Et si l'on créait enfin une mine en France...

 |   |  764  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a souhaité mardi que la France puisse redevenir un pays minier, afin notamment de sécuriser les approvisionnements en métaux stratégiques. "Cela fait trente ans que l'on n'a pas ouvert de mine en France", a regretté le ministre.

"Cela fait trente ans que l'on n'a pas ouvert de mine en France", a regretté le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, en marge d'une réunion du Comité des métaux stratégiques (Comes). Cela pourrait même rappeler au ministre son enfance quand il enfreignait les interdictions pour aller jouer sur un terrain uranifère dans le massif montagneux du Morvan situé en Bourgogne, aux confins du département de la Saône-et-Loire. "Je n'en suis pas mort", a-t-il plaisanté... regrettant une France agricole, forestière et minière, "trois activités tombées dans une forme d'oubli". "Sachons les ressusciter tant qu'il en est encore temps", a-t-il expliqué dans un discours à l'issue de la réunion du Comes. Une réunion qui a permis de faire "émerger les enjeux pour la France et ses entreprises liés aux métaux stratégiques, aux difficultés d'approvisionnement qui rendent les entreprises et toute l'économie vulnérables, et à la mobilisation nécessaire des pouvoirs publics pour sécuriser ces approvisionnements", selon un communiqué à l'issue du Comes.

La France doit redevenir un pays minier

Dans cet esprit, le ministre a souhaité mardi que la France puisse redevenir un pays minier, afin notamment de sécuriser les approvisionnements en métaux stratégiques. Le ministre "souhaite donner une nouvelle ambition à la France, celle de redevenir un pays dans lequel on peut exploiter des mines, comme le font de nombreux pays européens", a-t-il indiqué dans le communiqué. Ainsi, l'Irlande, la Grande-Bretagne et l'Allemagne ainsi que les pays scandinaves ont ces dernières années réouverts des mines. "Il s'agit d'améliorer notre connaissance du sous-sol, en revisitant l'inventaire de notre sous-sol", précise-t-il dans le communiqué. Dans le discours de clôture du Comes, il a indiqué que cette "connaissance" pourra être mise "à disposition d'opérateurs miniers qui pourraient amener, en France, sur notre territoire, à de nouveaux projets miniers, en matières de terres rares et de ressources stratégiques".

Pour autant, il a regretté l'absence d'un "leader de classe mondiale dans le domaine minier en France. "Il nous manque un très grand acteur minier" en France, a-t-il confirmé à l'issue de son discours. Areva, Eramet, et Total avaient été plus ou moins pressentis dans un passé récent pour prendre le leadership français de la filière minière. En vain. "Il y a encore une réflexion en cours", explique-t-on à "la tribune.fr". En tout cas, le ministère du Redressement productif veut être "au chevet de l'activité minière" et "soutenir, aider et comprendre" les groupes industriels. Car la France possède des gisements de métaux rares (or, antimoine, tungstène, molybdène, lithium...). Pour ouvrir une mine, dont le coût sera amorti sur 20 ans, les groupes miniers doivent en moyenne investir entre 150 millions et 800 millions d'euros, selon la taille du projet.

Refonte du code minier

Arnaud Montebourg a souhaité la mise en place d'un "démonstrateur de mine", une installation témoin qui doit permettre de démontrer la faisabilité de l'exploitation de mines tout en préservant l'environnement. "On peut démontrer aujourd'hui que l'exploitation minière n'est pas à l'image de celle qu'a colporté la première révolution industrielle dans notre imaginaire, mais est une forme de technologie moderne, nouvelle, à taille humaine", a-t-il estimé. Elle peut même être "très high-tech", selon un participant à cette réunion. Cette technologie doit être "capable de servir l'intérêt stratégique de la nation et en même temps de respecter la population", a-t-il précisé. Tous les acteurs de la filière insistent fortement sur "l'acceptabilité sociétale et environnementale" des futurs projets miniers.

Lors de son intervention, le ministre est également revenu sur le chantier de refonte du code minier qu'il considère comme "obsolète et qui n'a pas été modernisé". "C'est un sujet stratégique pour notre pays", a-t-il assuré. Cette refonte doit "permettre d'accroître la transparence et la concertation dans l'attribution des permis, d'améliorer l'implication des populations, mais surtout redéfinir le partage des valeurs de l'exploitation minière entre Etat, collectivités locales et industriels". Ce code "doit à la fois tenir compte des problèmes d'acceptabilité sociale et en même temps rendre effective la possibilité de l'exploitation minière", selon le ministre. Interrogé sur le calendrier de cette réforme, le ministre n'a pas donné d'échéance. En septembre, la ministre de l'Ecologie et de l'Energie Delphine Batho avait confirmé que le gouvernement présenterait un projet de loi "avant la fin de l'année".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/09/2013 à 13:54 :
le rigolo!!! on va faire des mines aussi surement que des patés de sable à la Baule,sil y avait du minerai quelconque exploitable ça se saurait autrement que dans les rêves de montebourdes ,le BRGM est là pour ça
a écrit le 26/02/2013 à 12:44 :
je ne trouve pas cette idée stupide, beaucoup de pays se tourne a nouveau vers ce secteur, Certe nous avons fermé nos mines en 2004 en France mais c'est un moindre mal bon nombre d'entre elles étaient loin des chantiers il aurait fallu de toute façon foncer de nouveaux puits plus loin pour se rapprocher des nouveaux chantiers et palier à un certain nombre de contrainte technique (aerage, exhaure par exemple). Aujourd'hui il existe des exploitations minières en pays de galles, irlande qui sont techniquement à la pointe, tres securisé et respecte l'environnement. (certainement plus ecologique que d'aller chercher ce combustible en Australie a bon entendeur :-) ). Le charbona quasi les mêmes propriétés que le petrole et peut donc facilement s'y substituer donc ferait du bien a notre balance commerciale et à notre dependance energetique.... Le saviez vous que nous importons de plus en plus d'electricité (essentiellement d'Allemagne) alors que nous avons un jolie parc de nucleaire ? Combien vont couter leur dementellement ? Sont elles si ecologiques qu'on le dit ? Ou va t-on stocker tout ces produits une fois demanteler ? Je ne suis pas un anti nucleaire j'ai juste une petite pensée pour les generations suivantes (on herite de la terre de nos ancetres mais empruntons celles de nos enfants)........
a écrit le 26/11/2012 à 8:11 :
Réouvrir des mines en France, mais qu'est ce qu'il y a de si extravagant à cela ? Certains ont-ils peur que la France redevienne une puissance minière et industrielle ? Montebourg est le seul ministre de ce gouvernement qui ait un peu d'ambition pour ce pays, où est le problème mesdames messieurs les défaitistes ...
a écrit le 18/10/2012 à 1:25 :
C'est triste d'avoir un ministre du redressement productif qui n'est là que pour faire parler de lui. Il visite, il parle, mais de tous les sujets qu'il aborde, il n'en traite aucun sur le fond. C'est un comique, un petit plaisantin, grâcement payé par tous les imposables couillons (dont je fais partie). Si j'avais la possibilité , je cliquerais sur le bouton "balourder Montebourg du gouvernement" sans hésiter. Il n'a aucune valeur ajoutée. Il est là, pourquoi à part pour pomper du fric ?
a écrit le 17/10/2012 à 16:46 :
Il a bonne mine notre montebourre. Ce n'est pas à 37000 mètres qu'il plane, mais dans la stratosphère. une météorite de plus dans ce gouvernement qui ne broye que du noir!
a écrit le 17/10/2012 à 14:58 :
Bon d'accord on peut discuter de l'ouverture de mines en France même si pour moi le débat est clos car je suis un (grand) tantinet claustrophobe! Il n'empêche qu'on peut se demander si pour Montebourg le fait d'avoir jouer sur des terrains uranifères n'a pas abîmé (un peu) son cerveau! Ne vaudrait-il pas aussi recycler davantage avant de creuser, comme le fait par exemple Rhodia qui récupère des terres rares à partir d'ampoules basse consommation usagées?
a écrit le 17/10/2012 à 14:57 :
Il faut qu'il arrête de fumer. Il commence par fatiguer le monde et Hollande et Ayrault seraient bien avisés de le sortir du gouvernement dès que possible tout comme Peillon d'ailleurs.
a écrit le 17/10/2012 à 12:37 :
Il me semble que l'on avait trouvé un filon de charbon dans le nord sous Borloo, qui écologie oblige n'avait pas donné suite. C'est vrai que faire venir du charbon d'Australie c'est bien plus écolo.
a écrit le 17/10/2012 à 10:06 :
Pour une fois que je suis du même avis que Montebourg! D?ailleurs l'industrie minière en France c'est possible, la carriere de talc de luzenac (ariege) en est le meilleur exemple. A elle seul elle produit 8% de la production mondiale et fait de benefice monstre (de mémoire prés de 25% du CA ). D'autant plus que les pelle miniere de la marque liebherr son made in france !!! cocorico
Réponse de le 17/10/2012 à 12:31 :
Liebherr c'est pas Autrichien?
Réponse de le 17/10/2012 à 12:47 :
c'est allemand, de memoire
Réponse de le 17/10/2012 à 14:54 :
Oui c'est allemand mais surtout connu dans le domaine aéronautique
Réponse de le 12/09/2013 à 12:37 :
Toyota est Japonnais et fait des voitures made in France... Ce n'est pas incompatible.
a écrit le 17/10/2012 à 9:59 :
Vu la longueur du cycle d'exploitation d'un site minier autant dire que ça prendra 5 à 10 ans avant de voir de quelconques effets sur l'économie, de plus je serais curieux de savoir qui va réellement jouer les bailleurs de fonds dans cette affaire parce que vu les BFR des miniers je suis pas sur que ça se bouscule au portillon.
Réponse de le 17/10/2012 à 10:10 :
Thiess, Rio Tinto, Imerys.... eu il on de la trésorerie et le savoir faire
Réponse de le 17/10/2012 à 10:27 :
oui, ils ont bcp d'experience, c'est pour ca qu'ils quittent la france!
Réponse de le 17/10/2012 à 11:14 :
tu as oublié Xtrata en nouvelle calédonie ( nickel ) .énorme investisment en md/ euros...
d' autre part le défaitisme n'est pas une solution.
Réponse de le 17/10/2012 à 11:30 :
Sans défaitisme il convient de constater que si cette industrie a quitté la France c'est que les perspectives de retour sur investissement étaient mauvaises. Or aujourd'hui on nous parle "l'acceptabilité sociétale et environnementale" et d'image, mais pas de perspectives économiques de la filière d'extraction en tant que telle, on nage en plein délire.
Réponse de le 17/10/2012 à 12:50 :
la nouvelle caledonie n'est pas la france; en outre, en nc, il ne devrait pas tarder a y avoir un referendum sur l'independance ( cf accords d'ouvea), qui mettra dans un premier temps la france dehors, et dans un deuxieme les groupes miniers ( et apres ca ira au tas)... por le reste je suis d'accord avec fatcat, avec en derniere preuve les gaz de schystes
a écrit le 17/10/2012 à 9:15 :
Consterné à la fois par le ministre qui visiblement parle d'un sujet qu'il ne connait pas bien et des réactions de la plupart des lecteurs qui s'y connaissent encore moins (mais eux sont excusables). Autant faire un plot d'essai pour les gaz de schistes me parait indispensable autant faire une mine modèle ne set à rien, car il suffit d'aller en Suède ou au Canada ou en Irlande, ou dans des tas de pays pour voir fonctionner des mines modernes respectueuses des lois sociales et environnementales
Après tout, on a les ministres qu'on mérite
L'exploration minière (je ne parle que des métaux) s'est arrétée en France au début des années 90, et en fait seul les premiers 50-100m sont connus et encore pas partout. Entretemps, le cours de l'or pour ne citer que ce métal est passé de 350$/oz à 1700$/oz, ce qui change toute l'économie des projets; id pour le cuivre. De même, les moyens géophysiques permettent de voir beaucoup plus profond et en fait tout est à réétudier avec ces moyens modernes et ces nouvelles données économiques. Il y a encore plein de chose à trouver et exploiter en France et la mine n'est plus la mine de Germinal, c'est devenu une activité moderne avec beaucoup de technologie.
Quant à l'absence d'un acteur français, les gouvernements successifs ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes, car l'abandon du minier remonte aux années 80. A l'époque, il existait des acteurs (Cogema, TCM, et même Penarroya,et c..).
Pour conclure, la Suède pays bien connu du tiers-monde tire 6% de son PIB de ses ressources minières et ça mettrait du beurre dans les épinards pour bcp de monde
a écrit le 17/10/2012 à 9:03 :
Ah, enfin un projet d'avenir tourné vers la haute technologie et le futur !
et avec ça on pourra refaire des trains à vapeur, des draisines à charbon, des voitures au gazogène et même relancer l'industrie des calèches qui faut l'avouer tourne au ralentit ces derniers temps.
Bravo M le ministre du redressement des industries passéistes, enfin un beau projet pour la France ! si avec ça et le reste on est pas dans les pays en voie de développement dans 5 ans c'est trop injuste...
Réponse de le 17/10/2012 à 12:39 :
Vous savez qu'il n'y a pas que le charbon dans les mines, n'est-ce pas?
a écrit le 17/10/2012 à 8:05 :
Effaré de lire autant de commentaires nauséabonds ... la critique est facile, mais trop facile à voir la déferlante ..; mais que proposez-vous donc pour relancer l'économie ou certains secteurs ? Je sais vous n'aimez pas le contrôle de l'état, mais au vu de ce que le libéralisme et la logique financière ont produit jusqu'à présent .... toutes les idées sont bonnes à prendre !!! Alors arrêtez vos critiques futiles, enfantiles, nous avons besoin d'autre chose pour sortir du merdier ..... !! (Et oui je vote à gauche et j'ai toujours voté à gauche, mais pas toujours pour le PS !!)
Réponse de le 17/10/2012 à 9:11 :
Vous avez la chance ou la malchance d être de gauche par naissance ou par hérédité moi non ..je peux changer d avis et sur ce dossier je trouve que Montebourg a raison : il faut revoir totalement le code minier.
Réponse de le 17/10/2012 à 10:32 :
vulcain, pour vous sortir du caca, on ne voit qu'une solution, faites le travail vous meme avec votre temps, vos competences, votre argent, en faisant une croix sur votre vie de famille, vos loisirs et vos vacances.... apres avoir partage le pognon, va falloir partager les efforts !!!!.......... a salaire egal, travail egal.......... vous n'etes pas rendu !!!! ( et merci de ne pas chercher ' des bonnes volontes' culpabilisees a grand renfort de slogans que ce que vous appeliez ' front national' avant d'etre au pouvoir)
a écrit le 17/10/2012 à 7:59 :
L'extraction minière ne doit pas souffrir de préjugés. Il savoir reconnaître nos intérêts, quand ses derniers ne mettent pas en péril, en danger notre avenir. C'est cela une économie régulée.
a écrit le 17/10/2012 à 7:14 :
Quand on pense que le projet de mine de charbon du Sud-Nivernais a été jeté aux orties sous la pression des lobbys écologistes, alors oui, c'est sûr, on y croit vachement aux propos d'Arnaud !
a écrit le 17/10/2012 à 7:04 :
notre Leonardo de la créativité a oublié les puits d'eau,les salines,le soufre pour les allumettes,
les gésiers,etc.Bravo le ministre on te proposera pour le Nobel 2013.
On commencera demain la récoltes des signatures.
a écrit le 17/10/2012 à 6:48 :
Fantomas a encore frappé!
a écrit le 17/10/2012 à 5:28 :
J'aime les idées audacieuse! hip hip houra pour le ministre!
cessez vos critiques et proposez des solutions comme le fait si bien notre ministre!
Réponse de le 17/10/2012 à 11:35 :
Il n'y aucune audace dans cette idée. Les mines n'ont pas attendu Montebourg pour exister. Ce n'est qu'un prétentieux qui brasse du vent et qui ne sert strictement à rien pour la FRANCE.
Réponse de le 17/10/2012 à 12:34 :
Oui et puis bon les idées ca existait avant aussi!! donc les idées innovantes c'est du vent aussi!! ... superbe logique merci!!!
Réponse de le 18/10/2012 à 1:19 :
ouais ben vous Loîc, vous n'êtes pas innovant non plus dans votre pauvre commentaire à 2 balles...
"JE DEGAGE", CA SERAIT DE L'AUDACE POUR MONTEBOURG.
a écrit le 17/10/2012 à 3:25 :
J'ai l'impression qu'on est la risée du monde entier, et chaque fois qu'on a les socialistes au pouvoir on monte en grade.
Ca fait 10 ans qu'à l'étranger on me demande si c'est bien vrai qu'on travaille 35h par semaine en France. Personne n'arrive à le croire... maintenant on va me demander où sont les mines qu'on va réouvrir (et surtout ce qu'on en extrait). J'en ai marre de faire rire mon entourage.

En fait "notre" Ministre a une formation d'alchimiste : il transforme la les rêves crétins en déficits réels.
Réponse de le 17/10/2012 à 12:38 :
Je vis a l'étranger et je peux vous dire que l'opinion des gens n'a rien a voir avec ce que vous avancez, certes certains pensent que nous travaillons tres peu, idée fausse relayée par certains médias (notamment anti-francais), mais ils nous envient aussi la protection sociale et les différents soutiens pour les plus pauvres.
Facile de ne donner qu'une facette de la situation...
a écrit le 17/10/2012 à 1:49 :
Montebourg c'est la voiture balais. Il lance toutes les semaines une saillie, dont tout le monde sait la vanité, dans le simple but de couper l'herbe sous les pieds des détracteurs du gouvernement et de rallier ceux qui pourrait regretter les décisions prises par ce même gouvernement, auquel il appartient faut-il le rappeler. On ne sait jamais, cela peut donner les quelques pourcents nécessaires lors des prochaines consultations, et lui permettra de défendre une plateforme de rassembleur de la France lors des prochaines présidentielles. Attrape gogo d'un cynisme redoutable. Vous y repenserez quand il sera en lice pour le second tour en 2017. En attendant, ceux qui croient voir en son ministère un enfermement stratégique de Hollande seront bien déçus. Il s'agit en fait d'une plateforme et d'un positionnement politique murement réfléchis. Il est toujours en pointe dans les médias, histoire de nous le rendre familier. On ne publie de lui jamais un photo autrement que souriante (en général saluant comme s'il venait de se faire élire), ou pensive, le regard tourné vers l'avenir. Du travail de pro et de fond. Et il a toutes les chances de réussir: il se posera en rassembleur, sorte de figure d'opposition dans la majorité (ce qui plait toujours aux français), il sera celui qui refuse que la France meure (encore un bon point), ses racines et sa vie privée lui confèrent une ouverture naturelle sur le problème des minorités (encore la figure du rassembleur au delà des clivages). Rien ne pourra être retenu contre lui, puisqu'il est quasi officiel qu'on ne lui permet rien (posez vous d'ailleurs la question de pourquoi une telle dialectique a été acceptée par le pouvoir comme lui-même si ce n'était d'un commun accord). Bref: un winner. Sauf... Sauf que c'est du vent et de la construction médiatico-marketing. Derrière il n'y a rien, et la nature ayant horreur du vide, celui du pouvoir sera rapidement comblé par les conseillers et officines qui dirigent de fait et qui ne changent finalement guère d'une mandature à l'autre.
a écrit le 17/10/2012 à 1:20 :
C est une bonne idée , y a beaucoup de chose à faire sa c est sur mais pk pas au point on en est ces que du plus :)
a écrit le 16/10/2012 à 23:16 :
Ah ben il a vu la Vierge lui ! Pourquoi ne pas remettre en place la gabelle pour réduire la dette ?
a écrit le 16/10/2012 à 23:05 :
Beaucoup de blabla et rien de concret, il ne réinvente rien, ça existe déjà, comme les scop dont il parle dans un de ses livres, mais ça existait bien déjà avant qu'il ne se présente aux primaire socialistes, et qu'il ne s'y fasse balayer d'un revers magistral par un plus nul que lui. Les mines existaient déjà bien avant lui. Il montre bien les limites des politiques : dans le domaine industriel, ils n'ont aucun rôle, aucune légitimité. On n'a pas besoin d'eux.
a écrit le 16/10/2012 à 22:50 :
Ce n'est pas un ministre, c'est un pitre.
a écrit le 16/10/2012 à 22:21 :
On peut trouver une mine de crayon, dans les boutiques.
Ce qu'il faudrait, c'est une mine d'argent, le ministre de l'économie serait heureux. Y aurait juste à se baisser.
Il y a eu quelques mines en Corse mais épuisées.
Faire travailler des mineurs, une honte, on n'est pas en Chine (humour compréhensible, j'espère :-) ).
Les mines de charbon, c'est utile pour le hauts fourneaux mais il en reste peu (hauts fourneaux) et souvent épuisées les mines. Les centrales à charbonvont être fermées.
a écrit le 16/10/2012 à 22:14 :
Arnaud, prends ta pelle et vas au front, décideur pour les autres !!!!!
Réponse de le 16/10/2012 à 23:12 :
Qu'il n'oublie pas d'emporter la paire de lunettes à 12.000 euros de madame.
a écrit le 16/10/2012 à 22:07 :
En France on n'a pas de pétrole mais on a .... A. Montebourg !
a écrit le 16/10/2012 à 21:05 :
impossible c'est pas ecolo ....... et surtout pas en guyanne qui pourtant possede d'enorme richesses ....
a écrit le 16/10/2012 à 20:49 :
Et Montebourg sera bien emm..dé s'ils trouvent ...du gaz de schiste !!! ah ah ah !
a écrit le 16/10/2012 à 20:48 :
Tant qu'à faire, autant créer des puits de pétrole. Comme ça, on sécuriserait nos approvisionnements. Et on pourrait même en exporter.
Et puis ça fait bien plus de trente ans qu'on a pas ouverts de nouveaux puits.
Après, on fera des mines de diamant et des mines d'or, comme ça on n'aura plus de chômage.
Faudra que Montebourg donne le nom de son fournisseur d'herbe, parce que y'a pas, c'est de la bonne !
a écrit le 16/10/2012 à 20:47 :
ça fait aussi longtemps qu'on a pas créé de poste d'allumeur de réverbères, chez EDF , Môssieur le Ministre !!
Réponse de le 17/10/2012 à 10:26 :
merci de bien vouloir ne pas lui donner des idees .....
a écrit le 16/10/2012 à 20:47 :
ça fait aussi longtemps qu'on a pas créé de poste d'allumeur de réverbères, chez EDF , Môssieur le Ministre !!
a écrit le 16/10/2012 à 20:43 :
Qu'il ne fait pas de la télé, car il a la gueule de l'emploi pour présenter " le juste prix ", ou bien "la roue de la fortune"
Au fait, pense t'il faire fortune avec son idée, ou bien a t'il vraiment bien calculé le juste prix pour ré-ouvrir les mines (bonnes)?
a écrit le 16/10/2012 à 20:25 :
Dommage que le prix Nobel de l'humour (ou de la bêtise je sais pas trop..) n'existe pas. Au aurait eu un lauréat français à coup sûr...
a écrit le 16/10/2012 à 20:21 :
Creuser et rouvrir des mines, pourquoi pas, mais des mines de quoi ? parce que si c'est juste pour creuser, il y a la mer pour cela, pas cher, pas de traces. En principe on creuse pour exploiter quelque chose, d'utile, de préférence, cela évite un gouffre financier, sinon c'est le syndrome des Kerguelen, une montagne de merde d'oiseaux, des scientifiques repartis, et tout un tas de fonctionnaires inutiles mais débordés demandant des renforts.
a écrit le 16/10/2012 à 20:20 :
Avec les prix des minerais qui ont baisse entre 25 et 30% en un an et une economie chinoise en ralentissement, l n'y aura pas grand monde pour aller investir massivement dans la filière actuellement....
a écrit le 16/10/2012 à 20:01 :
Bien sur il y a des mines à ouvrir ,mais pas souterraines ,c'est pas rentable mais en découverte et en découvertes le spécialiste c'est Lafarge ,rien qu'à voir la carrière de st pierre la cour on comprend tout de suite,
a écrit le 16/10/2012 à 19:41 :
ca va pas etre facile d'attirer des gens sur lesquels il passe son temps a vomir, en leur expliquant de surcroit qu'ils n'ont qu'a investir sans attendre aucune rentabilite.....
a écrit le 16/10/2012 à 19:23 :
on a pas de petrole mais on a Arnaud Montebourg...
Réponse de le 16/10/2012 à 20:54 :
Danud tu as raison il faut l'engraisser et nous aurons son pesant d'or! sans chercher des investisseurs pour le chercher
a écrit le 16/10/2012 à 19:17 :
Dans le principe cela parrait possible, on ne peu pas tout critiquer mais qui ira dans cette mine ?! Des RSA, Rmiste ? Des vrais salariés avec des charges totalement impossible via des primes X et Y ? Des dirigeants bobo ou des capitalistes malades ? Une mine d'Etat comme la belle époque communiste ? S'il y a une activité dans laquelle le Monde ne respecte aucunes règles c'est bien celle là ! Donc on fait comment !??
a écrit le 16/10/2012 à 19:13 :
Cela fait 30 ans que je n'ai jamais entendu de connerie pareil !!! Purée vous avez de très bon ministres en France...à mourir de rire !
Réponse de le 16/10/2012 à 20:08 :
Malheureusement, nous avons les politiques que nous meritons !!! c'est la conséquence du vote par élimination du second tour, avant 2002 on élisaient un président pour ces capacités a relever les défis, aujourd'hui c'est pour virer le type qui est en place !!!
a écrit le 16/10/2012 à 19:03 :
non il ne faut pas rigoler du propos de monsieur Montebourg. En effet les ministres, les gouvernements, les experts, les scientifiques, les chefs d'entreprises qui l'ont précédés n'y avaient pas pensé tout simplement. Montebourg est LE sauveur, en effet il est avocaillon, n'en déplaise aux grincheux, lui seul va trouver pétrole, charbon ,gaz, et autres commodités, donc cessez de vous gausser et applaudissez le ministre du REDRESSEMENT productif.
a écrit le 16/10/2012 à 18:53 :
On pourrait ouvrir une mine de conneries... Je suis sur qu'elle serait tres productive :-)
Réponse de le 16/10/2012 à 19:42 :
lol .... et il y a deja l'ingenieur en chef !
a écrit le 16/10/2012 à 18:48 :
Bonne idée, comme cela on pourra y faire travailler les retraités.
Réponse de le 16/10/2012 à 19:08 :
J'aime!
a écrit le 16/10/2012 à 18:45 :
Le BRGM avait des mines d ' or , de cuivre et autres metaux . Grace a un socialiste , mr Allegre, tout a ete liquide a un prix discount. Merci les Socialos. En plus , quand JF Henin a essaye d ' ouvrir une mine de charbon a ciel ouvert dans le Morvan, tout le monde a ete contre. Quand au gaz de shit et aux champs d ' hydrocarbures en Mediterrannee , n ' en parlons pas. On ne peut pas faire de forage en mer mais Marseille y vide ses egouts depuis des decennies. Plus cretin tu meurs!
a écrit le 16/10/2012 à 18:35 :
Quel guignol ! Eh Arnaud ! Petroplus a appelé, ils veulent le SAV des promesses que toi et Francois leur avez faites, tu as deja oublié ?
a écrit le 16/10/2012 à 18:31 :
qu'il commence déjà a réfléchir a l'exploitation du gaz de schiste avant de remettre en route les mines. je propose d'envoyer a la mine tous les jeunes au chômage qui seront heureux de travailler dans d'excellentes conditions avec lampe frontale et bleu de travail. pour ce qui est de l?installation témoin je propose une visite a LEWARDE dans le Nord. Si il nous manque un très grand acteur minier" en France, c'est peut être que pour le " privé " cela n'est pas rentable, il faudrait donc que se soit l'état qui s'en occupe comme après guerre Un grand retour en arrière pour notre futur.
a écrit le 16/10/2012 à 18:29 :
Ce pauvre ministre est complètement nul. Qu' il aille faire de la télévision, il a une gueule de présentateur de jeux débiles.
Réponse de le 16/10/2012 à 20:50 :
Non mais ça va pas, avec les restructurations à venir chez France Télévision, ils pourront jamais le payer. Sauf à lui filer le statut d'intermittent !
a écrit le 16/10/2012 à 18:27 :
C'est une bonne idée, mais il faut revoir le code minier, car aujourd'hui le sous sol n'appartient pas au propriétaire ce qui n'incite pas à la recherche de minerai.
a écrit le 16/10/2012 à 18:10 :
"Redéfinir le partage des valeurs de l'exploitation minière entre Etat, collectivités locales et industriels". Avec cette phrase, on comprend que la propriété légitime des terrains et de leurs sous-sols restera méprisée par l'Etat obèse qui, avant d'avoir extrait le moindre euro de valeur du sol, s'empresse de le partager goulûment avec ses complices socialistes, industriels oligopoleurs et élus locaux. Pas de doute, ce pays est dirigé par une bande de voleurs !
Réponse de le 16/10/2012 à 21:02 :
C'est un peu tard que vous vous en apercevez!!! Mais silence ils sont aux affaires...
a écrit le 16/10/2012 à 18:02 :
Effectivement il a bonne mine celui là !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :