"L'intérêt pour Bayer d'un rachat de Monsanto est la complémentarité des portefeuilles"

 |   |  431  mots
Le marché agrochimique est en pleine consolidation du fait notamment d'une augmentation de la pression sur les prix, rappelle Martial Descoutures.
"Le marché agrochimique est en pleine consolidation du fait notamment d'une augmentation de la pression sur les prix", rappelle Martial Descoutures. (Crédits : © Brendan McDermid / Reuters)
Bayer a lancé une OPA de 62 milliards de dollars pour racheter Monsanto. Cette acquisition permettrait à l'Allemand de créer rapidement de la valeur grâce à une importante complémentarité de portefeuilles, selon Martial Descoutures, analyste chez Invest Securities, société d'ingénierie financière au service des entreprises.

 La Tribune- Pourquoi Bayer s'intéresse-t-il tant à Monsanto ?

Martial Descoutures - Au vu de l'essoufflement du pipeline pharma, on s'attendait plutôt à ce que l'Allemand élargisse cette dernière franchise. L'intérêt de cette possible acquisition de Monsanto est la complémentarité de portefeuilles qui en résulte. L'activité de Monsanto est basée sur les semences et pesticides, ce qui implique des synergies sous-jacentes.  Cette acquisition apporterait une synergie géographique avec le marché nord-américain qui s'ouvrirait à Bayer. Ce dernier évalue les synergies à 1,5 milliard de dollars au niveau global.

Et outre les synergies ?

Outre l'intérêt des synergies, Bayer fait le choix d'avoir une évolution rapide de son BNA (le résultat net par action) avec une telle acquisition. Une croissance rapide des BNA est prévue sur les années 1 et 2, une croissance mid single digit (à un chiffre, NDLR) la première année puis double digit (deux chiffres) par la suite. Il y aura également une création de valeur assez rapide à moyen terme.

Dans le secteur des semences, Bayer-Monsanto réaliserait plus de 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Et au total, l'activité CropScience (activité agriculture) représenterait 23 milliards d'euros de revenus, si l'on se base sur les ventes de 2015.

Bayer est-il en train de se recentrer sur l'agroalimentaire ?

Bayer souhaite toujours sortir totalement de la partie chimie pure à moyen terme (sortie de sa participation dans Covestro). L'autre volonté du groupe est de conforter ses positions dans la life science, activité qui comprend la santé végétale et la santé humaine. Bayer estime que le financement de la potentielle acquisition de Bayer pourrait être réalisé sans la sortie de nouveaux actifs.

Descoutures miniature

"Le marché agrochimique est en pleine consolidation du fait notamment d'une augmentation de la pression sur les prix", estime Martial Descoutures.

Bayer propose 62 milliards de dollars, soit une prime de plus de 30% par rapport au cours de l'action du groupe américain. Le prix mis sur la table semble élevé...

Ce n'est pas si élevé par rapport au montant du rachat de Syngenta par ChemChina (43 milliards de dollars). Et pour l'instant, Monsanto n'a pas accepté l'offre de Bayer. Le prix pourrait être encore ajusté à la hausse.

Plus globalement, pourquoi le marché agrochimique se consolide ?

Le marché agrochimique est en pleine consolidation du fait notamment d'une augmentation de la pression sur les prix. Les géants du secteur ont la volonté d'avoir un portefeuille plus complet permettant d'engendrer des synergies et ainsi maintenir une marge attractive. Un portefeuille complémentaire et diversifié plus large peut y remédier.

Propos recueillis par Jean-Yves Paillé

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2016 à 22:05 :
quand les marchands de mort se rencontrent, ils se regroupent pour améliorer leur efficacité d'empoisonnement tout en augmentant leurs bénéfices. Cela s'appelle le crime organisé, industrialisé et institutionnalisé. Sans commentaires...!
a écrit le 24/05/2016 à 19:44 :
Cela permettra de contourner les autorisations pour les cultures OGM ....tellement évident comme entrée dans cette europe mortifère !
a écrit le 24/05/2016 à 18:29 :
Il est probable que Bayer vende l'invendable branche Covestro à BASF contre la promesse de lui céder à 5 ans cette nouvelle acquisition de l'agro-chimie pour en faire le numéro un mondial incontesté même face à d'autres regroupements. Bayer se tournerait alors vers d'autres acquisitions pharma, un segment qui lui réussit. Les allemands serrent les rangs et le reste tant les évolutions font tanguer le navire, surtout pour les anciens gros.
a écrit le 24/05/2016 à 13:37 :
Merci pour cette explication stratégique essentielle. Elle appelle deux remarques : l'image de marque de Monsento est catastrophique dans le monde. Plus personne ne peut faire de la chimie de base à faible profitabilité, mais abandonner cela aux chinois n'est pas une bonne stratégie à long terme.
a écrit le 24/05/2016 à 9:46 :
En 1998, Bayer avait déjà acquis l'activité Phytosanitaire d'Aventis feu Rhône-Poulenc, mais obligé par la commission européenne d'en céder une partie à BASF pour position dominante, Monsanto à l'image d'Aventis d'alors, se sépare de ce qui est sale, il est probable que Bayer se fragilise avec cette acquisition compte tenu du fait que sont principale concurrent BASF à une longueur d'avance avec le Fipronil (Frontline) , que l'utilisation des pesticides est sous décision de la commission européenne.
a écrit le 23/05/2016 à 23:29 :
Zouma dit chelsea est un des clubs de foot les plus riches du monde n est ce pas deschamps ..je veux van basten et rijkard a porto ..au portugal c est des ballons d or pour porto ...je veux dembele au bayer de munich .....je veux robben a chelsea ...
a écrit le 23/05/2016 à 23:29 :
Zouma dit chelsea est un des clubs de foot les plus riches du monde n est ce pas deschamps ..je veux van basten et rijkard a porto ..au portugal c est des ballons d or pour porto ...je veux dembele au bayer de munich .....je veux robben a chelsea ...
a écrit le 23/05/2016 à 21:06 :
"brongeor:
Pourquoi Bayer s'intéresse-t-il tant à Monsanto ?
C'est bien simple, avec Monsanto cela rend malade et avec Bayer on vous soigne, "

Et ce de chaque côté de l'Atlantique!!! un avant gout de traité transatlantique
a écrit le 23/05/2016 à 18:54 :
Pourquoi Bayer s'intéresse-t-il tant à Monsanto ?
C'est bien simple, avec Monsanto cela rend malade et avec Bayer on vous soigne,
Réponse de le 24/05/2016 à 7:36 :
oui la pharma sous sa forme actuelle n'a aucun avenir

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :