Total ferme une usine au Nigeria à cause d'un incident

 |   |  245  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le pétrolier français a fermé un site d'exploitation dans le sud du pays en raison d'un problème technique pendant une opération de forage.

 Alors que Total tente d?arrêter la fuite de gaz détectée le 25 mars sur la plate-forme d?Elgin en Mer du Nord, le groupe pétrolier français a annoncé ce dimanche sur son site Internet avoir fermé une unité d?exploitation dans le sud du Nigeria en raison d'un problème technique pendant une opération de forage. "Le 3 avril, Total E&P Nigeria Limited (TEPNG) a été alerté sur une résurgence inhabituelle de gaz et d'eau dans une région inhabitée proche de la zone d'extraction onshore Obite" a indiqué Total. Le site d'extraction Obite est situé dans l'Etat de Southern Rivers.

"Cet incident est la probable conséquence d'un premier incident technique qui s'est produit lors d'une opération de forage sur le même site, le 20 mars", précise la compagnie.

Aucune personne n'a été blessée mais "la production de gaz à partir de l'usine Obite a été arrêtée et les installations fermées" dans un soucis de préservation de la sécurité des personnes et de l'environnement, indique-t-elle.

A Elgin, Total estime avoir « fait des progrès significatifs au cours de cette semaine en vue de stopper la fuite de gaz ».

Deux plateformes de forage qui doivent être utilisées pour tenter de stopper une fuite de gaz sur une plateforme de Total au large de l'Ecosse sont arrivées sur zone, a annoncé samedi le groupe pétrolier français.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/04/2012 à 15:35 :
Si comme TOTAL le prétend, tout a été fait selon les règles, il nous semble urgent de réviser et de changer ses règles.
Pourquoi ne pas avouer la vérité technique?
Pour le Nigeria il semble que l?incident soit la conséquence d?une collision de deux puits, un en cours de forage, l?autre en cours de production. Il est donc urgent d?améliorer les règles de TOTAL sur l?anticollision des puits en cours de forage.
En ce qui concerne Elgin et le puits G4, l?explication de l?origine de l?incident nous semble simple. Deux fautes à signaler : (1) l?économie d?un casing intermédiaire qui aurait permis d?isoler la zone dite « Hode Formation » a 4000m et enfin (2) une cimentation ratée de l?annulaire 12-1/4 et du casing de production mixte 10-3/4 et 9-7/8.
Pendant la vie du puits, la boue laissée dans cet annulaire va sédimenter et sa pression hydrostatique diminuera à la valeur de celle de l?eau de mer, la pression de la zone dite « Hode Formation » devenant supérieure à la pression hydrostatique de l?eau de mer ceci entrainera la venue de gaz . Ceci est une explication technique plausible de cet incident.
Une fois de plus il est urgent pour TOTAL de revoir ses règles de sécurité.
Il serait très intéressant que TOTAL publie ses fameuses règles qui n?ont aucune raison d?être tenues secrètes.
a écrit le 26/04/2012 à 1:28 :
b

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :