tout azimuts. Tout est fait pour dissuader de construire en France des voitures haut de gamme. Le résultat est connu : disparition à court terme de l' industrie automobile en France.

Yves  a répondu le 15/02/2013 à 15:38:

Les politiques ont cru bien faire. Ils ont aussi suivi la pression populaire... Peut-on leur reprocher ?...

Photo73  a répondu le 15/02/2013 à 15:51:

"gaz-oil moins cher que l' essence" Peugeot est le roi des diesels économes, cocorico ! En Allemagne, en 1978, l'écart gasole, ordinaire (plombé) et super était le même. Il fallait que la consommation soit faible, et le moteur très durable pour utiliser le diesel !! Une Peugeot diesel est plus chère que l'essence, la différence est le nombre de km à prix moindre. Interdisons le diesel et fermons Peugeot (ça risque d'arriver), une page à tourner pour rebondir.

Les péages, c'est le principe "qui utilise paie". A part que ça été bradé pour boucher un trou momentané,mais l'Etat est inconsistant, les contribuables sont là pour amortir toute maladresse. Ils auraient dû grossir la dette plutôt que brader, mais ce fut leur choix.

Pepe12  a écrit le 15/02/2013 à 15:00 :

C'est quand même étrange toutes ces justifications de PSA et Renault pour expliquer l'inexplicable .... a) Les petites voitures sont justement la spécialité de PSA et Renault. b) La politique fiscale de la France consiste à taxer sous forme de malus écologique toutes les voitures de catégorie supérieur, ce qui tue ce marché en France ..... c) Une famille française moyenne ou une entreprise sont contraintes de rouler dans une petite ou moyene voiture pour échapper aux malus et aux taxes des départements
Et malgré cela PSA et Renault ne s'en sortent pas ! On peut se poser des questions non ?

sfx  a répondu le 15/02/2013 à 15:25:

Les petites voitures sont leur spécialité PARCE QUE la fiscalité est allée dans ce sens depuis 30 ans. Mais personne ne gagne d'argent sur les petites voitures en Europe, même en en vendant beaucoup.

Et voilà  a écrit le 15/02/2013 à 14:47 :

comment en France, à force de confondre la voiture avec Satan, on finit avec une industrie exangue et des chomeurs à Pole emploi !

x  a écrit le 15/02/2013 à 14:27 :

Où en sont les modèles hybrides français qui permettraient de réduire à la fois les taxes et la consommation ?
Si le problème venait réellement du coût du travail, il suffirait de vendre nos voitures un peu plus chères (de l'ordre de 10%) et taxer la concurrence étrangère d'autant ?

Michel  a répondu le 15/02/2013 à 14:43:

Taxer la concurrence étrangère est impossible sous le diktat de Bruxelles. Nos mauvaises affaires font le bonheur de la "solidarité européenne". Le pire, c'est que la population française a été prévenu depuis le traité de Maastricht que la construction européenne telle qu'elle était conçue menait à la décroissance de l'Ouest au profit de l'Est et du Sud.

jb  a répondu le 15/02/2013 à 14:57:

Taxer la concurrence étrangère serait suicidaire pour une industrie pour laquelle il est impossible de rentabiliser les coûts de développement d'une voiture moderne sur le marché français seul. Les constructeurs français sont donc forcés à exporter et subiraient les mesures de rétorsion en cas de taxes protectionnistes. Il n'y a par ailleurs aucun "dictat de Bruxelles". L'UE applique des traités signés par des présidents français élus démocratiquement.

@jb  a répondu le 15/02/2013 à 16:47:

"Taxer la concurrence étrangère serait suicidaire pour une industrie pour laquelle il est impossible de rentabiliser les coûts de développement d'une voiture moderne sur le marché français seul."Taxer ne veut pas dire arrêter de commercer avec le monde. Ca veut juste dire rétablir des équilibres, comme le font les chinois et les US pou protéger leurs industries. "L'UE applique des traités signés par des présidents français élus démocratiquement."C'est une blague. L'europe est une dictature que vous le vouliez ou non (référendums bafoués et chefs de gouvernements en Italie ou en Grèce nommés et non élus). Ce n'est pas une théorie ou une hypothèse. C'est une réalité qui se déroule sous nos yeux depuis des années. Et vous venez dire le contraire. Lamentable.

Michel  a répondu le 15/02/2013 à 16:57:

@jb

Comme si dans l'UE des 27 où la France est minoritaire face aux nombreux petits états pour proposer et voter des lois que ce soit au Parlement Européen ou à la Commission Européenne, lois transposées obligatoirement à l'échelle nationale au risque de sanction, la France avait encore une quelconque souveraineté pour imposer un protectionnisme économique. Vous me semblez bien ignorant ou trop impliqué dans le fonctionnement de la technocratie européenne.

jb  a répondu le 15/02/2013 à 17:58:

L'UE n'a nommé de chef de gouvernement ni en Italie ni en Grèce. Demandez aux Grecques s'ils veulent sortir de l'UE. Ils diront non parce qu'ils savent qui les subventionne. Et au fond c'est pareil avec les Français. Ce que vous appelez "une réalité qui se déroule sous nos yeux depuis des années" n'est que votre phantasme.

jb  a répondu le 15/02/2013 à 18:27:

@Michel: La France utilise son influence de grand pays de l'UE depuis l'origine pour défendre les intérêts des ses agricultures et a su imposer le système ultra-protectionniste de la PAC. Cette défense s'est fait souvent au détriment de l'industrie française et explique en partie la faiblesse de la politique industrielle de l'UE.

Simplet  a écrit le 15/02/2013 à 14:26 :

Heureusement qu'il y a la Zoé, la petite voiture qui va faire gagner beaucoup d'argent à Renault !

Fan2Peugeot  a écrit le 15/02/2013 à 14:26 :

Il ne faut pas regarder que le lieu de l'assemblage d'une voiture. Les pièces mécaniques, le moteur (25 à 30% du prix d'une voiture) le design ne sont pas au même endroit. Sur une 207CC fabriqué en espagne, 60% du prix va quand même en france (http://www.les-produits-made-in-france.fr/produit/fiche/207-cc)

@fan2  a répondu le 15/02/2013 à 15:42:

C est cela ,vous irez expliquer cela aux chomeurs d'Aulnay.

OUI MAIS  a écrit le 15/02/2013 à 14:16 :

On est champions sur les émissions de co² . C est ce que nos politiques ont voulu, c'est ce que nous avons. Vive la croissance verte façon Dufflot, Borloo et autres gloglo.
Et double effet kiss cool, comme on ne les produit plus en France , on émet aussi moins de co² industriel ... trop forts ces français

Grey  a écrit le 15/02/2013 à 14:03 :

Tant que l?état continuera à racketer l'automobiliste par un carburant taxé à 80%, des radars, des parkings tous payants, des cartes grises et assurances hors de prix, bonus malus, limitation de vitesse jusqu'au ridicule, suppression volontaire de voix de circulation, l?industrie française va disparaitre et vite.

lilou  a répondu le 15/02/2013 à 14:33:

+1

Pipo  a écrit le 15/02/2013 à 14:03 :

PSA et Renault et d'autres aussi perdent de l'argent avec les petites voitures !... Qu'est-ce cette histoire de Shaddock ? Comme je l'ai déjà dit par ailleurs, s'ils ne sont pas maso, ils n'ont qu'à cesser d'en construire. On verra alors pour de bon si cette histoire tient debout. Si c'est vrai, cela veut dire qu'en France, on est riche, qu'il n'y a pas de crise en réalité et que le français a les moyen de se payer un tas de tôles horribles bourrées de choses inutiles, propulsés par un moteur d'un autre âge à peine amélioré laborieusement. C'est un peu comme ce syndicaliste dogmatique de Peugeot d'Alnay qui affirmait que les problèmes de PSA n'étaient pas liés au taux de pénétration de voitures étrangères (52%). Il faut qu'on m'explique, là encore, j'ai dû manquer une étape !... Enigme ou problème d'économie : comment une entreprise peut-elle faire des bénéfices si le client achète chez un concurrent étranger ? Le premier responsable de ses problèmes n'est-il pas le français lui-même ?

ventrachoux  a écrit le 15/02/2013 à 14:02 :

N eest ce pas Tata ou ( Mihanda ?) in Inde qui produit et commcialise un genre de SMART pour 2000 euro et qui veut l´exporter en Europe ... Je crois que nos voiture "made in Europe" contiennent deja beaucoup plus d´equipements fabriqués en Inde qu on pourrait le croire . Apres le Japon, la Corée, la Chine bientot l´Inde ... c´est irreversible et si on veut que l Inde achete des Rafales il faudra bien acccepter qu ils nous vendent des Tata !!

villeroy  a écrit le 15/02/2013 à 13:35 :

"One can't buck the market" disait Mme M.Thatcher et c'est bien ce dont souffre le marché auto français. D'un côté un matraquage fiscal reduisant les revenus nets, et un autre renchérissant l'usage de la voiture. Des autoroutes bradées, aux péages croissants, et de l'autre, des nationales racketées par les radars. Une priorité en subvention donnée aux TC (dans certaines villes françaises on se croirait revenu aux défuntes capitales des démocraties populaires et à leurs cohortes de bus et tramways) au détriment de la voirie et des parkings. Une inflation de normes alors que l'usage réel des autos n'a pas vraiment changé. Bref, qui peut être surpris de cette descente aux enfers, bien avant d'en ressentir un quelconque sentiment de culpabilité devant les bourdes publiques accumulées?

oui-oui  a répondu le 15/02/2013 à 14:13:

Bravo pour votre analyse, les politiques ont une fois de plus montrés leurs méconnaissance de l'économie et leurs vues a trés court terme, on racket les automobilistes sous couvert de sécurité routiére, on les taxes un maximum pour se donner bonne conscience face aux écolos et faire rentrer de l'argent dans les caisses sans penser que tous cela va nuire à l'industrie automobile Francaise et va couter trés cher au pays, l'incompétence des politiques ajouté, à l'incompétence et à l'autisme des différents dirigeants de psa, on voit le résultat! pitoyable surtout si on compare à l'allemagne.

Gilles1  a écrit le 15/02/2013 à 13:33 :

Il ne faut pas se faire d'illsuions : l'automobile est une industrie plus ou moins condamnée en France. Les coûts de production des petits véhcules sont trop élevés et les constructeurs n'ont jamais percé dans le haut de gamme. Par ailleurs PSA et Renault ont un véritable problème avec leurs commerciaux. Ces derniers, exemples à l'appui, se croient encore au temps des 30 Glorieuses où il fallait presque supplier pour acheter un véhicule.

éee  a répondu le 15/02/2013 à 16:48:

mais bien sûr que non, alors pourquoi les fabricants français dépensent t'ils toujours autant en publicité, c'est parfaitement inutile et contre productif, est ce qu'une publicité vous à déjà fait acheter une voiture, pourquoi dépensent t'ils autant en recherche alors qu'ils se contentent au final de faire évoluer leurs véhicules sur des pièces et des chassis déjà existants. De plus montrer que les côuts de main d'oeuvre sont trop élevés, même si c'est vrai, c'est une façon de les faire baisser, toujours un peu plus. Pour finir, lorsque l'on déclare des pertes, on ne paient pas d'impôts.

Tchintoc  a écrit le 15/02/2013 à 13:32 :

Bientôt la T-voiture neuve à 5000 euros d'origine chinoise. Toute l'industrie du vêtement de confection (du T-shirt à bien +) a été délocalisée dans les années 80, un temps en Chine, qui perd actuellement beaucoup de contrat de sous-traitance au profit de pays plus compétitifs comme le Vietnam ou le Bengladesh. Les chinois doivent aussi mettre à jour leurs compétences. Il reste aux européens les produits de luxe et sur mesure pourvu que leur niveau de vie continue d'augmenter. Parcous difficile pour la France avec son socialiste bureaucratique et interventioniste.

PhildeFer  a écrit le 15/02/2013 à 13:10 :

Taratata et baratin!! Qu'on m'explique comment une nouvelle 301 HDI toutes options, fabriquées en Espagne, expédiée en Turquie pui rachetée là bas par un mandataire français et rapatriée en France se retrouve à seulement 14800? TTC sur Leboncoin.fr alors que dans une concession PSA ils sont incapables de vous vendre une 208 bas de gamme à ce prix!!!

seb  a répondu le 15/02/2013 à 17:35:

c'est 9.900 euros le premier prix pour la 208...

@seb  a répondu le 16/02/2013 à 11:36:

avec une finition Sandero et un moteur de tondeuse à gazon

Laurent  a écrit le 15/02/2013 à 12:54 :

Est-ce qu'ils ne devraient pas non plus arrêter de brader leurs voitures et les vendre 700 ? de plus ? Car les constructeurs français font facilement 15/20 % de réduction en concession, ce qui n'est pas le cas des japonais ou allemands.

Michel  a répondu le 15/02/2013 à 13:19:

Les français font des rabais sur des véhicules qui ne se vendent pas, c'est une logique commerciale. Les constructeurs étrangers étant plus compétitifs (à l'international) n'ont pas la nécessité (marges réduites en Europe, plus importantes dans le monde) de baisser la culotte comme on dit.

En revanche est-ce normal que le gouvernement laisse les pays de l'Est et du Sud s'accaparer le marché français au détriment de la production locale? Même les marques étrangères produisent dans ces pays pour éviter la barrière douanière européenne mais profitent tout de même de l'ouverture de nos frontières pour produire hors hexagone.

Pour sortir du gouffre les constructeurs français doivent se battre à l'international quitte à produire en Chine ou au Bangladesh s'il le faut. Néanmoins le marché français reste un marché juteux à l'international qui est pour l'instant sacrifié à la mondialisation par manque de conviction politique.

Laurent  a écrit le 15/02/2013 à 12:52 :

Enfin, on peut quand même se poser une question...Pourquoi est-ce que Toyota est rentable en construisant en France et pas les autres ? Pourquoi ne construisent ils pas les Mégane ou 308 ici plutôt que les modèles moins chers ???

ciel  a répondu le 15/02/2013 à 14:17:

Vous avez toutà fait raison l'usine toyota de valenciennes est trés rentable et embauche du monde, voila une question que les défenseurs de psa et de sa politique lamentable depuis tant d'années devraient se poser.

alex  a répondu le 15/02/2013 à 14:26:

La308 et la Megane sont déjà produites en France.

Eurk  a répondu le 15/02/2013 à 15:57:

Toyota perd de l'argent en Europe et ne communique pas sur la rentabilité du site de Valenciennes.

Toto Yota  a répondu le 17/02/2013 à 10:15:

Toyota travaille sur le long-terme, pas sur le court-terme.

Laurent  a écrit le 15/02/2013 à 12:51 :

Merci le bonus malus ! C'est la cause de ce problème. On a poussé les gens vers la catégorie inférieure et vers le diesel, autour de moi c'est flagrant. Et puis les gens n'ont plus les moyens d'avoir de grosses voitures ici. Même les familles ont de plus en plus de mal à garder leur monospace.

Pourquoi faire une grose voiture!  a écrit le 15/02/2013 à 12:46 :

J'ai un revenu correct, mais je n'ai pas besoin de "grosse" voiture, mon véhicule passant le plus clair de son temps au garage! Mon budget déplacement est plus avion, train ou vélo.

Patrickb  a répondu le 15/02/2013 à 13:05:

C'est super intéressant ;-)

Passionnant  a répondu le 15/02/2013 à 14:34:

Et ma grand mère adore les chocolats

Michel  a écrit le 15/02/2013 à 12:44 :

Si la France n'est pas compétitive ceci voudrait dire que les ouvriers travaillant dans nos usines sont les mêmes (à l'intelligence manuelle équivalente) que ceux travaillant à l'étranger dans les pays à bas coût. Suite à ce constat, cela remettrait en cause la politique de changement de population que les socialistes affectionnent tant!

Grando  a écrit le 15/02/2013 à 12:24 :

J'aime bien la vision dite stratégique de ErreursStrato...Que propose-t-il? Serait-il bien informé ? Je ne le sais pas. Mais une certaine haine ne fait pas de doute sur ses convictions .

LectureAttentive  a répondu le 15/02/2013 à 12:34:

Pour comprendre que Dacia plombe Renault, il suffit de lire les bilans et les comptes publiés par Renault, et l'on lit que plus Dacia vends de voitures, plus Renault tends vers les pertes ... et plus Renault tends vers les pertes opérationnelles à cause de Dacia, plus les diriégeants de Renault usent d'artifices comptables et de déclarations fumeuses pour tenter de faire remonter le cours de bourse qui a perdu 68% de sa valeur depuis le lancement de Dacia ... il n'y a que les traders à la botte des chevaux Ghosniens pour spéculer sur un avenir largement compromis... les Traders dans la bourse tenault valent bien les traders dans la barbaque de la mal bouffe .!! la tromperie organisée est reine de gestion par des voyous de la fiance.

Logique  a répondu le 15/02/2013 à 13:49:

Le probleme n est pas tant Dacia en lui meme, le probleme c est que plutot que des creer des concessions dediees Renault et Dacia sont commercialisés dans les memes concessions.... Comment tuer Renault.... Avez vous vu une Skoda vendue dans la concession Seat et/ou Volkswagen... non n est ce pas? et le Probleme est identique chez peugeot qui vend sa marque prestige DS au meme endroit que Citroen.... Le client se demande (inconsciement) pourquoi acheter une DS3 alors que la C3 offre a peu pres les meme prestations pour moins cher..... Soit PSA/Renautl veulent develloper et segmenter leur gamme auquel cas ils doivent aussi segmenter leur force et lieu de vente (ce nepeut pas etre non plus le meme vendeur pour la C3 et la DS3.... C est pas le Vendeur Golf qui va vous vendre une A3... Le second image de marque oblige adopte un code vestimentaire). Voila je n affirme pas que c est LA solution mais a mon sens ca joue dans les ventes des 2 groupes.

Michel  a répondu le 15/02/2013 à 14:13:

Le problème ne sera pas résolu pas la multiplication des points de vente qui ont un impact financier important sur les comptes du groupe mais le manque de cohérence dans la gestion des gammes des marques d'un même groupe. D'ailleurs ils veulent mettre Peugeot dans le haut de gamme après avoir produit des voitures bon marché, c'est une erreur stratégique de mon point de vue. Citroën a historiquement toujours été moins accessible que Peugeot et c'est bien pour cela que rare ont été les présidents français à rouler en Peugeot. Signe que malgré l'alternance politique, les élus restent déconnecter des français de par leur train de vie.

Logique  a répondu le 15/02/2013 à 14:24:

Je n ai pas dit multiplier les point de ventes mais les dedier c est differents, on peut garder le meme nombre de point de vente mais en garder un sous Renault a 100% et l autre a 100% sur Dacia, c est ce que fait le groupe WV, Toyota...... D autant qu'en Organisant la "Rarete" on cree un manque donc un besoin.....

Simplement  a écrit le 15/02/2013 à 12:23 :

Les Français achètent des petites voitures parceq'ils sont ,pour faire simple,grugés de charges et d'impôts et les RSA n'achètent pas de voitures neuves.Il faut ajouter que ceux qui ont des revenus réguliers et sûrs achètent beaucoup de mercédes et autres audi.

Effet Sarkosy  a écrit le 15/02/2013 à 12:23 :

C'est à partir de 2002 que le monde de l'automobile français a déraillé, date à laquelle, sarkosy ministre de l'intérieur a mis en place ses impôts indirects dont les gendarmes et la police sont les collecteurs. Il a peu après, avec son ministre de l'époque, JL Borloo, institué le bonus Malus Co2 poussant les constructeurs français à faire petit et cheap. C'est encore lui enfin qui a poussé la voie du tout electrique, avec le "succès" que l'on connaît. Il suffit de rouler en allemagne pour comprendre pourquoi leur industrie automobile a été poussée vers le haut. Ni l'europe ni personne ne leur imposerons des limitations sur des portions importantes de leurs autoroutes. Le résultat c'est BMW, Mercedes, Audi et Volkswagen...Fermez le ban....

YaDUvrai  a répondu le 15/02/2013 à 12:38:

ca c'est vrai, l'Effet Sarkozy coincide avec l'Effet Schweitzer/Ghosn ... créer des travailleurs pauvres, assomer les travailleurs de la route avec des punitions à chaque coin de rue et sur les autoroutes bradées à leurs amis politiques alors que ces mêmes autoroutes ont été construites en expropriant des paysans qui aujourd'hui se suicident parce qu'ils ne peuvent plus vivre de leurs travail ... QUELS DESASTRES les précités ont infligés à la Nation France.

Bon sens  a répondu le 15/02/2013 à 13:15:

Vous pouvez ajouter les Delanoe and Co qui réduisent ou suppriment les voies de circulation pour des transports en commun bondés et non prévus pour absorber autant de passagers. Et puis ajouter la suppression des places de parking pour le plus grand bonheur des Vinci qui facturent dans les 10 euros pour un peu plus de 3 heures de stationnement...

Effet limites et mentalités  a répondu le 15/02/2013 à 13:32:

Au Japon il y´a des limites de vélocité très dures et ça ne les empêche de développer de gros voitures! Les impôts sur l´éssence ont protégé L´Europe de la "invasion japonaise" que les États Unis ont souffert dans les ans 90, parce que les moteurs à diesel étaient très polluant à l´époque, donc interdite au Japon!!
Il faut donner du temps de conversion de mentalités à toute la société européenne.

YaDUjuste  a répondu le 15/02/2013 à 13:37:

ca c'est vrai, Delanoe and Co ... Valls ... Moscovici... Hollande... Yayrault .... les socialistes (Schweitzer socilaiste pas social mais plutôt privilèges des puissants caviar pour imaginer de créer une classe de miséreux) (ex cabinet Fabius) n'ont de cesse de flinguer l'industrie française, automobile en premier lieu.

Chich  a répondu le 15/02/2013 à 16:34:

@YaDUjuste : vous êtes bêtement partisan, ça en devient ridicule. Soyez objectif ! Les bonus/malus, les radars, la répression routière,...qui en est à l'origine ?

piégés volontaires  a écrit le 15/02/2013 à 12:06 :

en voulant faire du volume au détriment de la qualité ( il y a des gens aisés en france ) et quand les moins fortunés ( ceux visés en fait ) ne peuvent plus acheter car plus les moyens et bien patatrac tout le monde descend ! " nous n'avons pas les moyens d'acheter de la merde " disait une maman à son fils qui voulait acheter des produits trop bon marché .....à méditer !

Laurent  a répondu le 15/02/2013 à 12:57:

Il y a des gens aisés en France mais ils sont peu nombreux...

C'est avant tout le bonus malus qui est responsable de ça. Quand les gens changent de voiture, ils passent de la 408 à la 308 voir même 208, j'en vois un paquet dans mes connaissances qui sont passés une ou deux catégories en dessous, même parmi les familles qui étaient équipées de monospaces.

ErreursStratosphériquesCACHéES  a écrit le 15/02/2013 à 12:04 :

Le problème CACHé, c'est Daciarenault ... Ghosn devrait plutôt reconnaître que Dacia perd de l'argent et cesser defaire supporter les pertes Dacia sur les autres véhicules Renault. Les dirigeants de Renault Schweitzer-Ghosn PelattaTavarez et leurs subalternes Gérard Detourbet, initiateur du programme Logan, Arnaud Deboeuf qui lui a succédé ont imaginé qu'en créant la misère et les travailleurs pauvres ils allaient ouvrir le marché des voitures dépassées techniquement et très dangereuses piètres 3 etoiles au crash test Euro NCAP ... voila ces patrons de Renault sont victimes de la pauvreté et de la misère qu'ils ont orchestrée ... Quels Minables patrons précités de Renault, ils devraient être révoqués par les salariés, un bon référendum ouvert aux français sonnerait leur limogeage sans délai ...DACiA est l'emblême des Erreurs stratégiques Stratosphériques CACHéES dont sont responsables pleinement les dirigeants précités, il faut les déclarer COUPABLES ...

GERARDC27  a répondu le 15/02/2013 à 12:24:

Plutôt que de vous répondre en vain; je vous propose de prendre une deuxième tournée.

prolo  a répondu le 15/02/2013 à 12:29:

+1

Laurent  a répondu le 15/02/2013 à 12:58:

Dacia perdre de l'argent ? Ils font une rentabilité très forte, du niveau des allemands...

La stratégie est la bonne, comme dans de nombreux secteurs, il n'y aura plus que le low cost et le premium, le reste disparaîtra.

alex  a répondu le 15/02/2013 à 14:32:

Il y a des gens qui comprennent rien. Dacia perd de l'argent! c'est la blague du jour. Dacia fabrique 6 voitures avec une seule plateforme. 700 000 voitures annuelles avec une seule et unique base. Quand Renault a du mal a fabriquer 200 000 voitures avec la plateforme de la CLIO 4, DACIA fabrique 700 000 voitures avec la plateforme de l?ancienne CLIO 2 modifié.On ne joue pas dans la même échelle.

naturel  a répondu le 15/02/2013 à 15:01:

Mais, enfin, Dacia c'est Renault et les comptes sont consolidés.
Et puis, une usine n'a pas de rentabilité: elle n'a que des coûts.
Que d'erreurs sont exprimées sur ces réseaux..... par ignorance??? ou par comportement anti-français???

Ahssen  a répondu le 15/02/2013 à 15:22:

DACIA PERDRE DE L'ARGENT MAIS QUEL BLAGUE !!!!!! RENSEIGNEZ VOUS AVANT DE PRENDRE DES POSITIONS........

MaquillagesDivers  a répondu le 15/02/2013 à 15:42:

Oui c'est vrai, c'est bien dans la nature des cadors qui se trompent, ils maquillent pour présenter une face plus présentables ... les benets cesont les boursicoteurs qui gardent leurs actions Renault, elles ne remontront jamais au niveau de 2005-2007 ... seuls les traders pilotés par les équipes de voyous de la finance créent une BULLE BOURSIERE Renault pour sauver les participations des cadres et des actionnaires Renault ... mais comme les stratégies indsutrielles et les stratégies produitssont LOUPéES depuis 2004 lancement de l'Echec Dacia, les dirigeants de Renault maquillent les comptes pour cacher les pertes d'exploitation de Dacia dans les comptes Renault ... si vous retirez les éléments exceptionnels dans les comptes de Renault, vous obtenez des résultats proche de ZERO bénéfice en 2011 et en 2012, même motifs, même punition, même artifices financiers (ventes d'actifs et de participations, et même maquillages des comptes...