Avec Alpine, Renault veut à nouveau faire "rêver" l'automobile

 |   |  590  mots
Le premier modèle de l'Alpine du XXIe siècle, Alpine Vision, sera commercialisé à près de 3.000 unités.
Le premier modèle de l'Alpine du XXIe siècle, Alpine Vision, sera commercialisé à près de 3.000 unités. (Crédits : DR)
La marque de voitures de sport Alpine revient après vingt ans d'absence. Cette relance est le deuxième volet du retour de Renault dans l'univers des sports mécaniques, quelques mois à peine après l'annonce de son grand retour en Formule 1. Pour autant, pas question qu'Alpine, qui doit rester un marché de niche, soit un foyer de pertes pour Renault...

Renault se lance-t-il dans le storytelling d'une marque éteinte depuis vingt ans ? En relançant Alpine le constructeur automobile française se cherche un ancrage dans l'univers des voitures de sport haut-de-gamme.

Alpine, une marque lancée en 1955 à Dieppe, championne du monde des rallyes en 1973. Son histoire et son image de voiture sportive dépasse les frontières de l'hexagone. Du Japon à l'Amérique Latine, elle bénéficie d'une notoriété qui dépasse toutes les frontières. D'ailleurs, la marque ne devrait pas arborer le logo au losange sur sa carrosserie afin de détacher l'univers sportif et exclusif d'Alpine au caractère généraliste et familial de Renault.

Retrouver une place dans l'univers des sports automobiles

Si l'objectif de Renault se situe autour de 3.000 unités par an, en réalité, le constructeur automobile français est davantage intéressé par le rayonnement de la marque, véritable ambassadeur du groupe dans des pays où le losange est totalement méconnu comme le Japon, la Chine évidemment, et peut-être même les Etats-Unis qui a une forte tradition de rallye automobile.

Berlinette Alpine

L'Alpine 110, championne du monde des rallyes en 1973.

Pour le groupe emmené par Carlos Ghosn, il est devenu crucial que Renault retrouve une légitimité dans l'univers des sports mécaniques. L'annonce de son retour en Formule 1 après le rachat de l'écurie Lotus en 2015, participe à cette stratégie. Il faut dire que la marque française n'est pas novice dans le domaine puisqu'elle avait enchainé les victoires de championne du monde dans les années 1990. Cette ambition s'affiche également dans les motorisations électriques puisque la marque française participera également au e-Formula 1.

Pour Bertrand Rakoto de D3 Intelligence, la relance d'Alpine est habilement assortie au retour en F1 : "Alpine va donner une image plus glamour et exclusive tout en profitant de la couverture sportive de la Formule 1".

Renaissance de Renault

Renault serait-il en train de consacrer sa renaissance après quinze années de torpeur ? Les années 2000 ont été celles des échecs commerciaux et de toutes les errances en matière de style et de positionnement. Pour autant, le groupe a achevé sa stratégie de rationalisation industrielle, et se prend désormais à refaire "rêver" l'automobile. La frénésie de nouveaux lancements depuis deux ans maintenant témoigne de ce revirement : nouveau style, nouveau modèle et nouveaux segments. Le retour dans l'univers sportif est le point d'orgue de cette stratégie.

Le storytelling ne suffira pas

En réalité, Alpine doit son retour à Carlos Tavares lorsqu'il était numéro deux de Renault. Ce féru de course automobile voulait faire renaître la légende des rallyes. Devenu patron de Peugeot-Citroën, c'est finalement Carlos Ghosn, le financier, qui a mis la touche finale à la nouvelle Alpine. Et ses conditions étaient drastiques puisqu'Alpine devait être rentable dès le départ.

"Ce cahier des charges implique des choix de production mais également de communication extrêmement contraignants", juge Bertrand Rakoto.

L'Alpine sera ainsi assemblée à Dieppe, mais tous ses éléments seront issus d'autres modèles de l'alliance : la boîte de vitesse de la Clio RS, probablement des motorisations Nissan, ou un châssis Renault... Sauf que l'enjeu derrière des coûts serrés, c'est la qualité. Or, sur un marché de niche qui empiète directement sur les plates-bandes de Porsche et avant d'envisager le lancement de nouveaux modèles (on parle d'un SUV), le storytelling ne suffira pas, et l'exigence qualitative n'est pas une option...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/03/2016 à 21:04 :
Qu'est ce que Renault ne ferait pas pour faire oublier ses problèmes de NOX. Ils viennent de se faire coincer par la commission Royal. Renault fait parti des plus gros pollleurs. Sans parler des pannes récurrentes peu ou pas indmnisées.
a écrit le 23/02/2016 à 19:26 :
Retour dans le haut de gamme après une internationalisation réussie, RENAULT est décidément sur tous les segments porteurs de marges et d' images... Faut-il rappeler que RENAULT est le tout premier constructeur mondial de voitures de sport et que depuis deux ans, tout lui réussi..?

Reste a bien cibler le prix d' introduction, mais l' expérience passée prouve tout le savoir faire du français en la matière..
a écrit le 22/02/2016 à 10:39 :
Un design à croquer, un poids plume, une motorisation qui va flirter avec les 300 CV, une concurrence pour demain avec Porsche, convenez que ce n' est pas malvenu.., réintroduire une saine concurrence, élargir l' offre est tout au bénéfice du client et quand ça passe par une revalorisation de la sportive française, moi j' adore...
a écrit le 21/02/2016 à 11:32 :
Elle arrive trop tard...j aurais aime une alpine avec le moteur atmosphérique de la clio 3 rs et boîte manuelle...il n y aurait pas eu de trop gros frais d entretien
a écrit le 19/02/2016 à 18:10 :
Renault donne du rêve aux gens et c'est bien dans ce monde parfois grisâtre .Beaucoup de voitures aujourd'hui sont aseptisées, sans saveurs, dans le même moule !
Renault peut réveiller cette nostalgie...à condition que la fiabilité et la qualité soient exemplaires... !
Renault ne doit donc pas se tromper afin de ne pas briser son image !
a écrit le 19/02/2016 à 13:23 :
Enquete QUE CHOISIR n°544 Février 2016 Renault n'est que 16ème en matière de fiabilité. Les problèmes de fiabilité sont toujours présents . D'ailleurs l'article en rajoute en précisant que « Renault..., le constructeur "Francais" ne cesse de réaliser des rappels » (2ème marque à faire des rappels) ! Mais si les problèmes de fiabilité étaient pris en charge par le service client tout le monde pardonnerait à renault mais nombreux clients sont restés avec pas ou peu d'indemnisées sur des pannes récurrentes des renault.
Réponse de le 19/02/2016 à 19:24 :
Vw rappelle 11 millions de véhicules à cause de ses logiciels truqués..!

L' Argus vous donne une image de l' ampleur des problèmes des marques de VW group, en particulier ceux de sa bv auto..

http://www.largus.fr/actualite-automobile/enquete-fiabilite-volkswagen-une-reputation-mise-a-mal-6412385.html
Réponse de le 20/02/2016 à 9:28 :
Sauf qu'en matière de pollution la commission Royal a démontré que le nuage des Renault est beaucoup beaucoup plus gros que celui des VW même sans logiciel.

ET que le précise un article de CARADISIAC : "Renault peut bien protester que les tests sur circuit n'ont aucune valeur légale, ils démontrent tout de même une chose : qu'il se tamponne le coquillard de nos bronches et poumons"
a écrit le 19/02/2016 à 9:27 :
ou est la marque ds pas d'usine pas d'ouvrier
pour produire un reve
ce n'est pas un magasin avec en decorum qui fait une marque
et en plus la seule image qui ete a la base m loeb
a ete purement vire alors les client achete du vent un leur
a écrit le 18/02/2016 à 22:05 :
Moi , je dis que si la DS est une escroquerie intellectuelle et que les Chinois en raffolent , il faut leur en vendre des Millions , des Milliards , des Millions de Milliards.
Il faut inonder la Mer de Chine de Porte-Voitures... Une Armada , comme au 6 Juin.
Il faut conquérir les plages , pousser d'habiles attaques sur les noeuds de communication et leur tomber dessus par surprise au moment du repas , canard laqué ou peint.
Puis rouler vers la Capitale Millénaire... Nach Péking !
Réponse de le 19/02/2016 à 19:22 :
C' est bien ce que nous nous proposons de faire, aborder les côtes chinoises via nos cargos porte-voitures de 200 00 tonnes, et nous écrirons, réécrirons l' histoire et ce sera une formelle, chronique vers le succès..!
a écrit le 18/02/2016 à 20:33 :
une renault c une clio un kango ou un modus pas une Alpine !!!!!
une Alpine c une Alpine!!!!! avec un palmarès ,championne des rallyes......
a écrit le 18/02/2016 à 19:27 :
Personne ne peut se vanter d' avoir le palmarès sportif de RENAULT. Relancer la marque Alpine quand l' intégration mondiale est achevée prend toute sa légitimité... Il ne faut jamais cesser d' alimenter la chronique sportive lorsqu' on est un constructeur de cette envergure et le rachat connexe d' une écurie en F1 en est l' autre illustration...

Autrement dit, dans le mille Emile...!
a écrit le 18/02/2016 à 19:24 :
Cette voiture est superbe et mérite que je la choisisse , et ce afin d'augmenter mon côté charismatique , qui me permettra en retour d'exiger le Maximum de mes cadres afin d'honorer les mensualités d'icelle.
Quand on aime , on n'a pas de scrupules.
a écrit le 18/02/2016 à 12:28 :
faute de savoir inventer le présent.

Ce qui faisait rêver dans l'Alpine c'était son palmarès sportif gagné sur les lacets de Corse, les pilotes de légende qui les ont conduites et la saga d'un tout petit constructeur passionné.

La nouvelle Alpine n'aura rien de cela. Ce sera au meiux une new-beetle ou une mini, c'est à dire un ersatz marketing bobo et surfacturé. Au pire ce sera comme les DS, une escroquerie intellectuelle.
Réponse de le 18/02/2016 à 14:13 :
Faute de savoir inventer le présent (ou l'avenir). Il fallait d'abord faire le lien avec le passé prestigieux, d'où le style qui rappelle la berlinette. Renault aurait pu reprendre le style de la RS01, mais rien ne dit qu'ils ne le feront pas dans les prochaines années, si la rentabilité (ou a minima la "non perte") est au rendez-vous, d'où le choix d'utiliser la banque d'organes du groupe pour garantir fiabilité, et j'espère qualité, à un prix raisonnable.
Personnellement j'y crois, même si ça arrive un peu tard, et surtout que l'autre Carlos (Tavares) est parti...
Et accessoirement ce serait bien d'avoir le logo Alpine sur la Renault F1...
Réponse de le 18/02/2016 à 20:52 :
Vous savez, chez les allemands, audi n'est qu 'uskoda germano hongroise rebadgée, alors pour l' escroquerie, vous repasserez... Il convient d' éviter de comparer Alpine et DS, du cousu main aux germano hongroises exptiques ...
a écrit le 18/02/2016 à 12:00 :
Sur le papier, pour le moment, cela parait une bonne idée. Le groupe Renault-Nissan dispose du savoir faire pour une telle voiture, surtout chez Nissan d'ailleurs, qui dispose déjà de deux modèles sports reconnus. Attendons les premiers essais.
Réponse de le 19/02/2016 à 10:51 :
Poids plume et motorisation au top qui rejoignent l' expérience du groupe RENAULT, ça devrait suffire..
a écrit le 18/02/2016 à 9:45 :
Quel sera le tarif pour ce beau jouet?
Réponse de le 18/02/2016 à 11:37 :
Autour de 50 K€
a écrit le 18/02/2016 à 9:24 :
Je ne me lasse pas de la contempler quant à l' acheter, ce n'est qu' une question de date..
a écrit le 18/02/2016 à 9:08 :
C'est une belle voiture.
Réponse de le 18/02/2016 à 10:35 :
Voui !
a écrit le 18/02/2016 à 8:23 :
Côté esthétique , on a l impression d'une RCZ revue à la sauce Renault , donc c est beau mais ... carrément un train en retard. Si le contenu technologique est de belle volée , pourquoi pas ...mais connaissant le Renault de Ghosn , on peut craindre le pire sur ce point , seule la marque Nissan a droit aux sucreries.
Réponse de le 18/02/2016 à 9:31 :
Elle aura peut-être aussi droit aux 4 roues directrices, et c'est bien en cela que Renault transcende l' automobile et depuis longtemps.
Réponse de le 18/02/2016 à 14:41 :
On a pas l'impression d'un RCZ revue. C'est tout le contraire. La première sur le marché est bien la "vieille" Berilinette Alpine. C'est elle qui a fixé les bases, copiées ensuite par Peugeot (qui a aussi copié sa principale cible, l'Audi TT). Elle n'est donc pas "en retard", elle vient en son temps comme l'Alpine du 21ème siècle.
a écrit le 18/02/2016 à 8:14 :
Enfin un peu de politiquement incorrect dans ce monde ou le "bien/pas bien" nous impose en permanence sa dictature: "ne mange pas trop gras, trop salé, trop sucré, mange au moins 5 fruits et légumes par jour, fumer tue, bouge...". Je ne dis pas qu'il faille mettre de côté les problèmes environnementaux ou de santé, mais que ça fait du bien à un quadra comme moi qui ait possédé à l'époque des Ford xr3-i et autre 309 gti de voir Peugeot ressortir une 308 de 270 bourrins collée à la route et Renault sa petite alpine! Moi, j'aime!!
a écrit le 18/02/2016 à 7:04 :
Qu'est ce que Renault ne ferait pas pour faire oublier ses problèmes de NOX. Ils viennent de se faire coincer par la commission Royal. Renault fait parti des plus gros pollleurs. Sans parler des pannes récurrentes peu ou pas indmnisées.
Réponse de le 18/02/2016 à 9:26 :
Fallait acheter une Vw..!!

RENAULT est le troisième constructeur, deuxième européen en terme de fiabilité à l'enquête Auto Plus de janvier 2016, les allemands de Vag n' atteignent encore, toujours pas la moyenne se classant à parti de ..11ème, Audi est encore ..dernier, comme l' an dernier, 20 ème sur ..20..!!

Conforté par AUTO PLUS toujours, du 22 0515, "les 5 scandales fiabilité du moment", pas de RENAULT mais VAG group toujours décroche les 5 oscars, "injection common rail, vanne egr + refroidisseur, volant moteur et embrayage, compresseur de clim et surtout, bv auto DSG"..
Réponse de le 18/02/2016 à 9:29 :
Je roule depuis 40 ans en Renault essence (neuves ou occasion) et jamais de panne + petites consos avec le sentiment de moins polluer que les diesels fumants (j'ai eu une Peugeot 405 turbo qui fumait déjà à 30.000 Km à froid et que j'ai vite revendue).

Alors assez de ces mauvaises réactions envers Renault et admirons cette très belle voiture.
Réponse de le 18/02/2016 à 10:56 :
....votre commentaire est consternant et montre votre méconnaissance du monde de l'automobile ! Renault ne fait pas partie des "plus gros pollueurs" du monde de l'automobile en regard de l'ensemble de la gamme (2é gamme la moins polluantes européenne !) et se classe 3é au palmarès fiabilité 2015 d'Autoplus (pourtant à capitaux allemands) alors que les premium allemandes auxquelles vous devez sans doute faire les yeux doux sont les trois dernières !! Honte aux mensonges et à ceux qui les propagent pour se donner bonne conscience !!
Réponse de le 18/02/2016 à 13:59 :
Moi je dis que Mr Renault (pas Louis bien-sûr) il est trop fort.
En quelques jours après la crise "NOx", il est capable de prendre la décision de relancer la marque Alpine, concevoir et réaliser un prototype de préindustrialisation, organiser la communication... Tout ça pour faire oublier cette fameuse crise.
Mr Renault, il est comme mon papa, c'est le plus fort du monde...
Réponse de le 19/02/2016 à 6:43 :
Quel rapport avec le sujet du moment?
Réponse de le 19/02/2016 à 10:06 :
Enquete QUE CHOISIR n°544 Février 2016 Renault n'est que 16ème en matière de fiabilité. Les problèmes de fiabilité sont toujours présents . D'ailleurs l'article en rajoute en précisant que « Renault..., le constructeur "Francais" ne cesse de réaliser des rappels » (2ème marque à faire des rappels) !
Mais si les problèmes de fiabilité étaient pris en charge par le service client tout le monde pardonnerait à renault mais nombreux clients sont restés avec pas ou peu d'indemnisées sur des pannes récurrentes des renault.
Réponse de le 19/02/2016 à 10:56 :
Vw rappelle 11 millions de véhicules à cause de ses logiciels truqués..!

L' Argus vous donne une image de l' ampleur des problèmes des marques de VW group, en particulier ceux de sa bv auto..

http://www.largus.fr/actualite-automobile/enquete-fiabilite-volkswagen-une-reputation-mise-a-mal-6412385.html
Réponse de le 01/03/2016 à 14:41 :
je prend le temps de réagir au texte farfelu de espace4leaks. C'est sympa le net, bravo l'intox et ce qui est douteux c'est de partager des légendes urbaines comme celles ci. Contrairement aux légendes urbaines également, Renault possèdent des modèles fiables et plutôt bien finis aujourd'hui. Mercedès avait des soucis sur des 4 cylindres et cette marque premium équipe désormais ses classes A, B et C de moteurs Renault ... laissant entendre ainsi que vous racontez n'importe quoi ! Par ailleurs, je suis collectionneurs de voitures anciennes (deux jaguars, deux alpines ...) inutile de vous dire que des amis de part le monde n'avaient qu'une seule hâte, c'est de voir renaitre la marque Alpine, tout comme Radjam TATA qui a sauvé Jaguar de l'assassin FORD. L'histoire et l'ADN de ces deux marques est là pour le prouver ... longue vie à Alpine
Réponse de le 02/03/2016 à 13:12 :
Tellement farfelus mes messages ! Que je ne vous donne que des liens !

Pollution Nox resultats de la commission royal : http://pro.largus.fr/actualites/tests-de-pollution-opel-ford-et-renault-dans-le-viseur-7304385-9102915-photos.html

Mais aussi

https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/PSA-appelle-a-rejoindre-son-protocole-de-mesure-d-emissions--21942063/

Ou encore :

http://www.liberation.fr/france/2016/02/28/apres-avoir-vu-des-espions-partout-carlos-ghosn-attendu-a-la-barre_1436345

+

http://www.leparisien.fr/flins-sur-seine-78410/l-usine-renault-de-flins-poursuivie-pour-homicide-involontaire-22-02-2016-5568691.php

ttp://www.franceinter.fr/depeche-un-renault-espace-demarre-seul-avec-une-fillette-a-bord
a écrit le 18/02/2016 à 6:39 :
Faire du neuf avec du vieux ! Ca les francais savent faire. Vouloir concurencer AMG et autres hauts de gamme, du travail bcp de travail.
Les fiascos a la cle, ils sont les meilleurs.
Renault va manger sa chemise.
Réponse de le 18/02/2016 à 9:28 :
Comme VW group cette année..?
Réponse de le 18/02/2016 à 11:03 :
...du grand n'importe quoi, car les constructeurs français sont au top de l'innovation depuis plus d'un siècle ! Rien que pour Renault, la première voiture ayant monté la rue Lepic avec deux personnes à bord, la 4 cv voiture pour tous, la 4L, la R16, des concepts révolutionnaires, et récemment les moteurs turbo essence, les 4 roues directrices sur les voitures de "monsieur-tout-le-monde. Alors, arrêtez de dénigrer nos experts de l'automobile !
a écrit le 17/02/2016 à 23:47 :
C'est bien, il faut tenter. Les clients fortunés ne manquent pas. Bien sûr, il va falloir enjamber tous les basheurs et les négatifs. Simple formalité ...
Réponse de le 18/02/2016 à 7:22 :
He oui malheureusement, comme "matin calme" qui doit passer ses journees su lit en daubant sur internet sur le travail de dizaines puis centaines de personnes : ingenieurs, designers, technicien, ouvriers, communicants, gestionnaires qui portent ce joli projet dans les entreprises (renault et ss traitants). Moi je leur souhaite bonne chance, et je trouve le design assez reussi.
a écrit le 17/02/2016 à 21:43 :
On s'est toujours demandé pourquoi Renault qui maîtrise bien les voitures de course, ne fait pas des voitures de sport, c'est-à-dire, pas des GTI gazole, mais de puissantes voitures comme des AMG ou des BMW M, ou des Ferrari...
Voilà des voitures de sport haut de gamme. Sinon félicitations pour ce beau projet
a écrit le 17/02/2016 à 21:04 :
Retour dans le haut de gamme après une internationalisation réussie, RENAULT est décidément sur tous les segments porteurs de marges et d' images... Faut-il rappeler que RENAULT est le tout premier constructeur mondial de voitures de sport et que depuis deux ans, tout lui réussi..?

Reste a bien cibler le prix d' introduction, mais l' expérience passée prouve tout le savoir faire du français en la matière..
Réponse de le 18/02/2016 à 20:47 :
Absolument partagé..
Réponse de le 19/02/2016 à 14:29 :
Depuis 2 ans tout lui réussit tellement bien que la 208 est passé devant la clio 4 au niveau des ventes, que les 208 Gti est considéré de loin comme une bien meilleur voiture que la clio 4 rs. Que la moitié de la gamme n'est pas renouvellé a cause de l'echec commercial de celle ci. que la nouvelle talisman est une pure copie de la passat.
Réponse de le 19/02/2016 à 22:45 :
Belle réussite en effet en matière de Nox Renault est parmi les plus grands pollueurs selon la commission de UTAC Royal !
a écrit le 17/02/2016 à 18:07 :
Régénérer une ancienne marque pour faire du haut de gamme, pourquoi pas. Renault à un vrai savoir faire en tenue de route et moteur, et son retour en F1, concomitamment avec le renouveau d'Alpine fonctionne bien. Mais le dessin de cette nouvelle berlinette est assez pauvret, est ce le directeur du style de Renault qui s'invite? qu'il médite mies van der rohe, less is more... sont ce les tests clients? prenez des risques les designers!!! ok pour un clin d'œil au passé, mais ces jantes en fleur ...cette couleur blanche...les amateurs de belles voitures resteront sur des modèles plus élégants....l'époque des cg, jidé c'est terminée...On va encore se louper sur ce coup là!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :