Veolia Environnement recule encore après perte d'un contrat

 |   |  710  mots
Après le départ de son numéro deux lundi, Veolia Environnement a perdu hier le contrat d'exploitation du métro de Stockholm. Le groupe annonce une co-entreprise avec la RATP pour se développer en Asie. Le titre a cédé 0,74%.

Mauvaise semaine pour Veolia Environnement. Après l'annonce du départ de son numéro deux, le groupe a  perdu l'exploitation du métro de Stockohlm, un des plus importants de sa branche transport. C'est le groupe MTR basé à Hong Kong qui a remporté un contrat de près de 21 milliards de couronnes suédoises (1,9 milliard d'euros) pour la gestion du métro de Stockholm pour les huit prochaines années. "MTR a soumis la meilleure offre d'un point de vue qualitatif, ce qui a été décisif", a commenté le directeur de SL Ingemar Ziegler, cité dans le communiqué. MTR opèrera à partir du 2 novembre contre une rémunération fixe annuelle de 2,465 milliards de couronnes (226,6 millions d'euros) à laquelle s'ajouteront 145 millions annuels consacrés, entre autres, aux opérations de nettoyage.

Ce matin, le groupe tente de rebondir avec l'annonce d'une co-entreprise commune avec la RATP pour se développer en Asie. Veolia Transport et RATP Développement annoncent la création d'une société commune détenue à 50/50, destinée à accroître leur potentiel de développement sur l'Asie avec pour cibles dans un premier temps, la Chine, la Corée du Sud et l'Inde", écrivent les deux groupes dans un communiqué commun. L'objectif est de devenir "l'un des leaders du transport urbain en Asie, avec l'ambition partagée d'atteindre une activité de 500 millions d'euros en 2013", notent les deux partenaires. Les contrats et sociétés existantes de Veolia Transport en Chine, Inde et Corée du Sud seront apportés à la nouvelle société, qui est créée pour 20 ans. Ces activités génèreront environ 100 millions d'euros de chiffre d'affaires par an en année pleine, précisent encore les groupes.

Il n'empêche pour Veolia, la perte du contrat de Stockohlm il s'agit d'un coup dur puisque la gestion de ce contrat représentait quelque 4% de ses effectifs totaux de la branche transport. Il vient s'ajouter au départ surprise de Jérôme Contamine, directeur général exécutif du groupe. Lundi, Veolia a annoncé dans un communiqué l'arrivée de Thomas Piquemal. Ce dernier occupera le poste de directeur général adjoint en charge des finances. Il devrait également intégrer le comité exécutif de Veolia Environnement. Diplômé de l'Essec, Thomas Piquemal a commencé sa carrière chez Arthur Andersen en 1991. Il rejoint en décembre 1995 la banque d'affaires Lazard Frères, dont il devient associé-gérant cinq ans plus tard. 
 

Les marchés craignent que le changement de directeur financier n'entraine le groupe à annoncer une révision de ses objectifs. Le départ de Jérôme de Contamine de son poste de directeur général exécutif de Veolia Environnement  n'est pas lié aux résultats ni aux perspectives du groupe, a déclaré lundi Henri Proglio, P-DG du n°1 mondial des services à l'environnement. Veolia n'a aucune raison de modifier ses prévisions et son conseil d'administration devra se prononcer sur une hausse de 10% du dividende versé au titre de 2009, a-t-il également dit lors d'un entretien accordé à Reuters.
 
 "La baisse du titre est liée au départ de Contamine. Il était un peu le garant de l'orthodoxie financière de Veolia", a commenté un analyste qui n'a pas voulu être identifié.Veolia Environnement a lancé l'an passé deux avertissements sur ses résultats 2008 mais Henri Proglio a souligné lundi que le groupe n'avait pas cette fois de raisons de modifier les dernières indications qu'il a données au marché.

Evoquant la nomination de Thomas Piquemal, le P-DG de Veolia a évoqué "un homme qui a des caractéristiques d'excellence professionnelle" et qui connaît le groupe, puisqu'il a participé à l'ensemble des grandes opérations financières de Veolia. "C'est toujours une décision difficile à prendre, mais nous allons passer un nouveau cap (...), c'était le 'timing' approprié", a fait valoir Henri Proglio. "J'ai souhaité donner un peu plus d'élan à la fonction finances de ce groupe, un peu plus d'ambitions et de dynamisme, à la fois à la finance et à la communication financière."

Toutes ces annonces ont pesé sur le titre veolia Environnement. En baisse de 10% lundi, le titre a encore perdu 5% mardi. Ce mercredi, il poursuit sa baisse avec un recul de 0,74% à 16,19 euros. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :