La Tribune

Mestrallet juge excessif le prix du nucléaire en France

Copyright Reuters
Marie-Caroline Lopez  |   -  358  mots
Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez, s'appuie sur le rapport publié mardi par la Cour des Comptes pour critiquer les tarifs pratiqués par EDF... et le rendement des centrales françaises.

Une fois n?est pas coutume. Sortant de son habituelle réserve, Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez, a publiquement épinglé son grand concurrent EDF lors d?une conférence de presse mercredi 1er février, en commentant le rapport de la Cour des Comptes sur le nucléaire publié mardi. «33 euros, c?est effectivement le coût réel de production d?EDF. C?est un peu supérieur à nos coûts de production en Belgique où nous sommes un peu en dessous de 30 euros », a-t-il souligné. « Mais c?est logique, nos centrales nucléaires en Belgique produisent environ 10% d?électricité supplémentaire par rapport à celles d?EDF », ajouta-t-il, faussement magnanime, en faisant allusion au taux de disponibilité de ses centrales belges qui tourne autour de 88% sur les dix dernières années contre 78 % en 2010 pour le parc français.

42 euros le MWh nucléaire
La Cour des comptes compare quatre méthodes comptables pour évaluer le coût de production nucléaire d?EDF. Selon deux d?entre elles, ce coût ressort entre 32 et 33 euros, contre 49,5 euros selon la méthode utilisée par EDF, notamment pour négocier le prix auquel l?électricien doit revendre à ses concurrents une partie de son électricité nucléaire au terme de la loi Nome. A l?issue d?un long affrontement qui a vu Henri Proglio, le patron d?EDF, exiger 46 euros tandis que Gérard Mestrallet demandait 35 euros, ce prix a été fixé à 42 euros à partir du 1er janvier dernier. « La Cour a confirmé que le niveau de 49 euros, souvent mis en avant par EDF, prenait en compte la rémunération du capital mais pas les amortissements. Ce qui revient à faire payer une deuxième fois au consommateur français le coût initial de construction du parc nucléaire », a souligné Gérard Mestrallet.
« D?ailleurs, si le coût d?EDF était vraiment de 49 ou 50 euros, alors qu?EDF vend à 35 euros aux particuliers, on se demande comment le groupe gagnerait autant d?argent ! », a conclu le PDG de GDF Suez, candidat de longue date pour construire et exploiter des centrales nucléaires en France.
 

Réagir

Commentaires

TKK  a écrit le 03/02/2012 à 1:36 :

ce monsieur s'est enrichi considerablement en s'octrayant des millions de stocks options de gdf suez a zero risques et zero cout.
cela coute cher a gdf suez et a ses actionnaires (l'etat), il faut donc trouver de l'argent quelques part, en plumant edf pour lui acheter sa production pas cher et la revendre avec profit....

Corso  a écrit le 02/02/2012 à 15:53 :

Proche de la retraite, il peut parler...tant il a été complice avant. Le nucléaire a en effet été un totem socialisant de la modernité et du gâchis organisé. Les français ont payé et continuent de le faire. Il n'est donc pas question d'arrêter le nucléaire mais de changer les hommes et pas seulement que la tête.

Disponibilite de l'EPR ?  a écrit le 02/02/2012 à 13:39 :

Le cout de l'electricite produit par l'EPR risque d'etre superieur au cout estime par la court des comptes . Parce que la disponibilite de l'EPR sera probablement mediocre pendant des annees . L'EPR est un fiasco technique qui se solde par un fiasco economique . Qui va payer les surcouts de ce programme ? Les cients d'EDF , les Francais bien sur !! Bon gre , mal gre ... Les raisons de la supposee necessite d'augmenter les prix de l'electricite sont aussi la gestion desastreuse de l'entreprise par les Directions successives ( Roussely , Gadonneix et Proglio ) . Le fiasco Constellation aux USA coutera sans doute 4 a 5 milliards de dollars , le desastre qui se profile de BE en Angleterre risque de couter plus de 10 milliards d'euros a EDF !
Sans que personne n'assume a le tete de l'entreprise , ni au gouvernement d'ailleurs !
Il est grand temps de remettre de l'ordre a EDF . Les Francais ont largement paye le programme electro-nucleaire avec leurs impots . Ils n'ont pas vocation a payer pour l'incompetence chronique a la tete d'EDF . Pour ceux qui ont le malheur
d'avoir achete des actions EDF , ils ont deja perdu assez !

padsou  a écrit le 02/02/2012 à 12:39 :

il est temps de virer Proglio et son copain SARKO, à eux deux ils n'ont réussi qu'une seule chose piller la France et les Français..

meme  a écrit le 02/02/2012 à 10:34 :

gdf trop cher la concurence 5ans apres

consternant  a écrit le 01/02/2012 à 21:39 :

M. Mestrallet produit 10% moins cher en Belgique, mais vend 30% plus cher... Erreur ou arnaque ?

Stéphane  a écrit le 01/02/2012 à 20:02 :

Si c'est si bien la Belgique, ben reste y et laisse EDF tranquille en France. Merci

VdM-invest  a répondu le 02/02/2012 à 8:36:

Pour la Belgique, il ne demande qu'à y rester. Pour la France, il aime tellement son pays qu'il trrouve dommage de la laisser aux mains d'EDF.

Stéphane  a répondu le 02/02/2012 à 18:43:

Il veut sutout faire du fric en France et en Belgique, il s en fout du pays dans lequel il le fera!!!!

flexblue  a écrit le 01/02/2012 à 19:45 :

PTDR, visiblement Eva Joly n'a pas seulement de vrais faux économistes mais en plus c'est une menteuse

Reality checks in  a répondu le 02/02/2012 à 9:35:

Prix du gaz en hausse de 60% depuis 2005 alors que les cours mondiaux baissent depuis 3 ans d'environ 30%. Mais Mr Mestrallet est un grand philanthrope et un demi dieu pour certains, n'est ce pas ?

laurent  a écrit le 01/02/2012 à 18:00 :

Les prix du gaz ont augmenté de 60% depuis 2005 et ça n'a pas eu l'air de vous choquer Mr Mestrallet !!!