En Allemagne, les énergies renouvelables deviennent première source d'électricité

 |   |  285  mots
Additionnés, le lignite et la houille restent cependant en première position en tant que source d'électricité, avec 43,6% du courant allemand qui en provient.
Additionnés, le lignite et la houille restent cependant en première position en tant que source d'électricité, avec 43,6% du courant allemand qui en provient. (Crédits : Reuters)
Les énergies renouvelables ont produit 25,8% de l'électricité allemande en 2014. Un record atteint grâce au bond de 14% dans le secteur solaire. Mais si l'on additionne le lignite et la houille, le charbon reste en tête.

Le "mix" énergétique allemand fait la part belle au renouvelable en 2014. Selon les chiffres publiés lundi 29 décembre par la Fédération de l'industrie électrique allemande (BDEW) repris par Les Echos, leur proportion dans le bouquet électrique a atteint le niveau historique de 25,8%. Une progression de 1,7% par rapport à 2013, où les énergies renouvelables représentaient 24,1%.

Elles dépassent donc d'une courte tête le lignite qui a produit 25,6% du total de kilowattheure (kWh) outre-Rhin en 2014, et la houille qui en a généré 18%. Additionnés, ces deux catégories de charbon restent donc en première position en tant que source d'électricité, avec 43,6% du courant allemand qui en provient.

La production électrique en baisse

Les raisons de la hausse des énergies renouvelables sont à la fois endogènes et exogènes, explique la BDEW citée par Les Echos :

 "La poursuite du développement des installations régénératives et les conditions climatiques avantageuses ont permis aux renouvelables d'atteindre ce record."

Parmi les différentes énergies "propres", c'est la production solaire qui tire la filière vers le haut avec un bond de 14% cette année. Une hausse qui compense la faible progression de l'éolien et le recul de l'hydraulique. Mais ce qui ressort surtout des données de la fédération, c'est la baisse significative de la production et de la consommation. En 2013, l'Allemagne a généré 633,2 milliards de kWh, contre 610,4 milliards en 2014, soit une baisse d'environ 3,6% en un an.

Une réduction de la production électrique qui va dans le sens des souhaits du gouvernement, satisfait que son pays ait émis moins de CO2 après une augmentation régulière ces dernières années.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/01/2016 à 14:05 :
Ma fille diplomee en energie voudra travailer dans ce domaine en allemagne et faire une formation
a écrit le 01/01/2015 à 23:37 :
En 2000, l'Allemagne produisait 51% de son électricité avec du charbon et lignite, 29% avec du nucléaire, 7% avec des énergies renouvelables.

En 2014, c'est seulement 44% avec le charbon et lignite, 16% avec le nucléaire, 26% avec les énergies renouvelables.

C'est le résultat des lois de 2000 et 2002 sur les renouvelables et la sortie du nucléaire (qui a commencé bien avant 2011).
a écrit le 31/12/2014 à 18:47 :
J'ai anticipé la prise de bulles de champagne, gros émetteur de CO2 (mais chut! il ne faut pas l'ébruiter). Mon commentaire de 17h55 est une réponse, ou plutôt un complément d'analyse, au commentaire de VERITE.
Toute mes excuses pour cette erreur d'aiguillage!
a écrit le 31/12/2014 à 17:55 :
C’est tout à fait le sens de mon commentaire du 30/12. Le vrai problème, techniquement parlant, c’est la régularité de la production de ces nouvelles énergies. Au lieu d’installer des nouveaux « compteurs intelligents », ne serait-il pas mieux de favoriser l’installation de « délesteurs domestiques » capables de gérer les pointes et les chutes de production, ainsi que la mise en place d’une « domotique intelligente » ?
Personnellement, j’ai un chauffe-eau solaire (depuis 35 ans) et des panneaux PV depuis 6 ans. Ces derniers (avec 12m²) assure 25% de la consommation électrique de deux familles, cinq personnes en tout, (tout électrique sauf chauffage principal, mais avec appoint en automne et printemps).
Connaissant un peu les allemands et leur pragmatisme, je pense qu’ils doivent rigoler de notre attitude vis-à-vis de ces énergies.
En fait, le véritable scandale ou du moins la précipitation engendrée lors du 1er Grenelle de l’environnement, est la gestion des aides financières accordées à ces nouvelles énergies et les règlementations. Par exemple, en 2009, le prix de revente du KW était scandaleusement disproportionné eu égard aux aides accordées par les régions, départements et déductions fiscales. Les devis étaient eux aussi scandaleusement disproportionnés. En gros, l’installateur « récupérait » pratiquement la moitié des aides. Les maisons en construction n’avaient aucune « aide » pour l’installation de PV, alors qu’une installation avait un coût nettement moindre qu’une installation sur maison existante (pas de démontage des tuiles, économie en tuiles, raccordement facilité…)! Je ne parle pas des pub accrocheuses (et encore aujourd’hui) où l’accent n’étaient pas mis sur l’aspect écologique, mais sur la rentabilité supérieure à n’importe quel autre placement !
Bonne année 2015 à tous les journalistes de la Tribune et à ses lecteurs, y compris ceux qui ne partagent pas mes commentaires !
a écrit le 31/12/2014 à 10:03 :
LE PHOTOVOLTAIQUE ET DEJA TROIS FOIS PLUS PERFORMENT QU AVANT .IL FAUT FAIRE CONFIANCE DANS NOS CHERCHEURS QUI SONT LES PLUS PERFORMENTS DU MONDE ? LE PROGRES SCIENTIFIQUE NE DOIT PAS SARRETEZ AU CENTRALE NUCLEAIRE DANGEREUSSE A LONGT TERME???
Réponse de le 03/01/2015 à 7:15 :
Arrêtez de nous bassiner avec vos panneaux photovoltaïques conçus en laboratoire pour l'aérospatial... ils sont probablement 3 fois plus performants que les traditionnels mais 10 plus coûteux à revaloriser donc ils finiront à la décharge ou à la incinérateur pour produire 100 % plus de pollution.
Réponse de le 03/01/2015 à 15:13 :
VOTRE VISION DES AVANCEES TECHNOLOGIQUE ET FAUSSE ON NE DOIT PAS TOUT REGARDEZ EN TANT QUE MATERIALISTE MAIS EN EN REFLECHISSANT A TOUS SE QUE PEUT NOUS APORTEZ LES NOUVELLES TEHNOLOGIES SUR LE LOMG THERME???
a écrit le 30/12/2014 à 18:09 :
Le problème dans ce débat est le manque de recul et éventuellement d'objectivité. Que l'Allemagne produise près de 50% de son électricité avec du charbon , ne doit rendre personne admiratif. vous imaginez la pollution? Démantèlement à la va vite des centrales nucléaires pour plaire aux verts? Alors oui tentons le solaire, l'hydrolien, la géothermie, l'éolien off shore si cela est rentable? dans une vraie transition énergétique objective...mais cela est il possible?. Posons nous des questions et évitons les réponses lobbyistes...c'est la période des vœux...
Réponse de le 31/12/2014 à 8:26 :
Justement existe t il de nouveaux filtres pour usine de production au charbon? si oui quelle pollution? car on entend le tout et son contraire suivant les interets de chacun relayé bien sur par la presse sans verifications????
Réponse de le 31/12/2014 à 12:22 :
Je vous renvoie a VOTRE manque de recul : Demantelement a la va-vite de centrales nuke ? Il est courant pour un bon franchouillard de regarder tout avec condescendance mais la c'est le top : vous imaginez vraiment les Allemands en personnes brouillonnes et pas serieuses ? En matiere de demantelement au contraire, ils accumulent l'experience et vont bientot la proposer sur le marché mondial, en damant le pion a AREVA.
Est-ce possible de produire beaucoup d'electricite verte ? Mais lisez donc l'article : 26% d'EnR pour un pays industrialisé, dense, froid et moins ensoleillé que nous, c'est une belle performance et ca n'est pas fini.
a écrit le 30/12/2014 à 17:48 :
La progression des énergies renouvelables depuis une douzaine d'années est impressionnante.

Depuis 2010, l'électricité perdue par le nucléaire a été entièrement compensée par les renouvelables.

Courbes et statistiques [ le lien vers energeia l'allemagne, le nucléaire et le charbon a été censuré ]

Les données de 2014 ne font que confirmer la tendance, avec en plus une baisse du charbon et lignite.

En l'an 2000, charbon et lignite comptaient pour plus de 50% de la production d'électricité.
Réponse de le 31/12/2014 à 9:40 :
Votre commentaire est tendancieux: c'est un modèle de désinformation: si le pourcentage de production charbon+lignite a légèrement baissé c'est uniquement parce que la production totale a baissé: comparez donc les rejet de co2 en France
et en Allemagne; et regardez les prix de l'electricité dans chaque pays.
Réponse de le 31/12/2014 à 12:29 :
@philae : a tendancieux, tendancieux et demi mon cher : l'Allemagne s'est attaqué d'abord au nuke et s'attaquera ensuite aux centrales a flamme, c'est annoncé partout et une evidence, sauf pour vous apperemment. Quant au prix de kWh, c'est en France qu'il y a scandale, quiconque s'informe un minimu sait que nos kWh nuke n'integrent pas le cout du demantelement des centrales alors que 11 reacteurs dont Fessenheim depassent 30 ans de fonctionnement, et que les 35 M€ necessaire a notre decharge nucleaire de Bure n'ont pas ete provisionnés.
Pour l'instant nos gouvernements laches mettent la poussiere sous le tapis, probleme : le tapis est plein. Preparez-vous a casser votre tirelire pour payer ces couts caches, on verra qui des EnR ou nuke est le moins cher.
Réponse de le 01/01/2015 à 10:05 :
@Steph : une fois de plus, comparer des choux et des carottes n'a pas de sens. Quand Levernard dit : "Depuis 2010, l'électricité perdue par le nucléaire a été entièrement compensée par les renouvelables", c'est peut être vrai au global sur 1 an, mais il faut regarder les productions journalières, car l'électricité ne se stocke pas. Par jour de grand vent en mer du Nord, l'Allemagne est en sur-production d'électricité et exporte vers ses voisins (quasiment à perte car il y a surplus sur le réseau). Par contre avec un jour avec un anticyclone en mer du Nord, malgré le recours massif au charbon, l'Allemagne doit importer de l'électricité (au prix fort cette fois). Regardez les données de RTE sur les valeurs des exportations, elles sont favorables à la France. L'Allemagne doit gérer une forte intermittence et ce n'est pas si simple (économiquement et techniquement).
Réponse de le 01/01/2015 à 23:44 :
Justement, lisez bien les statistiques de RTE et vous verrez que l'Allemagne exporte plus vers la France que l'inverse.

D'ailleurs, l'Allemagne est un exportateur net d'électricité pour ses échanges d'électricité avec l'ensemble de ses voisins.

Allez comparer le prix de l'électricité du futur EPR anglais et de l'électricité solaire allemande en 2015, vous verrez que le solaire est moins cher.
a écrit le 30/12/2014 à 17:34 :
Drôle de méthode : Comparer les ENR prises ensembles (hydraulique + biomasse + éolien + photovoltaïque) avec les énergies fossiles prises séparément. L'Allemagne reste un des pays les plus polluants d'Europe quant il s'agit de produire de l'électricité, pourtant certains sont admiratifs.
a écrit le 30/12/2014 à 17:34 :
En lisant les commentaires, j'ai l'impression de relire les critiques que faisaient nos aïeuls lorsque les trains ont commencé à rouler! Sauf que là, on parle de rendement plutôt que "du lait des vaches qui tourne lors du passage d'une locomotive".
Les performances du photovoltaïque s'améliorent, et selon l'article d'un excellent journal qui s'appelle La Tribune, il devrait atteindre le seuil (maximum) de 40% dans peu de temps. Si vous ajoutez à ce taux l'absence de déperdition par l'utilisation de proximité, ce rendement sera pas si mauvais que ça!
a écrit le 30/12/2014 à 16:43 :
Ce titre est une énorme tromperie indigne d'un journaliste et d'un journal sérieux.
Le charbon et la lignite contribue à près de 45% actuellement à la production d'électricité allemande: vous prenez probablement les lecteurs pour des demeurés!
Réponse de le 31/12/2014 à 9:45 :
+1.
a écrit le 30/12/2014 à 16:43 :
Précisions :

- Les Allemands ont toujours fait la distinction entre charbon et lignite dans leurs statistiques, ce n'est pas nouveau.

- Les panneaux photovoltaïques durent 25 à 30 ans minimum et et la filière du recyclage est déjà en place.

- L'Allemagne est un exportateur net d'électricité, en particulier avec la France. Ne pas confondre avec le transit aux frontières. Par exemple, une partie de l'électricité française transite par l'Allemagne pour aller en Suisse remplir les STEP.

- En 2013, la France a produit 102 TWh d'électricité renouvelable (dont 76 TWh d'hydraulique) et l'Allemagne 152 TWh en renouvelables (dont 21 TWh en hydraulique).
Réponse de le 03/01/2015 à 7:11 :
Votre filière de "recyclage" de panneaux photovoltaïques s'appelle une "décharge" ou un "incinérateur" aux rejets hautement toxiques... on aurait préféré une revalorisation de la matière première bien trop coûteuse au regard des coûts de production asiatiques.
a écrit le 30/12/2014 à 16:29 :
le titre est trompeur et faussement écolo puisqu'en fait le charbon pollueur par excellence est largement en tête. C'est sur ce dernier qu'il fallait titrer !
a écrit le 30/12/2014 à 15:59 :
Nos voisins allemands sont facétieux. Les ENR - tous confondus - (157,4 TWh) première source d'énergie? Oui mais uniquement après avoir distingué entre deux variantes de charbon (267,6 TWh) : le lignite (156,6 TWh) et la houille (110 TWh).
a écrit le 30/12/2014 à 15:53 :
Rendez-vous dans 10 ans lorsqu'il faudra incinérer des milliers de panneaux photovoltaïques non remboursés...
Réponse de le 05/01/2015 à 23:00 :
Peu importe ce sere plus facile à faire que de démanteler les 30 réacteurs français. Car on ne pourra pas les faire vivre éternellement et qund ce jour arrivera accroche toi bien citoyen. Tu vas pleurer.
a écrit le 30/12/2014 à 15:49 :
ah oui et on pourrait aussi se poser la question de savoir quelle sont les sources en ce qui concernent la consommation intérieure allemande! car exporter de l’éolien à bas coût pour importer du nucléaire ou du charbon...est un rien hypocrite et ruineux pour le contribuable allemand.
a écrit le 30/12/2014 à 15:46 :
et attention ..dans le renouvelable il y a la combustion de biomasse...
additionnez hydraulique éolien et solaire et alors la France était en 2013 devant l’Allemagne..
aie...
Avec un autre point de vue on pourrait additionnerpar exemple les sources émettrices de particules ou de C02 et on rigole...

Rappelons quand même le but de l'energiewende qui est d’éviter les émissions de CO2...
les usa font mieux que l’Allemagne grosso modo en remplaçant le charbon par du gaz de schiste..ce qui dans un monde normal ferait ferait conclure que l'energiwende pour le moment ne remplit pas sa mission et n'est pas le meilleur choix. Mais qui se soucie qu'une politique soit efficace après tout.

C'est tellement dit et montré que c'est banal ..ce qui est moins compréhensible est de savoir pourquoi un grand nombre de médias relayent des informations de cette nature.

On pourrait parler du coût pour le consommateur aussi..
On peut comprendre que le secteur subventionné doivent convaincre l’électeur et que la propagande est un outil éprouvé...mais pourquoi les médias se font avoir comme ça????
a écrit le 30/12/2014 à 14:29 :
Et en avant les pollutions, mais où sont donc les verts de pacotille qui sévissent en France ? Vive le retour du charbon, n'est-ce pas ?
Réponse de le 30/12/2014 à 14:46 :
Evitez de dire n'importe quoi. Les Verts sont dix fois plus puissants en Allemagne qu'en France. Ils dirigent même un Lander, l'équivalent de nos futures super-régions.
Réponse de le 30/12/2014 à 16:13 :
Oui mais ce sont des verts pro-charbon...
Réponse de le 30/12/2014 à 16:32 :
je parlais des verts français, quant aux allemands, il n'est pas dans nos intérêts de vouloir imiter leurs landers car notre chômage ne fera que croître : toujours plus d'élus qui se gaveront sur notre dos
a écrit le 30/12/2014 à 14:28 :
Et encore ces chiffres n'incluent pas les kWh produits sur place et auto-consommés (donc invisibles au reseau).
Une premiere estimation fait etat de 30 000 installation de quelques kW de puissance deja installees, et en forte progression.
Réponse de le 30/12/2014 à 16:14 :
Ne rêvez pas ami installateur de panneaux solaires. L'auto-consommation est bien prise en compte dans ces chiffres car également aidée.
Réponse de le 30/12/2014 à 16:22 :
Cela expliquerait la baisse etonnante pour un pays en croissance de sa consomation electrique (-3,6%)
Réponse de le 31/12/2014 à 12:34 :
Vos sources, cher critiqueur ?
Une installation qui auto-consomme totalement ne peut se financer que sur les economies qu'elle genere. Je ne connais aucune prime, aide, subvention pour l'auto-conosmmation.
a écrit le 30/12/2014 à 14:26 :
Il est étonnant que la tribune fasse ce gros titre et trompe le lecteur avec le tour de passe passe qui consiste à dissocier le lignite et le charbon. Avec 44% ils restent la première source d'énergie et c'est normal: l'éolien ne peut exister sans être accompagné de sources d'énergie traditionnelles. L'Allemagne reste le premier producteur de gaz à effet de serre par habitant en Europe, et pour longtemps.
Il n'y a pas de quoi se pâmer d'admiration
a écrit le 30/12/2014 à 14:21 :
C'est normal que la France fait moins bien, il y en a moins de soleil qu'en Allemagne.
Réponse de le 30/12/2014 à 16:16 :
Moins de charbon aussi (44% de la production électrique allemande bien devant les ENR malgré ce tour de passe-passe statistique)
a écrit le 30/12/2014 à 13:24 :
Pendant ce temps, nos guignols en place continuent a dire que le soleil et le vent , ce n'est pas une bonne énergie, parce que pas régulière...
Le seul truc qui les dérange, c'est que c'est plus compliqué pour eux d'en prendre le contrôle, parce que c'est trop réparti, et entre les mains de tout le peuple...
La Monarchie sent son pouvoir vaciller, et fait tout ce qu'il faut pour le conserver.
Réponse de le 30/12/2014 à 14:05 :
Et pour compenser les sautes d'humeur de Miss Météo vive la houille et le lignite.
C'est sur cela pollue pas : allons voir en Allemagne l'exploitation du lignite .c'est très vert.........MDR
De plus il est connue que l'Allemagne émet moins de gaz à effet de serre que d'autre pays.......
Vive Panurge et ses moutons.
Réponse de le 30/12/2014 à 14:10 :
"c'est trop réparti" vous êtes autosuffisant en électricité avec vos panneaux solaires personnels, nuit et jour, déconnecté totalement d'EDF ? Sinon, le jeu est facile : mon appoint local mais EDF pour fournir le reste.
L'éolien personnel, à oublier, sauf un gros modèle acheté collectivement par une petite ville, à amortir sur 10 ans.
Réponse de le 30/12/2014 à 14:23 :
c'est la lutte finale ! tout le monde à la Bastille ! 1789 est de retour.
Trop comique
Réponse de le 30/12/2014 à 19:02 :
Qu'ils sont beaux ces petits veaux...
Trois jolis petits veaux du royaume de france qui beuglent en coeur :-)
Regardez le train... regardez le bien.. Une fois qu'il sera arrivé a quai, c'est vous qui paierez le ticket au prix fort pour y monter, après avoir payé le ticket de ceux qui sont déjà dedans...
Mon toit est déjà solaire depuis 5 ans, et ma production électrique est très supérieure a ma consommation... Grâce a vous, il est déjà payé, grâce aux taxes que vous payez via EDF.
Un grand merci a vous !
Vous pouvez éteindre votre PC, et retourner a vos beuglements :-)
a écrit le 30/12/2014 à 12:48 :
L'Allemagne va transformer un de ses points faibles en point fort. Dans 15 ans nous entendrons en France qu'il faut faire comme l'Allemagne et que les politiques n'ont rien fait...

Pourtant sur les forums on lit plutôt les commentaires des partisans du gaz de schiste (on les entend moins actuellement!!) et des fanas du nucléaire.

Ils sauront retourner leur veste à temps.
Réponse de le 30/12/2014 à 14:25 :
attends 2017 et tu le verras le gaz de schiste
a écrit le 30/12/2014 à 12:38 :
Que les chiffres soient plus ou moins corrects n'y changent rien, avec EDF la France est à la rue, ces vieux monopoles remplis de croûtons nostalgique bloquent tout ! Il y a plus de panneaux solaires en Allemagne que dans le Sud de la France, n'importe quoi ! Allez encore un pan entier d'une économie interdite, par contre subventionner des éoliennes bidons avec nos impots qui ruinent les paysages là pas de soucis, comment ne pas s'engager à 100% dans de la R&D sur ces sujets ??!!! Pauvre France à la rue dans tout les domaines pour protéger des nantis qui ne foutent rien !
Réponse de le 30/12/2014 à 12:42 :
Encore un qui parle sans se renseigner les panneaux solaires sont ultra subventionnés et EDF a même été contraint de racheter un fabriquant qui était au bord de la faillite soit disant pour sauver un savoir faire.
Réponse de le 30/12/2014 à 12:59 :
Ah parce que l'énergie nucléaire n'a pas été subventionnée ??? Vous avez une belle amnésie. A part ça pour rappel, EON en Allemagne a provisionné 14 Milliards d'€ pour démanteler 3 réacteurs, les producteurs français 35 Milliards pour 39 réacteurs...
On fera le bilan du coût de l'énergie nucléaire dans 20 ans, préparez votre épargne pour payez tout ça.
Réponse de le 30/12/2014 à 13:25 :
Excellente réponse au pigeon nucléaire Sweech :-)
Réponse de le 30/12/2014 à 14:26 :
@pigeon : Vos source svp ? Vous apperemment vous savez de quoi vous parlez.
Les panneaux ne sont pas subventionnes (subvention=don en argent), ils sont incites par le mecanisme de l'Obligation d'Achat dont l'objectif est de disparaitre aussi des que le moteur de l'auto-consommation sera, mais ce moteur depend du courage et realisme de nos decideurs a fixer le prix de l'electricite a son VRAI prix, c'est a dire 30-40% de plus, incluant la taxe carbone et le cout de demantelement-stockage nulceaire.
a écrit le 30/12/2014 à 12:31 :
"a atteint le niveau historique de 25,8%. Une progression de 1,7% par rapport à 2013, où les énergies renouvelables représentaient 24,1%."
Cela est mathématiquement faux puisque quand on compare des pourcentages on parle en points, ce sont donc 1,7 points.
C'est quand même grave de faire de telles fautes dans un journal comme la Tribune.
Réponse de le 30/12/2014 à 12:46 :
Merci clem, ça me dérangeais aussi cette façon de présenter les pourcentages.
De même pour les fautes d'orthographe trop souvent présentent dans les articles en ligne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :