La Tribune

Après une grève, l'usine roumaine de Dacia (Renault) reprend le travail

Dacia logan MCV. Copyright Palexpo-Salon de Genève
Dacia logan MCV. Copyright Palexpo-Salon de Genève
Alain-Gabriel Verdevoye  |   -  516  mots
Plus de 1.500 véhicules ont été perdus dans l'usine roumaine Dacia de Pitesti, à cause d'une grève. Un mouvement qui a paralysé la production pendant une journée et demie. Les revendications portaient notamment sur des hausses de salaire.

Le travail a repris à l'usine d'assemblage Dacia de Pitesti. En pleines négociations sur la convention collective, un mouvement de grève avait démarré mercredi matin  dans l'usine roumaine de Renault.  Le mouvement, que Renault quailifie de "spontané", a fait perdre "plus de mille voitures en production". En fait, le manque à produire est plus élevé que ça, puisque les rythmes journaliers portent sur 1.400 unités. Or, la production a été arrêtée presque une journée et demie. Un "millier de personnes dans chacune des trois équipes de production journalières étaient partie prenante à ce mouvement".  Au total, sur l'ensemble du site, il y a eu "20% de grévistes", souligne une porte-parole de Renault. Le SAD, syndicat unique, s'est toutefois désolidarisé des participants à la grève. Selon les médias locaux, les salariés de la marque à bas coûts du groupe français réclament notamment une hausse de 25% de leurs salaires. Le salaire brut moyen de l'entreprise était de 3.700 lei (837 euros) l'an dernier, à comparer avec une moyenne nationale de 2.100 lei.

Plus d'un million cette année

Pitesti, qui emploie en tout 12.000 personnes dans la fonderie, la fabrication de moteurs, boîtes de vitesses, trains roulants, le ferrage et l'assemblage de véhicules, produit les fameuses Dacia Logan, Sandero, Duster, de bas de gamme. Des  Dacia sont aussi produites au Maroc. Ailleurs dans le monde, les véhicules de la gamme "Entry" sont produits et vendus sous le logo Renault (Russie, Amérique du sud, Iran...). Le groupe Renault a vendu l'an dernier 953.000 véhicules de cette gamme (+17%), dont 360.000 sous la marque Dacia.  Ces modèles pris ensemble représentent 37% des ventes totales du groupe de Boulogne-Billancourt. Logan et Sandero, qui viennent d'être renouvelées, sont un succès, tout comme le 4x4 Duster. En revanche, le monospace Lodgy, lancé l'an passé et fabriqué à Tanger (Maroc), constitue pour le moment un semi-échec. Il s'en est vendu 30.000 l'an dernier dans le monde, contre 300.000 Sandero et Duster, 320.000 Logan. Le groupe Renault compte vendre plus d'un million de véhicules "Entry" cette année. Les Dacia sont très prisées en France (84.000 unités en 2012). Les immatriculations de Dacia sont d'ailleurs en plein boom en ce début d'année dans l'Hexagone, alors que celles de la marque Renault proprement dite plongent.

Nouveau modèle à 5.000 euros

Après avoir lancé en fin d'année dernière les Logan II et Sandero II, la firme française exposait à Genève un nouveau break Logan, dont les livraisons commenceront en juin. Puis, ultérieurement, aura lieu le restylage du 4x4  Duster. Enfin, viendra ensuite une toute nouvelle voiture encore moins chère, autour de 5.000 euros (moins de 8.000 pour une Logan dans sa version de base aujourd'hui). Renault va frapper encore un grand coup. Ce modèle sera « produit en Inde, mais aussi ailleurs dans un deuxième temps », nous affirmat au salon de Genève Arnaud Deboeuf, responsable de la gamme "Entry" du constructeur tricolore. Cette voiture, plus petite et donc encore moins chère « sera aussi produite sous la marque Dacia pour l'Europe ».

 

Réagir

Commentaires

l'inspecteur  a écrit le 22/03/2013 à 16:39 :

étaient partie prenant à ce mouvement
prenantE;
Question: vu le nombre de fautes que je vois dans la tribune, ç'est à se demander si les articles sont écrits par des professionnels de l'écrit !

Marco  a répondu le 22/03/2013 à 17:21:

Les Dactylos de la tribune sont delocalisés en Roumanie ;)

Fautes@  a répondu le 22/03/2013 à 18:30:

L'inspecteur fait deux fautes en deux lignes (plus un morceau de phrase incompréhensible), Marco une en une demi-ligne! Sans parler de la ponctuation, aléatoire... L'article comprenait dans son ensemble deux fautes de frappe, corrigées depuis.

Patrickb  a répondu le 22/03/2013 à 18:32:

@l'inspecteur: de nos jours, ils utilisent un logiciel de traduction, parce qu'il faut bien se rendre compte que la très grande majorité des articles sont à l'origine en anglais, et un "redresseur" de grosses erreurs qui est souvent quelqu'un qui ne fait que baragouiner le français (souvent des Québécois utilisés pour ce travail).

de roumanie  a écrit le 22/03/2013 à 14:58 :

green , vous parlez de salaire decent, mais savez vous quand roumanie un salaire equivalent en lei de 837 euro , et un salaire plus que decent, n oubliez pas quand roumanie un f3 coute dans les 35000 euro , qu un kg de pain coute 0,90 euro, donc je vous garantie que 837 euro brut par mois equivaut a un salaire francais de plus de 2500 euro brut par mois.

Patrickb  a répondu le 22/03/2013 à 19:15:

@ de roumanie: c'est bien de comparer avec le plus bas, pourrais-tu maintenant comparer avec le plus haut ou même la médiane :-)

Green Spotted Dyno  a écrit le 22/03/2013 à 13:34 :

J'apporte mon soutien aux travailleurs roumains dans leur lutte pour des salaires décents. Travailleurs, votre lutte est légitime et si vous faites preuve de courage ,de détermination et d'abnégation, alors vous vaincrez pour le bien de tous.

alex  a répondu le 22/03/2013 à 15:01:

+1

capcha  a répondu le 22/03/2013 à 15:16:

"...vous vaincrez"... A condition que les chinois ou coréens vous y autorisent!

DésastreEnVue  a répondu le 22/03/2013 à 19:09:

Les revendications des esclaves vont changer la donne, et l'echec patent de Daciarenault peut tourner au désastre de Daciarenault dès lors que les esclaves en Roumanie et au Maroc vont se réveiller ... Les syndicats français espagnols portuguais devraient faire des voyages de formation des salariés en Roumanie et au Maroc en Algérie en Russie et leur expliquer qu'es qualité d'esclaves de Daciarenault ils peuvent revendiquer ensemble massivement des hausses de salaires pour se rapprocher des salaires de l'Europe ...

REALISME !!!  a écrit le 22/03/2013 à 12:07 :

Des dirigeants politiques clairvoyants comprendraient qu'une baisse générale des charges pour les emplois productifs en échange d'une relocalisation ou d'une augmentation des productions nationales permettrait de faire concurrence au dumping social des pays à faibles coûts de production. Nous devons créer de nouvelles armes économiques...
Qui plus est, embaucher avec un coût moins élevé pour les entreprises permet au final de récolter les charges sociales moins élevées par salarié certes mais à des niveaux équivalents au final car compensées par un plus grand volume avec des créations d'emplois...

@realisme  a répondu le 22/03/2013 à 14:11:

au moins ici il s'agit d'un pays de l'union. C'est en fait plutot bien et à force de rattraper notre niveau de vie ils seront soumis aux memes contraintes: charges, revendications salariales,...greves

alex  a répondu le 22/03/2013 à 15:10:

@realisme, je partage ton analyse pour les salaires, mais en ce qui concerne les charges, on est loin de la France. Pour un salarié payé environ 1 700 euros dans une usine Renault en France, le cout réel du salarié pour l'entreprise Renault de ce même salarié est presque environ 4000 euros. Je vous invite a lire le rapport Galois, qui explique aussi qu'un voiture produite en et vendue en France environ 150000 euros, à un coût minimum de 7500 euros de charges et taxes diverses. donc il reste au constructeur 7500 euros pour payer le développement, les fournisseurs, le moteur, la boite de vitesses, l?énergie électrique, .... et la pub de ces même voiture. Donc vive la France, vive la république.

matheo  a écrit le 22/03/2013 à 11:19 :

ces progrés sociaux et de salaire en chine ,en roumanie etc son trés bons pour la france si nos syndicats deviennent un peu plus objectifs sur la flexibilité