Lille choisie pour candidater à l'accueil de l'Agence européenne du médicament

 |   |  411  mots
Une vingtaine de pays sont candidats pour accueillir l'Agence européenne du médicament, dont l'Espagne, la Belgique, l'Irlande, l'Italie ou encore l'Allemagne.
Une vingtaine de pays sont candidats pour accueillir l'Agence européenne du médicament, dont l'Espagne, la Belgique, l'Irlande, l'Italie ou encore l'Allemagne. (Crédits : Reuters)
Lille a été désignée par le président de la République et le Premier ministre parmi huit villes françaises candidates pour candidater à l'accueil de l'Agence européenne du médicament, actuellement basée à Londres. Celle-ci déménagera lorsque le Brexit sera effectif.

La France a décidé de présenter la candidature de Lille pour accueillir l'Agence européenne du médicament (EMA), appelée à être relocalisée dans la foulée du Brexit, a annoncé mercredi le Premier ministre Bernard Cazeneuve.

"Dans la perspective de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, l'Agence européenne du médicament (EMA), actuellement basée à Londres, devra être relocalisée au sein d'un État membre de l'Union européenne", indique le Premier ministre dans un communiqué.

Il rappelle que huit villes françaises s'étaient portées candidates: Lens-Liévin, Lille, Lyon, Montpellier, Nice, Paris Sud-Villejuif, Strasbourg et Toulouse. Et que leurs dossiers ont été examinés par un comité chargé notamment d'identifier le territoire offrant "à la France, dans les négociations à venir avec les autres États membres, les meilleures chances de succès".

"Après avoir entendu la commission et après avis des ministres concernés, le président de la République et le Premier ministre ont décidé de présenter la candidature de Lille", indique le communiqué, notant notamment que la ville "est idéalement située au cœur de l'Europe" et que "la France dispose d'un écosystème de santé (recherche, innovation, industrie) exceptionnel, dont Lille est l'un des pôles majeurs".

Xavier Bertand et Martine Aubry main dans la main pour la candidature de Lille

La maire PS de Lille, Martine Aubry s'est aussitôt félicitée de cette décision dans un communiqué.

"Lille vient d'être choisie [...] J'en suis extrêmement heureuse, comme le sont Damien Castelain, président de la Métropole européenne de Lille et Xavier Bertrand, président de la région des Hauts de France", a-t-elle affirmé.

"Ce choix me réjouit d'autant plus fortement qu'il est la reconnaissance des nombreux atouts de notre ville et de notre métropole d'envergure européenne, en termes de recherche, d'innovation et d'industrie en santé et qui toutes les deux bénéficient d'excellentes infrastructures de transport", a-t-elle poursuivi.

Une vingtaine de pays candidats

D'une part, l'accueil de l'Agence permettrait d'accroitre le rayonnement international du secteur du médicament dans l'Hexagone. D'autre part, cela représenterait plusieurs centaines de créations de postes (à Londres, l'Agence emploie 900 salariés hautement qualifiés).

Mais la concurrence est rude. Une vingtaine de pays sont candidats pour accueillir l'Agence européenne du médicament, dont l'Espagne, la Belgique, l'Irlande, l'Italie ou encore l'Allemagne..

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/04/2017 à 17:40 :
On dit " être candidat" et pas "candidater "
a écrit le 20/04/2017 à 17:12 :
Lyon serait un meilleur choix quand on a ici les grands laboratoires, des centres de recherches dans le domaine, un milieu scientifique de haut niveau, à côté Lille fait pâle figure
Réponse de le 21/04/2017 à 9:42 :
Lille a quand même le plus gros chru d'Europe classé dans le top 3 chaque année en France ...
a écrit le 20/04/2017 à 14:46 :
Le point positif, c'est que malgré l'ambiance morose qui entoure l'UE actuellement, la France garde le sens de l'humour en présentant des candidatures fantaisistes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :