La Tribune

Heuliez qualifie-t-il Ségolène Royal pour prendre la vice-présidence de la BPI ?

La Mia Electric a été écoulée à 800 exemplaires l'an dernier
La Mia Electric a été écoulée à 800 exemplaires l'an dernier (Crédits : MIA)
Alain-Gabriel Verdevoye  |   -  451  mots
Ce carrossier familial des Deux-Sèvres a été placé en redressement judiciaire en 2010. Grâce aux fonds publics de la région Poitou-Charentes que préside Ségolène Royal, les usines tournent toujours... au ralenti. Un dossier hautement politique pour l'ex-compagne du chef de l'Etat.

Heuliez, entreprise fétiche de Ségolène Royal? Rien ne prédisposait ce carrossier familial des Deux-Sèvres à devenir un enjeu politique majeur. Rien, sauf sa mise en redresement judiciaire en 2010 et sa situation géographique. Car l'entreprise est située dans la région Poitou-Charentes dont l'ancienne compagne du  chef de l'Etat est présidente. Trois ans après, l'entreprise existe encore, c'est vrai. Et elle le doit sans doute en partie au fait d'avoir servi de vitrine aux ambitions de l'ex-candidate socialiste à la présidence de la République. La gestion du dossier Heuliez la qualifie-t-elle pour hériter de la vice-présidente de la BPI (Banque publique d'investissement)? Bof.

Des millions, des millions

Heuliez SAS et Mia Electric sont les deux entreprises issues de la déconfiture du groupe Heuliez. Alors que Mia produit au compte-gouttes des mini-véhicules électriques, Heuliez SAS, qui appartient au groupe BGI (Baelen Gaillard Industrie), a repris les activités historiques du carrossier de Cerizay, à savoir la production d'éléments de structure et de carrosserie pour le compte des constructeurs. La présidente de Poitou-Charentes a encore demandé à la mi-février de lui permettre de transformer un peu plus de 2,4 millions d'euros de créances d'Heuliez  SAS vis-à-vis de la région en prise de capital social de la société. La région doit obtenir le feu vert du gouvernement pour cette prise de participation qui requiert un décret en Conseil d'Etat. De l'argent  investi en pure perte? Beaucoup l'affirment. Les espoirs d'Heuliez  (moins de 400 salariés) reposent actuellement sur un contrat de sous-traitance pour le compte d'une grande firme allemande - il s'agirait de Volkswagen selon la rumeur. Mais rien n'est sûr.

L'aventure de la voiture électrique

Poitou-Charentes est également actionnaire de... Mia Electric à hauteur de 5 millions d'euros. Le capital de Mia Electric, qui emploie plus de 300 personnes en période de pointe, est détenu en majorité par l'entrepreneur allemand Edwin Kohl et à hauteur11% par la région Poitou-Charentes. Cette société vient  pour sa part de recevoir encore une aide indirecte... des pouvoirs publics. La centrale d'achats de la fonction publique, l'Ugap, a annoncé mardi dernier la commande de 500 Mia sur trois ans. Pas de quoi permettre toutefois une vraie viabilité financière. La "start-up" dédiée à 100% aux voitures électriques a vendu 400 véhicules en 2011 et planiifié 12.000 pour 2012. Mais seules 800 Mia ont finalement été écoulées l'an passé.  Le dossier Heuliez n'est donc pas encore un bon exemple à ce jour... pour la BPI, si elle veut réaliser des investissements rentables dans les PME et ne pas se transformer en distributeur de subventions en fonction de priorités locales à caractère hautement politique.

Réagir

Commentaires

Sud deux sèvres  a écrit le 11/04/2013 à 14:25 :

Arretons le massacre.il y a peu la présidente de région sautait sur les micros et caméras elle disait héliez sauve avec l.argent du contribuable.........
Trois fois en quatre ans que de l.argent est remis à cette boîte cela fait beaucoup.encore 6 mois de gabegie financéepar nos impôts faudrait peut être s.avoir prendre des decisions.la présidente de région aux abonnésabsents cela commence à être suspect.qu.en pense t elle,

Pierre-Ernest  a écrit le 26/02/2013 à 22:05 :

La voiture électrique, c'est le jouet à la mode des bobos. Et aussi des politiques qui ne connaissent rien à la technique. Tant qu'il n'y aura pas la batterie qui va avec, cela reste un gadget de luxe payé avec l'argent des contribuables. Les adeptes se recrutent parmi les gens qui n'ont pas réellement besoin de voiture. Le jour où je verrai un taxi électrique, je serai prêt à changer d'avis.

Essayer c'est l'adopter  a écrit le 25/02/2013 à 14:31 :

Je pense que nous sommes encore trop frileux sur le sujet.
Bien qu'en ayant essayé une sur plusieurs jours et ne lui trouvant pas de défaut majeur, je n'ai pour l'instant pas franchit le pas. Toutes les personnes à qui je l'ai faite essayer ont trouvé cela génial car très aboutit, tout est bien pensé. De la porte qui laisse un espace dans la chaussée qui permet d'accrocher les enfant plus facilement que dans toutes les autres voitures, d'un aménagement qui permet à 4 adultes de s'installer plutôt confortablement et du coffre immense alors que la voiture est toute petite, sans parler du chauffage programmable qui vous met à disposition une voiture dégivrée et chaude au moment de partir !
Les vraies économies des voitures électriques sont non pas le carburant, mais tout ce qui va autours comme l'entretien réduit à 0, la carte grise, l'assurance etc
La MIA est une très bonne voiture et à un prix très raisonnable si l'on prend une série spéciale. Vraiment ça vaut le coup d'en essayer une !

http://www.voiture-electrique-populaire.fr/actualites/etude-acheteur-voiture-electrique-232

pnv  a écrit le 22/02/2013 à 9:16 :

Heuliez me fait penser à Ligier qui avait son usine dans l'ancienne circonscription de Mittérand du temps où il était député de la Nièvre .
Tant que Mittérand a été président il a soutenu financièrement cette entreprise déficitaire à coup de dizaines de millions d'aides et subventions publiques ....en pure pertes !!!

broom  a écrit le 22/02/2013 à 9:14 :

Tout à fait d accord avec ''a'' qui attend lui aussi le saut technologique des batteries qui a été annoncé depuis 20 ans. Les déboires de nombreux utilisateurs (intensifs) de VAE devraient servir de leçon. Encore faudrait-il que l on en parle.

fma44  a écrit le 22/02/2013 à 9:04 :

Certains personnels de chez Heuliez roulait déjà dans des Peugeot 205 électriques de société dans les années 90, les voitures fonctionnaient très bien. Pourtant peu d'évolution en terme de ventes et de volumes depuis. Il n'y a aucune réelle volonté politique, même toujours des freins.

 a écrit le 22/02/2013 à 7:46 :

Si vous pensez que les véhicules électriques ont de l'avenir c'est que vous ne connaissez pas grand chose au marche automobile. Ça restera pour longtemps un marché de niche à moins d'un saut technologique des batteries qui a été annoncé depuis 20 ans.

C'est une blague ?  a répondu le 25/02/2013 à 13:57:

C'est vous qui n'y connaissez rien, vous faites combien de km par jour ? Surement 30km comme la moyenne des français. Vous dépensez combien en frais d'entretiens par an ? 600? comme la moyenne des français. La MIA c'est 120km d'autonomie pour 2? et 50? de frais d'entretien par an. Essayez-en une et après vous pourrez en parler.
Vous pensez que les acheteurs de VE sont des écolos allumés ? Allez voir l'article ci-dessous:
http://www.voiture-electrique-populaire.fr/actualites/etude-acheteur-voiture-electrique-232

aucepa 56  a répondu le 30/09/2013 à 16:18:

C est tres cher pour un vehicule peu fiable,il suffirait tout simplement de regarder vers les etats unis,pour savoir comment s y prendre

Banexi  a écrit le 22/02/2013 à 1:34 :

A moyen terme Heuliez a pas mal d'atouts, de même que les véhicules électriques. Mais il est vrai qu'à court terme en pleine période de crise on peut douter. J'ai géré de nombreux dossiers en banque d'investissement et capital risque et j'ai connu bien pire qui ont ensuite été de belles réussites. Donc il faut juger ce dossier sérieusement et non pas parce que c'est Ségolène ou quelqu'un d'autre qui le soutient sans doute à raison.

Carrefour  a écrit le 21/02/2013 à 23:09 :

Qui c'est qui voulait placer son fils? Qui c'est qui a place sa première?unpaquet de petits LU pour les cinq premiers gagnants

AT  a écrit le 21/02/2013 à 21:11 :

Étonnamment, je pense à l'ex régie renault !!!

Vercaud  a écrit le 21/02/2013 à 20:19 :

L'état vient de passer un appel d'offre pour 2500 voitures électriques. Il sera intéressant de constater la part de Mia dans les achats.
Gageons que la PBI aura à coeur de défendre ce dossier !

baboul55  a écrit le 21/02/2013 à 20:14 :

les politiciens n'ont qu'une priorité : "différer le plus tard possible la casse sociale" quitte a depenser des millions de subventions, c'est pas nouveau cette technique, on l'avait vue avec aom-air-liberté par exemple, puis recemment avec seafrance (géré par une scoop rendez-vous dans un an pour faire le point du carnage)

le manège enchanté de mon enfance !  a écrit le 21/02/2013 à 20:01 :

cette voiture aurait les quatre roues directrices sa place serait sur le plancher d'un manège de forains avec ségolène cherchant comme d'habitude à choper l'ponpon ! et si votre hauteur dépasse le 1.80m ça touche , ça freine mal , c'est moche comme tout et ils s'étonnent de ne pas les vendre . à contrario certaines voiturettes sans permis ( c'est une grosse erreur !! ) sont très tendance pour les nouveaux modèles .

Prêt à changer d'avis ?  a répondu le 25/02/2013 à 14:14:

Bonjour,
Visiblement vous n'avez jamais approché une MIA. En effet, bien que possesseur d'une Golf 7 et d'une Alpine A110, je suis amateur de voiture, j'ai voulu essayé une MIA pour ne pas "mourir idiot", j'ai donc fais un test sur 3 jours de la version L. Je fais 1,85m et je rentre et sort très facilement de la MIA, sans toucher le plafond. La position de conduite est agréable et pour les passagers, le conducteur étant en position centrale les passagers arrière ont environ 130 cm pour leurs jambes contre 28cm pour ma Golf. Le coffre fait environ 420l contre 270l pour une Twingo, or elle mesure 41 cm de moins !
Enfin, contrairement à ce que vous dites elle freine très bien !
Bref pour moi ce fût un essaie très concluant, seul point où je vous rejoins c'est le design, ce n'est pas une voiture esthétique quoique leurs dernières séries spéciales sont mieux.
Vraiment je vous conseille de faire un essai, personne ne vous en voudra de changer d'avis et si vous trouvez quand même cette voiture nulle, au moins vous pourrez en parler !

Bastien  a écrit le 21/02/2013 à 20:01 :

Bof, je rappelle que la Corrèze dirigée par Hollande était en faillite juste avant qu'il devienne président et que Sarkozy a épongé la dette avec l'argent des contribuables. Entre pépites ...

MORALITE  a répondu le 21/02/2013 à 23:25:

Plus de sarkozy ni de hollande UMPS bonnet blanc et blanc bonnet!!!

@ BAstien  a répondu le 22/02/2013 à 9:19:

Vous semblez très mal connaître l'origine de la situation financière de la Corrèze : F Hollande a hérité de la situation calamiteuse liée à des investissement pharaoniques de l'ancien président du CG : M DUPOND (UMP) ! C'est pourquoi l'UMP n'a pas utilisé cet argument pendant la campagne présidentielle de 2012 car la réponse aurait été cinglante !

c-loss  a écrit le 21/02/2013 à 19:57 :

Cela sent la compétence à plein nez.

gegeclermont  a écrit le 21/02/2013 à 18:22 :

Personne ne veut de ces voitures sans intérêt sinon l'état et les collectivités qui les achètent pour maintenir à flot ces canards boiteux qui vivent de produits achetés avec de l'argent du contribuable.

fosco  a écrit le 21/02/2013 à 17:40 :

effectivement, ce n'est pas très encourageant pour la suite.

GFPGFP  a écrit le 21/02/2013 à 16:34 :

Quelles références pour le nouveau job de Secotine !!!

AE  a répondu le 21/02/2013 à 20:55:

Secotine, elle faisait plutôt dans le scooter, non???

ATTRAPE MOUCHE  a répondu le 21/02/2013 à 23:28:

Elle collle bien !!!

résumé  a écrit le 21/02/2013 à 15:54 :

Donc je résume, le si dynamique Farncois Hollande avait juré pendant la campagne élctorale que la politique des copains ou copines serait terminé si il était élu, et il à été élu, premiere décision nommer un gouvernement de 32 ministres!!!!, alors quand allemagne il ya 8 ministres, pour casser tous les courants de tous les copains, j'aimerais bien savoir à quoi occupe leurs journées la plupart de ces ministres gadget, autre décision le président de la haute autorité, un proche de longue date, derniére nomination, ségoléne royal présidente de la bpi, en quoi ségoléne royal qui n'a aucune formation financiére est-elle légitime pour ëtre co-présidente d'un banque, pour pas changer les politiques font des promesses qu'ils ne tiennent pas, font leurs petits arrangement entre amis et vivent au crochet de l'état sans prendre aucun risque, et pendant ce temps la, on bosse, on prends des décisions nous et on paye on paye pour que tous ces politiques aussi incompétents les uns que les autres, on le voit tous les jours un peu plus, puisse profiter de tous leurs avantages, combien de temps cela va-t-il encore durer, avant que les Francais élisent enfin des personnes issues de la société civile compétent qui savent ce que travailler veut dire et qui connaissent l'économie!

Présidente de la Région Poitou-Charentes  a écrit le 21/02/2013 à 15:52 :

pour l'ex-compagne du chef de l'Etat ... S Royal est avant tout Présidente de la Région Poitou-Charentes Je vous mettrait bien son cv mais ca risque de faire long :))

misère..  a écrit le 21/02/2013 à 15:48 :

le "bof" nous interpelle sur la prochaine déconfiture de la région Poitou-Charente.

Thor  a écrit le 21/02/2013 à 15:44 :

Le biberon addictif des subventions publiques pour allaiter les entreprises non viables, tout va bien en France n'est ce pas ?

sherpa  a écrit le 21/02/2013 à 15:41 :

certes, ça ne la qualifie pas. mais d'un autre coté, comme de toute façons il a été convenu d'emblée que le VP de la BPI serait un élu, au fond, elle n?est pas non plus moins qualifiée qu'un autre, Quand à l?avenir d'heuliez et Mia, c?est une autre histoire : pour le premier, le CG a adopte le principe de la conversion de créances dans des conditions qui vaudraient la porte à un chargé d'affaires de fonds d?investissement (pas de comptes, conditions suspensives minimaliste et floues.) La seconde est face à une problématique de création sur des technologies émergentes : soit ça décolle, soit ça coule, et tout dépend de la patience et de l'assise financière des actionnaires, qui vont devoir renflouer en permanence...on est loin, très très loin des prévisionnels..mais sait on jamais...

matheo  a écrit le 21/02/2013 à 15:41 :

gérée par des politiques cette banque ne sera jamais rentable ce sera toujours le con tribuable qui sera le dindon comme le lyonnais l'a fait avec bernard tapie avec toutes les magouilles que cela entraine le calcul est souvent en voix pas en euros