La Conférence Paris Climat 2015 en mal de financements

 |   |  326  mots
Le président du Giec a remis mercredi à Laurent Fabius et Ségolène Royal la synthèse du 5e rapport de son organisation, base scientifique pour la COP21 selon la ministre de l'Ecologie.
Le président du Giec a remis mercredi à Laurent Fabius et Ségolène Royal la synthèse du 5e rapport de son organisation, "base scientifique pour la COP21" selon la ministre de l'Ecologie. (Crédits : Reuters)
La France est à la recherche de partenaires privés pour organiser sa COP21 -sommet international majeur sur le climat- alors que le Sénat a réduit jeudi de 10 millions d'euros le budget prévu pour l’événement.

Elle sera l'événement "incontournable" de l'année 2015 pour la France, rappelait François Hollande jeudi soir sur TF1. "Des milliers de décideurs y sont attendus", précisait Laurent Fabius la veille. Sauf que la Conférence de Paris sur le climat vient de se voir retirer 10 millions d'euros sur son budget initial de 179 millions. Une amputation décidée par la commission des Finances du Sénat.

Les crédits de paiement prévus pour la COP21 ont eux aussi été réduits de deux millions d'euros. L'Assemblée pourrait revenir sur les amendements, mais le ministère des Affaires étrangères a reconnu jeudi que la France cherchait encore des partenaires privés.

"La plus grande conférence diplomatique organisée en France"

Un premier accroc pour ce sommet, considéré comme celui de la dernière chance pour trouver un accord mondial sur la lutte contre le changement climatique. Le dernier rapport du Groupe intergouvernemental d'experts sur le climat (Giec) rappelle à ce propos qu'il est encore possible de contenir le réchauffement sous le seuil critique de 2°C. Mais seulement si les décideurs politiques et économiques "s'entendent sur une réduction à zéro des émissions de gaz à effet de serre d'ici la fin du siècle" prévient le président du Giec Rajendra Pachauri.

Pour cela, la COP21 "sera déterminante" expliquait-il mercredi à La Tribune, lors d'une conférence avec les ministres français de l'Ecologie et des Affaires étrangères, pour la remise de son 5e rapport. La conférence apportera une "réponse politique au message scientifique du Giec" approuvait Laurent Fabius, avant de rappeler "l'urgence d'un sursaut mondial pour le climat, car plus nous tardons, plus ce sera coûteux".

Ségolène Royal et Laurent Fabius vont donc devoir mettre les bouchées double pour mener à bien "la plus grande conférence diplomatique organisée en France", selon les mots du locataire du Quai d'Orsay.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/11/2014 à 10:14 :
179 M€ pour une conférence qui ne servira à rien, si ce n'est à augmenter notre dette souveraine...ce n'est pas sérieux...
a écrit le 09/11/2014 à 10:13 :
Ce sera la 21ème Grand'Messe climatique, et, comme les précédentes, elle ne servira à rien. Et puis, comme il n'y a plus de RC depuis 18 ans, et que les thèses du GIEC sont dans les choux, nous n'en avons rien à cirer de ces rencontres inutiles, onéreuses, et évidemment payées par les contribuables....
a écrit le 09/11/2014 à 10:12 :
« Le réchauffement climatique vous inquiète-t-il ? Quels sont, selon vous, les enjeux de la conférence mondiale sur le climat qui se tiendra à Paris en 2015 ? Comment envisagez-vous l’avenir ? »
1° Non, il n'y a plus de RC depuis 18 ans.
2° Du blabla, des petits fours et du champagne, et aucune décision contraignante (sauf pour l'UE qui délire complètement).
3° Des taxes, des règlements contraignants, des éoliennes qui défigurent notre beau pays et qui ne servent à rien, du solaire et des hydroliennes très onéreuses, un prix de l'électricité qui dérape, une perte de compétitivité de nos entreprises, une perte de pouvoir d'achat des ménages, et un refroidissement climatique fonction des cycles océaniques multidécennaux.
a écrit le 08/11/2014 à 16:49 :
179 M€ pour une conférence qui ne servira à rien, si ce n'est à augmenter notre dette souveraine...ce n'est pas sérieux...
a écrit le 08/11/2014 à 11:58 :
Ce sera la 21ème Grand'Messe climatique, et, comme les précédentes, elle ne servira à rien. Et puis, comme il n'y a plus de RC depuis 18 ans, et que les thèses du GIEC sont dans les choux, nous n'en avons rien à cirer de ces rencontres inutiles, onéreuses, et évidemment payées par les contribuables....
a écrit le 07/11/2014 à 16:49 :
Que le vice -président du Bidule dénommé GIEC, l'incontournable Jean Jouzel, aille faire les poches des promoteurs de l'éolien-industriel-qui-sauve-la-planète.
il trouvera beaucoup d'argent public détourné en toute légalité.
a écrit le 07/11/2014 à 15:00 :
TOUS EST POSSIBLE ?SI TOUS LES ACTEURES DE LA LUTTE CONTRE LE RECHAUFFEMENT CLIMATIC DISSENT LA REALITE DES PERTES MONDIALE DE11% DU PIB PERDU PERDU CHAQUE ANNEES? EN MONTRENT DES PHOTOS ET FILMS A L APUIS?CETTE LUTTE NE PEUT ETRE EFFICASE QUE MONDIALEMENT???
a écrit le 07/11/2014 à 12:52 :
Les mécènes éventuels ont bien compris qu'avec les récentes déclarations de Hollande en Alberta, la France était le centre écologique de la planète ...et vont donc se précipiter pour investir dans cette garden party :-)
Réponse de le 07/11/2014 à 14:44 :
Revendons cette conférence au plus offrant, et surtout mettons de côté l'argent gaspillé pour réduire le déficit budgétaire ou pour renforcer les effectifs des forces de l'ordre : elles seront très utiles à Notre Dame des Landes et à Sivens !
a écrit le 07/11/2014 à 12:10 :
Et pourtant il y en a encore ceux qui disent que la France reste un marché de plus en plus attrayant !!! vous nous prenez pour des valises...
a écrit le 07/11/2014 à 11:50 :
inutile de tenir cette conférence aucun accord ne pourra être trouvé vu la défaite d'Obama aux élections de mid term

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :