Le Premier ministre japonais signe en Turquie un juteux contrat pour... GDF-Suez et Areva

 |   |  256  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Shinzo Abe a fait le déplacement à Ankara pour signer le contrat de 17 milliards d'euros qui attribue à un consortium franco-japonais, la construction de la deuxième centrale nucléaire du pays.

C'est signé! Le contrat attribuant à un consortium franco-japonais la construction et la gestion d'une deuxième centrale nucléaire en Turquie a été signé aujourd'hui en présence des Premiers ministres turcs et japonais à Ankara, Recep Tayyip Erdogan et Shinzo Abe.  Recep Erdogan a exprimé sa confiance à la technologie nucléaire, et ce, deux ans après la catastrophe de Fukushima qui avait mis en suspens plusieurs appels d'offres dans le monde. "Nous avons pris cette décision malgré ça. Ce qui s'est passé à Fukushima nous a tous inquiétés mais ce sont des choses qui peuvent arriver", a-t-il souligné, "des mesures plus efficaces liées aux nouvelles technologies sont désormais appliquées" a-t-il ajouté.

De son côté, Shinzo Abe a précisé que le Japon allait "partager son expérience et les leçons qu'il a tirées de ce grave accident et contribuera au renforcement des normes de sécurité nucléaire à leur plus haut niveau". Ce chantier est évalué près de 17 milliards d'euros. Il s'agit de la construction de quatre réacteurs nucléaires Atmea, conçus par Areva et Mitsubisi Heavy Industries. GDF-Suez a remporté l'exploitation de cette centrale nucléaire d'une puissance de 4.500 GW. Ce contrat est un premier succès pour la filière nucléaire française depuis 2007 lorsqu'Areva avait vendu des EPR à la Chine. Depuis, plusieurs gros contrats ont été perdus, dont celui d'Abou Dhabi en 2009 lorsqu'Areva s'était allié à EDF.

>> Areva et GDF-Suez remportent un contrat de 17 milliards d'euros en Turquie

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/05/2013 à 12:48 :
En ce qui concerne le risque Fukishima bis... c'est vrai que la mer Méditerranée est réputée pour ses tsunamis...
a écrit le 06/05/2013 à 17:24 :
ce sera un mix entre fukushima et l'epr ?
a écrit le 06/05/2013 à 15:31 :
enfin une bonne nouvelle mais on n a pas encore pris comme le dit ci bien TRIBUN qui me parait etre exact;
a écrit le 06/05/2013 à 13:29 :
Consortium Nippo-français conviendrait mieux.
a écrit le 06/05/2013 à 11:53 :
Il est vrai que les Japoniais s'y connaissent en matière de centrales ! On aurait tort de se priver de leur irradiante expérience dans le nucléaire !
a écrit le 05/05/2013 à 17:16 :
Quand vérifieriez vous vos informations ? Au moins relayez l'information à partir de bonnes sources
1) il n'y a pas de contrat signé mais un accord entre gouvernements Turc et Japonais
2) AREVA n'est pas dans le coup mais les japonais sont à la manoeuvre
3) Ce réacteur est développé et commercialisé par ATMEA (voir atmea-sas.com)
a écrit le 04/05/2013 à 12:50 :
Heu... Ils sont suicidaires les Turcs ? Ils sont au courant pour Fukushima ?
Réponse de le 04/05/2013 à 13:21 :
@ Mecatroid: vous n'avez rien compris et vous fait de l' ironie macabre et nulle.
MHI plus les turcs s'occuperont du génie civil,la partie mécanique et distribution.
Le réacteur et combustible sera livré par Areva.Alors le problème c'est ou?
Réponse de le 05/05/2013 à 13:25 :
@ attila, il ny a pas d'ironie dans les propos de Mecatroid, c'est un simple constat. Déjà fait par la plupart des pays d'Europe sauf quelques autistes : France et sans doute GB.
Réponse de le 06/05/2013 à 10:26 :
Ils sont au courant, et ils savent qu'ils prennent la techno conçue vers 2000 et pas dans les années 1960, équipée de tous les filtres pour ne pas relâcher de vapeurs radioactives, et d'un "core catcher" pour, au pire du pire, immobiliser le c?ur en fusion juste sous la cuve. Ils savent aussi que les données historiques indiquent extrêmement peu de tsunami en mer noire, et que même la centrale de Bouchehr, un pur bidouillage de techno Allemandes et Russes elle, a récemment résisté à un séisme supérieur à 6.

Enfin ils ont lu le rapport de l'OMS et constaté qu'en fait aucune conséquence mesurable n'est attendue pour les riverains de Fukushima. Ils ont probablement lu aussi les rapports complets aux sujets des anomalies de la thyroïde, et constaté qu'en fait c'était les mêmes valeurs partout au Japon, qu'ils s'agit d'anomalie qui en général passent inaperçues, et qu'on retrouve dans d'autres pays avec une alimentation similaire, beaucoup de produits marins iodé.
Réponse de le 06/05/2013 à 11:51 :
@ jmdesp : Tes données pipeau, me font bien rire. Si seulement ça pouvait être vrai.malheureusement On est pas dans un épisode des Bisounours : http://fukushima.over-blog.fr
Réponse de le 07/05/2013 à 12:48 :
C'est connu qu'en France ou en GB il y a des tsunami, tremblement de terre ou tornade qui menace les centrales
Réponse de le 07/05/2013 à 15:31 :
Les Turcs sont tellement bons en génie civil, et il n'y a absolument aucun risque de corruption dans ce pays : c'est bien comme ça qu'on explique les 50 000 morts dans un tremblement de terre en 1999, là même où ils veulent implanter la centrale nucléaire... Quant aux statistiques concernant l'absence de pb de santé publique aux environs de Fukushima, ça doit être les même qui prouvent l'absence de pb de santé publique aux abords de Tchernobyl ... En matière psychologique, on qualifie ce type d'approche de déni : c'est à dire une incapacité à admettre la réalité telle qu'elle est .
Réponse de le 07/05/2013 à 21:54 :
Ca fait 2 ans que fukushima.over-blog prédit la fin du monde, rien ne s'est passé. En réalité la piscine du réacteur 4 avait été renforcé avec une structure d'acier par en-dessous en première urgence par Tepco, cf http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2012/09/fukushima-la-d%C3%A9sinformation-continue.html
Même un anti comme ex-skf a fini par admettre que les données globales montraient que les résultats sur la thyroide étaient les mêmes partout au Japon, pas de spécificité à proximité de Fukushima donc http://ex-skf.blogspot.fr/2013/03/radioactive-japan-thyroid-control.html
@gen ; Personne, même les iraniens, même les chinois, ne construit une centrale nucléaire avec les normes de construction qu'une construction ordinaire, d'où ma référence à Bouchehr dont on a toutes les raisons de penser qu'elle est bien moins solides qu'un EPR.
Quand au déni, reste à voir où il est réellement. Quand on regarde des études faites scientifiquement sur Tchernobyl, même celles Russe, effectivement mis à part l'effet sur la thyroïde pour les enfants, elles ne trouvent pas grand chose http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12373328

Au total, la Turquie ne va pas construire une centrale au charbon qui provoquerait chaque années des morts par pollution atmosphérique (on estime au minimum 3000 par an provoqué par les nombreuses centrales allemandes), et c'est tant mieux.
Réponse de le 08/05/2013 à 10:44 :
Bien Mr le dogmatique, on en reparle le jour ou il y en une qui saute a coté de chez vous.
Réponse de le 14/05/2013 à 14:33 :
Qui est dogmatique ? J'apporte des faits et je donne des sources, c'est le contraire du dogmatisme.
a écrit le 04/05/2013 à 7:17 :
le chef de file du projet c'est MHI avec à la traine Areva et GDF-Suez.Le génie civil est oeuvre
des turques,la partie mécanique et distribution MHI,les réacteurs et combustible Areva et
exploitation GDF-Suez. Lire bien Les Echos on line et bien spécifier les roles des chacun
sans faire croire n'importe quoi.Pas un seul ministre français a été invité à la signature du
contrat parceque il s'agit d'un contrat turco-japonais (en 1.ere ligne)
Réponse de le 04/05/2013 à 9:09 :
Avec les relations tendues avec La Tuquie, vous pensez qu'on allait inviter un homme politique français ? Heureusement que ce sont les japonais qui ont été désigné maitre d'oeuvre de ce projet car sinon jamais les turques auraient signés un tel contrat avec la France. Donc, on peut dire qu'on l'a joué très finement dans le camp tricolore afin de donner illusion à la population turques qu'il s'agit d'un contrat turquo-japonais alors que en réalité la france aura au moins 33% de la part du gateau. Bravo à AREVA GDF.
Réponse de le 06/05/2013 à 10:28 :
Les relations se sont nettement détendues depuis qu'on a plus un président qui jure qu'il ne laissera jamais entrer la Turquie en Europe.
a écrit le 03/05/2013 à 21:53 :
Enfin , un succès pour la technologie française passée à peu près inaperçue des miasmes de la politique gouvernementale , et pour cause !! D'autres réussites devraient l'emporter prochainement et encore pas gràce à ce sacro-saint gouvernement .

Réponse de le 04/05/2013 à 12:49 :
Tout le monde a bien compris. Depuis 1 an, nous avons un nouveau gouvernement enfin efficace après 10 années catastrophiques, et les contrats recommencent à venir vers la France. Nous sommes sur la bonne voie, même si cela va prendre du temps. On n'efface 10 années d'erreurs en quelques mois ... En tout cas, merci à notre gouvernement pour ce nouveau succès à l'international (après la résolution du problème au Mali).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :