Problèmes pour EDF aux Etats-Unis

 |   |  269  mots
(Crédits : Bloomberg News)
Le ton monte entre EDF et Constellation.

En conflit avec son associé, l'électricien américain Constellation, EDF a annoncé lundi avoir engagé la banque Lazard pour le conseiller sur ses options stratégiques touchant à ses opérations aux États-Unis. EDF, qui a acheté fin 2008 pour 4,5 milliards de dollars 50% des actifs nucléaires de Constellation, se retrouve menacé, aujourd'hui, de devoir débourser 2 milliards supplémentaires.

À l'époque, l'électricien américain, déjà associé à EDF pour construire de nouvelles centrales nucléaires aux États-Unis, traversait une grave crise financière. Pour sauver son partenaire des griffes de Warren Buffett, EDF avait mis le paquet. Et notamment signé une clause prévoyant qu'il s'engageait à acheter pour 2 milliards de dollars certaines des centrales thermiques de Constellation. L'américain, dont EDF est par ailleurs le premier actionnaire avec 8,4 % du capital, a jusqu'à fin 2010 pour lever cette option. Et il semble qu'il soit tenté de le faire.

Selon le magazine « L'Expansion » à paraître mercredi, EDF serait un peu coincé car Constellation, en fait, menacerait de lever cette option si EDF ne se plie pas à ses exigences pour leur projet commun de construction d'un EPR à Calvert Cliffs (Maryland). Constellation aurait demandé de réduire de 50 à 25 % sa part de ce projet estimé à près de 7 milliards de dollars. Par ailleurs, ce projet est toujours dans l'attente d'un prêt garanti de la part de l'État fédéral.

Henri Proglio, qui a toujours désapprouvé l'alliance avec Constellation initiée par son prédécesseur, profitera-t-il de ce différend pour jeter l'éponge?? Encore faut-il que ce soit possible. EDF a provisionné 1,1 milliard d'euros à la mi-2010 sur ce dossier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :