Circulation alternée : les vraies questions sur la pollution automobile

 |   |  981  mots
Même une voiture dépolluée comme la dernière 208 de Peugeot est frappée d'opprobre
Même une voiture dépolluée comme la dernière 208 de Peugeot est frappée d'opprobre (Crédits : DR)
10% des véhicules les plus anciens génèrent 40% de la pollution d'origine automobile. Une voiture aux dernières normes pollue cent fois moins qu'au début des années 70.

Haro sur l'automobile en ce 17 mars! La mise en place de la circulation alternée, qui interdit pour la première fois depuis 2007  le trafic des voitures arborant une plaque d'immatriculation paire, a en effet notablement réduit le trafic dans la capitale ce lundi matin, comme nous avons pu le constater. 700 policiers sont d'ailleurs mobilisés à Paris et dans sa proche banlieue pour traquer les automobilistes et motards bravant l'interdit sur les plaques paires et leur faire payer l'amende de 22 euros. A 10 heures 30, la préfecture de police de Paris relevait près de 3.000  infractions.

Le gouvernement démontre avec une telle mesure qu'il se soucie de la santé des populations et qu'il est prêt, pour le bien public, à prendre des mesures extrêmes, voire impopulaires. Qui ne serait favorable à la lutte contre la pollution?  Problème: au-delà de l'effet d'affichage politique et des discours, la question de la pollution apparaît extrêmement complexe et souvent contradictoire. Et, dans les faits, on constate que cette mesure à grand spectacle frappe pêle-mêle des véhicules hautement polluants archi-nocifs et des... voitures (relativement) propres! Un comble.

10% des véhicules génèrent 40% de la pollution

Il faut d'abord savoir  que "ce sont 10% des véhicules roulant en France, les plus anciens, qui génèrent 40% de la pollution d'origine automobile", selon une étude du CCFA (Comité des constructeurs français d'automobiles). Aïe. En effet, un tiers du parc automobile roulant dans l'Hexagone est âgé de plus de dix ans. Or, "les voitures les plus polluantes sont celles qui ont plus de quinze ans".

Les premières normes européennes d'anti-pollution sur les émissions des voitures datent en effet de 1993. Avant: rien! Et ces normes ont été durcies depuis à cinq reprises. La norme actuelle baptisée "Euro 5" date de 2009 (pour les nouveaux types de véhicules). Et une nouvelle norme "Euro 6" s'appliquera au 1er septembre prochain pour les nouveaux types de véhicules, un an après pour toutes les voitures neuves.

Ces normes successives ont considérablement réduit la pollution d'origine automobile. Sur les véhicules diesel, les plus polluants, les rejets d'oxydes d'azote, particulièrement nocifs et réglementés depuis 2000, sont ainsi passés de 500 à 180 milligrammes au kilomètres ("Euro 5") et descendront à 80 ("Euro 6")! Une sacrée réduction. Les monoxydes de carbone, eux, sont passés de 2.720 milligrammes autorisés ("Euro1") à 500 ("Euro 5" et "Euro 6. Les émissions de particules, très dangereuses pour la santé, se sont contractées de 140 à 5 ("Euro 5") et 4,5 ("Euro 6"). La norme "Euro 5" a d'ailleurs introduit une limitation de nombre de particules émises, en plus de la limite de masse

Filtre à particules obligatoire

Les particules sont émises dans leur quasi-totalité par les modèles à gazole! Par  ailleurs, la France a rendu obligatoire le filtre à particules depuis le 1er janvier 2011 sur les véhicules neufs. 99% des particules sont stoppées - à condition que le filtre ne soit pas démonté, ce qui est interdit. Une norme "Euro 6.2" encore plus draconienne est attendue pour 2017 ou 2018. 

Globalement, on peut dire que les normes "Euro 5" et plus encore "Euro 6" règlent l'essentiel du problème de la pollution automobile... Rappelons au passage que la question du CO2 n'a strictement rien à voir avec celle de la pollution... Le CO2 n'est pas un polluant, contrairement à ce que des esprits confus insinuent. C'est un gaz à effet de serre! Il ne contribue donc en rien aux pics de pollution que nous connaissons actuellement...

C'est d'ailleurs la lutte anti-CO2, due au  combat contre le réchauffement climatique - dont les origines restent sujets à controverse -... qui favorise la vente de diesels. Les choses sont en effet complexes. Car les modèles à gazole consomment effectivement 15 à 20% de moins que ceux à essence; dès lors ils rejettent intrinsèquement moins de CO2 au kilomètre, puisque les émissions de gaz à effets de serre et les consommations sont strictement corrélés. Le diesel, plus polluant que celui à essence par sa constitution même, est en revanche plus vertueux sur le plan du C02. Comme quoi, rien n'est simple.

Pour passer les normes "Euro 6", très contraignantes, les diesels vont d'ailleurs devoir se sophistiquer bien davantage encore, avec un surcoût de 350 à 400 euros au bas mot par véhicule pour le prix de revient en fabrication, selon Toyota. Soit un surcoût pour le client de 600 à 1.000 euros en moyenne. En outre, le coût de maintenance sera alourdi.

Part des diesels en baisse dans les ventes

Du coup, la part du diesel dans les ventes de voitures neuves devrait continuer à baisser. Les modèles diesel, de plus en plus chers, ne représentent plus qu'un peu plus de  67% du marché tricolore total. Les voitures neuves à gazole pesaient 73% du marché hexagonal l'an dernier... et 77% en 2008 ! "Ce rééquilibrage naturel est durable et nous confirmons notre prévision d'un marché automobile à 50% essence, 50% diesel en 2020", pronostique du coup le CCFA.

"Une voiture en 1970 polluait comme l'équivalent de 100 voitures ensemble aujourd'hui", assure  l'ACEA (Associations des constructeurs européens). "Une voiture actuelle émet en moyenne 28 fois moins de monoxyde de carbone qu'il y a vingt ans". Les poids-lourds sont eux aussi soumis à des normes très strictes. Ils en sont même déjà à "Euro 6" depuis le premier janvier. On admet communément que "les camions aux dernières normes émettent 86% de monoxyde de carbone en moins par rapport au début des années 90 et ont réduit de 95% les émissions de particules".

Au final,  des mesures telle que la circulation alternée prise en urgence par le pouvoir politique à l'approche d'échéances électorales sont donc aberrantes sur le seul plan de l'efficacité. Elles autorisent la circulation de véhicules diesel anciens extrêmement polluants... tout en interdisant à un modèle à essence "Euro 5" voire un diesel "Euro 6" (certains véhicules sont déjà adaptés aux futures normes) de circuler, alors que ces derniers ne polluent quasiment pas!

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/03/2014 à 14:48 :
Si la pollution vient des centrales allemandes au charbon et à la lignite (pour remplacer leur nucléaire), ça ne sert strictement à rien d’arrêter la circulation !...
Réponse de le 20/03/2015 à 17:26 :
Propagande anti allemande répétée cent fois sur le site sous des pseudos différents.
a écrit le 18/03/2014 à 14:26 :
Un tiers des véhicules a plus de 10 ans! Mais hâtons nous de taxer ces pauvres qui ont l'outrecuidance de les avoir achetés d'occasion, ou pire, de ceux qui les ont achetés neufs quand ils en avaient les moyens et qui les ont gardés! Oui! Gardés!
Je propose la création d'un grand ministère de la voiture gratuite non polluante. Tout résident en France aurait le droit de pouvoir utiliser à sa convenance un parc de véhicules mis gratuitement à sa disposition en tout lieu et à tout moment.
Bien entendu, ce service ne saurait faire double emploi avec nos merveilleux transports en commun, et un permis de circuler devra donc être obtenu pour les lieux de résidence se trouvant à moins d'une heure d'une ressource de transport en commun.
Il est également évident qu'une telle mesure ne saurait s'appliquer aux résidents dont l'incivisme les a conduit à préférer le péri-urbain, voire le diffus. Ces gens ne méritent rien que notre mépris pour avoir d'eux-mêmes renoncé à la vie communautaire que la collectivité leur offre pourtant à de belles conditions.
Enfin, il est capital que tous ceux qui sont jour après jour victimes de discrimination, ceux dont le rôle est essentiel pour notre société et en particulier ceux dont l'activité de service public est essentiel (les personnels des administrations centrales, de contrôle et de régulation, ainsi évidemment que les membres du personnel soignant, les membres des forces de sécurité, les représentants syndicaux et plus généralement ceux dont la mission est de servir le bien commun) seront d'office titulaire de ces permis et prioritaires dans l'utilisation, en cas de pénurie de véhicules.
Afin de financer ces mesures de bon sens et de justice, il sera procédé à la levée d'un impôt unique et forfaitaire (et bien évidemment temporaire) sur tous les possesseurs de véhicules. Quant à ceux qui possèdent un véhicule de plus de 10 ans, pour lequel le taux sera doublé par mesure de justice, ils pourront réduire cet impôt par la destruction du véhicule selon les modalités prévues à cet effet, et ce afin de ne pas pénaliser outre mesure les ménages les plus faibles.
a écrit le 18/03/2014 à 8:53 :
Merci pour cet article d'information et de synthèse sur le sujet. Tout ceci démontre une fois de plus la nullité, la démagogie, l'incapacité de nos politiques à prendre des décisions cohérentes, utiles, pertinentes.
Réponse de le 18/03/2014 à 10:22 :
Très bien dit Alain
a écrit le 18/03/2014 à 8:00 :
Quel véhicule le plus : celui qui roule 8 000 km par an ou le même qui roule 30 000 km par an ? Sans compter qu'il faut ajouter la pollution du véhicule qu'on construit plus souvent et de celui qu'on doit détruire... Il y a beaucoup trop de "certitudes" dans l'analyse de la pollution seulement selon l'âge des véhicules pour que cela soit scientifiquement honnête.
a écrit le 18/03/2014 à 7:55 :
Le chauffage a bois et le bruler des dechets vegetaux (jardinieres) sont quelles provoqent un bon part des pollutions.
a écrit le 18/03/2014 à 7:54 :
En partie faux. Le filtre à particule fonctionne à haute température et à condition qu'il ne soit pas colmaté par un usage sur de petits trajets. Il n'est efficace que pour ceux qui font des longs trajets. Ces conditions ne sont pas remplies en ville, là où justement les particules fines sont les plus dangereuses. Le diesel ok mais pour les gros rouleurs, ce qui n'est pas le cas de la plupart des utilisateurs.
A noter que le transport représente plus de 50% des particules fines à Paris par exemple contrairement à ce que prétendent les diésélistes .
Réponse de le 18/03/2014 à 8:05 :
le filtre est un filtre ... que vous versiez de l'eau chaude ou froide le café ne passe pas a travers le filtre que je sache ? Vous confondez fap et catalyseur 3 voies qui sont sur les essences et qui eux, en effet, ne fonctionnent pas a froid.
a écrit le 18/03/2014 à 7:52 :
Cet article est plein d'amalgames... comme si les vieilles voitures se situaient toute en ville, si le CO2 n'avait aucun effet sur la qualité de l'air, etc. Tout ça pour défendre l'industrie allemande qui utilise des gaz interdits....
a écrit le 18/03/2014 à 0:02 :
vous oubliez de dire que les transports ce n est que 20 % de la polution et que ce jour ou on a décidé d interdire la circulation ce n est pas une journée de pic .encore de la communication de politiciens incapable d avoir une stratégie .ce serait bien que la tribune ecoute un peu RMC et Mr brunet LOL !!!
a écrit le 17/03/2014 à 22:40 :
C'est bien connu, l'air des villes chinoises est pollué par les véhicules diesels..,oups, ils ne roulent qu' en essence ... Mais d'ou vient cette pollution. ??? Chauffage, industrie, agriculture, ... Alors mesdames messieurs les politiques français, attaquez vous aux vraies causes de la pollution ! Oui, les vieux véhicule diesel sans filtre à particules polluent (avant norme euro5), mais ils ne sont que très faiblement responsables de la pollution générale...
a écrit le 17/03/2014 à 21:04 :
S'il est vrai que les voitures polluent nettement moins comme l'affirme l'ACEA,il y a une réalité incontestée : en 1970 il y avait 15 MILLIONS de voitures en France...Aujourd'hui elles sont un peu plus de 38 MILLIONS !!! En plus simple ,tous les progrès technologiques accumulés ces dernières années ont été anéantis par l'explosion du parc.D'autre part l'hyper-concentration des activités professionnelles dans les centres et un défaut évident d'aménagement du territoire ont conduit à une trombose permanente source de pollutions aggravées.Bref la spirale infernale.
Réponse de le 17/03/2014 à 21:34 :
Quand on parle de 100 fois je pense qu'on est gentil, surtout avec les essence, qui contrairement à ce qu'affirme l'auteur sont naturellement bien plus polluant que les diesels. Mais l'avantage de l'essence c'est qu'avec un simple cata on peut super bien le dépolluer (contrairement au diesel). Par contre dès qu'on cherche a faire moins de CO2 avec une ssence avec c'est une avalanche de complexité et les travers du diesel qui apparaissent … nox, part etc … Bref, tout ca pour dire que si une voiture pollue 50, 100, 150 fois moins, on peut quadrupler le parc sans se poser de question (de pollution) de toute façon le politiques ne vous le diront pas, mais l'air à Paris n'a jamais été d'aussi bonne qualité, surement grâce a des pistes cyclables vides et non au progrès des constructeurs … (idem pour la sécurité, c'est grace au radars qu'il y a moins de morts …)
Réponse de le 17/03/2014 à 22:08 :
L'histoire est coquasse ...Au début du 20 ème siècle ,le gazole était considéré comme un déchet de raffinage par l'industrie pétrolière et les premiers moteurs diesel fonctionnaient ... à l'huile végétale (ricin entre autre).Bref ,en brûlant en déchet de raffinage ,on n'obtiendra JAMAIS une combustion propre ! Seuls les combustibles gazeux obtiennent un bon résultat environnemental à défaut de l'être sur le plan énergétique car un litre de gazole constitue un concentré d'énergie inédit pauvre en carbone mais fortement impactant pour notre santé !
Réponse de le 17/03/2014 à 22:17 :
Il ne faut pas prendre en compte que le parc automobile, mais le nombre de kilomètres parcourus, et même les conditions dans lesquelles ils sont parcourus.

Enfin, c'est bien d'entrer un peu dans la complexité mais le fait est qu'aujourd'hui, ce sont bien les motorisations diesel, telles qu'elles sont vendues et utilisées, qui posent l'essentiel des problèmes de pollution aux particules fines.
a écrit le 17/03/2014 à 20:15 :
Il pourrait être intéressant de préciser dans l'article pourquoi la vignette verte, procédé à la fois plus juste et plus efficace, a été abandonnée.
a écrit le 17/03/2014 à 18:39 :
et le comble de la ville de paris PS a commande des nouveaux bus devinez "DIESEL" les dessous de table ont du etre bon!!!!
Réponse de le 17/03/2014 à 20:06 :
Pas besoin de dessous de table, il suffit de respecter les lois sur les marché publics.
Réponse de le 18/03/2014 à 7:25 :
Ok, mais qui a établi le cahier des charges ?
a écrit le 17/03/2014 à 18:16 :
J' ai une idée géniale pour la pollution sur Paris, mettons des éoliennes partout sur le périphérique tout autour de paris , et faisons les tourner à 1500 tours minute, ça servira de ventilateur et ça chassera les particules,.... même les écolos et les socialistes avec !!! A méditer !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 17/03/2014 à 18:13 :
Nous le savions !! Ces mesures sont purement électorales, et en même temps servent à faire un impôt nouveau qui passera mieux aux yeux des Français, ces derniers croyant que nos écolos s' inquiètent de la santé des citoyens !!! Que des mensonges !!!!
a écrit le 17/03/2014 à 17:44 :
Il est vrai que la pollution issue de la transition énergétique Allemande : le tout charbon, et celle de tous les autres pays reste dans leur seule atmosphère. Quant à l'avion le A380 ou le A320néo consomment 1.5L de carburant par passager
Réponse de le 17/03/2014 à 20:12 :
Ce n'est pas parce que les autres polluent, que chacun d'entre nous devrait se sentir dedouanė ! C'est l'affaire de tous, donc de chacun d'entre nous.
a écrit le 17/03/2014 à 17:09 :
Notre société est basée sur les transports, voitures, camions, avions, bateaux, un peu de train et quelques péniches. C'est donc une société essentiellement dépendante du pétrole. Le pétrole (gaz de schistes compris), il y en a pour au mieux 50 ans. Entre-temps, les prix vont augmenter, parce qu'il va se raréfier, et qu'il va être de plus en plus difficile à extraire. Les bonnes décisions doivent se prendre aujourd'hui, et ce n'est pas la circulation alternée qui résoudra le problème. Il faut carrément repenser le modèle économique, ce qui remet directement en cause la mondialisation. Il faut relocaliser les productions pour éviter des faire voyager les marchandises...et on peut même aller jusqu'à penser qu'on pourrait aussi éviter de faire transhumer en avion autant de monde autour de la planète. A la voile, à pied, à vélo, on peut aller très loin et surtout ailleurs que vers les destinations touristiques concentrationnaires.
Réponse de le 18/03/2014 à 7:03 :
Depuis 1860 il n'y a de pétrole que pour les 20 ou 30 prochaines années ... Le catastrophisme ne date pas d'aujourd'hui.
a écrit le 17/03/2014 à 17:08 :
4000 personnes qui n'ont pu travailler
Réponse de le 17/03/2014 à 17:11 :
@4000PV
4000 personnes victimes d'une société qui marche sur la tête. Et si j'étais cynique je dirai qu'elles au moins ont encore du travail et une voiture...
a écrit le 17/03/2014 à 17:08 :
4000 personnes qui n'ont pu travailler
Réponse de le 17/03/2014 à 19:55 :
Je travaille depuis vingt-cinq ans, et pas à côté de chez moi et je n'ai jamais eu besoin de voiture pour cela.
a écrit le 17/03/2014 à 16:56 :
moi aussi je voudrais acheter une voiture qui consomme et pollue moins mais sont-ils conscients des prix des voitures hybrides??? On est en train de faire payer ce qui n'ont pas les moyens d'acheter ces voitures, le voila le résultat. Par contre les flics ils sont heureux, ils peuvent faire leurs chiffres!
Réponse de le 17/03/2014 à 17:38 :
Pas besoin d'une hybride ! Avec les nouvelles petites autos au moteur 3 cylindres qui consomment peu, économique, vous aurez une auto très propre pour 10000 €.
Réponse de le 17/03/2014 à 18:25 :
Et ou je mettrai ma belle mère ????
a écrit le 17/03/2014 à 16:55 :
La voiture pollue, le chauffage au bois pollue, le chauffage au fuel pollue, l'industrie pollue, les politiques polluent, les économistes polluent, les banques polluent, même les journalistes polluent. Notre société est un monde de pollution, des particules au CO2, de la désinformation à l'aliénation, de la spéculation aux malversations, tout est pollution. Il faudrait changer tellement de choses qu'on n'arrivera pas à tout dépolluer. J'en suis arrivé à la conclusion qu'il vaut encore mieux laisser les situations se dégrader encore plus, jusqu'à ce que ce soit intenable et qu'alors des solutions radicales, parce qu'inexorables, soient enfin prises.
Réponse de le 17/03/2014 à 20:14 :
Doux rêveur ...!
a écrit le 17/03/2014 à 16:52 :
Arrete de faire des voitures diesels c est plus simple moins de pollution et des economies pour l etat !
a écrit le 17/03/2014 à 16:40 :
mais peut reprendre (apres les élections) soyons vigilents - gratuite bus, metro, sncf ça va se payer dans les impots - nous doutons que les entreprises soient tres heureuses des retards de ce jour ! et les personnes qui se sont vu affligées une contravention vont s'en souvenir - conclusion cela ne fait que des heureux !!!
a écrit le 17/03/2014 à 16:27 :
C'est infernal. Ça change tout le temps ! Bientôt on dira qu'il n'y a pas de pluies acides, ou qu'elles sont naturelles. On dira aussi que le CO2 n'a AUCUNE TOXICITÉ, et que la Terre a connu sans problème des taux 10 fois plus élevés...
Réponse de le 17/03/2014 à 19:59 :
Le CO2 n'a aucun toxicité. On ne le dira pas bientôt, on le sait depuis longtemps et c'est même écrit dans cet article que vous commentez.
a écrit le 17/03/2014 à 16:27 :
Pas de soucis quand on roule en électrique ! vive la zoé !
Réponse de le 17/03/2014 à 16:47 :
Inquiétez-vous un peu de l'origine de votre électricité: centrales à charbon allemandes, nucléaire français, .. Quant à l'éolien, votre voiture ne roulera que les jours ventés.
Réponse de le 17/03/2014 à 16:52 :
on se sert de plus en plus d'électricité et l'on veut réduire les centrales niucléaires ,ce n'est pas cohérent tout ça!
Réponse de le 17/03/2014 à 16:54 :
mais à condition de pas rouler plus de 108 km (autoplus) sans poste et sans la clim (surtout en été lol)
la volkswagen up en fait 112
vive plutôt la yaris hybrid... enfin je dis ça je dis rien
Réponse de le 18/03/2014 à 1:58 :
@ vive la zoé. Je fais bien plus de 108 km. je suis en ce moment à 150kms...avec clim et mon record c'est 180 kms ! Et 150 km par jour c'est amplement suffisant.
@ arthur. Je suis pro nucléaire alors l'origine de l'électricité j'en suis bien conscient
a écrit le 17/03/2014 à 15:37 :
En cas de pic, je suis POUR la circulation alternée. La circulation alternée est une bonne décision, ne serait-ce que parce qu'elle nous fait prendre conscience à tous de ces problèmes de pollution. Il est impossible de faire du cas par cas de toute façon.
Réponse de le 17/03/2014 à 16:59 :
+ 1000

et pour clouer le bec au récalcitrants porter le pv non pas à 22 euro mais à 5.000 euro pour que cela rentre bien dans les caboches vides.
Réponse de le 17/03/2014 à 18:30 :
Et quand le vent brassera un peu trop fort la m*** de nos voisins allemands, vous mettrez par terre l'économie française... beau projet d'avenir! Et bien entendu le nuage de Tchernobyl s'est arrêter aux Alpes sans franchir la frontière, parole de socialiste.
Réponse de le 17/03/2014 à 19:57 :
Allemagne, Socialistes, Tchernobyl... C'est un peu confus dans votre esprit, tout ça, non ?
a écrit le 17/03/2014 à 15:36 :
Juste un petit reportage à regarder et vous comprendrez tout sur le Diesel et les fameux filtres à particules... pas si efficaces que çà. Et surtout la politique de l'état de Gauche mis en pratique dans les années 80. On en paye les conséquences : https://www.youtube.com/watch?v=PHVmcHFxIgU
Réponse de le 17/03/2014 à 20:02 :
Tout est de la faute des filtres à particules de gauche !
a écrit le 17/03/2014 à 15:34 :
La pollution des véhicules est un vrai problème et cet article montre bien les incohérences de cette mesure prise comme toujours dans l'urgence.
a écrit le 17/03/2014 à 15:18 :
Dormez, dormez braves gens : ils nous font rire (ValérieJulie, Montebourde…, ils nous suspensent (ah, les affaires), ils nous font per (ogm, nucléaire, schistes pollution…). Quand viendront-ils au chevet de la France pour la faire entrer dans e siècle qui a déjà 14 ans ?
a écrit le 17/03/2014 à 15:11 :
RATP et SNCF - pas de passe -droit mais dérogations (donc passe-droit) bcp de personnes sont restées chez elles donc circulation cool
a écrit le 17/03/2014 à 14:52 :
une étude sérieuse informe t'elle de la contribution des différents moyens de transports dans l'émission totale des particules nocives? car pour le moment, impossible de se forger un début d'opinion quant aux solutions à un problème dont on ne connait pas les données. la communication des politiques repose sur du vent, des croyances, des idéologies, comme d'habitude, désolé.
Réponse de le 17/03/2014 à 16:48 :
+ 100 !
Réponse de le 17/03/2014 à 20:05 :
Pas +100 car ces études existent depuis belle lurette. En résumé, ce sont bien sûr les moteurs de véhicules individuels et de transport de marchandises et l'aviation civile qui sont les principaux pollueurs parmi les transports. Le transport routier est responsable de 14% de la pollution aux particules fines PM10 cancérigènes. Le reste vient du chauffage, de l'industrie, de l'utilisation de la biomasse par combustion, des centrales thermiques.
Réponse de le 17/03/2014 à 20:34 :
Voici une étude qui répond a vos questions : http://www.citepa.org/images/III-1_Rapports_Inventaires/secten_avril2013_indB_sec.pdf
Bonne lecture ! (Je conseille la p 83)
a écrit le 17/03/2014 à 14:48 :
Il manque un point important à votre article. Les moteurs essence à injection (cad la plupart des nouveaux moteurs essence du downsizing) génèrent aussi des particules (et plus que les diesels avec filtre à particule) et contrairement aux moteurs diesel actuels, ils n'ont pas de filtres à particules.
Ce sera résolu dans la norme Euro 6 mais il faut prendre ce point en compte dans le raisonnement et ne pas dire bêtement qu'il faut supprimer tous les diesels.
Réponse de le 17/03/2014 à 15:00 :
Exact. Nous avons évité d'en parler pour ne pas compliquer. Mais vous avez raison. merci de votre intervention.
a écrit le 17/03/2014 à 14:38 :
Bonjour le formatage des cerveaux, ne pas confondre le calcul de l'indice de pollution et la réalité, depuis plus de 30 ans le danger des particules cancérigènes, donc du diesel, est reconnu mais la France c'est toujours tout diesel, le bricolage sur les voitures pour masquer le problème est illusoire, turbos ,vanne EGR, FAP, réglage électronique de la carburation, des sujets de pannes très fréquentes et onéreuses pour un piètre résultat puisqu'il est impossible que tous conducteurs s'adaptent au fonctionnement particulier de ces nouveaux moteurs fragiles et qui mal utilisés polluent autant. Les solutions de nos dirigeants pour éviter que les habitants des villes ne soient empoisonnés est vraiment pathétique
a écrit le 17/03/2014 à 14:30 :
Il faut arrêter de nous parler de CO2.
Personne n'a jamais eu un cancer avec du CO2, ni même la moindre difficulté respiratoire.
Alors le réchauffement climatique doit passer APRES des considérations évidentes de pollution atmosphérique.
a écrit le 17/03/2014 à 14:19 :
C'est de la com' en contexte pré-électoral... Le sérieux serait de redresser la fiscalité, en augmentant de 3 centimes la TIPP du gazole, et en baissant du même montant celle de l'essence. C'était d'ailleurs prévu à droite comme à gauche depuis plus de 10 ans
Réponse de le 17/03/2014 à 14:38 :
va se jouer dans kes urnes dimanche , il faut donc sanctionner
Réponse de le 17/03/2014 à 14:52 :
Les diesels actuels sont au même niveau voire meilleurs que les moteurs essence. Le problème est de pousser à changer les véhicules les plus anciens. Ce n'est pas en augmentant le prix du gazole que ce mouvement sera enclenché.
a écrit le 17/03/2014 à 14:12 :
"ce sont 10% des véhicules roulant en France, les plus anciens, qui génèrent 40% de la pollution d'origine automobile", selon une étude du CCFA (Comité des constructeurs français d'automobiles). Cet organisme représente les constructeurs français grands pourvoyeurs de diesel...on peut très fortement douter que son indépendance et de son objectivité !
Et ce genre de discours n'est pas nouveau, c'était celui que rabâchait sans cesse M. Calvet lorsqu'il était à la tête de Peugeot. Ses diesels ne polluaient pas alors que maintenant on nous dit le contraire...dans 10 ou 15 ans on nous resservira certainement la même soupe.
Il faut baisser la fiscalité sur l'essence et augmenter celle sur le diesel pour qu'elle soit identique. Il faut cesser d'équiper de moteurs diesel les petits véhicules destinés essentiellement à circuler en ville.
a écrit le 17/03/2014 à 14:07 :
La mesure part d'un bon sentiment, mais comme le précise l'article, l'annonce et la mesure en tant que telles sont recherchées au lieu de penser à l'efficacité souhaitable.

Pourquoi traiter les 2 roues au même titre que les voitures ?
J'ai un scooter de plaque paire et une voiture SUV diesel de plaque impaire.
Je pourrais donc en toute logique prendre ma voiture en lieu et place de mon scooter.
Sacré gain pour l'émission de particules fines !
Réponse de le 17/03/2014 à 20:10 :
Si votre scooter n'est pas un maxi (si c'est un 125 cc ou moins), il est soumis à des règles beaucoup moins strictes que les automobiles et les gros cubes, il pollue donc plus.
a écrit le 17/03/2014 à 13:49 :
J'ai une amie qui habite Le Bourget 93 et qui travaille à Roissy CDG : elle refuse de prendre le RER pourtant direct, pour des raisons de sécurité !! Elle ne dépense pas des frais de trajet par plaisir : les 700 flics mobilisés ne serait-il pas plus utiles dans le RER pour encourager l'usage des transports en communs, plutôt que de sanctionner les transports individuels ? ET Mme Taubira, au lieu de passer son temps à mentir impunément devant les français, ne ferait-elle pas mieux de faire le nettoyage de ces bande de racailles qui détroussent les voyageurs, en sanctionnant ceux qui sont pris, plutôt que de leur chercher des excuses et les libérer aussitôt !!!
Réponse de le 17/03/2014 à 13:53 :
EXACT!!!
Réponse de le 17/03/2014 à 14:14 :
vrai et bien d'ccord avec les propos ci-dessus
Réponse de le 17/03/2014 à 14:23 :
Ne parlez pas du covoiturage vous ne savez pas si vous arriverez a l'heure au travail n'oubliez pas que vous serez trois dans la voiture ........ de plus etes vous certain que le conducteur est "bon conducteur" là je répond "non" vous allez donc payer 5 ou 7 euros prl'aller et pr le retour ???? sera-t-il là ,,,,, ? NON c'est evident . Ce projet ne tient pas la route .
;
Réponse de le 17/03/2014 à 20:13 :
Lyon69, il pourrait y avoir un policier dans chaque voiture de chaque rame, votre amie ne prendrait de toute façon pas le RER.
a écrit le 17/03/2014 à 13:46 :
et comme un pur hasard !!! la pollution est moins forte aujourd'hui ... c'est une manipulation pour nous faire avaler des couleuvres et ainsi multiplier par x le nombre de PV dressés pour l'occasion en toute légalité .. honte aux menteurs de service . faut plus rouler en voiture et pourtant il faut produire des autos diesels , les plus polluantes !
Réponse de le 17/03/2014 à 14:28 :
Mme Duflot a beau dire on ne prend pas la voiture pour faire 2km et emmener les enfants à l'ecole ; on depose les enfants aux groupes scolaires en allant à notre travail a35 ou 45 mn de route ce n'est donc oas 1 ou 2 km madame.
Réponse de le 17/03/2014 à 14:35 :
sanctionnez ce gouvernent avec des projets incohérents Vous voyez des personnes agées en covoiturage (pas d'anilaux, pas de bageges encombrants) vous les voyez sur un velolib ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :