Industrie : la Chine s'attaque à ses énormes excédents de production

 |   |  268  mots
La production d'acier brut chinoise a diminué de 2,3% à 803,8 millions de tonnes en 2015, son premier recul depuis plus de 30 ans, accompagnant un ralentissement de l'économie du premier producteur mondial.
La production d'acier brut chinoise a diminué de 2,3% à 803,8 millions de tonnes en 2015, son premier recul depuis plus de 30 ans, accompagnant un ralentissement de l'économie du premier producteur mondial. (Crédits : © China Daily China Daily Infor)
Pékin va réduire drastiquement ses capacités de production d'acier brut, ainsi que celles des mines de charbon. Cela traduit la volonté de la Chine de miser davantage sur la consommation et moins sur l'industrie lourde. Les surcapacités reinent la croissance économique du pays.

La Chine réduira de 100 à 150 millions de tonnes ses capacités de production d'acier brut et réduira aussi celles des mines de charbon "dans une large mesure" face à un marché saturé, a annoncé le gouvernement chinois dimanche. Le Conseil d'Etat a ainsi confirmé une précédente décision d'arrêter les autorisations de principe d'ouverture de nouvelles houillères pendant trois ans, lit-on dans un communiqué officiel.

Certaines estimations donnent un excédent de capacités de deux milliards de tonnes de charbon annuelles, soit plus de la moitié de la production de 2015 d'un pays qui compte près de 11.000 mines.

300 millions de tonnes d'excédents dans la sidérurgie chinoise

Pékin veut aussi éliminer les surcapacités (capacité de production excédentaire par rapport aux besoins) de l'industrie sidérurgique, le gouvernement étant soucieux d'alimenter dorénavant la croissance plus par la consommation et moins par l'industrie lourde. Pour le moment, comme l'explique Mylène Gaulard, économiste spécialiste de la Chine, "les politiques budgétaires et monétaires expansives n'ont pas permis de relancer suffisamment la consommation des ménages qui reste toujours inférieure à 40% du PIB".

On estime à 300 millions de tonnes environ l'excédent de capacités de la sidérurgie chinoise. La production d'acier brut chinoise a diminué de 2,3% à 803,8 millions de tonnes en 2015, son premier recul depuis plus de 30 ans, accompagnant un ralentissement de l'économie du premier producteur mondial.

Selon Dominique Jolly, professeur à Skema Business School et spécialiste de la Chine, les problèmes de surcapacités sont une des principales causes du ralentissement de la croissance chinoise en 2015, à 6,9%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2016 à 11:04 :
heureusement que Montebourg n'a pas pu nationaliser les hauts fourneaux lorrains ; ça ferait aujourd hui un énorme fiasco face aux chinois
a écrit le 25/01/2016 à 10:48 :
A quoi servent les conseillers économiques ? Si ce n'est à seulement faire de la propagande néolibérale au sein des médias.

Pourquoi les chinois ont ils continué à produire en masse de l'énergie et des matières premières tandis que le monde, depuis 2008, depuis que les états ont gaspillé des milliers de milliards d'euros pour sauver les banques responsables de cette même crise, connait une baisse constante de capacité à consommer des ménages et donc de croissance ?

Qui sont donc tout ces gens que l'on voit et entend partout nous imposer la croyance dans "lémarché" tandis que leurs pronostics et autres analyses finissent toujours pas être contredits par la réalité ? Pourquoi tout ces gens hyper bien payés ne sont jamais sanctionnés dans un système économique nous faisant croire qu'il plébiscite d'abord les winners ?

Bref, on nous prend pour des neuneux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :