LTDE

Powidian, la station écolo autonome

 |   |  581  mots
Powidian : une nouvelle solution pour les zones enclavées
Powidian : une nouvelle solution pour les zones enclavées (Crédits : Powidian)
La start-up Powidian, créée par deux anciens d’Airbus, a développé un système unique de management de l’énergie à distance. De quoi exploiter et stocker les énergies renouvelables afin de subvenir aux besoins des sites isolés.

Imaginez une station 100% autonome en énergie, fournissant de l'électricité toute l'année en haute montagne. Ceci n'est plus du domaine de la fiction : depuis juin 2015, le refuge du col du Palet - situé à 2 600 mètres dans le Parc national de la Vanoise - est alimenté en énergie grâce à une station de production élaborée par Powidian. Cette entreprise, issue d'un essaimage du groupe Airbus, commercialise les solutions SAGES - Smart Autonomous Green Energy Station- depuis un peu plus d'un an.

« Il a fallu quatre ans de recherches dans le cadre d'un programme européen pour élaborer la technologie SAGES », se souvient Pierre Langer, le président de la société. Avec son associé, Jean-Marie Bourgeais, le père de la technologie, ils ont repris les brevets, les savoir-faire et les actifs SAGES pour fonder Powidian.

Cette station fonctionne avec n'importe quelle énergie renouvelable (EnR). A la problématique du stockage, inhérente à ce type d'énergie, elle propose deux solutions. « Pour le court terme, nous utilisons des batteries lithium ion, comme une installation photovoltaïque classique, et pour le long terme, sur plusieurs jours, voire plusieurs semaines, nous mettons en œuvre la chaîne à hydrogène », détaille le responsable. En cas de surplus d'énergie produite, elle est convertie en hydrogène via un électrolyseur puis stockée sur place. Ainsi, quand le vent ne souffle pas ou que le soleil refuse de sortir, une pile à combustible permet de récupérer l'hydrogène et de fournir l'électricité nécessaire. « Cela permet de garantir une énergie sûre, toute l'année », se réjouit le co-fondateur. La technologie de pointe SAGES s'accompagne de logiciels très spécifiques. « Nos logiciels calibrent la station en fonction des situations et optimisent la production d'énergie », explique-t-il.

Une puissance allant de 10 à 20 KW, bientôt 500 KW

Ce type de solution est particulièrement adapté aux sites isolés ou raccordés à un réseau électrique de mauvaise qualité. Permettre de remplacer les groupes électrogènes est indispensable :

« Nous sommes aujourd'hui plus chers à l'achat qu'un générateur diesel, mais moins chers en exploitation car, une fois la station installée, l'énergie est gratuite, il n'y a pas besoin de réapprovisionnements en fioul et une seule maintenance par an suffit », présente Pierre Langer.

Pour l'instant la puissance maximale et de 10 à 20 KW, suffisante pour alimenter un chalet de haute montagne de 47 lits avec une autonomie de onze jours. « Nous travaillons actuellement sur des stations de même architecture dont la puissance atteindra 500 KW », dévoile Pierre Langer. L'équivalent d'une grosse bourgade en Afrique, d'un hôpital en France ou d'une île entière.

En attendant, l'entreprise s'est diversifiée. A partir de la même technologie elle propose une « configuration mobile » à la gendarmerie et à l'armée. Un petit caisson portable et dépliable, équipé d'un panneau solaire léger pouvant fournir de l'électricité dans n'importe quelle situation d'urgence. « Un pompier au sol peut, par exemple, installer cette solution en quinze minutes en bordure d'un feu de forêt pour installer une liaison radio même dans un endroit très isolé », explique le spécialiste.

Dernière application en date, son partenariat avec EDF dans le cirque de Mafate à La Réunion pour l'installation d'un premier micro-grid avec stockage intelligent à l'hydrogène. De quoi alimenter les foyers des dizaines de familles habitantes du cirque inaccessible en voiture pendant quinze ans, la durée de vie de la station.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/03/2017 à 11:57 :
Il serait intéressant de connaitre le prix de tout le matériel par exemple pour 10 kw
Le rendement électricité hydrogène, les pompes pour compresser l'hydrogène à 350 ou 700 bars puis hydrogène électricité
La durée de vie des batteries de l'électrolyseur , de la pile à combustible
A vue de nez cela doit coûter pas loin de 100 fois le prix de edf sur 10 ans de consommation. A réserver pour des cas très particuliers.
Réponse de le 23/03/2017 à 15:23 :
Powidian se positionne sur des usages spécifiques, là où justement il est impossible de concevoir un réseau électrique.
Les coûts de raccordement, d'ingénierie, d'entretien et de réparation (surtout dans des zones reculées en cas de tempête) sont rapidement prohibitifs et il devient intéressant de considérer l'hydrogène et le solaire - éolien.

En France ces cas sont très particuliers mais quant on connaît l'état des réseaux électriques en Afrique, en Amérique Latine et en Asie, ce type de solution a un vrai potentiel.

Enfin pour toutes les technologies issues de l'hydrogène, une belle filière française et européenne est en train de se construire et les prix des technologies devraient prochainement baisser. Je pense notamment à Mc Phy, Air Liquide, Mahytec, Symbio, Atatwey, H2sys, Pragma et tant d'autres qui proposent tous types de techno et d'applications autour de l'hydrogène.
a écrit le 16/01/2017 à 19:46 :
Alors ça c'est vraiment génial comme invention, espérons qu'elle s'étende un peu partout, merci pour cet article.

Ah oui par contre, euh... le coût ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :