LTDE

Mobilité électrique : le progrès avance vite

 |   |  764  mots
Présentation de 4 projets qui devraient révolutionner nos déplacements grâce aux moteurs électriques
Présentation de 4 projets qui devraient révolutionner nos déplacements grâce aux moteurs électriques (Crédits : Quadrofoil)
Plus de transports et moins de pollution, c’est possible grâce à la technologie des moteurs électriques, chaque jour plus performante. Après les trains, voitures et vélos, place aux scooters, bateaux et même avions de ligne. Focus sur quatre projets qui vont révolutionner nos déplacements.

Concept Link, le scooter électrique intelligent

Imaginez la situation suivante : vous avez une réunion à l'autre bout de la ville mais vous n'êtes pas sûr que la batterie de votre scooter électrique ait l'autonomie nécessaire pour le trajet. Dans un avenir pas si lointain, il vous suffira de chercher l'adresse dans une application de navigation et votre scooter -connecté à votre smartphone- vous informera si sa batterie est suffisamment chargée pour cette distance.

Ce scénario prend actuellement forme dans les usines de BMW Motorrad, concepteur du premier scooter électrique connecté, le BMW Motorrad Concept Link. Celui-ci répondra à toutes les exigences de la mobilité urbaine, à savoir un mode d'accélération rapide, un tableau de bord facile à manipuler, un mode marche arrière pour faciliter les manœuvres et un design étiré qui lui permettra de slalomer avec aisance entre les voitures.

Le conducteur pourra disposer d'informations de navigation, de trafic et d'autonomie directement projetées sur le pare-brise. Et l'innovation ne s'arrête pas là : les designers de BMW ont également crée une gamme de vêtements connectés au véhicule, capables d'alerter le conducteur sur son état de fatigue ou encore d'ouvrir à distance le compartiment à bagages d'un simple mouvement de manche.

Volocopter, le taxi volant

Que diriez-vous d'échanger nos taxis actuels par des hélicoptères électriques pilotables par tous ? La start-up allemande e-Volo, fondée par deux anciens dirigeants de Siemens et d'Airbus Helicopters, est à l'origine du premier projet impliquant des taxis aériens dans l'espace urbain, le Volocopter VC200.

Cet hélicoptère électrique biplace est équipé de 18 hélices alimentées par un ensemble de petits moteurs électriques. Le pilote n'a nul besoin de brevet pour manier l'engin : un joystick au fonctionnement simplifié permet un décollage et un atterrissage selon les indications données par le système. Ce dernier prend en charge l'ensemble des opérations complexes, dont l'incidence du vent, les vitesses minimales, l'axe et la hauteur de vol. Le Volocopter peut atteindre une vitesse de croisière de 100 km/h pour une autonomie actuellement limitée à 20 minutes. Un bouton d'urgence a toutefois été prévu en cas de panne pour assurer un atterrissage automatique imprévu. Le Volocopter sera testé en conditions réelles à Dubaï fin 2017.

QuadroFoil, le bateau qui plane sur les eaux

Ce petit bateau biplace, développé par la société slovène QuadroFoil, est le véhicule marin idéal pour naviguer sur les lacs, les rivières calmes, mais aussi dans les zones maritimes protégées, là où les bateaux à combustion sont généralement interdits.

Le véhicule utilise la technologie hydrofoils, qui permet de soulever la coque pour réduire la traînée et gagner en vitesse. Le tout sans formation de vagues, sans générer de pollution et en total silence. Dès que le QuadroFoil franchit la vitesse de 13 km/h, il sort de l'eau grâce à son système de « foils », des ailes profilées qui permettent de surélever le véhicule grâce au transfert de force de portance. Le bateau peut alors atteindre une vitesse de croisière de 40km/h pour une autonomie de 100 km. Le QuadroFoil est équipé de panneaux photovoltaïques qui permettent, par beau temps, la recharge de ses batteries en à peine deux heures. Lorsque la mer est agitée, le conducteur a la possibilité de plier les foils pour transformer ce véhicule aquatique en un bateau électrique classique. Deux modèles sont commercialisés depuis 2015 (à 20 000 et 30 000 euros).

Wright One, l'avion de ligne zéro émission

La start-up américaine Wright Electric a présenté en mars 2017 son projet baptisé Wright One, un avion électrique de 150 places conçu pour parcourir des distances de moins de 500km, soit le trajet moyen de près de 30% des vols commerciaux dans le monde.

Les ingénieurs développent actuellement deux formats : l'un qui emploierait la motorisation hybride, faisant appel à un moteur à combustion pour assister la recharge des batteries durant le vol. L'autre formule consisterait à créer un appareil totalement électrique sous réserve de pallier le problème d'autonomie des batteries.

Sachant qu'à l'heure actuelle, l'avion est le moyen de transport le plus polluant, responsable de 3% des émissions des gaz à effets de serre, l'avion électrique apparaît comme un véritable pari pour polluer moins sans se priver du plaisir de voyager. Wright Electric, qui a déjà reçu le soutien de la compagnie EasyJet, ambitionne de mettre de tels avions en ligne d'ici une dizaine d'années.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :