La Tribune

Les voitures électriques en Chine font un bide

La Nissan Leaf devrait être produite en Chine
La Nissan Leaf devrait être produite en Chine
Alain-Gabriel Verdevoye  |   -  303  mots
Il s'est vendu à peine de véhicules électriques en Chine l'an dernier qu'en France. Or, le marché est dix fois plus gros. Malgré les aides fiscales, ça ne décolle pas!

Les grandes proclamations prétendument écologiques des dirigeants chinois ne sont suivies à ce jour d'aucun effet. Même si Carlos Ghosn, patron de l'Alliance Renault-Nissan, fait mine d'y croire, les voitures électriques ne marchent pas! Il s'est vendu à peine plus de voitures électriques en Chine qu'en France l'an dernier. Et ce, alors que le marché automobile de l'ex-Empire du milieu est dix fois plus gros! La Chine a immatriculé 14.604 voitures électriques à peine en 2013 selon la CAAM (Association chinoise des constructeurs d'automobiles), contre 13.954 unités dans l'Hexagone  (chiffres de l'Avere, utilitaires légers compris). Pourtant, les grandes villes voitures, archi-polluées, ont bien besoin de solutions écologiques.

Aides importantes

Le gouvernement chinois accorde des aides pouvant aller jusqu'à 200.000 yuans (24.400 euros) pour les véhicules à piles à combustible, 60.000 yuans (7.300 euros) pour les véhicules électriques -supérieures à celles pratiquées en France - et 35.000 (4.200 euros) pour les hybrides rechargeables, mais ne dispense aucun soutien aux véhicules hybrides non rechargeables, explique le site spécialisé Automotive News.

Centrales à charbon

La CAAM pronostique toutefois un développement rapide des électriques et hybrides en Chine au cours des deux à trois prochaines années. Voire. Nissan doit en tous cas lancer sa Leaf électrique dans le pays en avril 2014 à  Pékin et Shanghaï, d'après les médias chinois. Le véhicule devrait d'ailleurs être  prochainement produit en Chine, affirme China Car Times. Mais, les experts assurent que le marché de l'électrique ne décollera que lorsque les constructeurs locaux sauront réellement fabriquer en série des modèles "zéro émission".

Le problème, c'est que les centrales fournissant de l'électricité sont à charbon, donc très polluantes. Selon certaines études, le bilan d'une voiture électrique du puits à la roue ne serait pas très bon en Chine. il équivaudrait à celui d'une voiture diesel en France!

Réagir

Commentaires

nh2o2  a écrit le 22/01/2014 à 20:59 :

A bah alors si ça pollue. !!! Vive le pétrole alors.

Ils ont certainement raison de croire que tout va pour le mieux du côté de l'extraction d'un produit qu'il faut 120 millions d'années pour renouveler.

Alors qu'un VE pollue autant qu'une essence avec 135g/km de CO2 avec le mix Chinois de 840g/kWh. Certes ça pollue....Mais pas directement en ville.

Alain Gabriel V. prend du bide !  a écrit le 22/01/2014 à 20:01 :

Le problème peut être résolu avec une Ford C Max Solar, ou autre. 35 km d'autonomie solaire c'est déjà un début et on peut nettement mieux faire. Par ailleurs Tesla développe bien un réseau de 200 bornes de recharges solaires aux Etats-Unis et au delà. De même les vendeurs de véhicules s'associent pour équiper les particuliers en solaire hybride (Solarcity, Sunpower etc qui captent près de 100% de l'énergie solaire reçue, recto PV verso thermique). Donc les solutions beaucoup moins sales ne manquent pas. Mais le fait est que les chinois aiment encore les grosses voitures pour affirmer leur "réussite" sociale. Une peu comme Alain Gabriel Verdevoye aime bien rouler dans des grosses berlines trop confortables, au point de s’endormir sur le passé ! (ou bien c'est l'âge et les rhumatismes !) mais lourdes et peu efficientes plutôt que d'évoquer les avancées technologiques rapides des véhicules solaires, les plus efficientes qui soient (Cd/Cx parfois de 00,7 contre 0,25 pour une Tesla), de l’eVe Sunswift à la Bochum Suncruiser en passant par la Solarworld GT, la Stella Solar, la Navitas Solar (Purdue), la Calgary Solar, la Tafe Sa, l’Edison 2 Very Light Car, le Twike 4XP etc

Nicolas  a écrit le 22/01/2014 à 15:43 :

Et pourtant en Chine depuis plus de 15 ans les scooters electrique sont légions (et vraiment bon marché).
Il y a même dans certaine ville des petit bus éléctrique basé sur de grosses voiture golfs.

jmdesp  a répondu le 27/01/2014 à 17:05:

Quand on fait un bilan sérieux, le scooter électrique est beaucoup plus intéressant que la voiture. On ferait mieux de les développer plus en France.

Polluantes  a écrit le 22/01/2014 à 15:07 :

La transformation charbon -> electricité a moins de rendement et donc pollu plus que l'essence. Même chose aux USA et Australie. La publicité "Zero emission" est interdite en Angleterre.