Nucléaire : le français Mersen remporte un contrat pour le réacteur expérimental Iter

Par latribune.fr  |   |  148  mots
Ce projet international de construction à Cadarache, près de Marseille, d'un premier réacteur de démonstration est conçu pour générer 500 MW d'énergie par fusion à partir d'un apport de 50 MW (Crédits : Reuters)
Le fabricant d'équipements en graphite, anciennement appelé Carbone Lorraine, a annoncé lundi l'obtention d'un contrat d'environ 2 millions d'euros pour le projet de réacteur nucléaire Iter basé sur le principe de fusion.

Le projet expérimental thermonucléaire Iter va profiter au français Mersen. L'entreprise annonce lundi dans un communiqué qu'elle assurera la livraison de "composants clés" destinés à équiper les convertisseurs de puissance "de la plus grande installation expérimentale au monde dans le domaine de l'énergie par fusion".

Un projet de réacteur controversé

Mersen a été sélectionnée par le sud-coréen Dawonsys, en charge des convertisseurs de puissance nécessaires au fonctionnement du réacteur. Il lui fournira "les refroidisseurs, les fusibles semi-conducteurs et des sectionneurs de puissance".

Ce projet international de construction à Cadarache, près de Marseille, d'un premier réacteur de démonstration est conçu pour générer 500 MW d'énergie par fusion à partir d'un apport de 50 MW. Mais il suscite de nombreuses controverses sur son efficacité réelle, son budget multiplié par trois, et son impact environnemental.