L'étonnant mea culpa d'un militant anti-OGM

 |   |  658  mots
Capture d'écran
Capture d'écran (Crédits : DR)
Mark Lynas, écologiste britannique, s'opposait aux OGM depuis 1995. Le 3 janvier lors d'une conférence à Oxford, il a fait une confession surprenante reniant ses anciennes convictions.

C'est un peu comme si, l'équivalent britannique de José Bové décidait de devenir pro-OGM. Mark Lynas, né en 1972, essayiste et militant écologiste a fait une déclaration fracassante, le 3 janvier, lors d'une conférence sur l'agriculture à Oxford. Un revirement radical qui a de quoi agiter le milieu écologiste quelques mois après la publication de l'étude controversée du professeur Gilles-Eric Séralini sur les effets de certains OGM.

"Je veux commencer par des excuses. Je veux faire savoir, ici et maintenant, que je présente mes excuses pour avoir passé des années à faucher des plants génétiquement modifiés", a-t-il lancé au début de ce discours fleuve. " Je suis également désolé d'avoir contribué à lancer le mouvement anti-OGM au milieu des années 1990, et d'avoir ainsi contribué à diaboliser une option technologique importante qui peut être utilisée au profit de l'environnement", s'est-il repenti.

"J'ai découvert la science"

Qu'est-ce qui l'a fait basculer ? "J'ai découvert la science, et dans le même temps, j'espère être devenu un meilleur écologiste", indique-t-il. Pour écrire ses livres, cet auteur et journaliste indépendant dit s'être beaucoup documenté, ce qui l'a mené à changer finalement d'avis.

Pourtant, Marl Lynas a passé des années à militer contre les OGM. A ce propos, il explique dans son discours avoir conclu rapidement, dans les années 1990, que Monsanto, "une grande compagnie américaine avec un lourd passif", faisait des expériences dangereuses. "L'humanité acquérait bien trop de pouvoir technologique : quelque chose allait mal tourner. Ces gènes pourraient se répandre comme des sortes de pollution vivante. Cela relevait du cauchemar", rappelle-t-il avant d'expliquer que ces idées, portées ensuite par Greenpeace ou les Amis de la Terre, ont essaimé sur tous les continents et conduit certains pays à interdire les OGM. "De toutes les campagnes auxquelles j'ai participé, c'est elle qui a connu le plus de succès", commente-t-il. Mais à ces yeux, il s'agissait d'un mouvement "anti-sciences" avec la mise en scène d'une "imagerie" du scientifique démoniaque dans son laboratoire occupé à créer la "Frankenfood" (la nourriture de Frankenstein), néologisme forgé par les opposants aux OGM.

"Êtes-vous opposé à la roue parce qu'elle est commercialisée par des grandes constructeur automobiles ?"

Après un article paru dans le Guardian, il raconte avoir été interpellé par un critique qui lui a dit : "Donc vous êtes opposé aux OGM parce qu'il sont mis sur le marché par de grandes compagnies. Êtes-vous aussi opposé à la roue parce qu'elle est commercialisée par des grandes constructeur automobiles ?" En réaction, Mark Lynas raconte avoir décidé de se documenter davantage. Et ses "découvertes" scientifiques, ont, d'après lui, remis en cause ses a priori. L'activiste a finalement conclu que les OGM pouvaient être utiles. "En tant qu'écologiste, persuadé que toute personne sur cette planète a le droit de choisir une 'alimentation saine et nutritive, je n'aurais pas pu opter pour une trajectoire plus contre-productive. C'est ce que je regrette aujourd'hui, absolument", explique-t-il dans son discours. Il y appelle en outre les agriculteurs à se sentir libres d'utiliser les OGM.

Un militant pro-nucléaire

De son côté, l'auteur de "Six Degrees" ("Six Degrés", sur le réchauffement climatique, qui a reçu le prix du livre scientifique de la Royal Society ), a pris des positions qui peuvent apparaître comme iconoclaste parmi certains militants écologistes. Il défend par exemple le nucléaire. En février 2012, il louait ainsi dans le quotidien britannique The Guardian un accord sur le sujet signé entre la France et la Grande-Bretagne. Il prône également l'utilisation de l'atome dans un nouvel ouvrage "The God Species" (les Espèces de Dieu, sous-titré "Comment la planète peux survivre à l'âge des humains").

 

- - -

La vidéo (en anglais) de la confession de Mark Lynas.

 

 

>> Le texte intégral de ce discours sur le OGM
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/01/2013 à 11:53 :
La technique des ogm est bonne...mais elle a été manipullée pour les mauvaises raisons suivantes:

faire de l'ARGENT

Les ogm ont été mis sur le marcher par une "gang" de "MAD" scientists dans le but de faire de l'argent le plutôt possible. Dans le secret, sans d'études approfondies, des pots-vin ou des menaces (selon la nécessité) etc..pour arriver à leur but. Si vous êtes d'accord avec ces méthodes malhonnêtes moi je ne suis pas d'accord et cela me donne des doutes et des frissons dans le dos. Prouvez-moi que les ogm d'aujourd'hui sont meilleurs que la culture traditionnelle... Ha! il n'y a pas d'études pour cela parce que les vrais scientistes, les honnêtes et consciencieux ne peuvent pas parler car ils seront discrébilitée et perdront leur licence par ces "MAD" scientistes... Alors ils se taisent...

AVOIR LE MONOPOLE DES GRAINES DE SEMENCE DU MONDE ENTIER

Si Monsanto et ses amis réussissent à avoir le monopole des graines de semence.... il va y avoir plus de famine dans le monde, pollution, le prix de la nourriture sera que seules les riches pourront s'offrire de quoi à manger.
Parce que Monsanto et ses amis auront le contrôle des graines de semence, ils pourront faire chanter tous les pays qui ne voudront pas suivre leurs règles. C'est déjà commencer et cela devrait finir et bravo aux pays qui ont eu le courage de bannir Monsanto et ses amis de leur territoire.

La polique sur les OGM devrait changer avant qu'il soit trop tard.

a écrit le 08/01/2013 à 14:01 :
Bravo à cet homme qui a su remettre en cause sa croyance en la toxicité des O.G.M en un combat pour la vérité scientifique. Puisse cet exemple inciter les adversaires des O.G.M à reconsidérer leur point de vue sur ce qui est une avancée scientifique bénéfique aux humains quand elle n'est pas dévoyée par des intérêts commerciaux.
René Raëlien
a écrit le 07/01/2013 à 18:21 :
Mieux vaut tard que jamais, mais quand il faut 20 ans pour s'apercevoir que l'on s'est trompé, on se dirige vers d'autres types d'activités: par exemple, la plomberie, le ramassage des feuilles, (pas des champignons car cela est trop dangereux), le jeu de go, les dominos ou le baby foot.. Laisse la planête, Mark!, elle n'a, à l'évidence, pas besoin de ton expertise!
Réponse de le 07/01/2013 à 21:25 :
Il faut beaucoup d'honnêteté et de courage pour remettre en question ses convictions comme l'a fait ce monsieur. Il est par contre beaucoup plus facile de cultiver l'arrogance et le dénigrement gratuit !!
a écrit le 07/01/2013 à 17:57 :
Bravo à Mark Nylas pour son son engagement positif face aux OGM . Il n'y a que ceux qui ont le ventre plein qui ne savent pas ce que signifie réellement avoir faim...pendant que je suis entrain d'écrire ces quelques lignes, des gens meurent encore de faim dans ce bas monde...dommage .Vive le jour ou l'humanité aura de quoi se nourrir gratuitement grâce aux OGM et à la robotisation qui pourvoira à touts les besoins existentiels des hommes .Pour plus d'infos voir le site: www.paradism.org
Réponse de le 07/01/2013 à 21:02 :
Le problème est le brevetage du vivant, comment des agriculteurs se retrouvent interdits par Mensanto de conserver des semences pour les prochaines semailles. Les américains veulent tout contrôler pour vivre en empire rentier.
Quand tout le monde mangera à sa faim et que nous serons 15 milliards sur terre, il va falloir trouver une autre solution que des OGM.
a écrit le 07/01/2013 à 17:48 :
Aaahhh, si tous nos dirigeants pouvaient de temps en temps se remettre en question et faire leur "mea culpa", la politique deviendrait peut-être un peu plus "humaine". C'est grâce justement à la science que l'on peut comprendre que les OGM vont permettre de supprimer l'utilisation des pesticides qui empoisonnent notre alimentation.
La nocivité de Monsanto est due à une démarche essentiellement commerciale et non scientifique. Leurs O.G.M ?pesticidés? sont produits par les mêmes firmes qui fabriquent les pesticides classiques, ce qui nous ramène au même problème.
Il ne faut pas ?jeter le bébé avec l?eau du bain?.
Le commentaire de Maitreya Raël à ce sujet est explicite : "Je soutiens la production d?aliments provenant d?OGM si cette technologie est utilisée pour améliorer le goût, la teneur en vitamines ou la couleur naturelle, mais non pas dans le cas où, comme Monsanto, les producteurs ajoutent de dangereux pesticides au code génétique des plantes".
a écrit le 07/01/2013 à 15:48 :
Que la nature humaine est faible ! Je serai curieuse de savoir combien sa conscience et son impartialité se sont-elles monnayées?!!

a écrit le 07/01/2013 à 15:01 :
Il n'y a pas une étude sur les OGM et l'emploi des pesticides en Amérique du sud ?
a écrit le 07/01/2013 à 14:54 :
Que lui a-t-on promis??
a écrit le 07/01/2013 à 14:37 :
Question OGM, c'est réglé. Il ne lui reste plus qu'à dire la vérité sur le CO2 qui ne réchauffe pas la planète et qui n'est pas un polluant. Une fois les aveux des écolos recueillis, leur procès devra déterminer s'ils doivent faire 50 ou 100 ans de prison pour crime contre l'humanité.
Réponse de le 07/01/2013 à 16:15 :
Vous mélangez tout pour masquer votre déconvenue de voir quelq'un dire la vérié
Réponse de le 07/01/2013 à 18:50 :
@ Crime...: Scientifiquement plutôt d'accord, mais il y a des effets positifs non-négligeables de la lutte anti-CO2 . Par exemple les normes imposées baissent la consommation du pétrole, ce qui conduit à une amélioration (plutôt à non-degradation) du solde de commerce extérieure. Regardez la statistique des importations françaises. De plus cela pousse le développement de nouvelles technologies qui peuvent devenir un levier de croissance.
a écrit le 07/01/2013 à 14:04 :
Ce qui montre, qu'il n'est jamais trop tard pour réfléchir... Et par contraste, on mesure le déficit de réflexion de nos écologistes...
a écrit le 07/01/2013 à 13:46 :
Il fallait lire "(la nourriture de Frankenstein)" plutôt, non ?

Sinon, je rejoins l'avis émis par candide.
a écrit le 07/01/2013 à 13:13 :
oh, je sens que je vais pleurer. Le pauvre, il n'avait pas compris que la méchante multinationale faisait le bonheur des peuples. Combien est le montant de son chèque pour avoir comme tant d'autre renié ses convictions ? Comme dans tant de milieu : alimentaire, santé, enseignement, nucléaire, politique, économiste et journaliste chaque pseudo expert est royalement payé par le système pour dire ce qu'il faut dire, ou sinon c'est le placard. Voir le film "les chiens de garde"
Réponse de le 07/01/2013 à 14:45 :
Pour avoir frequente Mark Linas en Angleterre, je peux confirmer qu'il est tres tres prudent vis a vis de son independance qu'il met au dessus de tout. Dans le domaine energetique, il refuse toute participation a un quelconque forum pour lequel il recevrait un quelconque "per diem" de la part des organisateurs et pour compenser son temps passe. Cette accusation est a mon avis totalement infondee!!!
Cette attitude est certainement due a sa longue tradition d'ecologiate independant: Green peace recoit-il de l'argent de spetroliers pour attaquer le nucleaire? Non. L'inverse est vrai.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :