En France, l'éolien et le solaire ralentissent sensiblement

 |   |  267  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les nouveaux raccordements de puissance électrique d'origine éolienne et photovoltaïque ont ralenti respectivement de 9% et 39% dans l'Hexagone l'an dernier.

Le vent et le soleil n'ont décidément plus autant la cote. D'après les derniers chiffres du ministère de l'Ecologie et de l'énergie publiés vendredi, les nouveaux raccordements de puissance électrique d'origine éolienne et photovoltaïque ont ralenti respectivement de 9% et 39% en France en 2012.

L'an passé, ce sont ainsi 753 mégawatts de nouvelles éoliennes et 1.079 mégawatts d'installations photovoltaïques qui ont été raccordées au réseau électrique français, selon un tableau de bord du Commissariat général au développement durable. Or en 2011, ces chiffres étaient de 830 mégawatts pour l'éolien et de 1.759 mégawatts pour le solaire.

L'éolien loin des objectifs du Grenelle de l'Environnement

Ce ralentissement a été particulièrement sensible au premier semestre dans l'éolien et au second dans le solaire: en effet, de nombreux projets photovoltaïques avaient jusqu'au 30 juin 2012 pour bénéficier d'anciens tarifs plus favorables. Malgré ce ralentissement, le parc éolien installé en France a franchi le cap des 7.500 mégawatts (à 7.562 mégawatts, en hausse de 11% sur un an). Dorénavant, il produit 3% de l'électricité française, contre 2,4% en 2011. Reste qu'au rythme de 2012, il faudrait 15 ans à la France pour atteindre son objectif fixé lors du Grenelle de l'Environnement de 19 gigawatts de puissance éolienne terrestre en 2020.

Le photovoltaïque franchit lui aussi un seuil, celui des 4 gigawatts (à 4.003 mégawatts) avec un parc total en croissance de 37% sur un an. Il se rapproche lui très vite de l'objectif du Grenelle (5,4 gigawatts). Mais le quatrième trimestre a été particulièrement médiocre, avec seulement 75 mégawatts de raccordements.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/05/2013 à 22:21 :
Je suis tombé sur cette analyse qui me donne l'espoir dans le solaire en France:
http://www.solorea.com/le-blog-solaire-de-solorea/item/104-solaire-france

On verra ce qui se passera dans l'avenir.
a écrit le 05/03/2013 à 11:26 :
Ou sont ils ? En tous cas, les emplois détruits chez PSA et Renault sont eux bien réels, n en déplaise à Cecile , Jean Vincent et Cie .
a écrit le 04/03/2013 à 13:47 :
Si le nucléaire est vraiment dépassé et plus rentable, comment peut on expliquer que la commission européenne juge que le prix de l electricité en France comme une subvention de l'état aux entreprises et qu'elle est imposée la fin du tarif réglementé au 31/12/15. De plus, on a du créer pour créer de la concurrence en france un tarif d'appro ARENH (Accès Réglementé à l'Energie Nucléaire Historique) pour les autres fournisseurs d'électricité afin de leurs garantir un prix de 42?/MWh qu'ils n'arrivent pas à obtenir avec leurs moyens de production.
Réponse de le 04/03/2013 à 14:16 :
42 euros / MWh: le cout soit disant complet du nucléaire en France, c'est ça l'escroquerie ! Allez expliquer à vos gosses que vous n'avez jamais payé le vrai prix du nucléaire et que c'est eux qui vont régler la vraie facture: démantellement, gestion des déchets, sécurité etc..déjà en 2012 la Cour des comptes estimait que le nuc c'est plutot 60 euros/MWh et bien entendu ils ont négligé un minuscule détail: l'indemnisation d'un accident coutera 400 et 1000 milliards ! Tous les pays développés sont désormais à minima à 100 euros le MWh nucléaire. Meme en Angleterre EDF négocie actuellement pour obtenir 150 euros / MWh pour ses pétaudières radioactives. Y'a vraiment plus qu'en France que le lobby nuc prends les gens pour des grenouilles !!
Réponse de le 04/03/2013 à 14:42 :
Les chiffres cités par '"escroquerie" paraissent exagérés. Quelles sont les sources de ces chiffres ?
Pour ma part, j'avais lu que la Cour des Comptes estimait à environ 15% le surcoût à ajouter aux 42 euros pour prendre en compte le coût des déchets et du démantèlement...
Réponse de le 05/03/2013 à 8:55 :
Je viens de regardé ce matin le prix de l'élec sur le marché pour 2014.
EEX Base 2014 = 44.50
EEX Peakload 2014 = 56.75
EEX Base 2015 = 44.25
EEX Peakload 2015 = 57.25
Il n'y a pas un prix qui atteint 60?/MWh !!! Ils vendent tous à perte sur le marché...???
Réponse de le 22/03/2013 à 23:19 :
Oui, ils vendent à perte, sauf ceux qui ont des centrales charbons à bas prix. E.ON est en train de fermer une centrale gaz de 400 millions d'euro inauguré il y a 3 ans, pas de rentabilité :
http://www.naturalgaseurope.com/eon-closes-gas-fired-plant
"Bloomberg: Europe Gas Carnage Shown by EON Closing 3-Year-Old Plant"
a écrit le 04/03/2013 à 13:33 :
Même aux Texas le célébrissime et pétrolissime acteur JR Ewing de la série culte Dallas était passé au solaire. Pour les autruches Françaises enfoncées dans la glue radioactive, voila quelques rayons de soleil:
http://www.facebook.com/video/video.php?v=129332117112562
http://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&v=_F_4cM2keL4&NR=1

a écrit le 04/03/2013 à 12:57 :
Tout ce que sait faire notre Technocratie nucléaire c'est s'arroger tous les pouvoirs, tous les mensonges et savonner la planche du bouquet final: un belle explosion nucléaire pour laquelle il n'existe même pas d'assurance, triste France. Pendant ce temps là voila ce qui se produit chez nos voisins Allemands et bientot partout ailleurs : http://www.voltwerk.com/fileadmin/user_upload/documents/Voltwerk_MIT_englisch_klein.mp4
a écrit le 04/03/2013 à 8:08 :
Pour le cout de l?éolien pour le consommateur nous vous invitons également à lire le dernier rapport publié par la Commission de régulation de l?énergie en rappelant que l?éolien n?est pas responsable de la hausse prévue pour les coûts de l?électricité. Les chiffres publiés par la CRE montrent en effet que l?éolien est responsable de moins de 1% d?augmentation de la facture entre 2012 et 2017 sachant que la part de production éolienne aura alors beaucoup augmentée. Dès 2025, l?éolien contribuera à limiter l?augmentation des factures d?électricité.

L?éolien ne représente qu?une faible part de la CSPE, taxe sur la facture d?électricité responsable d?une partie de la hausse prévue des tarifs d?électricité. La différence entre le coût de l?éolien et le coût de marché étant relativement faible, le soutien à l?éolien est non seulement soutenable mais également pleinement justifié au regard des bénéfices économiques et environnementaux qu?il génère au plan national et dans les territoires.

Une étude d?E-Cube consultants publiée récemment par France Energie Eolienne révèle par ailleurs, que dès lors que la part éolienne augmente dans le bouquet énergétique, la CSPE reflète mal l?impact bénéfique de l?éolien sur le marché de l?électricité, sa contribution à gérer les pics de consommations et sa tendance baissière sur les coûts de l?électricité.

Cette même étude montre que dans les différents scénarios étudiés, le soutien à l?éolien ne coûtera jamais plus que 10?/ménage et par an et réduira à terme la facture d?électricité des consommateurs.
Réponse de le 04/03/2013 à 11:12 :
Notre brillante Technocratie met beaucoup d'énergie à désinformer les consommateurs sur l'origine de la hausse des tarifs EDF. Les ENR solaire et éolien ne représentent qu'1/3, le reste c'est le réseau, l'uniformisation des prix, les impayés et les couts de productions nucléaire qui vont connaitre une hausse vertigineuse (EPR = 8 milliards). Manque aussi le prix d'une assurance contre les catastrophes radioactives qui est juste un détail: entre 400 et 1000 milliards d'euros. Et bien entendu nos zéléz'atomistes accuseront encore les ENR d'augmenter les prix !!!
Réponse de le 04/03/2013 à 12:06 :
Pour info, les prix actuels de la fourniture d'électricté aux entreprises sont à la baisse. En effet, le coût du CO2 étant en chute depuis le début de l'année cela engendre une baisse de la fourniture d'éléctricité.

Les éléments en hausse actuellement sont le CSPE qui est passé de 10,5 à 13,5? du MWh au 1er Janvier et le tarif du TURP pour le réseau. Deux éléments régis par le gouvernement.
La CSPE sert à payer le rachat des Energies Renouvelables (solaire / éolien / autres), la péréquation tarifaire (meme prix pour tout le monde), le tarif social. Elle devrait être à 18,5?/MWh pour couvrir les réels coûts de ces éléments.
Merci de ne pas faire de désinformation auprès des lecteurs de ce site qui ne sont pas forcément des experts.
a écrit le 03/03/2013 à 19:18 :
Nous sommes malheureusement entraînés dans un tourbillon EDFoNucléaire depuis plus de 40 ans, et le coût de la sortie autant du nombre d'emplois que le lobby des grands entreprises nous empêchent de réaliser notre virage énergétique, à l'instar de nombreux pays.
Allez vers l'autonomie énergétique de votre domicile, EDF devra faire avec et sans nucléaire, sans réseau à payer (ERDF, RTE) ; je suis déjà déjà à 70% autonome et dés que les batteries sont plus performantes (puissance, nombre de cycles), je coupe les liens avec le réseau
Réponse de le 03/03/2013 à 23:02 :
Bob, gardez votre connection réseau comme une "roue de secours" avec un abonnement 3 kW et cette année vous allez trouver des solutions de stockage lithium + solaire pv autoconsommation entre 2 et 9 kW, largement de quoi passer la soirée ou quelques jours avec nuages (bien entendu le chauffage électrique est exclu) et EDF n'aura qu'à allez racketter d'autre pigeons ! http://www.latribune.fr/green-business/l-actualite/20110421trib000616935/stockage-residentiel-d-energie-saft-veut-diviser-le-cout-par-deux.html
a écrit le 03/03/2013 à 16:17 :
Bilan : Dans les 10 1er constructeurs d'éolien, pas un français. Ca met juste la honte. On est les 1er à donner des leçons mais finalement on est bien le dernier de la classe. A se rythme on aura bientôt droit à des aides au développement?
Réponse de le 03/03/2013 à 17:47 :
L'Allemagne et l'Italie vont nous alimenter cette année avec un courant bon marché d'origine éolien et solaire pv, avec respectivement plus de 65 et 30 GW installés. Je pense en effet que dans quelques années ils nous enverront aussi des "conseillers" en énergies renouvelables pour nous montrer comment sortir du moyen age énergétique. Quand on entend notre Sinistre de l'Environnement fanfaronner en voulant faire la France le leader des renouvelables marines c'est vraiment du foutage de geueule ! Ca doit faire rigoler les Ecossais, Irlandais et Anglais qui ont déjà plus de 3 GW en fonctionnement et qui auront plus de 20 GW en 2020.
Réponse de le 04/03/2013 à 11:02 :
Oui. En plus faire parti d'un pays qui continue de promouvoir le nucléaire malgré la listes des catastrophes qui s'allonge, ça ne me fait pas fantasmer. Le projet de société français c'est de finir comme les japonais ou les ukrainiens? Franchement sans moi.
Réponse de le 04/03/2013 à 13:13 :
Ben préparez vous à déménager tout de suite par ce que si vous croyez qu'on va déboulonner la Nomemklatura AtomiK du Corps des Mines vous vous trompez. Ils verrouillent tous les niveaux de l'administration et des entreprises, aucun gouvernement ni politicien n'a réussi à leur imposer un quelque changement que ce soit depuis 40 ans. Ils savent parfaitement qu'ils se trompent sur toute la ligne mais leur soif d'égo et de pouvoir est telle qu'ils ne se remettront pas en cause. Ils nous entraineront avec eux dans la grande catastrophe radioactive qui finira par arriver, c'est inéluctable et, contrairement au Japon qui n'avait qu'1/3 du nucléaire, on aura aucune alternative.
a écrit le 02/03/2013 à 22:41 :
La destruction de 80% de l'industrie Française du renouvelable depuis 3 ans est une victoire à la Pyrrhus pour notre braves soldats du Corps des Mines. Ils ne peuvent en réalité rien faire contre la hausse perpétuelle du nucléaire et la baisse continue des enr. Exemple: Dès aujourd'hui dans les régions les plus ensoleillées le solaire a atteint la parité réseau. En Provence une installation solaire de 2kWc pour l'autoconsommation en maison individuelle coute 7000 euros TTC (prix divisés par 3 depuis 2010 ). Cela donne une production totale garantie sur 25 ans de 75 MWh. Si on programme le fonctionnement des chauffe eau et/ou machine à laver pendant les heures de production solaire (en journée) on peut aussi réduire la puissance de l'abonnement ce qui donne une économie de 800 ? sur 25 ans. Donc 75 MWh coutent 6800 euros, ça revient à acheter 9 cts / kWh une électricité non subventionnée dont le prix n'augmentera pas durant les 25 prochaines années, contrairement à EDF qui augmentera son tarif d'au moins 50% ! D'autre part cette année on voit arriver des solutions "plug and play" de stockage solaire dont les prix vont rapidement baisser et, bien entendu, ça vient d'Allemagne: http://www.youtube.com/watch?v=iysZJw_t1no Avant 2020 dans de nombreux pays les grands opérateurs d'électricité vont voir leurs monopoles sérieusement remis en cause par des productions moins chères, décentralisées et non subventionnées. Comment va réagir notre lobby Nucléaire ?
Réponse de le 03/03/2013 à 17:58 :
Calcul exact pour le solaire. Personne n'a encore pris conscience de ce que ça veut dire "la parité réseau" et ça ne va faire que s'amplifier. L'Australie cherche actuellement tous les moyens pour arreter le Tsunami du solaire (1 millions de maisons équipées en 2 ans !) car les grands monopoles/lobby d'électricité utilisant le charbon perdent des million de bénéfices...
a écrit le 02/03/2013 à 21:35 :
Nos chiffres d'installations solaire PV se rapprochent désormais de pays modestes comme la Belgique, la Tchéquie, l'Ukraine. Si seulement nos Techocrates pouvaient en prendre de la graine et ramener leur complexe de supériorité à un niveau beaucoup plus modeste.
a écrit le 02/03/2013 à 21:21 :
..la parité réseau pour le solaire et l'éolien terrestre a été atteinte. Ca veut dire que désormais le déploiement du solaire et de l'éolien va redoubler dans ces pays car elles n'ont plus besoin de subventions pour être compétitives. En France notre technocratie radioactive nous a protégé de telle horreurs avec un zèle peu commun...jusqu'à présent. Mais les lois de la physique ne connaissent pas les frontières et la parité finira par nous attiendre nous aussi, dans 2 à 4 ans. Alors on fera quoi pour sauver nos Mamouths irradiants EDF, AREVA, CEA ? On enverra les soldats Proglio et Oursel à l'assaut des toits des maisons pour démonter les panneaux ?
Réponse de le 03/03/2013 à 17:53 :
Proglio, Oursel, Lauvergnon tous ça c'est la Nomenklatura du Corps des Mines , ils n'iront pas se salir le costard pour empecher les Français de mettre des panneaux solaires, ils feront de décrets abscons interdisant purement et simplement le solaire (ça leur ressemble beaucoup plus), ils les feront appliquer par une foultitude de fonctionnaires zélés et autres Architectes des batiments de france ....
a écrit le 02/03/2013 à 21:06 :
La barre des 100 GW installés en solaire pv a été franchie en 2012. La très peu écologique Agence Internationale de l'Energie prévoit entre 200 et 300 GW en 2020. En France avec notre "objectif Grenelle" made in Sarkoland on sera à 5,4 GW en 2020 cela donne le chiffre renversant de 1,5% de part de marché ! Je trouve cela bien représentatif du rayonnement (sans jeux de mots) de l'industrie et de la Technocratie Française .
a écrit le 02/03/2013 à 20:56 :
La barre des 25% de production électrique d'origine renouvelable a été dépassée en 2012, comparé à 3% en 1990 !!
a écrit le 02/03/2013 à 20:49 :
Un grand bravo pour la mafia électro-nucléaire ! Une magnifique réussite tricolore que cet assassinat légal des filières renouvelables et de maitrises de l'énergie en France. Si seulement nos technocrates radioactifs arrivaient a être aussi performants pour les couts, la sécurité, l'entretien et le démantellement de nos pétaudières nucléaires...
a écrit le 02/03/2013 à 14:44 :
meme pas en reve pour le parc de voiture électrique... qui plus est c'est une voiture pour de la mobilité urbaine ... donc rien d'utile pour des longs trajets
ce que l'article ne dit pas c'est que sans le nucleaire et les barages d'EDF, les solution eolienne et photovoltaique ne marche pas... pas de vent la nuit pas de courant ! donc pas pret d'abandonner le nucleaire....
a écrit le 02/03/2013 à 10:13 :
Il n'y a que le nucléaire de vrai!
Réponse de le 04/03/2013 à 11:19 :
C'est clair le nucléaire est la religion Française et toute personne/technologie qui la remet en cause sera cloué au pilori par l'Atom'cratie
a écrit le 02/03/2013 à 7:09 :
bon ,rassurez moi:ça va suffire pour recharger notre future parc automobile electrique,hein????
a écrit le 02/03/2013 à 5:10 :
poker menteur ou tout le monde se moque de tout le monde ..un peu comme de dire que les recherches sur l'atome ..on aurait jamais imaginé que cela deviennent des bombes...
a écrit le 01/03/2013 à 22:13 :
Il est clair que lorsque l'on sait que la puissance INSTALLEE est du 1/6 pour l'éolien et du 1/5 pour le solaire, qui, de plus, ont un retour sur investissement inexistant et seulement rentables par des déductions d'impôts et un prix de revente de cette énergie intermitente bien au DESSUS du prix de production d'un barrage, on ne s'étonne plus que les barrages aient été privatisés. EUX, au moins, sont rentables.
Réponse de le 02/03/2013 à 7:42 :
Vous venez de deverser une montagne de betises, je ne sais meme pas par ou commencer :
1/ on ne parle pas de puissance installe en ce qui concerne votre affirmation mais de facteur de charge : 30-35% pour l'eolien, 12-17% pour le solaire. Sachant qu'il n'est de 100% ni our l'hydro ni pou ne nuke (50 et 75% respectivement).
2/ retour sur investissement inexistant : mais bien sur et les investisseur sont des philantropes.
3/ rentable uniquement par subvention : zero, il n'y a pas de subvention (don d'argent) mais de tarif d'obligation d'achat qui est de 8.4 c?/kWh pour l'eolien et 9 c?/kWh pour le solaire au sol contre 10 c?/kWh pour l'EPR pas encore termine et 6-7 c? pour le nuke amorti (!) et encore on va avoir de belles surprise quand il faudra demanteler.
4/ Prix de vente bien au-dessus : oui et non. C'est sur qu'un barrage amorti ne coute plus beaucoup, mais mais vous vous proposez de barrer toutes les vallees francaise ?!
5/ Barrages privatises : archi-faux, certains ont ete mis en concession, la majorite devrait l'etre mais date est repoussee et on parle meme de ne pas les mettre en concession.

Feriez-vous de l'intox ?
Réponse de le 02/03/2013 à 10:16 :
Le démantèlement devrait coûter moins cher que prévu sauf si on laisse agir les grands groupes de BTP et les partisans du risque zéro absolu!
Réponse de le 02/03/2013 à 10:35 :
Vous faites de lourdes erreurs, le solaire et éolien le sont pas rentable et il n y a pas de retour sur investissement, c est seulement les fabricants qui remplissent leurs carnet de commandes avec votre argent celui des augmentation du tarif de électricité. Savez vous combien coûte un panneau solaire de 100w performant ( monocristallins pas ceux qui sont sur nos toitures) environ 1300€ sans le pose sont rendement est de l ordre de 1000a par an sa durée de vie environ 15ans maxi le montant annuel de rachat est de l ordre de 42€ les bonne année et si EDF maintient ses tarifs . Vous faite le calcul avec un crédit impots sur 20 panneaux coût avec installation vous perdez 3000€ et EDF 6300€.
Réponse de le 04/03/2013 à 11:35 :
Plus le mensonge est gros mieux ça passe. Vous dites que 100W solaire coutent 1300 euros, c'était peut être vrai en 2000, désormais vous divisez ce chiffre par 4 et vous serez plus proche de la vérité. Maintenant dans les régions les plus ensoleillées le solaire a atteint la parité réseau. En Provence une installation solaire de 2kWc pour l'autoconsommation en maison individuelle coute 7000 euros TTC. Cela donne une production totale garantie sur 25 ans de 75 MWh. Si on programme le fonctionnement des chauffe eau et/ou machine à laver pendant les heures de production solaire (en journée) on peut aussi réduire la puissance de l'abonnement ce qui donne une économie de 800 euros sur 25 ans. Donc 75 MWh coutent 6800 euros, ça revient à acheter 9 cts / kWh une électricité non subventionnée dont le prix n'augmentera pas durant les 25 prochaines années, contrairement à EDF qui augmentera son tarif d'au moins 50% !
a écrit le 01/03/2013 à 20:16 :
c?est curieux avec tout ce temps largement ensoleillé depuis trois mois sur la plus grande partie de la France, on aurait dû s?attendre aux élucubrations de nos camarades verts. Ah, une info: Les Ecossais se sont aperçu que leurs éoliennes ayant été implantées sur des tourbières, elles produisaient plus de CO2 que n?importe quelle centrale thermique. Elles ont dû être posées par le clan Mac O'nery
a écrit le 01/03/2013 à 19:02 :
@energies nouvelles : Parce que vous pensiez que les énergies intermittentes, telles l'éolien ou le solaire, pourraient remplacer des centrales à gaz, à charbon ou nucléaires qui fournissent l'électricité en permanence? Il s'agit tout au plus de coûteux moyens de réduction des émissions de CO2 qui permettent, lorsqu'il y a assez de vent ou de soleil, d'économiser un peu de houille, de lignite ou de gaz russe. Chez nous, les EnR n'ont même pas cette utilité. De toute façon, il faut des centrales classiques en double pour les suppléer dans les périodes où elles ne produisent plus rien.
Réponse de le 02/03/2013 à 7:48 :
FAUX, si des centrales a gaz ou charbon sont utilisees pour le moment en Allemagne, la recherche sur le stockage avance a grands pas et les pistes ne manquent pas : volant d'inertie, pompage-turbinage, air comprime, batteries. Il n'y a que les Francais nombrilistes pour ne pas voire l'evolution positive en terme ecologique et economique.

Malheureusement la France a toujours une guerre (ou evolution) de retard, et c'est grace a des gens comme vous.
Réponse de le 22/03/2013 à 23:16 :
Total est directement impliqué dans les expérimentation allemande, et collabore dessus avec BMW : http://www.caradisiac.com/L-hydrogene-promu-par-Total-et-BMW-78.htm
Areva, et oui !, a une solution qui marche déjà : http://www.areva.com/FR/activites-4461/la-greenergy-box-la-solution-areva-de-stockage-de-l-energie-alliant-fiabilite-faible-maintenance-et-respect-de-l-environnement.html

Nos industriels suivent de très près le sujet, n'ont aucun retard.Seulement aujourd'hui sauf à petite échelle, c'est très loin d'être au point, et autant ça marche pour un site isolé, autant ce n'est pas suffisant pour alimenter un pays. Sauf en partie le pompage-turbinage, mais le budget est en milliards d'euro pour plusieurs GW de capacité, et surtout au bout de quelques heures, le réservoir est vide, ce qui est très insuffisant en périodes de vents faibles qui durent généralement plusieurs jours.
a écrit le 01/03/2013 à 18:27 :
à ce rytme là c'est pas en 2017 qu'on va compenser l'attêt de Fesenheim ! on importera donc du gaz de Russie ou du charbon ecossais ! pas terrible pour notre deficit commercial , mais il faut bien continuer à donner satisfaction aux Verts (2% aux elections )
a écrit le 01/03/2013 à 18:18 :
Les puissances indiquées dans l'article sont données en pointe (c'est-à-dire quand il y a du vent et grand soleil) ou en moyenne ? Il y a un facteur presque 10 entre les deux !
Réponse de le 02/03/2013 à 7:50 :
Cessez de mentir.
L'eolien produit entre 1800 h et 2800h equivalent pleine puissance par an, le solaire entre 900 et 1500h. Sur 8760h, faites le calcul si vous avez un minimum d'honnetete et cessez votre intox.
Réponse de le 04/03/2013 à 13:01 :
Et l'éolien Offshore c'est encore plus: 3000 à 4000h équivalent pleine puissance de production annuelle
a écrit le 01/03/2013 à 17:20 :
Si l'éolien pouvait disparaitre au profit du géothermique, du vrai, pas ce bricolage pour pavillons de banlieue.
a écrit le 01/03/2013 à 16:49 :
Le ralentissement du solaire est évident depuis pas mal d'années parce qu'on a pas vraiment de personnes qui brillent parmi nos "élites", mais pour l'éolien, je dirais qu'il ne s'est jamais si bien porté avec tout le vent que font nos politiciens :-)
Réponse de le 02/03/2013 à 10:26 :
Ben oui, mais celui ci de vent, nous est plutôt néfaste....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :