4 milliards d'euros pour démanteler l'usine de retraitement nucléaire de La Hague

 |   |  377  mots
Copyright Reuters
En 2010, une commission avait estimé le coût du chantier à 2,5 milliards d'euros. Areva doit gérer une opération plus importante encore que le démantèlement d'un réacteur nucléaire.

Il faudra finalement près de 4 milliards d'euros sur 25 ans pour démanteler l'ancienne usine de retraitement de déchets nucléaires de la Hague, a indiqué lundi Jean-Jacques Dreher, directeur du site. En 2010, le coût avait été évalué autour de 2,5 milliards d'euros par une commission locale d'information qui avait rassemblé cadres d'Areva, écologistes anti-nucléaires et élus locaux.

Pour Catherine Argant, la directrice de la communication du site, il n'y a pas de contradiction entre ces chiffres. "Nous n'avons pas revu à la hausse notre évaluation. Le chiffre donné de 2,5 milliards n'incluait pas le coût de reprise de conditionnement de déchets", a-t-elle expliqué à l'AFP. Les déchets de cette usine n'étaient, en effet, pas conditionnés de façon définitive, d'où la nécessité de revoir leur emballage.

La Cour des comptes, loin du compte...

Mais le coût du démantèlement ressort à un niveau plus élevé que l'estimation qui avait été faite en janvier 2012 par la Cour des comptes. Celle-ci tablait alors sur un coût total de 3,2 milliards d'euros. D'après Catherine Argant, les magistrats n'avaient pas pris en compte le coût du transport des déchets jusqu'au nouveau centre de stockage.

Le transfert des 50 000 m3 de déchets de cette usine qui a été en service entre 1966 et 1998 est un chantier de grande envergure. Pour le géant du nucléaire, c'est un chantier plus important encore que le démantèlement d'un réacteur nucléaire.

Nouvelle mise en demeure de l'ASN

L'autorité de sûreté nucléaire (ASN) a une nouvelle fois mis en demeure Areva de respecter la réglementation sur 60 équipements de son usine de retraitement de Beaumont-La Hague. D'après l'ASN, certains de ces équipements "contiennent des niveaux très élevés de radioactivité". Ces niveaux de radioactivité ont été constatés lors d'une inspection effectuée les 3 et 4 décembre dernier. Areva a entre six et douze mois pour se mettre en conformité, en fonction des équipements. Areva, de son côté, a estimé que la "la mise en demeure est liée à un retrad de transmission de documents".

C'est la troisième fois en moins d'un an que cette usine est visée par une mise en demeure de l'ASN.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/03/2013 à 14:35 :
L'EPR vient d'être officiellement retoqué aux USA http://www.lesechos.fr/journal20130312/lec2_industrie_et_services/0202636681675-les-etats-unis-rejettent-de-nouveau-le-projet-d-epr-d-une-filiale-d-edf-546035.php autre sujet passionnant: sur quelle durée et a combien d'euros le MWh EDF va tenter d'escroquer la Perfide Albion ?
a écrit le 19/02/2013 à 22:29 :
Les centrales les plus anciennes seront tout simplement remplacées par de nouvelles centrales et les usines les alimentant en combustible seront améliorées, mais ne fermeront en aucun cas. Sinon, pourquoi?
Et pour quelle raison démanteler Fessenheim? Parce que MONSIEUR Hollande l'a promis, dans son accord passé avec MADAME Joly qui a obtenu un magnifique score de 2% aux présidentielle. Sacrifier un fleuron de l'industrie française pour un parti qui n'en vaut même pas la peine, il y a quand même de quoi s'affoler!
Et ce n'est pas avec des personnes comme 430 Milliards qui pensent qu'on peut s'alimenter qu'avec des éoliennes et des panneaux solaires qu'on va arranger ça!


a écrit le 17/02/2013 à 17:39 :
Le directeur de la Hague annonce qu il faudra 4 milliards pour démanteler le site, mais AtomicD est mieux informé et sait qu il ne faut pas démanteler la Hague, ni Fessenheim ! Les centrales vont donc continuer à fonctionner ad vitam ? Faudra t-il les démanteler un jour ? ou attendre qu elles sautent à 430 milliards par réacteur ? Le simple renouvellement du vieux parc nucléaire actuel (environ 500 milliards) coutera plus cher que le passage au tout renouvelable d ici 2050, et nous maintiendra dépendant d une ressource étrangère et donc présage d'autres guerres à faire pour garantir son approvisionnement.
a écrit le 08/02/2013 à 18:17 :
Démanteler la Hague n'est pas d'actualité, d'ailleurs, ce serait perdre un point fort de l'industrie du nucléaire française et mondiale. Cette usine permet de retraiter les déchets des réacteurs actuels et de ceux qui seront construits plus tard afin de réduire le coût du combustible, car on crée du MOX. D'ailleurs, l'EPR pourra fonctionner entièrement grace à cela.
a écrit le 04/02/2013 à 23:21 :
Erratum : le lien sur le chiffrage par l IRSN du coût d une catastrophe en France est ici (en anglais pour décourager les français de lire ?) : http://www.eurosafe-forum.org/userfiles/file/Eurosafe2012/Seminar%202/02_06_Eurosafe%202012%20-%20Momal%20-%20short.pdf
a écrit le 04/02/2013 à 17:49 :
Avec le nucléaire, il n?y a pas que les bombes ou les centrales qui explosent, il y a aussi les coûts ! Et, quitte à payer une fortune, au lieu d?investir les centaines de milliards pour les 40 EPR prévus par EDF pour remplacer les vieux réacteurs nucléaires français (ce qu?il faudra bien finir par faire un jour) autant investir intelligemment et durablement cet argent dans le développement des ENR, du réseau, du stockage et dans l?isolation des logements. De toutes façons, ces 40 EPR ne seront heureusement jamais construits car ils ne sont déjà plus compétitifs par rapport aux ENR. Le prix du kWh à Flamenville dépassera les 10c, soit déjà nettement plus cher que l?éolien (env 8c) ou le solaire (env 4c) dans le sud de l?Europe. On a déjà 58 cocottes minutes réparties aux 4 coins de la France qui risquent un jour de nous coûter 430 milliards pièce, SOIT PLUS QUE LE BUDGET DE L?ETAT ! (d après l IRSN, pas vraiment un repère d écolo !) en en cas d accident (chaque ville moyenne française est à moins de 100 km d?une centrale). Il faudrait être totalement fou* pour continuer d?en rajouter ! http://www.esthace.com/documents/Rapport_esthace_2009.pdf
* ou avoir des liens pas très clairs avec le lobby nucléaire. Au fait, le scénario moyen de l?AIEA prévoit une consommation d?uranium de 159 000 t / an . Le stock mondial prouvé est de 3,3 Millions de tonnes, soit 20 ans de consommation. Avec les réserves NON ENCORE TROUVEES, l?AIEA l estime à 6 Mt, soit 38 ans. TOUT ÇA POUR 38 ANS ? http://www-pub.iaea.org/MTCD/publications/PDF/Pub1104_scr.pdf
a écrit le 31/01/2013 à 18:55 :
Pendant que la France investit et investira de fortes sommes pour démanteler ses sites nucléaires (et pour construire encore d'autres installations nucléaires), d'autres pays développent - c'est plus judicieux - les énergies renouvelables.
Certains disent que le volume des déchets nucléaires ne posent pas de problème. Les 50 000 m3 cités semblent pourtant en poser. Leur transfert ne fera que déplacer le problème de la dangerosité de leur radioactivité et de leur toxicité, et entrainera des émissions de CO2.
a écrit le 30/01/2013 à 13:10 :
Au fait qui paye le démantèlement de l'usine, car l'action Areva monte fortement...?

Et se ne doit sans doute être qu'une petite partie du complexe de la Hague au prix de 4 milliards car il y a du stockage en grande quantité de déchets. Bure le centre sensé les accueillir est estimé à 34 milliards...
a écrit le 30/01/2013 à 13:06 :
le coût global du nucléaire à été très largement sous évalué. On parle aujourd'hui encore des prix bas de l'électricité en France.Pourtant comment croire a la réalité de se prix quand on vois les milliards qu'il va falloir sortir pour venir a bout des installations et des déchets déjà existant. En fait le prix bas c'est surtout un cadeau inter-générationel une génération bénéficie de prix bas la suivante des dettes, des déchets. D'autant plus grave que malgré les belles promesses AUCUNE solution n'est réellement satisfaisante aujourd'hui pour traiter le problème. Il ne suffit pas d'équiper 2 pauvres avec une scie a métaux et de les baptiser atelier de décontamination pour que apporter une solution. Le mitage-pollution de la France par le nucléaire est déjà bien avancé (ex : limousin). Bon courage aux générations qui vont suivre pour venir a bout du problème. Déjà l'espérance de vie en France marque un recul alors que c'est la génération de 1930 qui est en fin de vie.
a écrit le 29/01/2013 à 16:01 :
Absolument navrant et dramatique. Des dérapages inexcusables à coups (couts) de milliards d'euros, pendant que d'autres s'évertuent à trouver quelques euros pour vivre.
En tant qu' ingénieur je m'inquiète car si les compétences techniques sont à la hauteur des dérapages financiers, ce qui ne me semble malheureusement pas impossible, nous sommes à l'aube de catastrophes humaines. J'en veux pour preuve l'extension de la durée de vie des centrales qui ressemble fort à une roulette russe !
Le manque de pragmatisme va nous tuer !
a écrit le 29/01/2013 à 12:25 :
Au moins il y a une certitude dans le nucléaire, quand on vous présente un coût quelque part, commencez par le multiplier par 2.
Encore 1,5milliards ? de dérapage et AUCUNE sanction, AUCUNE démission.
Ce secteur devient au fur et à mesure haïssable tant il est synonyme d'incurie, de gaspillage, de mépris d'arrogance, d'opacité, de scandales financiers, de risques, de soutien de dictatures, d'exploitations de pays pauvres, de morgue d'une certaine classe qui se considère comme au-dessus de tous et des lois (ici les X-mines en particulier).
a écrit le 28/01/2013 à 22:33 :
tant que l'on aura autant de sous à mettre dans cette source d'électricité je ne croirai pas en la Crise...
"Le nucléaire une source d'emploi durable" démantèlement gestion de déchets demander le programme pour 100 000 prochaines années !
Réponse de le 29/01/2013 à 11:59 :
Et vous proposez quelle source d'énergie ? J'ai hate de connaître la solution miracle que vous pouvez nous proposer ! Si vous souhaitez qu'on parle des énergies "vertes" comme solution alternative, je sens qu'on va bien rigoler...
Réponse de le 29/01/2013 à 12:29 :
@Kyrios : vous auriez proposé quelle énergie pour remplacer le charbon dans les années 50? Le nucléaire? Le lobby du charbon vous aurait alors ri au nez. Et pourtant vous auriez eu raison. Un peu d'humilité monsieur, intéressez vous davantage à la transition énergétique et ne rejetez pas tout d'un bloc. ça progresse très vite et ça va vous surprendre.
a écrit le 28/01/2013 à 22:23 :
Je propose de couper l'électricité à tous nos bobos. Cela permettra d'arrêter 80% des centrales car ce sont ces hypocrites qui consomment le plus. Ils devront alors prendre des douches froides tout nus dans la rue pour profiter de la pluie ou ne pas se laver entre novembre et avril. Pour les soins médicaux, ce sera pareil : le gynéco travaillera au fer à souder et le dentiste à la pince crocodile. Ils mangeront leurs légumes crus et terreux car les pompes qui relèvent l'eau ne fonctionneront plus. Elle est belle la vie ! Vive les parigots !
Réponse de le 29/01/2013 à 12:30 :
Encore un commentaire de réac aigri qui rumine sa retraite d'agent du nucléaire en commençant à se rendre compte de la montagne de déchets, de risques et de couts qu'il laisse aux générations d'aujourd'hui.
On ne vous remercie pas, et ayez au moins la décence de vous taire.
Réponse de le 30/01/2013 à 13:13 :
Les bosbos peuvent changer leur abonnements EDF Chez Enercoop pour un mix Hydraulique, éolien, solaire, biomasse. C'est 20% plus cher mais c'est le prix réel de l'électricité propre en France aujourd'hui.
a écrit le 28/01/2013 à 20:18 :
avant les milliards faisaient peur , ils fallaient les ramener à du concret de tous les jours pour les comparer ! les jauger ! les apprécier ...... aujourdhu'i ils parlent toujours en milliards mais à la différence près , c'est qu'ils ont directement ramené à l'échelle que nous comprenons mieux soit divisé par 6.55957 ( quelle aubaine ! pour eux ) . on est en droit de se demander si il n'y a pas eu de la part de nos dirigeants une utilisation un poil frauduleuse de ce diviseur sympathique qui a fait les beaux jours du début de 2001 .
là ! en matière d'évaluation on fait la culbute allègrement et en toute décontraction !! sans se poser la question de savoir comment on peut se tromper AUTANT et si vite . il y a fort à parier que cette somme fait état ( discrètement ) de la première tranche et que dans quelques années avec l'oubli l'autre versant du dossier ... x2 le total façon Iter qui a dépassé le plafond des nuages . et comme dit dieudo " au dessus y'a plus rien , c'est le soleil " .
je suis très inquiet des sommes folles ( toujours sous forme de dépenses ) dont on parle chaque jour .
a écrit le 28/01/2013 à 19:10 :
Après le démantèlement, dans 25 ans, à vendre lotissement bien agréable, au calme !!!
a écrit le 28/01/2013 à 18:55 :
4 milliards ? Pourquoi pas 100 pendant qu'on y est. C'est vrai que les milliards poussent dans les champs.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :