La Tribune

L'Etat se dit prêt à secourir Photowatt

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  186  mots
En redressement judiciaire depuis près d'un mois, le spécialiste français des technologies solaires pourrait être aidé par le gouvernement. Mais ses brevets posent problème, selon la ministre de l'Ecologie.

"Je connais bien le problème de Photowatt auquel on est aussi en train de chercher une solution (...) L'Etat est prêt à aider Photowatt mais il y a un problème de propriété des brevets chez Photowatt", a affirmé la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, ce mardi sur RMC et BFM-TV. "L'Etat veut bien investir de l'argent, qui est l'argent des Français mais pour qu'il revienne vers les Français", a ajouté la ministre.

Leader français de l'énergie solaire, Photowatt compte 442 salariés. L'entreprise est placée en redressement judiciaire depuis le 8 novembre dernier, avec une période d'observation de six mois. L'un de ses porte-parole a confirmé auprès de l'AFP "travailler avec le gouvernement afin de trouver la meilleure solution pour les salariés de l'entreprise".

Ses brevets, selon Photowatt, appartiennent à l'Etat via le Commissariat à l'énergie atomique (CEA). C'est plus précisément l'une de ses filiales, PV Alliance, créée en 2007 et commune à EDF EnR (ndlr, elle-même filiale photovoltaïque d'EDF), à Photowatt International et au CEA, s'occupe de la recherche et du développement de ces brevets.

Réagir

Commentaires

bjd  a écrit le 05/01/2012 à 14:35 :

Si c'est les brevets d'etat qui gènent alors bonjour l'incompétence Française et de nos gouvernants.
Nous avons subventionné l'industrie étrangère avec nos décisions ubuesques sur l'environnement, Bravo aujourd'hui on paye les reliquats de la subvention et des chomeurs par la dette, pour être passé à coté, et nos décideurs et élus ont été augmentés pour fauter à tour de bras.

VD69  a écrit le 04/01/2012 à 17:00 :

Et si l'Etat n'investissait que dans la recherche -développement?
Cela crève les yeux que le photovoltaique d'aujourd'hui sera dépassé dans trois ans. Inutile d'investir à fond perdu pour équiper les chaumières au dépend des consommateurs d'électricité.
Il suffit d'investir le quart des aides prévues pour etre au top en très peu de temps.

bartg  a écrit le 04/01/2012 à 11:53 :

On frise le ridicule Aucune logique eco dans rien...que de l annonce du cine du faux de l instantannee...
On a trop aide cette filiere avec des prix de rachat trop eleve apres on supprime tout on veut sauver la production francaise de panneaux (production mondiale 2 ou 3 fois superieur au besoins) et pourquoi pas leur proposer une scop avec des primes supra extra debiles legales...on nage dans le delire ...et pendant ce temps là L allemagne a investi il y a 29 ans dans le photovoltaique dans le calme...un couple a la Carla et sarko...

Nervous breakdown  a écrit le 04/01/2012 à 6:01 :

Juste 3 mois avant la presidentielle et apres que ce meme gouvernement ai tué la filiere photovoltaique francaise au profit des chinois, ils n'ont aucune honte ni morale ces politiciens de pacotille

Hector  a écrit le 03/01/2012 à 20:25 :

Le solaire devrait pourtant r?sir !