4 raisons de croire aux villes intelligentes

 |   |  551  mots
Lyon s'est mise en marche depuis plusieurs années pour répondre aux enjeux des Smart Cities. Grâce à ses efforts, elle détient le titre de la ville la plus intelligente de France.
Lyon s'est mise en marche depuis plusieurs années pour répondre aux enjeux des Smart Cities. Grâce à ses efforts, elle détient le titre de la ville la plus intelligente de France. (Crédits : Lyon business photo)
″Penser la ville de demain″ : la formule est dans les esprits de tous les maires français. D’est en ouest, du nord au sud, chaque agglomération fait preuve de créativité technologique pour répondre aux nouveaux enjeux de son territoire. Tour de France des initiatives qui ambitionnent de révolutionner notre quotidien urbain.
  • 1. Elles créent de nouvelles habitudes de déplacement

Difficile ces derniers mois, de passer à côté de l'énorme débat sur le Grand Paris. Le réseau de transports parisien, efficace il y a encore quelques décennies, s'avère désormais peu adapté aux exigences des actifs. Moins polluants, plus rapides, les trajets doivent offrir plus de confort aux usagers et de mieux s'inscrire dans l'environnement. Outre la construction de nouvelles lignes ferroviaires, les tramways et les bus électriques font partie intégrante du projet et envahissent peu à peu le paysage urbain.

Plus au sud, Lyon a été la première ville à proposer des voitures propres en auto-partage. D'abord avec Car2Go en 2011, puis avec SunMoov' récemment. Des panneaux photovoltaïques installés sur le toit du nouveau musée des Confluences produisent l'énergie nécessaire aux véhicules électriques. Pour le moment, une trentaine de voitures blanches et rouges se baladent dans la Capitale des Gaules.

  • 2. Elles encouragent l'économie locale

Lyon ne compte pas s'arrêter là. Les habitants jouiront bientôt de tous les avantages du très haut-débit. Projet phare de la communauté d'agglomération, le déploiement de la fibre optique sur l'ensemble du territoire, bénéficiera d'ici à 2019 à près d'un million et demi de personnes.  Cette installation profite dans le même temps, à l'économie locale. L'installation de start-up, soutenues par les municipalités, créent de l'emploi, de l'investissement et de la consommation.

Depuis huit ans, Bordeaux voit ses efforts récompensés. De nombreux jeunes entrepreneurs se sont installés dans la région et y développent leurs activités en partenariat avec les acteurs locaux.  Lancement d'application pour trouver une place de parking libre, état de la circulation routière... chaque projet innovant sollicite aussi bien les agents territoriaux que les promoteurs immobiliers ou les sociétés de transport et d'énergie.

  • 3. Elles pensent l'habitat mieux intégré à l'environnement

L'habitat de demain est d'ailleurs une composante essentielle des Smart Cities. Depuis quelques années, les éco-quartiers fleurissent. Aix-en-Provence, Nantes et Strasbourg ont imaginé des bâtiments basse consommation, intégré des économiseurs d'eau et installé des panneaux solaires sur leurs toits.

Au-delà de la réduction d'énergie, ces quartiers durables font appel à l'entière responsabilité citoyenne. Toutes les étapes des projets d'urbanisme nécessitent la concertation des citoyens dans le but d'améliorer leur qualité de vie. La ville d'Issy-les-Moulineaux en région parisienne, reste pionnière des échanges publics en matière de modernisation urbaine.

  • 4. Elles rapprochent les citoyens de leurs administrations

Le concept de Smart Cities fonctionnera seulement si les citoyens deviennent acteurs de la vie municipale et s'approprient les technologies. Cette implication passe d'abord par l'instauration de portails interactifs, de guichets uniques et de services en ligne. La dématérialisation des procédures administratives est une porte d'entrée pour obtenir l'approbation des usagers.

Par le biais des plateformes web, des millions de données sont collectées. La garantie de la sécurité publique est primordiale. Pour contrer les éventuelles actions malveillantes, les collectivités doivent investir dans des systèmes informatiques ultra-performants. Et cela sera possible si tous les maires poursuivent leurs discussions et continuent de réfléchir ensemble aux enjeux de ces ″villes intelligentes″.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/12/2015 à 18:57 :
Droit devant l'effondrement, ERDF et ses filiales sont déjà dans les étoiles.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :