La facture annuelle d'électricité va bondir de 30 % d'ici à 2016

 |   |  637  mots
Copyright Reuters
Selon le rapport de la commission d'enquête du Sénat, la facture annuelle en électricité des ménages français s'élèvera à 1.125 euros, hors taxe, en 2016. En 2020, elle pourrait atteindre 1.307 euros par an contre 874 euros en 2011. En cause : les investissements élevés du renouvelable, ceux croissants du nucléaire et l'état du réseau français.

La facture sera plus que salée pour le pouvoir d'achat des Français et pour les... entreprises. La commission d'enquête du sénat sur "le coût réel de l'électricité" a dévoilé le résultat de ses travaux ce mercredi. Mauvaise surprise : la facture moyenne d'électricité pourrait donc atteindre 1.125 euros en 2016, soit une hausse de 30% par rapport à 2011. En 2020, c'est de près de 50% que la facture augmentera, à 1.307 euros. En 2011, elle s'élevait à 874 euros en moyenne pour les ménages français. Entre le début des travaux de la commission et le rendu des résultats, le nom du rapport a changé. Il ne porte plus sur le « coût réel » mais se nomme désormais : "Electricité : assumer les coûts et préparer la transition énergétique". De cette manière, la commission d'enquête, présidée par Ladislas Poniatowski (UMP), annonce la couleur : l'électricité coûte de plus en plus cher en France et il faudra trouver des solutions.

Les "incertitudes" du coût du nucléaire

Le résultat des travaux de la commission d'enquête du Sénat, dont le rapporteur est Jean Desessard (Ecologie), estime d'ailleurs que les coûts de l'électricité nucléaire sont encore sous-évalués. En incluant les travaux de maintenance post-Fukushima, 10 milliards d'euros, les sénateurs peuvent avancer un chiffre : 54,2 euros par mégawattheure. C'est plus que l'évaluation du rapport de référence de la Cour des comptes, publié au début de l'année, qui estimait à 49,5 euros par mégawattheur ce coût. Et c'est encore bien plus que le prix de l'accès régulé à l'électricité nucléaire historique (ARENH), qui est de 42 euros depuis le 1er janvier.

Pas de coût caché donc, mais des "incertitudes" quant au coût réel de l'électricité nucléaire en France. Ces incertitudes portent notamment sur le démantèlement des centrales, dont le surcoût est évalué à 1.500 milliards d'euros. Il y a aussi les coûts d'assurances pour un accident grave ou des incidents majeurs. Là, le surcoût culmine à 4.010 milliards d'euros. Ou encore sur les frais de recherches publiques, qui sont estimés à 2.900 milliards d'euros.
Si tout cela s'additionne, le prix s'envolerait à 75 euros par mégawattheure. Un coût que la commission d'enquête s'est refusé d'officialiser. Pour une simple raison, selon Jean Desessard : "Parce qu'on a pas voulu rajouter des incertitudes aux incertitudes." De quoi faire croître de manière exponentielle la facture en électricité des Français.

L'énergie renouvelable, secteur immature

L'investissement dans les énergies renouvelables s'est traduit par un "développement rapide" mais "payé au prix fort", selon la commission d'enquête du Sénat. Seul l'éolien terrestre est parvenu à "maturité", avec un prix au mégawattheure de 82 euros. L'éolien en mer reste encore beaucoup moins "mature" et plus cher, plus de 220 euros. Le photovoltaïque culmine toujours entre 229 à 371 euros, même si on est redescendu de sommets de 580 euros du fait du tour de vis sur les tarifs d'achat. La France s'est engagée à atteindre 27% d'électricité renouvelable en 2020, contre 13% l'an passé.

Le coût croissant du réseau

Depuis 10 ans, la performance du réseau électrique s'est "dégradée", estime les sénateurs. Les temps de coupures s'allongent, reflet du mauvais d'état du réseau. En 2002, le temps de coupure moyen était de 42 minutes. Il est passé à 73 minutes en 2011, et a même culminé à 85 minutes en 2009. Et depuis 10 ans, les investissements du Réseau transport électrique (RTE) ont presque triplé. Ils sont de 1,38 milliards d'euros en 2011 contre 600 millions d'euros au début des années 2000. Ils pourraient passer à 1,6 milliards d'euros d'ici à 2016. Du côté d'Electricité réseaux distribution France (ERDF), les investissements ont doublé entre 2005 et 2012, passant de 1,5 à 3 milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/07/2012 à 0:30 :
Il y en a marre! Qd les gens vont ils se révolté???
a écrit le 18/07/2012 à 17:16 :
C'est un simple scandale. Les gouvernements successifs n'ont cessé de matraquer que grâce au nucléaire, on pouvait maintenir l'électricité à coût modéré. De qui se moque-t-on?
Réponse de le 18/07/2012 à 18:03 :
Cela fait bien longtemps que le problème est connu de tous. Ce n'est en aucun cas une surprise !
La seule solution consiste à réduire les dépenses énergétiques en favorisant l'isolation des logements, baissant la température de son foyer, mettre des normes sur les consommations des appareils électriques....
Ce n'est que la conséquence de plus de 30 ans sans réel politique de maîtrise de l'énergie.
Et maintenant aux consommateurs de payer les erreurs de non choix politiques fondée sur une vision électoraliste !!!
Réponse de le 18/07/2012 à 21:48 :
Ce qu' il y a de sûr, c' est que pour toi, la fée électricité n' a pas fait son office au niveau de l' alimentation de tes pauvres neurones . Ne pas confondre tourner autour et marcher dedans , pppppppfffffffffff !
Réponse de le 18/07/2012 à 22:44 :
Bouh qu'il est drôle le vilain troll !
Réponse de le 18/07/2012 à 23:28 :
N' est t' il pas , Henri ; la compréhension en matière de politique économique ne se décide pas , elle n' est pas innée , tout comme l' intelligence qui est à mille lieues d' esprits étriqués, voire embrumés par on ne sait quels traumatismes . Bah , la caravane passe , pas la lumière malheureusement ............ !
Réponse de le 19/07/2012 à 11:13 :
anti neuneus = politique de "maîtrise de l'énergie" et "politique économique" n'ont rien de contradictoire au contraire !!! Mais tu sais ce que cela veut dire ????
a écrit le 18/07/2012 à 17:03 :
bravo.... ET ON VA NOUS PLACER DES COMPTEURS INTELLIGENT, mais l'excellent nouvelle c'est que cela ferra de la TVA pour l'état, des bénéficies pour edf donc les salariés de cette entreprise seront heureux et cela améliorera le PIB de la france..... voila ce qui est bon pour le PIB... et les recettes fiscales, a oui comment on va payer ???
a écrit le 18/07/2012 à 17:01 :
Jvais ressortir les bougies et finit la tv,finalement ca a peut etre du bon
Réponse de le 19/07/2012 à 12:42 :
Ressortir les bougies , eteindre la tele et l'ordinateur et terminer sous la couette en bonne compagnie que du bonheur
a écrit le 18/07/2012 à 16:45 :
Tous ces chiffres reflètent une mauvaise manipulation de la part d'un écologiste qui veut la mort du nucléaire en France. C'est de l'intox dans le but de semer la panique. D'ici 2016 l'augmentation sera de 10% environ. Il n'y a pas de quoi faire ses choux gras avec ce genre de déclaration bêtement agressive.
Réponse de le 18/07/2012 à 17:03 :
Et les 8% d'augmentation du prix du gaz,c le fait des ecologistes egalement?
L'article dit bien a cause des energies renouvellables,du nucleaire et du reseau a entretenir....Il n'ya pas de propos de lobby ecologiste la dedans. Mais bien une ponction d'argent qui va aller,et la il oublie de le dire par contre,dans la poche des actionnaires egalement
Réponse de le 18/07/2012 à 18:13 :
Eh oui, l'actionnaire d'EDF est l'Etat. Non seulement il nous prend 50% de taxes sur la facture d'électricité mais il pompe aussi les bénéfices... sans parler de l'électricité gratuite, des 32h et des conditions inouïes de retraite offertes à ses complices salariés. Sans tout cela, l'électricité pourrait coûter deux fois moins cher et on pourrait largement financer les investissements indispensables.
a écrit le 18/07/2012 à 16:40 :
bonne nouvelle pour leCE
Réponse de le 18/07/2012 à 17:04 :
oh le vilain qui pense comme moi embaucher vos enfants chez edf, un de mes amis a son fils un peu faineant, il l'a fait embaucher comme apprenti chez edf il travaille 18 heures est payé presque comme un salairé normal plus les primes de déjeuner;.... génial il ne veut pas enpartir
Réponse de le 18/07/2012 à 17:38 :
Pseudo EDF tu racontes n'importe quoi , arrête de croire ce que l'on te dit
Réponse de le 18/07/2012 à 18:31 :
Quand un retraité EDF paiera la même facture qu'un autre retraité,nous ferons tous des économies!
Réponse de le 18/07/2012 à 21:53 :
Melogamme ; Quand tu paieras ce que tu dois vraiment , tu pourras balancer des idées absurdes comme celles-là , mais c' est pas demain la veille , n' est t' il pas ?
Réponse de le 19/07/2012 à 8:36 :
C'est vrai : les retraités EDF ne payent que 10 % de la facture electrique ! C'est un scandale
a écrit le 18/07/2012 à 16:22 :
Entre ça, la suppression de l'exonération des heures sup, l'augmentation des taxes et impôts de toute sorte, on se demande qui va bien pouvoir encore consommer en France ! :(
L'argent qui va là dedans (ou dans l'augmentation du pétrole) ne vas pas dans de la croissance saine.
Réponse de le 18/07/2012 à 17:03 :
baisser les supers salaires et autres parachutes dorés detous les gros pontes d'EDF serait peut etre une autre solution arretons de nous prendre pour des cons aforce on va peut etre y descendre nous aussi dans la rue

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :