Paris compte transformer un tiers de ses bureaux vides en logements

 |   |  245  mots
La transformation de bureaux en habitations est une priorité absolue, car si nous voulons construire des logements nouveaux, il faut partir du bâti existant, c'est une évidence, a déclaré Ian Brossat, l'adjoint en charge du Logement (PCF).
"La transformation de bureaux en habitations est une priorité absolue, car si nous voulons construire des logements nouveaux, il faut partir du bâti existant, c'est une évidence", a déclaré Ian Brossat, l'adjoint en charge du Logement (PCF). (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
La mairie de Paris prévoit d'utiliser 250.000 m2 de bureaux vides d'ici 2020 pour créer de nouveaux logements. Environ 40% des surfaces de bureaux obsolètes sont situées dans les VIIIe et IXe arrondissements.

De 2001 à 2012, 378.600 m2 de bureaux ont été transformés en logements dans Paris intra-muros, assure Ian Brossat, l'adjoint en charge du Logement (PCF), mardi 21 avril. Cela représente quelque 5.400 logements.

L'objectif est désormais de "250.000 m2 d'ici 2020", sur les 800.000 m2 de bureaux vides, dont 300.000 m2 obsolètes, répertoriés par une étude de l'Apur (Atelier parisien d'urbanisme).

    Lire >> A Paris, est-il possible de transformer des bureaux en logements ?

7.000 à 7.500 logements

Aujourd'hui, 40% des surfaces de bureaux obsolètes sont situées dans les VIIIe et IXe arrondissements, et ce sont souvent des immeubles haussmanniens, auxquels il est facile de rendre leur vocation initiale d'habitation.

Trois opérations immobilières "exemplaires" ont été mises en avant mardi par la mairie. Deux ont été réalisées dans des immeubles rachetés par la Ville de Paris, qui s'est fixée l'objectif de financer 7.000 à 7.500 logements sociaux par an dans la capitale.

   Lire>> En taxant les bureaux vides, Paris veut-elle renflouer ses caisses ?

"Un levier majeur pour la mixité sociale"

"La transformation de bureaux en habitations est une priorité absolue, car si nous voulons construire des logements nouveaux, il faut partir du bâti existant, c'est une évidence", a déclaré Ian Brossat, en faisant visiter à la presse les trois opérations. "Et c'est un levier majeur pour introduire de la mixité sociale dans les arrondissements au cœur de Paris", a-t-il poursuivi.

    Lire >> Quels sont les obstacles à la transformation de bureaux en logements?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/04/2015 à 18:42 :
A mon avis dans n'importe quelle ville dans le monde il existe le communautarisme.
Il me paraît normal que les gens qui ont le même style de vie cherchent à se regrouper.
Moi je n'ai pas envie d'avoir comme voisins des gens qui glandent tous jours et toute l'année et passent leur temps à fumer ou boire en groupe près du hall des logements.
Réponse de le 13/04/2016 à 14:44 :
Tout a fait c'est d'ailleurs comme cela que l'on crée des favelats des voyoux et du crime organisé, mais ce doit être de votre niveau intellectuel !
a écrit le 22/04/2015 à 18:24 :
La mixité c'est bien mais qui en veut? C'est de l'idéologie. Les gens veulent être bien logés pour pas cher. S'ils peuvent vivre proches de leurs frères ethniques on ne peut les en empêcher. Ces pauvres français tristes et pétris de culpabilité ne sont pas forcément une compagnie recherchée...
a écrit le 22/04/2015 à 13:23 :
La présence de logement sociaux dans un beau quartier va le dévaloriser. C'est injuste. On sait en plus qui se fera loger en priorité: à savoir la sphère autour du pouvoir qui a l'habitude de profiter en premier du contribuable. Les autres resteront dans le 9-3. Toute cette hypocrisie devient écœurante....
Réponse de le 22/04/2015 à 14:04 :
Arretez de penser a votre nombril!!!! La mixité social est la seul façon de répondre à la formation du communautarisme qui se fait dans notre pays!!!!
De plus tout le monde sait que la mixité n'entraine pas de hausse de la délinquance!!!!
Vous vivez surement dans le 16eme et avait peur de toute la populasse habitant hors de votre quartier!!! Réveillez vous
Réponse de le 22/04/2015 à 14:25 :
le probleme n est pas tant la delinquence que la chute du niveau des ecoles.
sinon si on veut eviter la formation de gettos, il est bien necessaire que les gens se coutoient et se melangent. Mias je reconnais que personne n a envie de vivre a cote de roms ou de gens qui vivent avec la TV a fond du matin au soir
a écrit le 22/04/2015 à 11:32 :
quand on confie le secteur de l'immobilier de la 1ere ville de France a un membre du parti communiste francais on peut s'attendre a une catastrophe du type Duflot. exemple : faire des logements sociaux dans le triangle d'or par pur dogmatisme idéologique
merci aux bobos pubeux et des start ups et pro mariage pour tous qui ont elus Hidalgo
a écrit le 22/04/2015 à 10:26 :
Pourquoi ne parle t'on que de logements sociaux dans cette ville?? Ras le bol!! Ma femme et moi et moi sommes cadres, on bosse comme des malades et on n'a pas les moyens de vivre à Paris ( on se tape 2 heures de transport aller-retour tous les jours).
Cela devient n'importe quoi dans ce pays.
Réponse de le 22/04/2015 à 13:27 :
Jalous!
Réponse de le 22/04/2015 à 13:28 :
Jalouse!
a écrit le 22/04/2015 à 10:13 :
800 000 m2 de bureaux vides? Cela va si mal que ça?
Habiter Paris pour travailler en banlieue.
Réponse de le 22/04/2015 à 11:37 :
non pas si mal mais après avoir sur investi dans les bureaux en transformant des logements, l'ensemble ne se prête plus à la conception actuelle de bureau plateau + tissage informatique. Et les sociétés commencent à favoriser le travail chez soi (temps de trajet réduits, liberté d'horaires) d'où un moindre besoin de surfaces.
a écrit le 22/04/2015 à 9:32 :
La technique des socialistes est de fabriquer des dépendants pour en faire des obligés. C'est pervers mais ça marche.
a écrit le 22/04/2015 à 9:30 :
Si les pauvres vont pouvoir se loger dans les beaux quartiers aux frais des bourgeois relégués dans les banlieues, je crois que j'ai bien envie de me mettre aux crochets du système moi aussi. Si en plus je vais m'inscrire au PS, je crois que j'aurai encore plus de chance de bien me faire loger. A méditer sérieusement. J'adore ce pays....
a écrit le 22/04/2015 à 9:28 :
La tour Triangle en projet pour augmenter le nombre de bureaux à Paris (il en manque ?) mais recyclage de bureaux vides en appartements ? Peut-être y a-t-il des endroits où les accès (transport, parking) sont difficiles et que des bureaux y sont moins attractifs donc désertés.
Limite Ivry/Vitry, on a eu un bâtiment de bureaux tout neuf jamais occupé (la folie de l'époque, des bureaux,des bureaux (un peu comme les citées fantôme en Espagne) ça attirera les entreprises), il a fini par être transformé.
Réponse de le 22/04/2015 à 10:17 :
Effectivement, l'accès routier est le problème, et la politique autophobe de Marine Hidalgo (vous savez: "la France aux Français, Paris aux Parisiens") aggravera les choses.
Réponse de le 22/04/2015 à 23:14 :
Les bureaux adaptés à l'informatique manquent. Certains sont devenus hors normes, aussi pour les handicapés.
a écrit le 22/04/2015 à 3:22 :
La classe moyenne et moyenne supérieure qui n'a pas les moyens de se loger à Paris finance par ses impôts le logement en plein centre de la capitale de personnes qui ne semblent avoir comme mérite que d'avoir encore moins de revenus.
Drôle de "justice sociale" qui inverse les hiérarchies au détriment de la classe moyenne et moyenne supérieure...A partir du moment où même les français les "plus riches" n'ont plus les moyens de se loger à Paris, il paraît extravagant d'exiger d'eux de payer par leurs impôts ces logements pour les autres...
a écrit le 21/04/2015 à 23:09 :
Excellente idée. Depuis des années, des milliers de beaux appartements ont été transformés en bureaux bien que ces espaces ne sont pas prévus pour. Ce serait sain de les remettre sur le marche du logement.
a écrit le 21/04/2015 à 22:50 :
PSG 3 x 0 Barcelone !!!!! un triplé d'Ibrahimovic, le plus grand joueur français du monde, on est qualifiés !!!
Réponse de le 23/04/2015 à 1:01 :
mais vous? ;-)
a écrit le 21/04/2015 à 21:34 :
Tout cela finira mal, très mal, ces gens n'ont aucune vision à long terme, pas plus que le camp d'en face, il suffit de constater le résultat de l'intervention de Sarkozy en Lybie. Il a fait aussi fort que Bush en Irak.
a écrit le 21/04/2015 à 20:07 :
On a bien compris que la gauche avait besoin de s'assurer une réélection future et quoi de plus simple que de faire venir là où il lui importe, les obligés nécessaires à ce dessein. Cela dit, on peut également se demander en quoi la mixité sociale serait nécessaire. Ne vaudrait-il pas mieux que ces gens soient payés de manière à pouvoir effectivement vivre à Paris? Cela ressemblerait à un marché non faussé. Au final, les obligés en question n'auront pas profité de travailler à Paris pour s'y installer, mais seulement pour faire tourner la machine. Ils n'auront pas capitalisé selon leurs moyens. A ceux qui seraient perdus, c'est tout simple: soit les jobs existent, soit ils n'existent pas. S'ils existent et que personne ne peut en vivre, ils n'existent pas vraiment. L'offre doit donc augmenter ses contreparties (payer mieux). En subventionnant ainsi le logement, on assure à ceux qui utilisent ces employés, de pouvoir le faire en dessous du prix de marché. En gros, les socialistes subventionnent les riches en s'assurant du vote des pauvres... Et personne ne dit rien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :