Les ventes de véhicules électriques... s'effondrent

 |   |  399  mots
L'utilitaire Renault Kangoo Z.E est le deuxième véhicule électrique en France
L'utilitaire Renault Kangoo Z.E est le deuxième véhicule électrique en France (Crédits : REUTERS)
Il s'est immatriculé en France à peine 3.514 voitures et utilitaires "zéro émission" sur quatre mois. Soit une chute de 30%. L'électrique la plus vendue, la Renault Zoé, plonge de plus de moitié.

La voiture électrique? Ca chute. Il s'est immatriculé en France à peine 3.514 voitures et utilitaires mus par l'électricité sur les quatre premiers mois de l'année, selon la base de données de l'AAA qui fournit les chiffres officiels au CCFA (Comité des constructeurs français d'automobiles). Soit une chute de 30% en un an! Les deux-tiers des immatriculations sont constituées de voitures particulières. Le tout pèse moins de 0,5% du marché français des véhicules particuliers et utilitaires. Pas terrible! Sur le seul mois d'avril, 1.181 véhicules électriques seulement ont été immatriculés (-18%).

Recul des hybrides, mais moins marqué

Les modèles hybrides (thermiques--électriques) ne sont pas à la fête non plus. Ils reculent aussi, mais moins sensiblement, de 4,2% à 11.500 unités (sur trois mois, voitures seules). Ces deux modes de propulsion, très subventionnés par les pouvoirs publics, subissent la baisse des bonus prétendument écologiques décidée en fin d'année 2013 par le gouvernement, explique le consultant PWC.

A cela s'ajoute pour les électriques une chute de l'attirance pour la nouveauté en l'absence persistante d'infrastructures de recharge. A l'heure où le marché français s'oriente vers des petits véhicules pas trop chers, l'électrique et l'hybride ne font pas recette. Les hybrides sont onéreux. L'électrique pâtit d'une autonomie trop faible jointe à la nécessité de recharger  8 à 10 heures sur une simple prise.

Plongeon de la Renault Zoé

Le modèle phare du marché de l'électrique, la Renault Zoé, détient toujours la première place. Mais les volumes de la citadine produite à Flins, en région parisienne, qui devait créer la vraie rupture technologique et être fabriquée en grande série selon le PDG Carlos Ghosn, s'effondrent. Il s'en est immatriculé tout juste 965 sur le quadrimestre 2014 (contre 2.347 sur la même période de 2013). La Zoé devance l'utilitaire Renault Kangoo (692 immatriculations, contre 1.487 un an auparavant), la Nissan Leaf (543, contre 318 précédemment), laquelle progresse donc, tout comme la Bolloré Bluecar (344, contre 209).

Il s'est aussi immatriculé 147 Smart,  80 Volkswagen Up sur le quadrimestre, 76 Tesla, 72 Peugeot Ion, 33 fourgonnettes Citroën Berlingo et même 38 Renault Zoé aménagées en véhicule utilitaire. Le marché hexagonal a aussi vu  l'immatriculation de 20 fourgons Mercedes Vito sur quatre mois et de... 2 berlines Renault Fluence électriques. La Fluence fut le premier modèle "zéro émission" de la firme au losange.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/06/2014 à 21:31 :
Je roule en Zoé depuis 1 an. 12 000 km.
Nous ne reviendrons pas en arrière. C'est tellement agréable à conduire.
Elle est parfaite en deuxième voiture dans la famille.
Les détracteurs feraient mieux de l'essayer ! et l'adopter.
a écrit le 16/05/2014 à 15:55 :
Les autos électriques, certains en parlent sans connaitre, avec plein de clichés.
D'autre roulent avec et connaissent le sujet.
Après un nombre incalculable d'heures passées à analyser la question sur le net et en essais, nous avons acheté deux PSA ION depuis presque deux ans maintenant.

Quelques faits issus de l'expérience :
- Ceux qui ont sauté le pas ont la banane jusqu'aux oreilles, aucun ne reviendra en arrière.
- L'electrique n'est pas et ne sera certainement jamais une voiture de voyage et de longs déplacements. Hors de cela 85% de tous les trajets quotidiens font moins de 100km. L'autonomie n'est JAMAIS un problème si le vehicule choisi peut vous amener au travail. (45kmx2 + petits trajets pour nous). Changeons déjà toutes les autos qui ne font que des trajets locaux.
- La voiture à essence que nous avions gardé n'a pas servi pendant plus de 8mois, et a fait 1800km en un an : Vacance uniquement.
Nous n'allons pas la garder, et réfléchissons à la copro ou a la co-loc.
- Zéro entretien, tout ce à quoi vous pensez comme pièces à changer ou a entretenir sur une auto thermique n'existe pas sur une électrique. Même les freins ne servent quasiment pas (regen)
Il n'y a même pas de carnet d'entretien.
De ce coté les Hybrides sont des usines à gaz.
- 100km reviennent à 1€ environ. Je n'ai même pas changé d'abonnement avec les deux prises 10A qui ne servent que la nuit.
Notre budget mobilité a fondu comme neige au soleil et ça se sent!
C'est aussi très facile à revendre ou reprendre le leasing.
- La vrai bonne surprise c'est que c'est super agréable à rouler. Pechu, élastique, on peut tirer dessus tout le temps, c'est pas plus cher !
Pas d'embrayage, ni de vitesses, plus vous avez de bouchons, meilleur c'est!
Et ce silence, là ça vaut le coup d'y mettre un systeme audio haut de gamme.
Maintenant ça nous fait suer de rouler une thermique, même boite auto.

Le problème n'est pas l'auto : le problème est la politique marketing des constructeurs!
On aimerait bien remplacer par des ZOE moins spartiates.
Au prix d'une Clio équivalente la ZOE hors batterie devrait couter 12k€, la batterie environ 7k€.
A 20K€ Renault nous fait tout payer mais rajoute une LOC de batterie à 6k€ sur 5ans!
Donc Renault veut le beurre, l'argent du beurre, et plus si affinité.
Donc ils ne vendent pas grand chose.
Lorsque PSA a fait une vrai offre sur les IONs à 200€/mois pendant 5ans plus rachat à 2500€, ils en ont vendu des milliers en qques semaines !
Au total 15k€, à ce prix c'est correct et très rentable Lorsqu'elles seront fini de payer, ça sera 1€ les 100km, à combien sera le gasoil dans 3ans ?.
Messieurs les constructeurs vos clients savent compter.
On attendra la bonne offre, on a tout notre temps !
Réponse de le 18/05/2014 à 13:39 :
Voilà un commentaire censé qui parle d'expérience ;)
Réponse de le 24/05/2014 à 22:10 :
"aucun ne reviendra en arrière"

Faux
a écrit le 15/05/2014 à 15:43 :
Possesseur de Zoe depuis 6 mois et faisant moins de 50km par jour en moyenne,
ce véhicule est adapté a mon utilisation.Réflexion:Pourquoi?
Pas besoin de plus d'autonomie et en moyenne qui à besoin de +de 100km par jour? Dans ce cas là restons au thermique.Grand trajet? je loue un thermique.Prix:dans les prix de cette gamme de véhicule.Location quelle horreur!!!!! oui mais si on fait le calcul économique sur 3 ans je suis gagnant et cerise sur la gâteau n'ai pas paye la batterie plein pot et celle-ci est garantie par Renault.Panne et immobilisation on vous ramène chez vous et on vous prête un véhicule au delà de 4heures d'immobilisation.
Si on ne veut pas de cela alors on achète autre marque mais ce ne sera pas le même
prix et conditions et que ce passe t-il si problème de batterie? Pour le reste suis en accord avec les possesseurs de zoé ci-dessous.
Comptons que dans les années à venir les batteries auront fait des progrès en termes de
prix et d'autonomie.
Zoé ou autre véhicule électrique a comme tout véhicule ses qualités et défauts au yeux de chacun mais pour une fois on à un vrai véhicule et non pas ersatz électrifié et non
confortable.
Peut-on un jour avoir un commentaire journalistique sans dénigrement systématique
mais objectif sur les qualités ou non de ce type de véhicule,Pourtant la "jamais contente"
fut un exploit a son époque.
a écrit le 15/05/2014 à 14:55 :
Des tonnes de commentaires, acceptez donc ce retour d'expérience :
- Je possède une Zoe depuis 14 mois et ai parcouru 16 000 km
- Je trouve cette voiture géniale pour mon usage (péri-urbain, 50km par jour en moyenne. Excellent couple, très agréable à conduire, en ville et en montagne).
- Donc sur un an je consomme environ 3000 kWh
- Je recharge dans mon garage à 7kW : charge complète en 4H pour >150km d'autonomie
- Sur un an mes 3kWc de panneaux photovoltaïques produisent 3300kWh, ce qui couvre un peu plus que l'énergie consommée par la Zoé sur un an.
Bref, j'en suis très heureux et je recommande aux éventuels détracteurs de faire un essai prolongé au volant.
Cdlt
Réponse de le 15/05/2014 à 15:39 :
Une voiture électrique comme je fais pour aller en province et l'étranger !
Réponse de le 15/05/2014 à 17:22 :
en train !
Réponse de le 15/05/2014 à 21:29 :
En avion ! Ce que j'ai toujours fait quand j'avais une thermique !
a écrit le 15/05/2014 à 14:30 :
Acheter très cher un véhicule pour louer la batterie, c'est un peu comme si on payait pour être propriétaire d'une BMW en louant le réservoir d'essence.
Réponse de le 15/05/2014 à 17:22 :
la location fait justement baisser le prix, la zoé coute 14000€ en entrée de gamme.
Réponse de le 15/05/2014 à 20:12 :
Et vous mettez bien de l'essence dans ce réservoir, non ? Ça revient donc au même.
a écrit le 15/05/2014 à 12:54 :
si j'avais les sous qui sait
a écrit le 15/05/2014 à 11:17 :
Il faut arrêter de taper sur les voitures électriques sans raison, après de nombreux échecs dans le passé, RENAULT, NISSAN, et TESLA ont sorti des VE très abouti et concurrentiel par rapport aux Véhicules Thermiques. Ces véhicules n'ont que 2 à 3 ans d’existence, il faut leur laisser le temps de se développer. Pour ceux qui disposent de plusieurs véhicules, la ZOE permet de rayonner jusqu'à 70 km autour de chez soi, et de revenir se recharger chez soi (la nuit) sans perte de temps, et sans borne publique. Depuis que nous avons notre ZOE, nous sommes sur 25000 km/an avec, et la familiale thermique ne fera pas plus de 10000 km / an. En effet, dès que nous avons un déplacement quotidien à effectuer, nous prenons la ZOE qui est beaucoup plus agréable à conduire. Si nous en avions une 2ème, la familiale ne sortirai que pour les départs en vacance soit moins de 4000 km / an. Pour le coût, batterie + électricité nous reviennent à moins de 8 c€ / km, contre 9 c€ / km pour notre familiale diesel. Pour l'entretient annuel, on use moins les freins, et le coût est de 85€ contre 350€ au minimum en équivalent pour une diesel. Alors oui les ventes de ZOE ont chuté sur les 4 premiers mois 2014 par rapport à 2013, mais 2013 était l'année de lancement avec des pré-commandes effectuée depuis octobre 2012 (salon de Paris); le bonus a été réduit de 700€ en novembre dernier, et beaucoup d'acheteurs potentiels attendaient le câble de recharge sur prise domestique annoncé pour janvier et retardé une fois de plus au 1er mars 2014. Rien de surprenant donc. Autre chose, avec la ZOE Life à 14 500 €, nous avons un niveau d'équipement équivalent à une CLIO IV de 19 000€. Alors elle est où l'arnaque? Pour la revente, un moteur essence est prévu pour durer 250 000 km; combien pour un moteur électrique? Certainement beaucoup plus. Le seul risque, c'est la batterie, mais ça c'est l'affaire de RENAULT.
a écrit le 15/05/2014 à 9:26 :
En France, la voiture "électrique" est en fait nucléaire à 75%. Aucun intérêt à remplir son réservoir avec de l'uranium si ce n'est augmenter notre dépendance envers des centrales pour certaines moribondes qu'on prolonge à marche forcée, et une dépendance envers la ressource fossile limitée qu'est l'uranium, ce n'est pas différent du pétrole. Il est certes possible de "faire le plein" de sa voiture électrique avec un fournisseur d'électricité 100% propre, qui coûte de l'ordre de 15 à 20% plus cher ce qui reste très abordable à moyen et long terme.
La vraie solution est de commencer par se poser la question de comment se passer d'une voiture au quotidien, quitte à louer pour les week-end ou vacances si aucun autre moyen n'existe. Pour les personnes habitant dans ou proche des villes moyennes et grandes, tout existe pour ne pas avoir besoin de voiture... Choix assumé maintenant plutôt que subi plus tard!
Réponse de le 15/05/2014 à 9:45 :
Vous pouvez très bien faire vos pleins au solaire.
Réponse de le 15/05/2014 à 21:33 :
Une voiture électrique consomme très peu d'électricité. Vous ne verrez pas la différence sur votre facture. Un sèche linge consomme beaucoup, et vous ne vous êtes pas posé de problèmes avant de l'acheter.
En Midi-Pyrénées, l'électricité est à 40% hydraulique, en Languedoc Roussillon, le renouvelable est encore plus important dans le mix. Regardez le site de RTE et vous rectifierez vous-même vos erreurs.
Et vous pouvez charger votre voiture électrique au solaire (ce que je fais).
Alors que la voiture diesel fonctionne toujours au pétrole cancérigène importé et de plus en plus lourd de plus en plus sale et de plus en plus cher.
Réponse de le 15/05/2014 à 21:33 :
Une voiture électrique consomme très peu d'électricité. Vous ne verrez pas la différence sur votre facture. Un sèche linge consomme beaucoup, et vous ne vous êtes pas posé de problèmes avant de l'acheter.
En Midi-Pyrénées, l'électricité est à 40% hydraulique, en Languedoc Roussillon, le renouvelable est encore plus important dans le mix. Regardez le site de RTE et vous rectifierez vous-même vos erreurs.
Et vous pouvez charger votre voiture électrique au solaire (ce que je fais).
Alors que la voiture diesel fonctionne toujours au pétrole cancérigène importé et de plus en plus lourd de plus en plus sale et de plus en plus cher.
a écrit le 15/05/2014 à 6:57 :
J'emmerde les générations futures.
Réponse de le 15/05/2014 à 8:45 :
ca va bien ?
a écrit le 15/05/2014 à 6:55 :
Ce type de voiture est juste bon à aller chercher le pain à la boulangerie du coin.
Réponse de le 15/05/2014 à 9:19 :
en voila un commentaire intelligent...
a écrit le 14/05/2014 à 23:58 :
(traduction Google, désolé) Le nombre de véhicules fonctionnant à l'électricité dans le monde s'élève maintenant à plus de 400 000 véhicules , et a doublé au cours des dernières années .Tous les types de voitures électriques ont été comptés dans l'étude , mais pas les motos électriques , bus ou véhicules utilitaires .C'est selon universitaires au Centre pour l'énergie solaire et recherche sur l'hydrogène de Bade-Wurtemberg ( ZSW ) , qui ont été examine les chiffres globaux des ventes de voitures électriques et le taux de croissance annuel du marché de voiture électrique . Leur conclusion ? Taux de voitures électriques ont doublé chaque année pour les trois dernières années , et pourrait atteindre 1 million de véhicules dans le monde si les tendances continuent en 2016 .croissance massive Dans sa recherche, le ZSW récolté chiffres de ventes mondiales pour toutes les voitures électriques , y compris les plug-in hybrides et véhicules électriques à autonomie élargie . Il ne comprend pas les motos , vélos, camions ou autres véhicules commerciaux comme les bus dans ses calculs . Il n'a pas non plus les voitures hybrides .Il ya une tendance clairement à la hausse , doublant presque chaque année Au début de 2012 , il y avait près de 100.000 voitures de plug-in sur les routes du monde . Un an plus tard il y avait 200 000 véhicules . À ce jour , il ya maintenant environ 405 000 voitures électriques à l'échelle mondiale.Si cette tendance se poursuit , indique le rapport , nous verrons plus de 1 million de voitures électriques plug-in sur les routes d'ici à 2016 .En revanche, sont soupçonnés d' être autour de six millions hybride électrique des voitures ( non plug-in ) dans le monde .Etats-Unis, le Japon , la Chine En termes de chiffre d'affaires , les universitaires à ZSW noté que les États-Unis mène actuellement des chiffres de ventes de voitures électriques , avec 174 000 des 400 000 voitures électriques vendues à ce jour résidant aux États-Unis au Japon vient en deuxième place , avec 68 000 véhicules électriques , tandis que la Chine réside dans troisième rythme de 45 000 .Il est à noter cependant que cela est susceptible de changer à mesure que la Chine augmente les incitations et les investissements dans le transport tout-électrique dans un effort pour lutter contre la pollution de l'air connu du pays .Quant à l'Europe ? Il traîne derrière les États-Unis et en Asie , avec la Norvège et les Pays-Bas à la fois le partage des ventes de voitures électriques importants . Alors que le ZSW n'a pas détaillé les ventes de la Norvège , il est dit un peu moins de 30 000 voitures électriques sont inscrites aux Pays-Bas .Nissan mène la liste des fabricants , avec Tesla vient en quatrième position.Allemagne vient au septième rang , avec 17 500 voitures électriques enregistrés . Pendant ce temps , le Royaume-Uni a des chiffres et des prévisions de ventes pauvres qu'il est presque impossible de lire les chiffres du graphique accompagnant le rapport .LEAF avantAvec plus de 100 000 exemples vendus , la Nissan LEAF est bien en avance sur la concurrence en termes de part du marché mondial de la voiture électrique . Bien que le rapport cite 90 000 LEAF électriques ont été vendus au point de l'étude, nous savons que ce chiffre maintenant à être beaucoup plus élevé , après avoir traversé le 100 000 ème marque plus tôt cette année .En second lieu, vient la Chevrolet Volt et son frère l'Opel ( Vauxhall ) Ampera . Bien que nous ne disposons pas de chiffres de ventes mondiales précis pour ce véhicule au moment de la rédaction , l'étude placé ventes à 60.000 unités dans le monde , représentant un chiffre d'affaires d'environ deux tiers de celle de la LEAF au moment du rapport .Plug- in hybride et véhicules électriques à autonomie élargie ont été inclus , mais pas les voitures hybrides .En troisième place est la Prius Plug-in Hybrid Toyota , qui avait vendu environ 40.000 voitures dans le monde au moment de l'étude , alors que la Tesla Model S vient en quatrième position.Un avenir prometteurÀ quelques exceptions près - le Royaume-Uni étant l'un d'eux - il semble que les chiffres des ventes de voitures électriques sont vraiment de plus en plus à un rythme presque imparable , doublant chaque année et ne montre aucun signe de ralentissement.Pour ceux d'entre nous qui préfèrent les bouchons aux pompes alors , c'est juste les nouvelles pour aider à dissiper les mythes de voitures électriques persistants que les voitures électriques sont lents , ennuyeux , trop cher et pas populaire .Bien sûr, il ya une chose plus positive à noter aussi : la croissance de l'adoption de la voiture électrique est une production accrue , qui se traduit par de meilleures économies d' échelle et, finalement , les voitures électriques moins chers .Nous ne pouvons pas attendre
a écrit le 14/05/2014 à 22:47 :
L'arrivée de nouvelles batteries type Li-air etc et du solaire dans l'automobile devraient changer la donne mais il faut le vouloir car çà met à la rue de multiples intervenants qui ne sont plus nécessaires, l'entretien des véhicules thermiques étant plus lourd que celui des électriques et plus encore solaires.
Réponse de le 14/05/2014 à 23:41 :
Je le pense aussi l'électro-solaire est une solution excellente. Tout comme actuellement l'amélioration des infrastructure et plus de clarté dans les bonus ou options location/achat du véhicule comme le souligne l'Avere. En Norvège, les facilités accordées aux détenteurs de véhicules électriques (utilisation des couloirs de bus, strationnement gratuit, etc.) a fait de ce petit marché scandinave (moins de 140 000 véhicules par an), le temple de l’électrique. Au mois d’avril, 1481 véhicules électriques y ont été immatriculées, soit plus de 10 % du marché ! En quatre mois, 7 400 véhicules ont trouvé preneur, plus qu’en France et en Allemagne combiné, deux des principaux marchés européens. Donc la preuve est là aussi !
Réponse de le 15/05/2014 à 14:40 :
Super les véhicules solaires type Swinburne ou Sunswift, déjà la Solarworld GT me plaisait bien, je suis preneur !
a écrit le 14/05/2014 à 22:14 :
Un véhicule électrique ? Pfff, même pas l'autonomie d'une mobylette des années 70 !
Réponse de le 18/05/2014 à 13:43 :
Et plus d'autonomie qu'une thermique des années 60 !
a écrit le 14/05/2014 à 22:00 :
Pas la peine de tourner en rond, les voitures électriques rencontreront le succès quand elles auront une autonomie minimum de 600km . . .et un système d'échange rapide de batteries aux stations service pour parcourir de longues distances . . .Sinon aucune chance que cela se développe.
Réponse de le 14/05/2014 à 22:51 :
Pas besoin d'échange de batteries vues les évolutions dans la rapidité des recharges. C'était une bonne idée mais ne semble plus être pertinent vues la rapidité des évolutions technos.
Réponse de le 15/05/2014 à 14:23 :
Pourquoi avoir 600 km d'autonomie? alors que 90% des français ne dépasse pas 100 km par jour et ce 350 jours par an, que l'on est censé se reposer toutes les 2 heures, soit 250 km sur autoroute; que le temps moyen d'arrêt constaté sur les aires de service est de 30 minutes, soit le temps pour recharger une batterie.
a écrit le 14/05/2014 à 21:42 :
Je possède une Peugeot ion - en fait une Mitsubishi iMiev- depuis presque deux ans. C'est le véhicule idéal pour la ville. Une recharge par semaine l'été, deux l'hiver. Pas de fumée dans le pif de mes poursuivants. Pas de particules dans les poumons de nos enfants.
a écrit le 14/05/2014 à 21:36 :
le coût de l'électricité n'est pas totalement négligeable
avec ma twingo 1.5dci, je fais 4,5l/100kms en trajet domicile travail, avec un gros 100kms par jour. soit donc environ 6 euros aux 100kms.
je ne passerais pas à l'électrique car dans les bouchons, et avec le chauffage en hiver, même à l'arrêt, je ne suis pas certain de rentrer tous les soirs ! et si j'ai besoin de ma voiture dans la journée, je suis mort, je dois demander la sienne à un collègue....
si je le faisias, je compte au mieux 100kms par recharge, soit environ 18KWh d'électricité (10A pendant 8h) , ce qui fait environ 2 euros ( apparemment, les gens connaissent mieux le prix du litre du gasoil que celui du KWh électrique)
Donc on a un rapport 3 en faveur de l'électricité.
C'est bien, mais ne me dites pas que l'électricité ne coute rien ou que c'est négligeable
sur une année, 2 euros par jour de travail pour 100kms/jour c'est 2x220=440 euros à ajouter à la location de batterie pour 22000 kms par an
mais le vrai frein c'est l'autonomie et la recharge, un plein tous les 15 jours de ma twingo ne me prends que 5mn, et je peux descendre en WE avec ma twigotte, pas avec une électrique
donc je suis pas dans le panel de clients....
Réponse de le 15/05/2014 à 21:40 :
La Twingo sera toujours moins chère qu'une Zoé.
La Zoé est plus grosse, mieux équipée, correspond à une Clio haut de gamme en un peu plus gros.
Avec la Zoé, vous aurez :
- le plein tous le matins ;
- la voiture à température chaque fois que vous la prenez (fini le moteur qui chauffe et le grattoir);
- le silence;
- le couple immédiat et la super accélération;
- pas besoin de passer des vitesses et d'embrayer sans cesse en embouteillage;
- plus d'odeur;
- plus de vibrations;
- plus de courroie de distribution à changer;
- d'embrayage à changer;
- de vidange, de filtre, etc.
A la fin de la journée vous serez plus reposé d'avoir fait 100km en Zoé qu'en Twingo.
Sachez que j'ai une autonomie de 130 en hiver, de 180 en été.
Vous êtes le client idéal pour la Zoé : essayez la sur deux jours.
a écrit le 14/05/2014 à 17:28 :
Si on regarde le côté économique de la chose, en dehors de toute considération écologique ou idéologique, un véhicule électrique ne me parait pas rentable du tout (corrigez mon calcul si j'ai oublié quelque chose) !

Exemple de la Zoé: Certains ici parlent de 49€ de location de batterie par mois, mais c'est pour 5000km par an maxi ! Le prix de la location augmente ensuite avec les km parcourus. Avec un véhicule similaire à la Zoé en taille, par exemple la Clio IV, celle de 90ch diesel est annoncée à 4L/100km en conso urbaine. Soit 200L de carburant pour faire 5000km, soit environ 260€ (200*1,3€) pour 5000km en diesel.
En électrique, la location des batteries pour 5000km pour un an coûtera 49€*12 = 588€. Et je n'ai pas compté le prix de l'électricité pour la recharge (qui est peut-être négligeable cela dit?)
La différence me parait énorme, ai-je oublié quelque chose ?
Je n'ai pas les moyens de changer de véhicule pour le moment, mais au vu de ce calcul, si je devais faire un choix, le différentiel est trop important pour que l'argument écologique pèse dans la balance...
Réponse de le 14/05/2014 à 19:29 :
En ville, ce serait plutôt 6L en réalité, mais enfin 590 Euro de location de batterie vs 390 Euro de Gasoil n'a pas plus de sens !
Les voitures électrique devraient être spécifiquement conçu pour la ville, là où les avantages sont maximum (silence, start & stop perpétuel, kilométrage limité), de ce fait ne devrait pas peser 1200 kg !
Le quadricycle Twizy pèse 450 Kg (qui lui se vends bien, passé sous silence dans l'article), pourquoi pas créer une catégorie administrative entre les deux ?
Avec pourquoi pas la conduite dès 16 ans, et une batterie "standardisé' (dimension, puissance donc interchangeable entre constructeur, comme les pneu, ou votre batterie ... 12V) ce qui réduirait d'autant le coût, et donnerai enfin une chance à l'électrique !
a écrit le 14/05/2014 à 17:15 :
Vive la voiture à air compressé .... mais nos politiques (ni nos écolos) n'en veulent pas .... ça reporte pas de sous ! (voir MDi sur le net )
Réponse de le 14/05/2014 à 23:04 :
Le bilan énergétique est moins intéressant (batteries actuelles 85% de rendement, moteur électrique 98% pour les mieux). En compression vous avez une perte qui se traduit par de la chaleur (+ pièces en mouvement du moteur comme dans les thermiques) et qui n'est pas récupérable, sauf améliorations mais avec contraintes techniques très lourdes et pas rentables. Donc l'air comprimé c'est valable pour des solutions très limitées. Ca existe depuis longtemps (tramways etc) donc on connait les limites et contraintes. Ce n'est pas un complot écologique etc. sinon çà aurait pu voir le jour dans le monde entier mais ce n'est retenu que pour des applications encore une fois limitées car ce n'est pas ce qu'il y a de mieux même si çà mériterait plus d'applications qu'actuellement.
a écrit le 14/05/2014 à 16:39 :
N'en déplaise aux écolos de service; il est normal que les ventes de voitures électriques s'effondrent et même c'est un bien fait. Le français commence à acquérir un peu de lucidité car il commence à regarder un petit peu plus loin que le périmètre immédiat du véhicule..

L'empreinte écologique de la voiture électrique est catastrophique. Pourquoi ?

C'est tout simplement et c'est facile à comprendre.

1) - Une voiture, laquelle quelle soit, est construite immanquablement avec de l'énergie surtout électrique et fossile, pour les machines-outils, les automatismes de chaînes, les fonderies, les emboutisseuses, etc, etc, etc... Avec quoi est produite cette électricité ? Le nucléaire majoritairement en France, les "bonnes" centrales à charbon, à pétrole, à gaz en Allemagne (que l'on arrête pas de venter), en Chine, aux US, etc, etc, etc...

La pollution est donc déjà très loin d'être négligeable dans ce cas.

2) - La voiture électrique ne s'intègre pas d'emblée dans les infrastructure routières et autoroutières qu'il faudra modifier, aménager, transformer pour l'accueillir correctement, et cela, pendant une période assez longue. La modification de ces infrastructures demanderont elles aussi beaucoup d'énergie électrique et fossile.
De plus, pour fabriquer les batteries dont le recyclage est problématique en quantité actuelle, il faudra construire des usines spécialisées pour les produire en quantité industrielle et le besoin en énergie électrique et fossile sera considérable.
Comment résoudre le problème des recharges publiques de batteries pour le usager qui laissent leurs voitures dehors, mettre des bornes à chaque place de stationnement pour ne faire que des ronds en ville et cela pour une autonomie de 150 km qui nécessite une demi heure à une heure d'immobilisation au mieux sachant qu'au delà de ce kilométrage, le prix des voitures est multiplié au moins par deux,

Là aussi, les causes de pollution ne manqueront pas,

Le sujet ne s'argumente pas en trois lignes comme on peut le voir ici. La voiture électriques ne peut être aujourd'hui qu'un objectif à atteindre. Elle n'est en rien un véhicule de la transition énergétique.

Qui dit transition, dit passage progressif d'un état vers un autre. La transition énergétique ne peut que passer par un système électrique associé à un système thermique, les deux systèmes les plus efficaces aujourd'hui en terme de rendement. Donc la solution ne peut être qu’hybride :

J'en vois de deux types :

1) - le véhicule THERMIQUE électriquement assisté (Toyota, Peugeot, VW, etc) : Le moteur thermique est la motorisation principale et le moteur électrique est utilisé pour recharger les batteries et accessoirement pour la mouvoir. Les autonomies électriques sont ridicules et au dessus d'une certaine vitesse, le véhicule est thermique comme 95% des véhicules du parc. Où est donc le changement ? Vu son prix, le retour d'investissement n'y est pas si l'on regarde son coût global annuel.

2) - le véhicule ELECTRIQUE thermiquement assisté (Chevrolet Volt, Opel Ampera, BMW I3 avec l'option REx...) : Le moteur électrique est la motorisation principale et le moteur thermique compose un petit groupe électrogène qui ne sert qu'à produire l’électricité pour mouvoir le véhicule et recharger en même temps les batteries s'il en est équipé.

S'il n'en est pas équipé, le moteur thermique du groupe électrogène tourne en permanence comme celui de 95% de nos véhicules mais, à leur différence, à RÉGIME CONSTANT OPTIMAL donc à consommation minimale, donc à pollution minimale, et donc à usure minimale.

S'il en est équipé, ce type de véhicule présente en ville les mêmes avantages que ceux de l'autre type mais, différence majeure, reste électrique dans tout son domaine d'utilisation. Sur autoroute par exemple, le thermique se met périodiquement en route pour recharger les batteries à partir d'un seuil de décharge et pendant ce temps d'arrêt la consommation est nulle. L'autonomie électrique générale est de l'ordre de 80 à 100 km mais à 120 km/h, l’autonomie n'est plus que de l'ordre de 20 km pour une vitesse moyenne de l'ordre de 100 km/h ce qui donne une consommation zéro durant 20% du parcours.

C'est ce dernier point qui n'est pas du tout du goût des lobbies pétroliers et étatiques correspondant approximativement à 20% de leurs profits en moins. C'est pourquoi ce type de véhicule est tant condamné par les médias à leurs soldes.

Ajoutez à cela qu'un moteur électrique n'a qu'une pièce en mouvement pour ce qui est du moteur lui-même, le rotor. A part les roulement d'axes, aucune pièce n'est en frottement ce qui explique son extrême longévité sans grand entretien ce qui n'est pas du goût des constructeurs qui déploient beaucoup d'énergie lucrative pour un moteur complètement anti-mécanique avec plus d'une cinquantaine de pièce en mouvement dont certaines en frottement et en va -et vient, donc bruyant et naturellement vibrant et inadapté aux changements de régime.

Pourquoi un moteur électrique est-il donc si cher vu son extrême simplicité en comparaison avec l'extrême complexité d'un moteur à explosion ?
En terme de couple, un moteur électrique est efficace dans tout son domaine d'utilisation, il n'a pas besoin de boîte de vitesses et progressif, il n'a pas besoin d'embrayage. Mais là aussi, ce n'est pas du goût des constructeurs.

Pour terminer, pour les avoir essayés pour les comparer aux autres, ma faveur va vers les véhicules électriques thermiquement assistés par un groupe électrogène embarqué. BMW propose son I3 muni d'un groupe électrogène dont le thermique est le bi-cylindre à plat de 650 cm3 de sa moto produisant une puissance de 36 CV c'est à dire, les caractéristiques de la motorisation d'une 2CV Citroën bien sûr à la technologie près vu la différence d'époque. Mais BMW veut-il sérieusement la vendre ? Il ne font que la pub de l'eur électrique pure exploitable pour son prix exorbitant.

Il y en aurait encore à dire !... Autant constater que l'intérêt effectif pour l'environnement n'est pas pour demain !...
Réponse de le 14/05/2014 à 18:06 :
arrter de financer des pays terroriste ou disctatures ca n'a pas de prix. change de raisonnement.
Réponse de le 14/05/2014 à 18:24 :
Analyse tres interessante. Merci.
Réponse de le 14/05/2014 à 23:31 :
@ Normal : Bonne analyse mais n'oubliez pas d'intégrer les évolutions des batteries et recharges rapides, le solaire etc. Le gros avantage du pétrole c'était sa densité énergétique mais il a fallu combien de millions d'années et conditions pour y arriver ! La batterie c'est aussi un de ses avantages a une bonne densité énergétique et les durées de stockage et durabilité augmentent, tout comme diminuent l'impact écologique. Il y a encore un bon potentiel d'évolutions. Le moteur thermique aura toujours un rendement assez modeste et le pétrole qui va manquer et dont le prix augmente a des applications bien meilleures (et souvent recyclables) que la combustion polluante. Alors l'électrique, l'électro solaire etc moyennant encore quelques évolutions qui sont proches peuvent offrir un bilan meilleur et durablement. Même si d'autres solutions ont leur intérêt comme hydrogène, biogaz etc selon les applications. Et ce pour se placer dans un futur proche et ne pas éluder les évolutions de l'électrique qui a un bon avenir. Solarcity bien connu aux Etats-Unis met en place plus de 200 bornes de recharge rapide solaires, c'est aussi une solution dont le bilan est bon. Cela pour dire que c'est l'efficacité énergétique des choix réalisés qui va compter, le coût et souhaitons le le bilan écologique.
a écrit le 14/05/2014 à 16:30 :
Apparemment les avantages accordés aux électriques ne sont pas assez importants.
D'autres pays permettent aux électriques d'emprunter les voies prioritaires des bus/taxi et de ne pas payer de péage....
Réponse de le 14/05/2014 à 16:46 :
qu'il n'y a pas plus d'avantages pour un type de voiture prématuré pour l'instant et qui n'est en rien un véhicule de la transition énergétique. Une industrialisation intensive de ces voitures serait encore plus polluante que celle d'aujourd'hui.

On pourra toujours en reparler !!!....
a écrit le 14/05/2014 à 15:51 :
La technologie et le modèle économique étant encore à perfectionner, je ne suis pas étonné des faibles chiffres de vente. Si à cela, on ajoute la contraction des budgets publics, on peut anticiper le crash à venir. Je reste cependant convaincu qu'un jour je roulerai à l'électrique, il n'est cependant pas encore arrivé et il sera peut être trop tard pour rouler dans une voiture française, hélas, 3 fois hélas.
a écrit le 14/05/2014 à 14:59 :
avec se que propose renault la location des batteries 90 euros par mois et le rechargement sur des bornes speciale rien detonnant que les français n'achetent pas de voiture electrique,et a mon avis c'est pas pour demain!!
Réponse de le 14/05/2014 à 15:48 :
la location est à 79€ premièrement et même à 49€ pour le premier prix. Deuxièmement c'est un très bon système qui cumul plusieurs avantages tel qu'un garantie à vie, un dépannage 7/7, un remplacement gratuit en cas de nouvelles technologies et surtout une baisse du prix d'achat de 8000€
Réponse de le 14/05/2014 à 18:18 :
denis
alors courre vite en acheter UNE si c'est aussi interessant que vous le dite!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 14/05/2014 à 18:28 :
denis
je depense meme pas le prix de la location de batterie en carburant sur un mois pourquoi voulez vous que je depense plus dans une voiture electrique.
Réponse de le 14/05/2014 à 23:21 :
@ RORO62 mais c'est fait j'ai une zoé depuis 1 an et j'ai fait 13700km.
@NANARD la location de batterie est rentable si vous faites plus de 12500km en essence et 15000km en diesel
a écrit le 14/05/2014 à 13:42 :
On peut faire dire n'importe quoi aux chiffres. La preuve en est avec cet article. La zoé plonge! c'est en oubliant de préciser qu'en Mars et Avril 2013 il y avait les livraisons des concessionnaires + les commandes du mondial 2012. Tout ceux-ci ont gonflé les chiffres de 2013. En 2014 nous avons les vrai chiffres et il n'est pas pertinent de les comparer avec 2013. Sauf pour faire un beau titre accrocheur.
Réponse de le 14/05/2014 à 15:54 :
je vous fais confiance sur le caviardage partiel des chiffres, il n'en reste pas moins que ça ne fait pas beaucoup. Vous semblez disposé d'une certaine expertise, vous avez une explication?
Réponse de le 15/05/2014 à 21:47 :
Bien sûr : il s'agit d'une technologie de rupture, et comme telle elle progresse selon une courbe d'adoption longuement analysée depuis plus de 50 ans. Lisez "Diffusions of Innovations" de Rogers. On n'a jamais vu une nouvelle technologie (téléphone portable, appareil photo numérique) faire un raz-de-marée sur une technologie rodée. C'est comme ça.
a écrit le 14/05/2014 à 13:40 :
Autonomie trop faible, une coopération en constructeurs afin de développer une batterie commune avec possibilité de changement en station et ainsi éviter les temps d'attente de chargement. Jusqu'à aujourd'hui il faut modifier l'installation électrique de son logement pour un coût d'environ 800€ auquel il faut ajouter la location des batteries. Ne pas s'étonner de la mévente de ce type de véhicule.
a écrit le 14/05/2014 à 13:36 :
je possede une zoe et je suis sur que la location de la batterie est un frein terrible.
au nineau des recharge urbaine c'est zéro information.
a écrit le 14/05/2014 à 13:19 :
À ceux qui crient haro sur l'électricité nucléaire : savez-vous qu'une voiture électrique consomme très peu d'électricité? Savez-vous qu'il vous suffit de mettre deux ou trois ampoules basse consommation et vous ne verrez même pas la différence sur votre facture?
Savez-vous qu'une voiture électrique consomme à peine plus d'électricité pour faire 100km qu'il en faut pour raffiner le gasoil nécessaire à ... parcourir ces 100km?
Savez-vous qu'on peut recharger sa voiture électrique avec de l'énergie renouvelable alors que les voitures à pétrole fonctionneront toujours à partir de pétrole, de plus en plus polluant et cher ?
Réponse de le 14/05/2014 à 15:22 :
Les ampoules à économie d'énergie, on en a déjà installé, les autres sont interdites, au pire introuvables. Il faudrait que je cherche la quantité d'énergie stockée dans les batterie de voiture, sinon, on parle dans le vide (n'oubliez pas que les ampoules, on ne les allume pas 24/24, donc elles ont peu d'influence sur la consommation. Elles sont utiles, globalement, pour le fournisseur d'électricité qui voit la consommation d'un million d'ampoules réduite, d'où moins de production à assurer)
Les raffineries chauffent les colonnes de distillation à l'électricité ? C'est vous qui relevez les compteurs... :-)
Bientôt les tracteurs et bateaux de pêche électriques, plus besoin de pétrole.
Je monte de Savoie en Suède fin mai, la prochaine fois que j'y vais en vacances, je loue une électrique, pour voir.
(le smart-grid prévoit d'utiliser les batteries de voitures électriques connectées, quand pointe de besoin réseau ou énergie pas chère, ça marche(ra) dans les deux sens, débit, ou charge)
Réponse de le 15/05/2014 à 21:53 :
"Les raffineries chauffent les colonnes de distillation à l'électricité ? "
Oui, mais ils ne s'en vantent pas. On commence à en entendre parler. Les pétroliers sont parmi les plus gros producteurs d'électricité au monde (sale de préférence). Dans le fameux "rendement" des tours de cracking, vous pensez qu'ils prennent un peu de brut pour brûler sous les tours ? Non, c'est bien de l'électricité qui est utilisée, et dans de grosses quantité. Je l'ai appris de la bouche d'Elon Musk d'abord, puis de celle de Jack Rickard. On peut lire quelques papiers dessus mais peu. Apparemment, vous ne vous êtes pas renseigné dessus.
Quant aux bateaux de pêche électrique, je ne vois pas le rapport.
Quant au smart-grid, je vois que vous êtes au courant, sans doute un des seuls ici.
a écrit le 14/05/2014 à 13:14 :
C'est une erreur de penser que le pétrole rapporte à la France ! Ne voyez-vous pas que c'est un contre-sens ? Le pétrole, nous l'achetons ! Et ce n'est pas la TICPE (TIPP) qui rapporte à l'Etat. Au contraire, importer autant d'hydrocarbures creuse le déficit commercial de la France.
Donc oui, s'il on analyse en détail, les véhicules électriques et le énergies renouvelables permettent de ramener sur le territoire français des emplois et évitent une fuite importante de capitaux vers de nombreux pays qui ne nous aiment pas et qui les utilisent pour nous racheter (Qatar par exemple).
a écrit le 14/05/2014 à 13:14 :
C'est que tout simplement l'essence n'est pas encore assez chere.
Proprietaire d'un Kangoo VE depuis 2.5 ans et 47 000 km, voici le resultat :
- carburant contre elec+batterie : legerement en economie.
- entretien : largement en economie (0€ de depense grace aux garanties et ... absence pieces d'usure).

Je ne parle pas des bien faits ecolo dont beaucoup se foutent ici, ni du confort de conduite en silence.

J'oubliais : je roule grace a 9 kW (60m2) de panneaux PV ... fabriques en France ... dommage de ne pas donner d'occasion aux peine-a-jouir de critiquer.
Effectivement mes paiements de TIPCE (TIPP) se sont effondres.
a écrit le 14/05/2014 à 13:10 :
On ne peut pas comparer les ventes de la Zoé début 2014 avec celles de la Zoé 2013 : début 2013 il y a eu l'arrivée de la Zoé et les livraisons de plus de 6 mois de commandes, du réseau Renault, etc.
C'est à la fin de l'année qu'il faudra comparer les ventes de la Zoé. Mais cela aurait fait un article un peu moins "vendeur".
a écrit le 14/05/2014 à 13:04 :
Avec ce que rapporte la TIPP, je vois mal l'Etat spoliateur se priver d'ue pareille manne financière. Lutter contre la pollution est le cadet de ses préoccupations : l'essentiel c'est que l'automobiliste paye un max.
Réponse de le 14/05/2014 à 13:15 :
Faux ! Si le manque à gagner de la TIPP était un problème, ils auraient voté le retour de la vignette ou autre chose.
La Fiscalité est l'outil qui permet à l’État d’influencer les comportements.
Il n'y a donc pas de fiscalité "problématique".
Réponse de le 14/05/2014 à 15:24 :
Le GPL a peu de taxes car minoritaire. S'il s'était répandu, la TICPE aurait été augmentée, y a pas de raison. Ils ont un tableur avec diverses lignes, et changent un coefficient sur chacune jusqu'à obtenir la somme désirée. C'est simple, de la comptabilité.
a écrit le 14/05/2014 à 12:59 :
L'erreur a déjà été faite dans les années 90, avec PSA à l'époque (106, AX, Berlingo et Saxo). Pourquoi faire une voiture électrique si c'est l'équivalent d'une voiture normale ? Tesla réussi car ce ne sont pas des voitures normales.
Nous aurions du faire comme au Japon avec les Kei Car, une nouvelle catégorie administrative, genre moins de 3.50 de long et moins de 750 kgs, avec gratuité du Parking et TVA réduite, alors je vous assure que ces voitures électrique "normalisé" auraient du succès !
D'ailleurs l'article n'en parle pas, mais le véhicule électrique le plus vendu en Europe est le .. Twizy, faut dire qu'avec 450 kgs, il coute 5-6000 euro...
Faillait juste préalablement organiser le marché autour du même concept, mais un peu plus gros.
a écrit le 14/05/2014 à 12:57 :
Depuis le début du 2nd de Chirac,il aurait fallu favoriser la voiture électrique : installation de bornes de recharge, bonus auto, ....
Ça aurait été un beau projet industriel mené par la puissance publique.
Comme le TGV, Airbus, Concorde....
a écrit le 14/05/2014 à 12:15 :
franchement quel interet d'acheter une zoé avec une location de batterie à payer tous les mois ?? il faut absolument que renault vende un peu plus cher la voiture avec les batteries munies d'une garantie minimum de 5 ans
dans le cas contraire,il est évident que les ventes ne decolleront pas !!
Réponse de le 14/05/2014 à 14:10 :
Avantage de la location : Renault change la batterie gratuitement dès lors qu'elle a perdu 25% d'autonomie, dépannage gratuit 7j/7j 24h/24h, tarif de location préférentiel pour louer un véhicule.
Réponse de le 14/05/2014 à 15:29 :
Si on vous dit que la batterie de la voiture est à 15 000 euros et qu'il faut la changer, vous serez peu emballés. Ce qui est dommage est qu'on parle toujours de charge à 1 euro, oui, mais si un mois on ne roule pas, zéro charge mais location. Il faut faire le calcul vs les kilomètres parcourus. Les annonces sont souvent "magiques", quand on ne parle pas du fixe, un petit détail. La location est liée aux km, si vous roulez beaucoup, elle s'usera plus vite, et donc coûte plus cher.
Me semble que les batteries ne sont pas recyclées ou recyclables (faut une filière donc des sous pour le faire, donc une collecte annexe, taxe ??), un boulet en vue.
Réponse de le 14/05/2014 à 15:36 :
et puis la location de batterie permet de baisser le prix d'achat entre 6000 et 8000€ ce qui n'est pas négligeable
a écrit le 14/05/2014 à 11:26 :
Si le prix de la location de la batterie équivaut à une consommation de carburant, il n'y a aucun intérêt à investir dans un véhicule électrique. Un véhicule électrique ne remplacera jamais une voiture fonctionnant au pétrole. La voiture électrique, dans les conditions techniques actuelles ne peut être qu'un véhicule urbain et péri urbain du fait de sa faible autonomie. Son avenir est donc dans son prix qui doit correspondre au service qu'il rend, donc essentiellement peu cher à l'achat et à l'entretien.
Réponse de le 14/05/2014 à 12:48 :
La Zoé remplace déjà un véhicule fonctionnant au pétrole. La Zoé n'a pas vocation à partir en vacances ou à faire 500 km dans la journée. Elle est faite pour aller au travail, faire les courses, emmener les enfants à l'école/à leurs activités. La Zoé ne prétend pas répondre à tous les cas de figure mais propose une alternative à beaucoup d'entre eux.
Réponse de le 14/05/2014 à 13:06 :
Aucun interet ?! On perd 10m de cote, chaque annee le climat est plus deregle mais aucun interet, il vous faut quoi encore ?
Puissiez-vous ne jamais subir les consequences de votre c......
a écrit le 14/05/2014 à 10:56 :
Il y a un argument que je ne vois pas dans les posts, un véhicule invendable dans quelques années, lorsque la technologie aura considérablement évoluée, recharge rapide, autonomie supérieure etc...aujourd'hui acheter une voiture électrique , c'est perdre tout l'investissement fait lors de l'acquisition. Mais il 'est certain qu'un jour ça marchera...
Réponse de le 14/05/2014 à 12:30 :
Une voiture (électrique ou non) n'est pas un investissement.
Réponse de le 14/05/2014 à 13:32 :
Invendable ? Avec des batteries changees tous les 4 ans sous garantie ? C'est justement la location de batteries qui est le mode le plus pertinent.
Réponse de le 14/05/2014 à 13:48 :
si la technologie évolue tant que cela, il n'y aura pas que les véhicules électrique qui deviendront invendable, mais les vielles voitures thermique aussi. Dans 10 ans les batterie en location de la zoé auront été changé par un autre modèle avec + d'autonomie. Alors dans 10 ans une zoé vaudra mieux qu'un diesel sans FAP qui ne passera plus le contrôle technique à cause de la pollution.
Réponse de le 14/05/2014 à 14:08 :
Au contraire dans quelques années elles feront d’excellentes secondes voitures, très économes, et a mon avis elles seront très recherchées car rare, d'autant plus que les infrastructures de recharge seront opérationnelles et que leur moteur peut faire bien plus de kilomètres qu'un moteur essence ou diesel.
Si en plus le prix du pétrole augmente comme c'est probable on se les arrachera...
a écrit le 14/05/2014 à 10:45 :
Avec le salaire qu'il a, Carlos aurait pu en acheter quelques dizaines chaque mois et les offrir à ses employés et voisins pour faire décoller la statistique, non ?
Et ceux qui nous expliquaient que s'il gagne 16 000 000 € par an c'est parce que c'est un génie où sont-ils ?
a écrit le 14/05/2014 à 10:33 :
N'avait-on pas prévu la gratuité (ou un tarif réduit) pour les véhicule électriques sur l'autoroute? Et plus de bornes de recharge, surtout près des gares? Sans compter que l'on n'a pas ajouter dans les normes de construction, des prises pour les parkings et les box. Si les engagements ne sont tenus, les ventes ne sont pas au rendez vous.
a écrit le 14/05/2014 à 10:32 :
Seul Israel a développé le seul réseau pertinent de voitures électriques par REMPLACEMENT de batterie plutôt que la recharge. Déjà, développer cela sur Paris et les grandes agglo serait suffisant pour réduire largement la pollution. Au commentaire précédent : l'électricité, nous en avons généralement trop à cause de nos centrales nucléaires. Surtout l'été.
Réponse de le 14/05/2014 à 12:52 :
Malheureusement, Better Place a fait faillite.
Réponse de le 14/05/2014 à 13:08 :
Oui, renseignez-vous mieux avant de parler, et analysez un tout petit peu la situation. des que les batteries atteindront 200-300 km d'autonomie (prochaine versin de la Leaf), l'echange de batterie sera ce que ca a toujours ete : une idee mort-nee.
a écrit le 14/05/2014 à 10:04 :
Écologie bidon !! Il faut produire l'électricité. Avec quoi ? Le vent que font nos politiciens ?
Réponse de le 14/05/2014 à 12:56 :
et encore les écolos ne comprennent pas l'énergie de masse , le vent et le solaire vont faire rouler leurs petits véhicules électriques qu'ils n'achètent meme pas d'ailleurs .. trop drôle ..
a écrit le 14/05/2014 à 9:56 :
cherchez l'erreur :
1- le prix ramené à l'autonomie des batteries est encore rédhibitoire ce qui implique de limiter l'usage à de petits déplacements fréquents pour amortir le véhicule
2- le prix de l'électricité par rapport aux autres énergies est amené à augmenter fortement dans les prochaines années, en France du moins
3- les bornes de recharge rapides sont insuffisantes, l'installation chez soi chère en investissement et abonnement

Il faudrait qu'au moins deux des trois conditions ci-dessus soient favorables pour assister à un décollage des ventes... Autrement ça ne marchera jamais
Réponse de le 14/05/2014 à 13:18 :
Mouaip:
1/ la location des batteries equivaut a un plein (suivant fluctuation du petrole biensur), il faut faire un plein ou plus par mois pour etre gagnant, c'est a la portee de tous.
2/ il y a bien des moyens de baisser le cout de son elec : moderer sa consommation, charger en HC. 100 kM charges en HC divisent par 7 le cout de carburant par rapport au diesel, meme avec 10% de hause du prix elec, ca reste attractif.
3/ Pour rayonner, tres peu besoin de bornes de recharge et la Wallbox residentielle suffit.

Je roule electrique depuis 2.5 ans.
a écrit le 14/05/2014 à 9:51 :
Enfin une bonne nouvelle pour M. Verdevoye on sent la delectation jusque dans le titre de l'article.
Réponse de le 14/05/2014 à 10:03 :
Mais que fait Ségolène ?
a écrit le 14/05/2014 à 9:50 :
A quoi sert d'acheter une voiture qui oblige à faire tourner les centrales à charbon, loin, très loin de ma prise électrique, avec moins de 20% de rendement énergétique global?
Et pkoi mme royal n'installe pas des prises partout?
Réponse de le 14/05/2014 à 12:47 :
80 % de l'électricité est nucléaire, faudrait se tenir au .. courant
Réponse de le 14/05/2014 à 13:54 :
on à pas attendu l'arrivé des voitures électriques pour construire des centrales nucléaire et à charbon. Rien que d'avoir obligé les entreprises/magasins à éteindre leurs bureaux/vitrines permet de faire rouler 50000 voitures électrique sans rien changer aux réseau électrique.
a écrit le 14/05/2014 à 9:50 :
la Zoé est superbe, mais RENAULT a juste oublié une chose, si l'on investit dans une voiture électrique c'est pour éliminer la facture carburant. Donc les euros mensuels de location de batteries sont un énorme frein car cela revient a peu de chose près au même cout que rouler au diesel!!
Réponse de le 14/05/2014 à 11:27 :
Bravo !! la voilà, la vraie explication...
Réponse de le 14/05/2014 à 12:35 :
Cela dépend du nombre de kilomètres effectués par mois. Si, un plein de gasoil par mois suffit, la voiture électrique n'est pas rentable (encore que... Il faut voir à l'entretien). Mais si on fait 2 ou 3 pleins, le prix total du carburant dépasse le prix de la location.
Réponse de le 14/05/2014 à 15:57 :
@DOM31 la location de batterie est rentable à partie de 12500km si vous étiez en essence et 15000km si vous étiez en diesel. la zoé est parfaite pour les gros rouleur
Réponse de le 14/05/2014 à 16:44 :
A voir... N'oubliez pas que plus vous faites de kilomètres, et plus le tarif de location des batteries augmente lui aussi.
Réponse de le 15/05/2014 à 9:43 :
Sauf que les véhicules essences font en moyenne 8500 km/an et les diesels 15600 km/an. Ensuite si vous êtes un gros rouleur, vous aurez probablement besoin de plus de 100 km d'autonomie.Exit la Zoé...
a écrit le 14/05/2014 à 9:39 :
Bonne idée d'avoir fait porter le risque de la ZOE sur un site français, mais pour le captur qui ne présente guère de risque , on localise en Espagne . La France te remercie .
a écrit le 14/05/2014 à 9:35 :
Combien de Mia, la voiture préférée de Mme Royal ?
a écrit le 14/05/2014 à 9:31 :
On vend finalement plus d'articles et de reportages que l'on ne vend de véhicules électriques. On risque donc d’être noyé sous des publicités plus ou moins déguisées comme à chaque fois que l'on veut nous vendre un produit un concept ou une idée.
a écrit le 14/05/2014 à 9:24 :
Comme la Tesla est la seule voiture électrique vaguement viable, ça ne va pas aller loin ...
Réponse de le 14/05/2014 à 10:38 :
La tesla vaut presque le coup (surtout si vous la rechargez à l’œil au travail et si vous ne payez ni parking, ni autoroute, et que le contrôle technique devient une formalité...), d’autant plus que la durée de vie d'une grande majorité des composants est très importante (luxe + pas de vibrations dues au moteur thermique). Mais la durée de vie des batteries (et le prix de rechange) n'est pas la seule énigme : il y a aussi le moteur électrique qui à un nombre de cycle maximum : et là nous n'avons aucune infos.
a écrit le 14/05/2014 à 9:11 :
Rien d'étonnant, on savait d'avance que c'était encore trop tôt pour commercialiser des voitures dont la technologie est encore loin d'être maîtrisée. D'ailleurs, on comprend mieux maintenant pouquoi ça ne marche pas fort du côté de PSA.
a écrit le 14/05/2014 à 8:54 :
On comprend mieux pourquoi le système bonus-malus est devenu excédentaire!!
L'absence d'investissement dans un réseau de charges rend le modèle impossible ! Les véhicules en quasi vase clos tels qu'Autolib ne sont même pas électriques, alors qu'ils pourraient bénéficier d'un réseau de charges locales et en même temps entrainer un investissement privé pour un usage local (2e véhicule par exemple) ... c'est un flop !
Réponse de le 16/05/2014 à 0:24 :
Le moteur thermique est finalement tres couteux :
- il gaspille 75% de l'energie qu'on lui fournit et encore dans les rares cas favorables où il est dans ses conditions de fonctionnement optimales
- il consomme encore plus de carburant qu'il n'en a l'air puisqu'il faut au moins un litre de pétrole pour la fabrication et le transport du litre qui sera finalement brulé par le moteur
- il consomme non seulement du carburant, mais aussi de l'huile qu'il faut produire, puis ensuite éliminer quand elle est usagée
- il consomme des pièces de rechange qui n'existent pas dans les véhicules electriques : filtres à huile, à air, tuyau d'echappement, embrayage, courroie de distribution, pièces pour la construction et la livraison desquelles il faut consommer de l'energie et des matières premières
- il exige pour la maintenance de ces elements des temps d'immobilisation recurents et des dépenses importantes de la part de l'utilisateur, argent qui aurait sans doute pu être dépensé de manière plus utile dans d'autres secteurs de l'économie
- il induit des couts indirects par ses retombées sur la santé publique , principalement en ville (nanoparticules, baisse du taux d'oxygène,...)
- il induit également des couts par sa participation au rechauffement climatique qui produit des conséquences economiques néfastes dûment constatées aux US dés aujourd'hui
- Il pèse sur la balance commerciale du pays du fait des nécessaires importations de produits pétroliers
- dans un futur ou on serait capable de sequestrer le carbone en le reextrayant de l'atmosphère, il induirait une dépense energetique supplémentaire au niveau de la machinerie qui serait chargé de recupérer les gazs qu'il a émis.

Alors, il existe des solutions thermiques un peu moins couteuses que la Zoé (qui est quand même dans le bas du panier) ? Il suffit de regarder le nombre de tanks enormes qu'il y a sur nos routes , couteux à fabriquer, acheter, entretenir et surtout à abreuver; pour se rendre compte que ce n'est pas là le critère de choix ultime dans la vie réélle. A noter que c'est n'est pas le prix absolu de la location qui compte mais le prix au kilomètre, qui diminue pour les locations plus élevées. Le cas du 49 € n'est donc pas un bon exemple.

Avec ma Zoé je peux aller chercher mon pain à 75 km, si je veux. Je fais fréquement des trajets dans une zone de 200 à 300 km autour de mon domicile, au prix d'une simple recharge intermédiaire accélérée qui me prend 45 mn à 1h (on peut se ballader ou manger pendant ce temps là). Habitant au Mans, je n'ai donc pas de probleme pour aller en vacances en Bretagne
Le mythe de l'électrique urbaine/peri-urbaine a vécu, il était au mieux applicable à la génération précédente de véhicules.
Une société organisée autour de l'electrique comme l'actuelle l'est autour du thermique proposerait des trains (électriques eux aussi evidemment) à bords desquels faire monter son véhicule pour les distances plus grandes, on pourrait ensuite à nouveau rayonner autour du point d'arrivée.

Et puis ça ne vous embête pas de savoir que vous être pieds et poings liés au prix qu'on veut bien vous faire à la pompe et qu'en cas de hausse brutale, pénurie, blocage par les routiers, etc...vous serez obligé de payer et de faire la queue comme tout le monde pour pouvoir continuer à faire vos courses ou aller au travail ? Moi, tous les deux ou trois soirs je branche ma voiture et je télécharge tranquillement mon "carburant" dans mon garage.

C'est en fait plutot l'autonomie des thermiques qui est ridicule...ment élevée par rapport aux besoins rééls. Mais les commerciaux ont reussi à faire croire à un publique crédule et bien conditionné que c'était indispensable.

C'est vrai qu'à partir du moment ou on sort du rayon d'action normal, il faut planifier son trajet avec les bornes. C'est une petite contrainte qui peut être gérée commodément avecles outils existants. Et puis quand on voit les annonces qui tombent : impact economiques constatés, fonte des glaciers plus rapides que prévue sur les relevés satellite, dégazage du méthane avec risque d'emballement dans les regions froides, on se dit qu'on serait peut être bien inspiré d'accepter quelques petite contraintes maintenant pour en éviter de beaucoup plus critiques bientôt. Un problème réservé aux génération futures, vraiment ? J'ai bien l'impression que le futur commence maintenant...

Et puis compensation de ces petites contraintes, il y a des recompenses : tous les plaisirs de la conduite electrique, silence, absence de vibration du moteur, accélérations, plus de disponibilité car moins de maintenance, utilisation plus sereine et moins toxique... Un vehicule supérieur en tout au thermique, en fait, sauf pour ce qui est de l'autonomie. Mais elle est déjà bien suffisante pour se lancer dés maintenant, pas dans un futur hypothétique où il y aurait des bornes à tous les coins de rue et des batteries offrant 1000 km.

Et puis, entre nous, quand vous regardez d'un coté un machin avec des pistons qui montent et qui descendent en faisant vibrer toute la carcasse, et plein d'autre pièces qui bougent et cliquètent dans tous les sens, dans lequel on injecte des substances douteuses et cancérigènes (benzene present dans les carburants) pour les faire brûler, en produisant de la fumée à l'arrière, et de l'autre un moteur avec une piece mobile unique qui a d'emblée le bon mouvement, qui par une simple commande electrique se met en rotation tout seul (il n'a pas besoin de demarreur, lui), sans bruit, sans vibrations, sans fumée... vous n'avez pas l'impression de comparer un bidule préhistorique de l'âge du feu avec une technologie moderne de l'ère atomique? Si vous êtres un peu geek, lequel voudriez-vous sous votre capot pour avoir l'impression d'être vraiment à la pointe de la technique ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :