Renault va lancer une "mini-Logan" à très bas coûts

 |   |  1533  mots
Carlos Ghosn, PDG de Renault et Nissan
Carlos Ghosn, PDG de Renault et Nissan (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Renault va présenter le 5 février au salon de New Delhi un concept de petit véhicule. Le constructeur français va produire dès 2015 un modèle à très bas coûts. Développé et fabriqué en Inde, ce véhicule prévu autour de 5.000 euros pourrait arriver en Europe à terme.

Renault va présenter le 5 février au salon de New Delhi un concept de petit véhicule. Même s'il est très loin d'une éventuelle production en série, ce concept est destiné à marquer les esprits en vue du lancement en production, dès 2015, du véhicule simple à très bas coûts de l'Alliance Renault-Nissan, en cours de développement dans le plus grand secret, selon nos informations.

Carlos Ghosn, PDG de Renault et Nissan, avait confirmé en juillet dernier que l'Alliance allait développer de nouveaux véhicules pour marchés émergents sur une plate-forme spécifique baptisée " CMF-A ", développée depuis 2012 par le " Renault Nissan Technology Business Centre ", le centre d'ingénierie basé à Chennai, l'ancienne Madras, dans le sud de l'Inde. Une grande diversité de carrosseries sera offerte à terme " pour un prix très compétitif ", annonçait Renault le 16 juillet 2013 dans un communiqué.

" Les consommateurs influents ne veulent pas d'une voiture dépouillée (…). Ils veulent une voiture qui soit moderne, robuste et élégante (mais) avec un niveau de prix qui répercute une forte réduction des coûts ", avait indiqué le double patron lors d'une visite au centre technique indien.

5.000 euros, c'est encore moins qu'une Logan

La petite berline à très bas prix (on évoque 5.000 euros, soit au bas mot 2.500 de moins qu'une Logan en France) sera fabriquée dans l'usine indienne de Renault-Nissan, également à Chennai. Cette " mini-Logan " sera destinée à l'Asie, dans un premier temps. Elle devrait être fabriquée ensuite au Brésil. Et, malgré les dénégations officielles de Renault, cette petite voiture (de la taille d'une Renault Twingo, mais totalement différente de la Twingo européenne) finirait par venir en Europe.

Le site de Chennai a été ouvert en 2010. Y sont fabriquées les Renault Pulse, Scala et Duster, ainsi que les Nissan Micra et Sunny, qui ont d'ailleurs servi de base aux Renault Pulse et Scala, ainsi que l'Evalia. L'usine ultra-moderne et très flexible aura représenté un investissement d'environ un milliard de dollars (780 millions d'euros) entre 2008 et 2015. L'usine est dotée de ses propres ateliers d'emboutissage, de carrosserie, de peinture, de plastiques, de garnitures et de châssis et de deux pistes d'essais. Le site peut produire jusqu'à huit variétés de caisses sur quatre plate-formes différentes. La capacité de production annuelle est de 400.000 véhicules par an.

Une longue aventure

Après la Logan à bas coûts, voici donc le véhicule à… très bas coûts ! Fort de son œuvre de pionnier dans ce domaine, Renault exploite à fond le filon. Au départ, à la fin des années 90, pourtant, le pari de Louis Schweitzer, alors PDG de Renault, d'une voiture pas chère était osé et d'ailleurs personne ou presque n'y croyait.

C'est après un voyage en Russie, où Louis Schweitzer remarque que le marché local est dominé par des voitures pas chères, adaptées au pouvoir d'achat local, mais totalement obsolètes comme les Lada dont les origines remontaient à la Fiat 124 des années soixante, que germe l'idée d'une voiture moderne, mais au prix limité à 5.000 dollars... qui deviendront 5.000 euros pour finalement finir 50% plus cher! C'est tout de même moitié moins cher dans ces années qu'une Renault Clio, beaucoup plus petite.

Fort de cette intuition, le groupe français reprend, en juillet 1999, 51 % de Dacia, le constructeur roumain en déshérence avec son usine géante de Pitesti (à 120 kilomètres de Bucarest). Pour moins de 50 millions d'euros. À ce moment-là, le groupe au losange s'engage à investir plus de 200 millions d'euros à travers deux augmentations de capital. Dacia n'est pas un inconnu pour Renault. La firme avait été créée en effet par le dictateur Nicolae Ceaucescu au milieu des années 1960 pour produire des Renault sous licence…

Dacia en piètre état en 1999

En 1999, dix ans après la chute du communisme, l'entreprise automobile balkanique n'est pourtant guère attirante : modèles surannés dérivés de la R12 de 1969 et pas du tout fiables, installations vétustes, fournisseurs médiocres, productivité archi-faible, corruption, vol de pièces... Du coup, les premières années de l'ère Renault sont ultra-déficitaires. Mais, face aux sarcasmes de l'interne ou des concurrents, Louis Schweitzer tient bon, et la Dacia Logan est commercialisée en septembre 2004.

Le succès de cette voiture emblématique, simple, familiale, économique et fiable est... immédiat, obligeant même la firme de Boulogne-Billancourt à la diffuser en Europe occidentale où elle n'était pas prévue initialement. Devant un tel engouement, dès 2005, on avoue chez Renault que le programme est aussi rentable que celui de la Clio !

Partout dans le monde

Aujourd'hui, Renault produit ses modèles de la gamme " Entry " en Roumanie, où le site de Pitesti tourne à plein régime, à Moscou et Togliatti (Russie), Curitiba (Brésil), Chennai (Inde)... Il a même inauguré début 2012 un site géant à Tanger, au Maroc. Après la Logan (berline, break, fourgonnette, pick-up), la Sandero (une Logan restylée à cinq portes) et le 4x4 Duster, meilleure vente aujourd'hui du groupe Renault., sont venus le monospace Lodgy (le seul véhicule de la gamme à ne pas connaître le succès) et la fourgonnette Dokker. La Logan comme la Sandero ont même été renouvelées fin 2012-début 2013.

Les voitures à bas coûts sont les bienvenues. Heureusement qu'elles existent! Les ventes mondiales de Renault ont en effet crû l'an dernier de 3,1% à 2.628. 208 véhicules, grâce... à la bonne performance de son entrée de gamme à prix " discount ". Vendus en Europe ainsi que sur le pourtour méditerranéen sous la marque roumaine Dacia et ailleurs sous le label Renault lui-même, ces modèles ont passé pour la première fois la barre du million de ventes en 2013 (1.084.519, contre  953.575 exemplaires en 2012).

Cette gamme a même vu ses immatriculations bondir de 22,8%  dans les 27 pays de l'Union européenne et ceux de l'Association européenne de libre-échange (Islande, Norvège, Liechtenstein et Suisse). C'était la plus forte progression toutes marques confondues en Europe. En Russie, les Logan, Sandero mais surtout 4x4 Duster permettent à la marque Renault d'être le deuxième acteur sur place, devant les coréens et les japonais, juste derrière le constructeur national Avtovaz (Lada), d'ailleurs contrôlé par le français lui-même. Au Brésil, l'arrivée de ces véhicules a permis à Renault de décoller enfin. Et, en Inde, la progression est fulgurante.

Les clés du succès

Comment s'explique un tel succès? Par les prix évidemment. Une Logan familiale démarre en France à 7.700 euros (prix catalogue), une Sandero à 7.900. Ne cherchez pas, même une petite Fiat Panda de base est plus onéreuse, et une mini-coréenne Hyundai avec un micro-moteur est au moins à 2.000 euros de plus!

Prix bas, prestations très correctes, fiabilité mécanique avérée due à la simplicité, coût d'entretien très faible et disponibilité dans le réseau Renault, telles sont les recettes du miracle. Ah, évidemment, la finition est austère, les plastiques bas de gamme pullulent et l'agrément de conduite reste ténu! Le vieillissement d'un ensemble aussi " léger " n'est pas non plus formidable. Des sièges s'affaissent, la rouille apparaît comme les bruits parasites, vu le peu d'insonorisants. Mais, après tout, bien des marques aux tarifs beaucoup moins avantageux ne font pas mieux!

Comment Renault arrive-t-il à proposer des tarifs aussi bas, tout en gagnant de l'argent ? Les marges sur cette gamme " Entry " sont en effet parmi les meilleures du groupe Renault, selon le constructeur lui-même. Et on évoque même une marge très supérieure à 10% sur le Duster.

La plate-forme spécifique et éprouvée de la Logan a été produite à plus de cinq millions de véhicules à ce jour. De quoi réaliser de sacrées économies d'échelle… Seuls " 25 à 30% " des pièces sont spécifiques au Duster, par exemple, nous expliquait récemment Arnaut Deboeuf, Directeur de cette gamme  " Entry " de Renault. Le reste est partagé avec d'autres véhicules. Ca aussi, ça génère des synergies.

Croissance de 10% cette année ou plus

Des modèles archi-simples, avec bien moins de pièces qu'un concurrent de même taille, légers et comportant peu de variantes. Ici, tout est pensé au plus juste, sans superflu. Et les voitures sont toutes  produites dans des pays à bas coût de main d'œuvre. " Le différentiel de coût horaire  entre la Roumanie et la France est de 1 à 7 ", rappelle Arnaud Deboeuf. Au Maroc, le " différentiel  avec la France est de 1 à 10 ". Carrément. Et le succès devrait se maintenir.

Renault espère une nouvelle croissance de 10% ou plus de son bas de gamme dans le monde cette année. Reste un gros hic : Renault ne va-t-il pas devenir de facto le spécialiste du bas de gamme ? La gamme " Entry " a déjà représenté 41,3% du volume des ventes de l'ex-Régie l'an passé. Ce succès n'est-il pas aussi un piège ? Avec la voiture à très bas coûts, un nouveau volent de l'aventure va en tous cas démarrer.

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/02/2014 à 15:40 :
Quand je pense qu'il y a quelques mois, je lisais dans ces colonnes que la stratégie du groupe Renault était catastrophique. Les groupes français ont gagné des parts de marché au détriment des groupes allemands qui chutent. C'est une simple question de qualité/prix : on ne paye pas des skoda ou des VW aussi fiables que des Dacia.
a écrit le 02/02/2014 à 13:29 :
a l epoque de la sortie de la logan on annoncait deja un prix de vente de 5000 euros pour la logan pour passer a 7500 surement a cause du transport vers l europe de l ouest
Réponse de le 03/02/2014 à 2:04 :
Et de la TVA, voyons, quand même.
a écrit le 02/02/2014 à 12:17 :
Bientôt tous en carrioles et aux sabots.de bois...
a écrit le 02/02/2014 à 12:02 :
En fait, on voit bien que Renault s’implante là ou la pauvreté existe...Même en France ; c'est un signe.
Réponse de le 02/02/2014 à 18:55 :
@Josianne: oui, mais il appelle sa caisse "Logan" et pas encore pousse-pousse :-)
Réponse de le 05/02/2014 à 17:31 :
Renault fait partie d'une alliance pour ceux qui aiment l'automobile sportive vous avez
les Renault RS ou mieux encore la Nissan GTR (un voisin en a une et croyez moi les gens s'arrêtent pour la regarder contrairement à d'autre marques ) .
Ensuite vous avez aussi l'Infiniti Q 50 et bientôt la Q30 . Il y en a pour tous les budgets .
Réponse de le 07/02/2014 à 22:17 :
Le groupe renault nissan a toute sorte de branche que ce soit dans le low-cost ou le haut de gamme avec inifinity.

Tout simplement les voiture bas de gamme représente une grosse partie des ventes.
a écrit le 02/02/2014 à 11:53 :
C'est moche les dacia. Vive peugeot et la 308 !
Ou la Yaris. Fiable et faite dans nos usines :).
Réponse de le 02/02/2014 à 12:03 :
...Tu devrais rajouter..."pour ceux qui peuvent encore se le permettre".
a écrit le 02/02/2014 à 11:45 :
@tout le monde voudrait, lusofran, la poule
Trollwagen pour que la mécanique de votre poulain Volkswagen/audi puisse perdurer, il eut fallu rester dans une image de produits allemands disposant d'une qualité allemande et pour audi pourvoir être identifié durablement à un constructeur haut de gamme. Hors, il n'en est rien, l'industrie allemande à les même fournisseurs, pays de l'est que...DACIA, vit d'assemblage de genuine parts en provenance de... l'est et d'une main d'oeuvre bolkenstein de son hinterland..de l'est, transposée dans ses usines. Elle a abandonné , je le redis, dans cette façon d'être, de fabriquer, la génèse de ce qui faisait sa réputation, la qualité allemande. Audi aujourd'hui est le dernium du groupe, le plus affecté dans sa qualité, usant de moteurs hongrois, de choix industriels approximatifs sinon discutables, ce qui a apporté ce grand malheur, 19 ème du classement fiabilité Auto plus, quand DACIA est...premier...!!! Non, Trollwagen, décidément, la suffisance et l'arrogance ne sont plus de mise, il vous faudra avoir recours à d'autres arguments...!!!
Réponse de le 02/02/2014 à 13:16 :
@godrev
vos logorrhées nous amusent, le verdict des ventes mondiales contredit tout ce que vous écrivez ;

Dans quelques semaines, un autre verdict viendra confirmer vos allégations diffamantes, ce sont les résultats financiers des groupes de l'automobile ;

nous reviendrons ensemble sur le ridicule de vos allégations malveillantes.
a écrit le 01/02/2014 à 18:59 :
A quand une MAXI Renault ? ...
a écrit le 01/02/2014 à 16:50 :
En BMW, MERCEDES, AUDI ou autres voitures luxueuses et sûres, mais la France gérée par des incompétents ne nous permettra jamais d'avoir une belle voiture. Donc Renault nous prépare de la merde pour être en phase avec la politique du gouvernement français
Réponse de le 01/02/2014 à 18:55 :
Cépafo....
Réponse de le 01/02/2014 à 19:02 :
C'est le problème de savoir si c'est la poule qui fait l'oeuf ou l'oeuf qui donne une poule ...

Renault a tiré vers le bas les salaires en faisant du chantage à la délocalisation, puis il a fait la délocalisation qui aboutit à la pauvreté, la misère et la famine ;

Au final, personne ne pourra acheter les merdes de Renault, et ceux qui pourront achèteront autre chose.
a écrit le 01/02/2014 à 16:47 :
Les conséquences de l'absence de compétences de gestion Den Bon père de famille de l'état. Et ...... Ces entreprises participent au nivellement par le bas
a écrit le 01/02/2014 à 15:06 :
Très bonne idée, l'avenir d'une voiture c'est la casse alors dépenser moins pour un bien consommable pourquoi pas. Personnellement je roule dans une veille voiture, je pourrais largement m'acheter un gros 4x4 ou autres voitures d'apparence, mais non. C'est vraiment de l'argent gâché trop facilement.
a écrit le 01/02/2014 à 12:53 :
@trollwagen
Comment faites-vous pour vous retrouver dans tous vos pseudos, posant les questions, y répondant ... !!! Ces deux jours et sur ce seul billet, je vous identifie sous les pseudos suivants et dans l'ordre... enfin, trollwagen, inversesuberbe idée, trollwagenX2, péremptoire, pas significatif, illusion d'une bulle, jamais démontré, boursorisque, profits, salaires équivalents, trollwgen X2... !!! Vous vous donnez un mal certain, en vrai stakhanoviste mais qui curieusement n'arrive à rien, DACIA a presque dépassé volkswagen ce mois, ce devrait être acté le mois prochain et 308 vient de dépasser ...golf !!! Moche, tous ces efforts ... en vain !!!
Réponse de le 02/02/2014 à 18:28 :
Hahaha je vous hante n'est ce pas? Complètement parano le godrev. Et non je ne suis pas l'auteur de tous les posts. Je signe avec Trollwagen uniquement.
a écrit le 01/02/2014 à 11:24 :
Rien de tell pour casser le marché de l'occasion des voitures moyennes gammes en France
a écrit le 01/02/2014 à 10:01 :
@radicale
Je vous propose bien plus simple pour enrichir les français et l'état, acheter nos voitures françaises, cesser d'acheter les voitures de groupe Volkswagen notamment audi qui nous ruinent avec des coûts d'achats et d'entretien prohibitifs eut égard à une fiabilité désastreuse, trois marques du groupe , skoda, seat, audi, -audi dernier des trois-ne sont-elles pas classées respectivement 17 18 et 19 ème du classement fiabilité d'Auto plus....??? Le chaland se retrouve ruiné par ces mauvais choix et contribue d'enrichir l'industrie automobile d'assemblage de petits morceaux en provenance de Chine, de Hongrie,... etc, industrie de Mme Merkel déjà pleine d'excédents voulus puisque faites à coups de petits contrats bolkenstein, de travaillleurs de l'est déplacés dans les usines allemandes à coups de 400 E mensuels...!!! Voilà une excellente manière de redévelopper/dynamiser nos marques nationales en apportant l'oxygène nécessaire à l'économie française... Une solution si facile à mettre en oeuvre mon bon Trollwagen, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple...!!!
Réponse de le 01/02/2014 à 10:52 :
Les voitures de marques français ne sont pas fabriquées en France ...

et les dirigeants des constructeurs français bradent en dessous des prix de marché les composants français à leurs filiales étrangères ...

c'est peu ou prou de l'Abus de Biens Sociaux
Réponse de le 01/02/2014 à 11:11 :
faut quand même pas exagérer, toutes les voitures de marques françaises ne sont pas faites en France mais quand même beaucoup: une grosse majorité chez PSA, et chez Renault il y en a quand même un bon nombre.
Ces groupes ont de dizaines de milliers de salariés en France, sans compté les sous traitants et les prestataires divers...
Réponse de le 01/02/2014 à 11:32 :
il est marrant le godrev il critique VW qui fait construire en Hongrie, mais ne trouve que des qualités au Dacia faites en Roumanie.
a écrit le 01/02/2014 à 10:01 :
Renault est très avancé sur le devenir du produit "bagnole" dans notre société . Il est parti de loin grâce à Schweitzer dans ce domaine. S'il ne doit un jour ne rester qu'un constructeur, il a ses chances.
Réponse de le 01/02/2014 à 10:50 :
C'est tout l'inverse, Schweitzer nous laissera le souvenir de l'homme de gauche qui a rétablit et fait l'apologie de l'esclavage pour objectif d'appauvrir les français ;

seule réussite de Schweitzer : les fermetures d'usines, la pauvreté en France et le cadeau des technologies Renault à la Roumanie, Turquie, Slovénie, Maroc, etc
a écrit le 31/01/2014 à 22:51 :
On se fiche pas mal de l'activité de Renault à l'étranger. Il faut juste revenir au bon sens consistant à consommer en France ce qui peut se fabriquer en France...
Réponse de le 01/02/2014 à 3:05 :
Vous avez une vision de courte portée car la croissance externe est sans doute plus importante que batailler sur des marchés arrivés à maturité où le potentiel de croissance est pratiquement nul.
Réponse de le 02/02/2014 à 10:05 :
Les entreprises globales travaillent sur la croissance externe et c'est normal. Je dis simplement que l'intérêt de la France n'est pas confondu avec celui des entreprises globales...
Réponse de le 02/02/2014 à 10:07 :
L'intérêt de la France c'est d'avoir fait venir le groupe Toyota dans le Nord...Mais que Renault fabrique au Maroc et PSA en Espagne on s'en fiche pas mal
a écrit le 31/01/2014 à 21:21 :
Vus que le prix annoncé est généralement pour le bas de gamme et le plus petit moteur essence, là la nouvelle DACIA N'EST PAS A UN TARIF COMPÉTITIF... Ils ne compte surement pas la vendre. C'est le même prix que toutes les petites voitures bas de gamme de que tous les constructeurs proposent. Ils vont devoir revoir leur tarifs a la baisse...
a écrit le 31/01/2014 à 19:40 :
A quand la trottinette Renault ?
Réponse de le 31/01/2014 à 20:30 :
Beaucoup de pilotes se baladent en trottinette dans les paddocks de F1...
a écrit le 31/01/2014 à 15:45 :
Espérons que les feux seront en options et non pas montés de série puisque les français ne les utilisent pas car les ampoules coûtent trop chère à remplacer!
a écrit le 31/01/2014 à 13:17 :
volent: avec 1 A
a écrit le 31/01/2014 à 12:21 :
Bas coût très bas coût ok.

Quid des normes écologiques sur les émissions ?
a écrit le 31/01/2014 à 11:44 :
Selon l'Ademe (l'Agence De l'Environnement et de la Maîtrise d'Énergie) la Clio DCI 90 ch est la voiture la plus économe du marché français.
a écrit le 31/01/2014 à 10:53 :
@illusion d'une bulle Votre poulain Volkswagen va arriver un peut tard sur ce coup là, déjà chahuté sur son dernium audi l'an dernier, la vie n'est définitivement pas simple pour lui...
Sur ce sujet en particulier, félicitation pour ces anticipations, bravo RENAULT...!!!
Réponse de le 31/01/2014 à 16:08 :
Vous avez raison félicition a Renault. Conçu en France fabriqué au Maroc. C’est très bon pour les finances du groupe un peu moins pour les ouvriers français. Mais bon on ne peut pas tout avoir.
Réponse de le 31/01/2014 à 16:17 :
Bravo RENAULT ?? cette voiture ne sera pas fabriquée en France mais - lisez bien- en inde ...
Réponse de le 31/01/2014 à 17:25 :
Ne cherchez pas il est comme ca le Godrev. Tout les sens critique s’estompent quand il s’agit de ses marques françaises adorées. Il leurs vouent une admiration sans faille. Presque un culte.
a écrit le 31/01/2014 à 9:43 :
L'innovation, ce n'est pas que le produit, mais c'est aussi la manière de le concevoir, la modernité de l'usine, ... Renault a fait de l'innovation là ou il y en avait besoin : dans le processus industriel, le montage, l'assemblage pour réduire les coûts autant que possible; et pas là ou il n'y en avait pas besoin (le succès commercial le prouve) : le produit fini. C'est un produit adapté à tout ceux qui roulent peu, ceux qui ont un petit budget, ceux qui sont délaissés par les réseaux de transport en commun (ou les 3 à la fois).
Trop de personnes ont pris l'habitude d'acheter le plus haut de gamme et en avoir une utilisation réduite : avec la puissance d'un Iphone, le plus souvent utilisé pour facebook, la NASA a envoyé des personnes sur la Lune.
Réponse de le 31/01/2014 à 10:41 :
@Cherdak
Ce que vous affirmez est péremptoire, vous semblez ignorer que les comptes de Renault démontrent plutôt que ce que vous écrivez n'aboutit à rien en terme de profit d'exploitation ;

Renault ne gagne pas d'argent et n'a pas de cash pour investir massivement ;

De surcroît, l'image de Renault est très écorné, voir écroulée, depuis que Renault commercialise des Dacia in finé dangereuses puisque très mal notées au crash test sous badge Renault
Réponse de le 31/01/2014 à 11:12 :
"Renault ne gagne pas d'argent et n'a pas de cash pour investir massivement", sources SVP ? L'image de Renault remonte et est malheureusement écornée par des commentaires d'en votre genre. Les crash test sont une belle mascarade car une option en moins est vous perdez une étoile. Bref, votre commentaire est rempli de faussetés.
Réponse de le 31/01/2014 à 13:20 :
Avec des ventes qui augmentent de +24% au mois de décembre en Europe, les choses se présentent plutôt bien pour Renault.
Réponse de le 31/01/2014 à 13:46 :
Le chiffre des ventes n'a pas de signification ;
ce qui est important ce sont les résultats d'exploitation, et jusqu'à maintenant ceux de Renault sont piteux,
a voir ceux de l'exercice 2013 ?
sans trop d'illusion !
a écrit le 31/01/2014 à 9:32 :
Remarque sur le coût de la main d'œuvre marocaine. Les écarts de salaire d 'un ouvrier est bien de 1 à 10, mais celui de l'encadrement est bien inférieur voire supérieur pour un patron d'usine en incluant les prestations sociales complémentaires. Les taux horaires incluent les amortissements, les frais de fonctionnement et l 'ensemble des charges salariales. Au bout du compte, pour une usine de quelques centaines de personnes, l'écart de taux horaire est de 30 à 35%.
Pour des activités aéronautiques, l'écart de prix est de 20 à 25% en incluant les coûts matière et les surcoût de transport et droits de douanes éventuels.
Dans le cas présent, la production se limite à des pièces simples eu égard à la formation et à la faible autonomie du personnel.
Il n'y a pas photo entre l'Asie et le Magreb sur les gains de productivité potentiels. Le seul "avantage" est la distance et la langue !
Mis à part cette logique économique, cette base Renault de Tanger y est installée pour distribuer ses véhicules dans la région.
Réponse de le 31/01/2014 à 10:43 :
Merci pour les infos, il est difficile d'avoir un retour clair.
Mon expérience à Taiwan (2008), dans le domaine du logiciel, est que le personnel est payé 2.5 X moins (CC), et est 2X moins rapide pour les tâches (si cela était une création d'activité, efficacité était amenée a augmenter, le temps dégagé devait servir à faire plus de RnD, donc globalement, cela se compense). Les avantages sur place : le coût de la vie étant plus faible, les taxes moins importantes (et il y a des subventions de l'état), la présence centrale en Asie (bonne tête de pont commerciale pour le Japon, la Chine, ...), le personnel recruté était bon et je pense sous employé par rapport a ses capacités (ce qui ne les motivaient pas énormément et donc expliquait une efficacité en dessous des attentes); les inconvénients : difficultés à trouver le bon personnel (il y en a mais peu), pas de gains extraordinaires en terme de coût final, le management interculturel et les incompréhensions.
Le but principal est finalement de pénétrer le marché en s'entourant des bonnes personnes et en se fondant dans la culture. Si c'est pour des raisons de coûts uniquement, je crois que cela n'a pas de sens.
Réponse de le 02/02/2014 à 11:49 :
Entièrement d'accord. D'ailleurs on ne donne jamais la part que représente les salaires dans les véhicules. Si ça ne représente que 10%, réduire cette part de 30% représente que 3% au final. Avec tous les problèmes rencontrés (que vous évoquez à juste titre), c'est sûrement pas déterminant...
Vous avez quelque chose à ce sujet ?
a écrit le 31/01/2014 à 8:56 :
Renault applique la recette de la voiture populaire et ça marche ! Il d'en sort largement mieux que son concurrent français et l'annonce des prochaines synergie avec Nissan et Daimler ne feront qu'améliorer la situation.
Réponse de le 31/01/2014 à 9:34 :
Il faut comprendre que Renault ne dégage pas de marge et de cash depuis le lancement de Dacia ;

Alors Ghosn après Schweitzer courent après le nombre, le volume de production même si cela ne gagne rien du tout, le volume, c'est l'étalon pour déterminer son salaire démesuré extravagant ;

Un jour l'illusion d'une bulle boursière va tourner au drame.
Réponse de le 31/01/2014 à 11:08 :
Duster marge à 15%, plus que BMW ou AUDI. Arrêtez donc la désinformation !
Réponse de le 31/01/2014 à 11:19 :
Les marges avancées n'ont jamais été démontrées,

le fait que les comptes Dacia soient noyés et in finé dissimulés dans les comptes Renault ne présagent rien de bon ;

Il faut cesser de faire l'apologie de l'esclavage par les dirigeants des groupes français.
Réponse de le 31/01/2014 à 13:22 :
Selon la Deutsche Bank, la marque opérationnelle du Duster est estimé à 13%..
Source: Les Echos.
Réponse de le 31/01/2014 à 13:37 :
En fait, RENAULT se transforme en VOLKSWAGEN... La voiture du peuple...

VOLKSWAGEN, qui a oublié depuis longtemps la vocation de ses origines, et qui veut y revenir... mais un peu tard...

Gag...
Réponse de le 31/01/2014 à 13:44 :
Il est normal que les banques soutiennent leurs erreurs d'investissements en bourse, elles coincées avec leurs pertes depuis la chute du cours en 2005-2007,

de surcroît elles sont très "initiées" pour ceux qui comprennent -)
Réponse de le 31/01/2014 à 18:12 :
Pourriez vous citer une entreprise qui n'a pas été prise dans la tourmente boursière entre 2006 et 2008? Pour ceux qui ne comprennent pas vous devez être un mage...
Réponse de le 31/01/2014 à 19:26 :
Les groupes de l'automobile sérieux, qui ont une vrai stratégie industrielle de l'automobile dégagent d'énormes profits, Toyota, KiaHyundai, BMW Group, VW Group comptent leurs profits en dizaines de Milliards d'euros sur les dernières années au point de gratifier leurs salariés de primes de 7 500 euro à 8 600 chacun en Allemagne ; Du coup ces constructeurs ont accumulé d'énormes réserves de cash et investissent des montants tous aussi énormes.

Pendant le même espace temps, Renault n'a dégagé aucun profit, seuls les dividendes Nissan ont compensé ... juste si peu ! N'ayant dégagé aucun profit, Renault n'a pas de cash pour investir à la hauteur des enjeux...

et les comptes 2013 vont voir se conforter ces énormes écarts de profits.
Réponse de le 31/01/2014 à 20:25 :
Syndicat et patronat allemand ont négocié en début de crise financière un accord visant à augmenter la compétitivité des usines allemandes, pour cela, les ouvriers ont accepté de baisser (ou geler) leur salaire, augmenter leur temps de travail hebdomadaire, en contre partie de quoi, si l'entreprise effectuait un exercice positif, les ouvriers/salariés bénéficieraient d'une compensation sous forme de prime.

Une entreprise peut être en très bonne santé financière sans pour autant faire de bénéfices, pour cela il faut un très faible endettement et réinvestir la quasi totalité de sa marge avant la clôture de son exercice comptable.

Et j'attends une réponse pour l'entreprise côté en bourse qui n'a pas connu la dégringolade des marchés entre 2006 et 2008.

PS: Vous ne connaissez rien à Renault, pourquoi êtes vous à ce point obsédé par cette entreprise?
Réponse de le 31/01/2014 à 22:04 :
Les salariés allemands de l'automobile ont des salaires équivalents aux salaires français ;

Pour le reste, personne n'a rien contre les marques, les ouvriers subissent ;

Le problème gravissime ce sont les dirigeants des groupes français et de Renault en particulier qui cassent les entreprises ; Ghosn n'a aucune compétence, il veut tout décider, mais ses décisions sont très négatives et abracadabrantesques, foutraques au possible, tout comme l'idée stupide de Schweitzer qui a réveillé l'esclavage pour produire à bas coût et in finé flinguer les usines françaises ; QUELLE ARROGANCE eux qui vivent dans le Luxe suprême ? la HONTE

Et puis tous leurs subalternes silencieux qui s'écrasent mollement pour conserver leur confort et conforter leur carriérisme par pure cupidité ne valent pas grand chose de plus que des traitres de la guerre économique et financière.
Réponse de le 05/02/2014 à 11:53 :
c'est finalement assez drôle de lire certains commentaires sur le manque de cash ou de bénef de Renault: Renault est juste passé en quelques années de plusieurs milliards d'euros de dette (je n'ai plus le chiffre en tête mais c'est de l'ordre de 5 milliards) à 1 Milliard de cash.
Bien entendu on peut toujours faire mieux, mais pour entreprise qui n'a pas de cash, elle en a trouvé quand même 6 en quelques années, tout en investissant dans de nouvelles usines pour se déployer à l'international, et dans ses usines existantes.
a écrit le 31/01/2014 à 8:32 :
Renault le Lidl de l'automobile.
Réponse de le 31/01/2014 à 20:35 :
Vous faites souvent référence à Lidl, serais-ce en ce temple de la consommation que vous effectuez votre seule sortie hebdomadaire?
Réponse de le 01/02/2014 à 11:40 :
je ne met jamais les pieds dans un Lidl.
Réponse de le 02/02/2014 à 10:24 :
mais c est tres bien lidl,article souvent de quallite ,peux de choix et pas cher,il y a souvent des cayenne davs les parking !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :