Volkswagen a-t-il les moyens de payer la facture ?

 |   |  569  mots
Volkswagen est parfaitement capable de payer l'amende américaine, pour le reste, rien n'est moins sûr...
Volkswagen est parfaitement capable de payer l'amende américaine, pour le reste, rien n'est moins sûr... (Crédits : Reuters)
Amende, class actions, baisse des ventes... Le scandale des motorisations truquées pourrait coûter extrêmement cher au géant allemand de l'automobile. Pour l'heure, nul n'est capable d'estimer le montant de la facture finale. Même si la solidité financière du groupe doit permettre de répondre, en partie au moins, à cette difficulté, les marchés restent sur leur garde...

L'affaire Volkswagen n'en est encore qu'à ses débuts, il est encore difficile d'estimer l'ampleur du coût de cette affaire de triche sur les émissions de polluants. Le chiffre avancé par les médias d'une amende de 16 milliards d'euros est exorbitant, mais n'est pas catastrophique pour le groupe. Avec sa trésorerie de près de 21 milliards d'euros (+53% au 30 juin), et ses résultats largement bénéficiaires (6,86 milliards au premier semestre en hausse de 10%), Volkswagen peut faire face sans problème.

L'espoir d'un taux de change plus favorable...

Tout va bien donc, à la condition que la facture ne s'alourdisse pas... Mais, il est très probable que l'affaire prenne de nouvelles proportions. D'abord parce que les consommateurs américains se préparent à des class actions pour demander réparation. Le dénouement de cette affaire pourrait néanmoins prendre un certain temps, pour que le taux de change - à 1,11 dollar, l'euro navigue à ses plus bas historiques - atténue la note finale. Mais, rien n'est moins sûr.

C'est d'ailleurs sans compter les autres amendes qui se préparent dans d'autres pays. Si l'on en croit la firme de Wolfsburg 11 millions de voitures seraient équipées du système incriminé. De nombreux pays ont d'ores et déjà annoncé l'ouverture d'enquêtes administratives.

Un impact sur les ventes et les marges

L'autre conséquence de cette affaire est qu'elle risque de détériorer les performances financières du constructeur. Ainsi, les spécialistes estiment que cette affaire aura nécessairement un impact sur les ventes du groupe. Il faut dire que la marque a fondé sa puissance commerciale sur sa réputation et sa rigueur technique sans compromis. Elle pourrait être contrainte de baisser ses prix pour maintenir ses ventes. Sauf que la marque Volkswagen affiche déjà des marges très serrées. Avec la montée en gamme des équipements de la marque, les coûts ont grimpé, mais pour se maintenir sur son segment généraliste, Volkswagen ne les a pas complètement répercutés sur ses tarifs. Ainsi, les modèles de la marque affichent une marge de 2%, soit deux à trois fois moins que sa filiale Skoda, sa marque d'entrée de gamme.

Lire aussi : Qu'est ce qui ne va pas chez Volkswagen?

Enfin, le prochain patron du groupe devra prier pour que les mesures de relance prises par le gouvernement chinois aient effet le plus rapidement possible. La marque y a effectivement vu ses ventes baisser de 6,7% au premier semestre. La Chine reste le premier marché du groupe allemand.

Les agences de notation ont averti

Si la situation financière du groupe est solide, l'incertitude qui pèse sur plusieurs fronts fait douter les marchés. Les agences de notation ne s'y sont pas trompées. Les trois principales agences mondiales, Moody's, Fitch et Standard & Poor's ont annoncé jeudi avoir placé le groupe sous perspective négative, le préalable avant une dégradation. S&P a même indiqué qu'elle pourrait abaisser de plusieurs crans la note du constructeur s'il s'avérait que la facture totale de cette affaire devait encore grimper.

Dans l'immédiat, Volkswagen doit parer au plus pressé en nommant un successeur à Martin Winterkorn (il doit être nommé ce vendredi). Il aura bien entendu la lourde tâche de restaurer l'image entachée du groupe, mais surtout de redresser sa situation financière.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/10/2015 à 7:59 :
Bonjour,
Wv ne doit pas seulement payer une amende mais doit rembourser les bonus anti pollution indûment payé et payer les malus.
Évidemment le calcul doit être fait en tenant compte des seuils de pollution autorisés annuellement pour chaquevehicule (degressif tous les ans).
Ceci devrait donner du travail a quelques dizaines de fonctionnaires de Bercy et permettre de boucler le budget de la France en faisant revenir quelques milliards d'euros.
a écrit le 28/09/2015 à 0:11 :
@ BRI
Pour l'année 2015 et 2015 , environ 100 milliards , dont une vingtaine pour BNP-Paribas. 15 milliards en cours pour manipulation de cours par une banque d'affaires.
A l'heure actuelle , sans doute 30 Milliards pour Volkwagen , chiffres non-définitifs.
Capitalisation boursière de volkwagen au 25 Septembre 2015 : 54.97 Milliards.
a écrit le 27/09/2015 à 10:21 :
Personne n'a fait un calcule combien le gouvernement US a fait déjà payer les sociétés bancaires ou industrielles ou autres du monde entier en milliards de dollars pour se renflouer leur caisse vides ??????
a écrit le 26/09/2015 à 16:46 :
Donc , pour Nabil , qui nous acceuille :
Le montant estimé , semble pouvoir...je dis bien pouvoir atteindre 30 Milliards.
Ensuite , l'affaire , jugée être le plus grand Rappel de véhicules , de toute l'histoire , durera très longtemps ...De source autorisée ... avocat d'affaires américain.
De plus , il ne faudra ni compter sur des ventes correctes , en Europe , où le marché est saturé et où le gros des ventes se porte sur des modèles essentiellement citadins et de moyenne gamme.
Ni sur la Chine.
Quand au segment américain , il est condamné , comme le dit Shangai Kid , le taux de satisfaction Clients selon l'observatoire national officiel aux USA est de 40 ème place sur 40. Très loin derrière Kyundai et Kia.
Enfin , le Dollar ne baissera pas , par rapport à l'Euro , mais monter. ( Relèvement Taux Fed. ).
a écrit le 26/09/2015 à 14:58 :
Les Français d'une certaine classe m'ont toujours dit que les amateurs de vroum-vroum que sont les voitures Allemandes sont , en général des garçons-coiffeurs , ou des charcutuiers... Est-ca vrai , Monsieur ?
a écrit le 26/09/2015 à 12:26 :
Tout ces titres alarmistes que l'on lit dans la presse ces derniers jours me font sourire...
"Volkwagen, la descente aux enfers...", "Volkswagen, au bord du précipice...". Bref, il y a 2 ou 3 petites choses à préciser . Tout d'abord :
VOLKSWAGEN est un plein aux AS ! C'est un groupe qui a une santé financière en pleine forme ! Même si ils payent plus de 30 milliards d'euros d'amende, ils ne perdront juste que 2 années de bénéfice !
Leur voitures continuent à se vendre comme des petits pains et avec des marges à faire pâlir d'envie nos constructeurs.
Par contre, si ils doivent rappeler tout leur modèles pour modification alors là effectivement la facture pourrait être salée.
Et Volksawgen c'est 200 milliards de chiffres d'affaires dans tout les continent !
Et surtout, une très bonne image dans l'esprit des clients et une marque qui a très bien su camoufler ses ratés industriels contrairement à nos constructeurs qui ont toute les peines du monde à vendre des grosses voitures.
Bref, ils sont encore loin d'être dans la m....e
Réponse de le 26/09/2015 à 14:40 :
Oui , Volkswagen en a plein les poches... Tant mieux parce que sur le site National de Satisfaction Utilisateurs , site officiel , Volkswagen fait 40 ème sur 40. Bon dernier !!!
Réponse de le 30/09/2015 à 10:41 :
@jason: pour info les marges sur les véhicules badgés VW se sont effondrées a 2%. attention a ne pas tout confondre avec ses autres marques. Pour le reste oui VW survivra à cette crise car aucune société ne coule pour une simple tricherie de données qui n'a couté la vie a personne. Pour info GM a caché un défauts qui a tué des conducteur et n'a pas coulé
a écrit le 26/09/2015 à 11:45 :
@ Shangai Kid ,
Exact. , Kid.
Vous avez vu comme moi.
Et , le périmètre maximam de Volskwagen , au moment où il entre dans la crise ne sera pas un atout.
Y a t-il des gens , ici , qui connaissent l'économie ?
Je ne crois pas.
Ceci explique sans doute cela...
Ou alors , se risquer à dire... Au royaume des aveugles...Nous sommes Rois.
a écrit le 26/09/2015 à 11:37 :
Mention particulière et remerciements à Nabil Bourassi qui m'a toujours bien acceuilli sur ce site
Merci , Nabil.
a écrit le 26/09/2015 à 11:32 :
Et voilà... Fabula acta est...
Il y a de nombreux mois , nous disions , Yvan et moi-ême sur ce fil que Volkswagen était un groupe dont la boursouflure en niveau de préentions , de bénéfices et de développement n'étaient autre qu'épiphénoméniques.
Qui nous a écoutés ?
Nada.
Qu'ont-ils fait ?
Ils ont acheté l'action.
Je dis Bravo aux CANCRES...
Achetez , achetez !!! Buy , Buy Strong... !
Je me marre !!!
Et les spécialistes , et les journalistes qui savent tout 6 mois après les autres , ils sont où , ces " caves " ???
Lol !!!
Sayonara !
a écrit le 26/09/2015 à 10:23 :
Personne n'évoque le risque d'action en concurrence déloyale.
Si les concurrents US Ford , GM, Toyota, Acura se sentent "propres", ils devraient y aller, ça fera quelques milliards de passif en plus. L'usine de Chattanooga a du plomb dans le réservoir.
A prévoir également une grande offensive VW dans l'électrique ou l'hydrogène, il vont vouloir laver désormais plus weiss que weiss, ça pourrait faire un grand bond en avant.
a écrit le 26/09/2015 à 6:22 :
L'inconscience, l'arrogance et la violence du management et leur avidité au poignon nous mènent à notre perte !
Pertes économique, de la santé et du sourire :(
a écrit le 26/09/2015 à 3:55 :
injection directe et turbo sont catastrophique pour le NOX, que ce soit en essence et en diesel.........les nouveaux moteurs essence européens sont une catastrophe actuellement.....pire que les diesel traités en post combustion .....c est la conséquence de la chasse exclusive au CO2 en Europe...........les américains fonctionnent autrement et chassent les polluant plus que le CO2. WV a voulu à tord imposer son diesel......y compris en trichant, mal lui en a prit
Réponse de le 26/09/2015 à 10:01 :
Et voilà que, discrètement, les us deviennent un exemple... Clair : faut tous rouler en 4x4 pour sauver la planète et lutter contre la pauvresse.
a écrit le 25/09/2015 à 23:18 :
Bref,
La pollution on s'en tape en fait, c'est juste une histoire de pognon, Allemand Francais ou US...
C'est bien, tout le monde à tout bien compris, c'est cool.
Peace.
a écrit le 25/09/2015 à 19:45 :
Agences de notation a la solde du gouvernement US.. Les constructeurs automobiles US peuvent alors compter sur elles pour massacrer un constructeur etranger et recolter les fruits. Pas finauds ces allemands. Incroyable même!!
a écrit le 25/09/2015 à 19:35 :
Demandes de reprise des VW Audi Porsche dans tous les concessionnaires VW, très forte baisses des prix !
a écrit le 25/09/2015 à 19:09 :
La com VW essaie de nous faire croire depuis la réunification des deux Allemagne, qu'ils sont bons... Mais, mais , mais...
RENAULT est le troisième constructeur, deuxième européen en terme de fiabilité à l'enquête Auto Plus du 230115, les allemands de Vag sont notoirement à partir de 15 ème, Audi tout simplement dernier, 20 ème sur ..20, le 1er européen, numéro deux classé étant DACIA !! Conforté par AUTO PLUS toujours, du 22 0515, "les 5 scandales fiabilité du moment", pas de RENAULT mais VAG group toujours décroche les 5 oscars, "injection common rail, vanne egr + refroidisseur, volant moteur et embrayage, compresseur de clim et surtout, bv auto DSG".. Je sais bien c'est toujours embêtant de devoir ressasser les fondamentaux mais la tentation est forte pour les ..communicants de la marque d'évoquer la qualité perçue des produits VW groupe afin de faire oublier leur fiabilité en ruine..
Réponse de le 25/09/2015 à 21:45 :
Ces marques du groupe VW ne sont que des pièges coûteux à éviter d'urgence...
Réponse de le 25/09/2015 à 23:05 :
Les gens qui achètent des voitures allemandes le font surtout pour l'image de marque et le statut social qui va avec. En gros, je suis riche, j'ai de l'argent à mettre dans une bagnole, donc j'achète ce qu'il y a de plus cher sur le marché, donc VW, Audi....
a écrit le 25/09/2015 à 18:24 :
Pourquoi pas? sinon, Volkswagen pourrait faire de même que l'Ukraine dont Standard & Poor's vient d'abaisser la note. Le pays de Poroshenko se trouve désormais noté en tant que "défault" (banqueroute). C'est une bonne façon pour ne pas payer ses dettes….
Réponse de le 25/09/2015 à 20:07 :
Est-ce vrai ce que vous avancez là ? aucun titre de Paris n'en a parlé. Peut-être que LT pourrait nous en faire un papier si c'est le cas ? merci.
a écrit le 25/09/2015 à 17:58 :
Est-ce que les sommes récupérées sur les "bonus" des Volkswagen seront redistribuées aux acheteurs de voiture à "malus" ?...
C'est bien ça, la vraie "honnêteté", car il me semblait que, dans un premier temps, l'Etat avait affirmé que le système devait être "auto-équilibré"...
Mais je pense que l'Etat français cherche maintenant surtout à se payer sur la bête VW : 1 petit milliard, c'est toujours bon à prendre...
a écrit le 25/09/2015 à 15:20 :
les bonus réservés aux salariés des sites allemands vont être supprimés, ensuite des licenciements sont à prévoir en Allemagne.
Peut-être que VW devra se séparer de Skoda ou Seat pour payer l'amende.
Mais espérons que Renault et PSA en profite pour augmenter leurs parts de marché en Europe.
Réponse de le 25/09/2015 à 18:59 :
Ca fait longtemps que j'écris qu'il doivent se déparer de deux marques, seat et skoda par exemple puisqu'en l'état il devient impossible d'entretenir douze danseuses ; avant avec la baisse des ventes et des marges ça devenait dur, alors maintenant..
a écrit le 25/09/2015 à 15:08 :
Je vous fiche mon billet que la France ne sanctionnera pas WW , et qu'on va gagner un an en échange pour ramener notre déficit à 3%.
Réponse de le 27/09/2015 à 16:54 :
Je suis assez d'accord. Mais dans un an on n'aura pas ramené notre déficit à 3%. On coule doucement mais sûrement. Quand on sera plus pauvres que l'Espagne on regardera encore la Grèce en se disant "pour l'instant on est encore devant" ..........
Réponse de le 27/09/2015 à 16:54 :
Je suis assez d'accord. Mais dans un an on n'aura pas ramené notre déficit à 3%. On coule doucement mais sûrement. Quand on sera plus pauvres que l'Espagne on regardera encore la Grèce en se disant "pour l'instant on est encore devant" ..........
a écrit le 25/09/2015 à 15:06 :
c'est le principe du pollueur/payeur, VW a été pris la main dans le sac, faut qu'il assume.
J'espère que la France sera très sévère par rapport à ce constructeur allemand (remboursement des bonus, etc)
De toute façon, le groupe VW n'a aucune usine en France.
Réponse de le 25/09/2015 à 15:33 :
Volkswagen n'assemble pas de voiture en France mais elle a des fournisseurs français comme Faurecia, Valéo, Plastic Ominium... Si l'on suit votre logique il ne faut pas acheter de Renault car ces derniers n'assemblent qu'une faible partie de sa production en France...
Réponse de le 25/09/2015 à 16:10 :
PSA et Renault ont plusieurs sites de production et d'ingénierie en France et vont vivre des dizaine de milliers de salariés en France. Alors, que le chômage ne cesse de progresser en France, il est primordial d'acheter français en priorité.
Citez-moi une usine VW, Audi, Seat, Skoda en France? réponse = ZERO
Réponse de le 25/09/2015 à 16:16 :
c'est le fournisseur Robert Bosch (allemand) qui a livré les logiciels trafiqués à VW. (allemand).
a écrit le 25/09/2015 à 14:59 :
Vu la décote qu'il va y avoir pour les VW, je n'achèterais pas de VW de sitôt.
C'est honteux ce qu'ils ont fait.
a écrit le 25/09/2015 à 14:17 :
Les résultats des tests d'homologation en laboratoire sont les mêmes pour tous les constructeurs,

puis dans l'usage réel

le dépassement des émissions polluantes sont les mêmes pour tous les constructeurs ;

conclusion,

il serait bien naïf de croire que seul VW va devoir payer,

tous les constructeurs vont devoir payer la note,

et

tous les équipementiers français ont comme principaux clients ... VW Group et les autres constructeurs,

ces équipementiers vont se retrouver avec un EFFONDREMENT de leurs carnets de commandes

ce sera le cas pour Valeo, Faurecia, Plastic Omium, et une bonne centaine d'autres moins connus auxquels vont s'ajouter les équipementiers américains -).

L'épidémie va SAIGNER.
Réponse de le 25/09/2015 à 15:49 :
Je pense que vous ne connaissiez pas vraiment l'affaire Volkswagen. On reproche d'avoir dissimuler et frauder, pas de dépasser en utilisation réelle.
Réponse de le 25/09/2015 à 15:57 :
Vous êtes en train d'expliquer que la planète va connaitre une pénurie de voiture ?.....amusant !!!!.
a écrit le 25/09/2015 à 14:16 :
VW est dans une situation financière délicate qui frôle l'équilibre, en effet il ne faut pas adopter les critères français pour juger du bilan de l'allemand puisque presque rien n'y est respecté. Les allemands en général d'ailleurs ont une comptabilité particulière. Cependant le groupe a la possibilité de racheter ses propres actions à bas prix pour les revendre lors de la hausse relative prochaine qui ne va pas manquer d'arriver. Il n'a pas perdu d'argent dans la débâcle sur sa trésorerie, ce sont ses actionnaires qui l'on fait en vendant. Il a donc largement les moyens de gagner ce qu'il devra indemniser par ce seul moyen mécanique. Au surplus le Qatar est l'actionnaire de référence, ainsi qu'une région allemande critiquée. Il pourra souscrire à une augmentation de capital si l'éventuel besoin venait. Cette position délicate du groupe accélèrera certainement la décision sur les camions : va-t-on assister à la création d'un nouveau géant indépendant du camion et du bus ? Peut-être un deal avec l'américain Paccar (Daf) ? Indéniablement cette perspective simplifierait l'ensemble de la gesticulation financière complexe qui a permis de propulser le groupe dans les conditions les plus scabreuses. Ce "spin-off" donnerait les moyens de restructurer -notamment le personnel important- l'ensemble du groupe et ses multiples marques et implantations. Il est probable donc que VW décide une remise à zéro choc, allant au devant des requêtes en offrant une somme à négocier afin de tourner rapidement la page. Pour l'instant il n'y a aucun mort déclaré du fait de l'escroqerie, juste de la pollution et du vol par tromperie, il est donc possible de fixer les règles d'indemnisation directement. Une somme de 3 à 4 milliards est envisageable pour le tout, y compris les décôtes argus. Il faut noter que les toutes nouvelles voitures ne sont pas concernées, elles pourront être proposées contre une revente anticipéé des anciennes, replacées, elles dans d'autres pays lointains. Du point de vue commercial le groupe devait de toute façon s'attendre à un tassement, il sera peut-être un temps un peu plus prononcé, sans plus. En périphérie, concernant les équipementiers, la mise en bourse prévue de Schaeffler sorti-séparé du groupe Continental qui en détient 46% devient problématique. L'état allemand, qui soutient tout cet ensemble en soutenant la Deutsche Bank puis, en chaîne, la banque Oppenheimer qui a été reprise puis Schaeffller puis Continental qui a racheté l'immense bloc VDO pour éviter à Siemens de faire faillite, doit pourtant impérativement démonter cet assemblage dû aux quasi faillites successives. Il pourra trouver un appui du côté de Bosch qui souhaite séparer ses activités. De même la Commission européenne s'offusque régulièrement de l'actionnariat régional en "pilule empoisonnée" de VW, une bonne occasion pour elle de négocier avec des cartes en main.
a écrit le 25/09/2015 à 13:41 :
il est clair que si chaque americain reclame 20 millions de dollars ' pour l'enorme prejudice moral d'avoir pollue la nature' ( ce qui est un comble chez les americains!) et les obtient comme la vieille avec son cafe mac donalds chaud, la solution sera tres simple
il suffira de deposer le bilan de la filiale americaine
Réponse de le 25/09/2015 à 20:59 :
@churchill
Une fois n'est pas coutume, je suis d'accord avec vous. Et je me suis même posé la question du dépôt de bilan de tout VW.
a écrit le 25/09/2015 à 13:14 :
Est-ce que la tricherie sur les émissions a permis à VW de se faire attribuer des bonus écologiques comme ça se passe en France? Si c'est le cas, l'Etat Français peut demander le remboursement des bonus. Multiplié par 1M de voitures (j'ai lu ça dans Le Point), l'addition sera non négligeable, d'autant que d'autres pays ont peut-être les mêmes systèmes. L'addition finale risque d'être plus que lourde.
Au final, et comme d'hab., une partie de celle-ci sera payée via des fermetures d'usine (ou des non modernisations) par les ouvriers de VW qui n'y sont pour rien.
Les dirigeants aveuglés par leur hubris (être le premier coute que coute) sont de vrais criminels économiques
Réponse de le 25/09/2015 à 14:18 :
Peu probable que la France sanctionne de maniéré considerable, le premier constructeur automobile allemand. WV est tranquille de ce côté là. S'il y a des pénalités de la France, elles seront symboliques.
Réponse de le 25/09/2015 à 14:31 :
Et l’État français aurait tord de s'en priver. Il récupérerait quelques pépettes et affaiblira un concurrent de PSA et Renault. D'une pierre deux coups!
Réponse de le 25/09/2015 à 16:27 :
Si le logiciel permet de modifier le résultat du test pour le co2,qui n'est pas un polluant comme le co2,le système du bonus malus est impacté. Ceci dit "chapeau l'artiste "pour l'ingénieur qui a trouvé l'astuce et convaincu sa hiérarchie.C'est plus raffiné que de faire diminuer le kilométrage en branchant un perceuse sur le câble du compteur...
a écrit le 25/09/2015 à 13:07 :
Quelle question ! La réponse est évidente: 1) on va d'abord licencier 10 000 personnes, et plus si cela ne suffit pas 2) on va faire assembler en Roumanie et 3) on va faire agir le gouvernement pour defender (avec l'argent du contribuable) un "too big to fail" :-) Non pas que je sois d'accord, mais c'est le monde dans lequel on vit :-)
Réponse de le 25/09/2015 à 13:49 :
Votre scénario très probable rejoint mon commentaire. Ce sont les ouvriers de Wolfsburg qui ramasseront en premier.
Réponse de le 25/09/2015 à 14:11 :
C'est déjà assemblé en slovénie, hongrie, tchéquie, il resterait donc une frontière à franchir..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :