Veolia condamné pour avoir réduit le débit d’eau chez une cliente

 |   |  334  mots
La réduction de débit d'eau est interdite contrairement à la baisse de puissance électrique
La réduction de débit d'eau est interdite contrairement à la baisse de puissance électrique
La cour d’appel de Nîmes confirme à nouveau l’interdiction de réduire ou couper le débit d’eau dans les résidences principales.

Via la Société avignonnaise des eaux (SAE), Veolia a été condamné pour avoir réduit le débit de la fourniture d'eau dans un logement. Comme dans les affaires précédentes concernant déjà Veolia mais aussi la Saur, a justice a de nouveau estimé cette pratique illégale.

Dans son arrêt du 9 février, la cour d'appel de Nîmes (Gard) a ainsi condamné la SAE à verser la somme de 2.000 euros à la cliente concernée pour avoir réduit le débit d'eau dans son logement à la suite d'un impayé partiel de sa facture. Ce faisant, la cour a confirmé l'argumentaire qui avait prévalu en première instance : depuis une loi de 2013, "les distributeurs d'eau ne peuvent interrompre la fourniture d'eau dans une résidence principale". La dérogation accordée pour les fournisseurs d'électricité qui peuvent réduire la puissance fournie "n'est aucunement prévu(e) pour la distribution d'eau dont la réduction n'est pas autorisée", indique l'arrêt.

Coupure d'eau interdite dans les résidences principales

En effet, la réduction du débit, qui s'opère en installant une "lentille" sur la canalisation d'eau et limite le diamètre du branchement, entraîne selon la cour les mêmes conséquences qu'une coupure en privant les habitants d'un usage normal de l'eau, élément indispensable pour qu'un logement soit qualifié de décent.

La cour d'appel avait préalablement rejeté une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), estimant que l'interdiction de toute réduction de débit portait une atteinte à la liberté contractuelle et à la liberté d'entreprendre, au motif qu'elle ne respectait pas les conditions méritant une transmission à la Cour de cassation.

Saisi par Saur d'une QPC en 2015, le Conseil constitutionnel avait validé l'interdiction généralisée des coupures d'eau dans les résidences principales, même en cas de non-paiement du service.

Sollicité par l'AFP, Veolia a dit prendre acte de la décision, mais n'a pas souhaité faire de commentaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/02/2017 à 20:17 :
2000 Euros... Donc, véolia va recommencer. Jusqu'à usure de la Justice.
a écrit le 12/02/2017 à 15:20 :
L'eau est un élément vital donc normal de ne pas la couper mais de récupérer ses fonds par les moyens de droit habituels sinon çà met des gens en grande difficultés et les abus ne sont pas la majorité des cas. Une taxation plus forte peut ensuite compenser le problème et refroidir les récalcitrants, c'est plus logique. Certaines fuites d'eau ont généré des milliers d'euros de facture que les gens ne pouvaient pas payer par exemple alors qu'ils n'étaient pas forcément coupables de cette situation. Il faut un juste équilibre entre les droits des entreprises et des particuliers.
a écrit le 12/02/2017 à 12:29 :
Pourquoi y a-t-il encore des imbéciles comme moi, pour continuer à payer leurs factures ???

Je me demande de combien d'iphone dispose le mauvais payeur en question ... ( moi aucun: je paye mes factures, à la place...)
Réponse de le 12/02/2017 à 14:08 :
Il roule certainement en mercedes en plus et possède une villa à Nice à tous les coups !

Encore un complot des pauvres !

Vivement que la sécu ne paye plus leurs soins hein et qu'on en soit vite débarrassé.
a écrit le 12/02/2017 à 11:22 :
Pourquoi payer des factures d'eau pour notre résidence principale si toute coupure d'eau (ou limitation du débit) est interdite/illégale ? Ne payons plus, cela semble légal !
Ou alors l'eau est gratuite, et on ne la paie pas, ou alors l'eau est facturée, tout comme l'électricité, le gaz, etc, et si on ne paie pas sa consommation on risque de ne plus être approvisionné.
D'un autre côté, avec l'indemnité que va lui donner le fournisseur, elle pourra payer sa facture.
J'ai de plus en plus l'impression que ce sont les clients "honnêtes", qui paient leur eau/loyer/EDF etc, même avec des difficultés, voir des échéanciers, qui paient pour les autres.
Réponse de le 12/02/2017 à 20:15 :
Très juste. D'ailleurs, avec cette économie, je pensais faire un voyage à new york et investir dans l'industrie agro-alimentaire.
a écrit le 12/02/2017 à 6:59 :
Il ne faut plus avoir de débit d'eau comme sur la photo mais des spray de 1,2 litre par minute, çà économise des centaines d'euros par an d'eau et d'énergie de chauffe comme de recyclage. Cà se visse en 30 seconde, c'est standard et coûte quelques euros donc amorti en moins de 15 jours. Voir : http://www.savinga.fr/aerateurs-pour-lavabo/25-aerateur-economique-deau-neoperl-spray-12-lmin.html
Réponse de le 12/02/2017 à 20:19 :
Ne plus se laver, porter des fringues sales, aller faire ses besoins dans les sandwouicheries est aussi une très bonne solution. Du moment que les golfs ont de l'eau, c'est le principal.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :