CGG : augmentation de capital de 350 millions d'euros

 |   |  439  mots
Cette augmentation de capital de CGG aura si nécessaire le soutien de Total à hauteur de 35 millions d'euros.
Cette augmentation de capital de CGG aura "si nécessaire" le soutien de Total à hauteur de 35 millions d'euros. (Crédits : CGGVeritas)
Le parapétrolier français souffre de la baisse du prix du pétrole et de la réduction des investissements. Le prix de souscription des actions nouvelles fait apparaître une décote de 71,55% par rapport au cours de l'action en début de semaine.

Un mois quasiment jour pour jour après l'échec de l'OPA de Technip, CGG lance une levée de fonds. Le groupe de services pétroliers français a annoncé mercredi 13 janvier le lancement d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription d'un montant d'environ 350 millions d'euros dans le cadre de son plan de transformation.

"L'augmentation de capital de la société a pour objet de renforcer ses fonds propres et d'améliorer sa liquidité, dans le cadre du financement de son plan de transformation", explique le spécialiste des services et équipements géophysiques dans un communiqué.

Le prix de souscription est fixé à 0,66 euro par action à raison de trois actions nouvelles pour une action existante. Il fait apparaître une décote de 71,55% par rapport au cours de clôture de l'action CGG du 11 janvier 2016 (2,32 euros). La période de souscription des actions nouvelles sera ouverte du 14 au 27 janvier 2016.

Soutien des actionnaires Bpifrance et IFP Energies Nouvelles

Bpifrance, qui détient 7,04% du capital, et IFP Energies Nouvelles, qui contrôle 3,58%, se sont engagés à souscrire ensemble à l'opération à hauteur de la totalité des droits que le concert détient, soit 10,62% du capital. L'offre est garantie en totalité par un syndicat bancaire dirigé par BNP Paribas et Credit Suisse en qualité de coordinateurs globaux, chefs de file et teneurs de livre associés.

Annoncée début décembre, alors que le français Technip tentait encore de l'acquérir, cette augmentation de capital de CGG aura "si nécessaire" le soutien de Total à hauteur de 35 millions d'euros. Du moins si le groupe pétrolier n'a pas changé de position au cours du mois passé.

Réduction des investissements et suppressions de postes

CGG traverse actuellement une période difficile. Au troisième trimestre, le groupe a subi une perte nette de 1,07 milliard de dollars, soit neuf fois plus que lors de la même période un an auparavant. Le 5 novembre, CGG avait annoncé qu'il allait supprimer 13% de ses effectifs, et réduire sa flotte à 5 navires. La sanction avait été immédiate puisqu'il avait perdu près de 10% en Bourse ce jour-là. Les effectifs du groupe devraient avoir été réduits à 6.320 à la fin de l'année, ce qui représente une baisse de plus de 30% en deux ans.

Le Français souffre particulièrement de l'effondrement du prix du pétrole, qui a fait mardi une incursion sous les 30 dollars le baril alors qu'il s'échangeait plus de 110 dollars en juin 2014. Face à cette baisse, les majors du secteur et les clients de CGG ont considérablement réduit leurs investissements.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/01/2016 à 8:51 :
Technip avait proposé une reprise à 1,5 milliard en 2014, avec différents scénarios, à plus de 8 euros par action.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :