"Tesla est condamné", répète Bob Lutz, ancien de General Motors

 |   |  386  mots
Tesla perdrait 35.000 dollars par voiture vendue d'après Bob Lutz.
Tesla perdrait 35.000 dollars par voiture vendue d'après Bob Lutz. (Crédits : DR)
Pour l'ancien vice-président de General Motors, réputé influent dans l'industrie automobile américaine, le constructeur de voitures électriques de luxe américaine n'a pas trouvé de modèle économique viable. D'après lui, Tesla perdrait 35.000 dollars par voiture vendue.

Le constructeur de véhicules électriques de luxe Tesla est "condamné", a répété mardi à l'AFP Bob Lutz, ancien vice-président de General Motors (GM) et figure respectée de l'industrie.

"Tesla reste condamné parce qu'ils ne produisent que deux modèles à un coût élevé et perdent quasiment 35.000 dollars par voiture fabriquée. Ils ne font que brûler de l'argent. Ils ne font que perdre de l'argent", a déclaré M. Lutz, en marge du salon automobile de Detroit (nord, Etats-Unis).

"Achèteriez-vous l'action?"

En octobre, M. Lutz, considéré comme le père de la Chevrolet Volt, la voiture électrique "abordable" de GM, avait surpris le monde automobile en prédisant le pire à la start-up californienne, fondée par le charismatique Elon Musk.

"Regardez les chiffres et dites-moi si au vu des pertes récurrentes vous achèteriez l'action ?", argumente Bob Lutz.

Depuis sa création il y a 13 ans, Tesla n'a pas encore dégagé de bénéfice malgré son succès boursier et une image positive et d'innovateur dans l'opinion. Le succès boursier de Tesla s'explique essentiellement par la perception que le groupe a réussi à installer, avance Bob Lutz.

"C'est pyschologique! Les investisseurs sont émerveillés. Pour eux Tesla c'est nouveau, c'est intelligent, c'est l'avenir. Ils occultent les chiffres", regrette l'octogénaire qui a travaillé pour GM, Ford, Chrysler et BMW.

Pour lui, si un groupe automobile classique accusait les pertes de Tesla, la sanction serait immédiate.

Tesla n'est plus seul

Outre l'argent qu'il perd, Tesla a perdu son côté "unique", selon Bob Lutz, du fait de l'arrivée sur la niche de véhicules électriques de luxe de marques bien connues et aux poches pleines.

"Tesla n'est plus unique: Chevrolet a introduit la Bolt à seulement 35.000 dollars, Volkswagen annonce des véhicules électriques pouvant parcourir 200 miles (plus de 320 km, NDLR) avec une seule recharge, Porsche débarque" bientôt avec sa voiture sportive "Mission E".

Pour survivre, "Tesla doit apprendre à gagner de l'argent comme tous les autres groupes automobiles", préconise le dirigeant.

Bob Lutz, qui est président de Via Motors, spécialisé dans la conversion en hybrides des grosses voitures de GM, fait partie de ceux qui estiment que l'électrique est essentiellement viable sur les camionnettes à plateau (pickups) et utilitaires.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/08/2016 à 0:48 :
Un amis possède une tesla, ça coute cher au chargement (tout les jours) et malgré tout il l'aime de la conduire. l'avenir n'est pas du tout l'électrique, étant donné que l'électricité coute cher. Penchons nous vers le carburant aux algues qui est assurément l'avenir. Pourquoi pas la ligne de la Tesla au carburant vert car elle a une ligne superbe.
a écrit le 22/06/2016 à 20:35 :
Si le cours de bourse de Tesla est si haut c'est qu'il ne faut pas seulement regarder les chiffres de cette année pour juger de la valeur de cette société. Ceux qui ont essayé une voiture électrique savent que le jour où l'autonomie est suffisante ils iront en courant s'en acheter une et dégageront leur tracteur polluant et bruyant ! Et les investisseurs le savent Tesla a déjà dans ses cartons des véhicules pas chers et les batteries zinc air seront bientôt prêtes. Dans cinq ans voir moins vous aurez des tesla modèle 3 avec 1000 km d'autonomie et la puissance et l'accélération d'une porsche pour 30 000 euros.
Sachant que c'est à ce moment aussi que le solaire photovoltaïque va devenir l'énergie la plus compétitive du marché,les Tesla seront vraiment non polluantes et vont se vendre comme des petits pains !
a écrit le 05/04/2016 à 12:21 :
ERRATUM (au post précédent) : clôture TSLA à 246,99 USD le 04/04/2016 et non 239 USD comme indiqué... c'est donc pire pour M. "Bob" !... ;-)
a écrit le 05/04/2016 à 12:19 :
Petite mise à jour 48h ouvrées après la présentation du Model 3 :
L'action Tesla a clôturé hier à 239 USD... elle était à 202 USD lors de la publication de cet article... malgré ses avertissements Wall Street ne semble donc pas tout à fait penser comme "Bob" !!!
En 48h Tesla a enregistré autour de 275.000 réservations du Model 3 et autant de dépôts de 1.000 USD ou 1.000 EUR, soit une levée de fonds de 275 millions de dollars à taux zéro !... cela représente également un chiffre d'affaire potentiel à la livraison des voitures de 11,5 milliards de dollars, réservé en seulement 2 jours ! Qui dit mieux ???
Et non Monsieur "Bob", Tesla ne semble pas condamné du tout... ce pourrait par contre être le cas des véhicules thermiques et plus vite que prévu !
Réponse de le 05/08/2016 à 0:50 :
Au vu du prix de l'électricité, je plains votre portefeuille.
a écrit le 15/01/2016 à 10:24 :
Quel culot, ce type ! C'est facile de voir la paille dans l'oeil du voisin, en ignorant la poutre
qu'on a dans le siens ! Tesla a au moins le mérite d'avoir osé l'électrique, avec des performance que tout le monde connait ! Quand à la Zoé, laissez moi rire ! Renault a pris beaucoup trop de retard, à une époque, en voulant à tout pris, faire du 4x4, alors que Toyota et ses hybrides, crevait le plafond ! Quand au prix du pétrole, si les embrouilles continuent entre l'Iran et l'Arabie Saoudite, je doute fort qu'il reste à un niveau si bas !
Alors, certes, la Tesla reste un caprice pour gens fortunés, mais quel caprice !
a écrit le 13/01/2016 à 12:52 :
GM et Ford sont en situation de quasi faillite. Leur combat est de ne pas laisser à penser qu'une relève pourrait exister ou, voir facilement le jour, pour qu'ainsi leur sort soit considéré comme devant être traité de façon ordinaire et donc acter de leurs faillites. Les marques ne seraient pas amenées à disparaître, certainement mais certaines pourraient être vendues ainsi que des usines qui serviraient alors de tremplin à ces nouveaux concurrents pour évoluer en technicité industrielle, en gamme et en confiance chez les consommateurs. Ces derniers en effet ne veulent surtout pas reprendre le lourd business de leurs anciens ainsi que toutes les dettes et casseroles qui s'y attachent mais simplement un modèle et une usine de qualité ainsi que l'ouverture vers les sous-traitants pour l'instant quasi muselés [et eux aussi en situation avancée de faillite]. L'argent récupéré servirait à abonder les caisses de retraites et à payer les licenciements toute en permettant une remise à plat de l'endettement comme l'arrivée de nouveaux investisseurs dans des structures allégées. Il y a donc une animosité entre les anciens qui n'ont pas fait leurs preuves et les nouveaux à l'autre bout mais dans la même situation. Ford et GM ont perdu environ 40 milliards de chiffre d'affaire chacun depuis 11 ans tout en réduisant leurs personnels de 140 000 pour l'un et 110 000 pour l'autre soit un tiers environ, sans effet d'équilibre sur leurs bilans. Au reste c'est toute une industrie qui est touchée puisque Oskosh le fabriquant de camions de pompiers et Navistar l'ancien fournisseur de moteurs à Renault à l'époque de la R30 sont en faillite également comme bien d'autres. Cummins un autre fabriquant de moteurs, en meilleure posture, ne tient cependant que par les commandes de Nissan tandis que le principal équipementier Johnson Controls (43 milliards de CA) est sur une pente très glissante et que Goodyear va à très court terme au Chapter 11. Dans ce tableau assez dantesque TRW le gros sous-traitant est repris par les allemands de ZF qui paient ainsi leur droit d'entrée pour tout leur pays sur le marché américain, avec l'idée probablement de prendre pied chez le pneumaticien en déroute. Pour sa part Renault devrait annoncer en cours d'année également son arrivée sur ce marché. Assurément l'automobile américaine devra ses réinventer. Un dossier que Obama veut laisser à son successeur.
a écrit le 13/01/2016 à 11:14 :
Je ne suis pas sûr que GM et Mr Lutz soient en mesure de donner des leçons de gestion à Tesla. Mr Lutz a été l'un des artisans de la faillite de GM en 2009 qui n'a dû sa survie qu'à des injections massives de la part du contribuable US.

Tesla est dans le segment des voitures de luxe, ce que ne sont pas les produits chevrolet ou VW. Quand à la Porsche dont la commercialisation n'est attendue que pour 2019, son prix n'aura rien de prolétaire, et pourrait être le double de la Tesla S de base.

Pour finir, Tesla annonce pour cette année un modèle à 30-35 k€, dont les concurrentes seront les BMW séries 3, les Audi A4... qui n'ont pas encore de motorisation purement électrique crédible.

Bref, Tesla a non seulement une forte crédibilité mais aussi les moyens d'augmenter ses marges de profit. Ce dont GM ne peut pas se vanter.

En 2014, GM a du rappeler 30 millions de véhicules pour des défaut de fabrication qui ont causé une centaine de morts et qui ont entrainé la condamnation de GM à 900 millions de USD d'amende en septembre 2015, pour dissimulation.
a écrit le 13/01/2016 à 9:41 :
@ Marco1 a écrit le 13/01/2016 à 8:33 :

La Zoe n'est pas une voiture de tourisme et encore moins une voiture de professionnel de la route,

la Zoe est une voiturette comparable aux voiturettes sans permis de conduire, plus ou moins gadgets
Réponse de le 13/01/2016 à 12:58 :
une voiturette qui te mets une déculottée au feux rouge !
Et la route n'est pas réservée aux professionnels.
Réponse de le 13/01/2016 à 15:45 :
Comparer une Zoé à une voiturette c'est ne pas l'avoir essayé !! Essayer une Zoé c'est l'adopter (si on fait moins de 150km par jour comme 90% des Français)
Réponse de le 15/01/2016 à 10:33 :
Tout à fait ! J'ai honte d'être français, quand je la voit ! Il faut dire que nos dirigeants français ont les deux pieds sur le frein, en ce qui concerne l'électrique ! Taxe pétrolières obligent ! C'est une honte ! Une baisse si forte sur le brut, qui se répercute à minima à la pompe !
Tesla est un précurseur, et tirer dessus à boulet rouge, n'est pas très fair-play !
a écrit le 13/01/2016 à 9:09 :
Au niveau de prix actuel du pétrole, les voitures électriques n'ont aucun sens. Des gadgets.
Réponse de le 13/01/2016 à 10:21 :
Exactement. D'autant que la production et le recyclage des batteries est extrêmement polluant. Sans parler de la production d'électricité elle même.
Pour avoir la conscience tranquille, autant planter des arbres!
La Zoe, comme l'Autolib, sont par contre des voitures super adaptées en milieu urbain (silencieuses, confort de conduite avec l'absence de boite manuelle, dynamisme). Mais juste en milieu urbain, ou alors comme deuxième voiture...
Réponse de le 13/01/2016 à 13:41 :
si un baril qui passe de 200$ à 30$ mais qui à la pompe passe de 1.5€ à 1.38€ te rassure, c'est que l'état et les opep peuvent continuer à te plumer sans risque de rébellion...les électriques ont un sens 3800€ de carburant en moins par an et plus d'entretien, pas d'abonnement, en ce qui me concerne... et ceci avec le baril à 30$....j'imagine même pas à 200$
Réponse de le 13/01/2016 à 19:38 :
C'est pas du brut qu'on met dans le réservoir à la pompe le prix n'a pas vraiment baissé.
Réponse de le 14/01/2016 à 19:08 :
Le recyclage de batteries de voiture électrique n'est pas plus polluant que celui d'un sac de piles ordinaires... On sait faire. En outre, la durée de vie de ce genre de batterie excède largement son temps d'utilisation dans le véhicule: elles sont réutilisées pendant des années encore comme accumulateurs pour les installations photovoltaïques en autonomie.
Réponse de le 15/01/2016 à 10:36 :
Tout à fait ! Surtout la Zoé ! Heureusement que le ridicule ne tue pas !
a écrit le 13/01/2016 à 8:33 :
Des difficultés pour écrire Renault et Nissan?
Pour l'instant, l'alliance est largement en tête des ventes dans l'électrique, meilleures ventes dans les pays nordiques.
............
"Volkswagen annonce des véhicules électriques pouvant parcourir 200 miles (plus de 320 km"
C'est bien!
La Zoé, fait maintenant largement les 150 km en conduite normale.
Plus sans taquiner les 135 et faire Prost entre deux feux tricolores!
Ce n'est pas une annonce!
Réponse de le 13/01/2016 à 23:44 :
Ventes de Tesla vs les autres aux États-Unis ( http://goo.gl/xdsKRT ) . . .

Tesla Model S Was World’s Best-Selling Plug-in Car in 2015 ( http://goo.gl/l6Frsh )

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :