STMicroelectronics supprime 430 postes en France

 |   |  363  mots
Le groupe a par ailleurs publié des résultats conformes aux attentes pour le quatrième trimestre avec un chiffre d'affaires de 1,67 milliard de dollars.
Le groupe a par ailleurs publié des résultats conformes aux attentes pour le quatrième trimestre avec un chiffre d'affaires de 1,67 milliard de dollars. (Crédits : STMicroelectronics)
Le fabricant franco-italien de semi-conducteurs STMicroelectronics (ST) a annoncé mercredi qu'il allait cesser le développement de nouveaux décodeurs numérique, une mesure qui doit se traduire par la suppression d'environ 1.400 emplois, dont 430 en France.

Publié le 27/01/2016 à 07:28. Mis à jour le 27/01/2016 à 10:02.

Dans une note adressée au ministère de l'Economie fin septembre, le syndicat CFE-CGC indiquait que le groupe franco-italien envisageait une suppression de postes. STMicroelectronics a finalement annoncé, mercredi 27 janvier, qu'il prévoyait d'arrêter le développement de nouveaux produits dans son activité de fabrication de décodeurs. Le groupe a perdu pas moins de 250 millions de dollars en 2015 dans cette activité.

Cela aura pour conséquence la suppression de 1.400 emplois dans le monde, dont 430 en France via un plan de départs volontaires.

>>>LIRE AUSSI : Les salariés de STMicroelectronics reçus à Bercy, la division numérique menacée

Le fabricant de semi-conducteurs avait indiqué en mai dernier étudier diverses options pour sa division déficitaire Digital Product Group (DPG) qui emploie au total 2.000 personnes, principalement en Inde et en France. Le PDG de STMicro, Carlo Bozotti, avait déclaré "inacceptables" les pertes de la division DPG. "Le problème doit être réglé et nous étudions les options", avait-il ajouté.

Réorientation stratégique

Dans un communiqué, le groupe franco-italien précise que 600 salariés seront conservés dans l'entreprise et réaffectés à d'autres activités.

"Cette décision difficile est en adéquation avec notre stratégie qui consiste à n'opérer que des activités soutenables financièrement, et est la conséquence des pertes significatives de l'activité produits pour set top-box au cours des dernières années dans un environnement de marché de plus en plus difficile", commente le PDG Carlo Bozotti dans un communiqué.

Le groupe a par ailleurs publié des résultats conformes aux attentes pour le quatrième trimestre avec un chiffre d'affaires de 1,67 milliard de dollars (1,53 milliards d'euros) et une marge brute de 33,5%. Pour le premier trimestre du nouvel exercice, il s'attend à une baisse séquentielle du chiffre d'affaires d'environ 3% au point médian et une marge brute d'environ 33,0%.

En ce qui concerne ses résultats annuels, le groupe enregistre un bénéfice net en baisse de 20% à 104 millions de dollars. Son chiffre d'affaires est en recul de 7% à 6,90 milliards de dollars. A la Bourse de Paris, à 9h59, l'action STMicroelectronics gagnait 3,61% à 6,23 euros.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/01/2016 à 10:47 :
Pour résumer :

Suppressions de 430 postes en France = A la Bourse de Paris, à 9h59, l'action STMicroelectronics gagnait 3,61% à 6,23 euros.
Mieux vaut jouer à la bourse qu'être salarié en fin de compte.
Réponse de le 27/01/2016 à 10:58 :
C'est maintenant que vous le découvrez ?? Et avec un gvt qui colle un abattement allant jusqu'a 65% sur les plus-values, c'est peu de le dire :)

Petite précision, ST n'est pas cotée à Paris mais amsterdam (code ISIN commenceant par NL), mais bien sur la place electronique transationale Euronext (Paris bruxelles amsterdam), comme EADS au passage.
Réponse de le 27/01/2016 à 11:15 :
On peut voir les choses autrement. Une entreprise dont le but est le profit arrête une activité déficitaire depuis de nombreuses années. Les actionnaires approuvent.
Est-ce vraiment si choquant ?
Réponse de le 27/01/2016 à 11:59 :
Cherchez l'erreur ? Mais ils discutent du départ de M Taubira!!!!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :