La Tribune

Pourquoi Auchan se refuse à faire comme les autres géants de la distribution

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Juliette Garnier  |   -  453  mots
A l'occasion de la présentation de ses résultats, le groupe nordiste a annoncé qu'il allait consacrer deux-tiers de ses investissements en 2011, soit 1 milliard d'euro, à son format de prédilection : l'hypermarché. Explications...

Auchan ne se départit pas de sa prudence. Le groupe détenu par l'Association familiale Mulliez a amélioré son résultat net de 6,6% en 2010, le hissant à 705 millions d'euros. Et son chiffre d'affaires mondial a progressé de 7,3% à 42,5 milliards d'euros. «A défaut d'être un millésime exceptionnel, c'est un millésime tout à fait correct», juge Xavier de Mézerac, directeur financier de Groupe Auchan. Le groupe a réduit son endettement à 27,2% de ses fonds propres et amélioré sa capacité d'autofinancement de 8,1%, à 1,8 milliards d'euros.

Il n'empêche : Auchan n'augmentera pas ses investissements au delà de 1,3 milliard d'euros en 2011. C'est autant qu'en 2010 et à peine plus qu'en 2006. Pourquoi cette prudence ? «2011 présentera les mêmes contrastes que 2010, avec notamment une zone euro en faible croissance», affirme le directeur financier du groupe, huitième des distributeurs européens.

Les hypermarchés, première des priorités

Auchan va encore consacrer deux-tiers de ses investissements aux hypermarchés, son format de prédilection. Sans surprise, il poussera ses pions en Russie et en Chine où, comme d'autres distributeurs, il veut convertir les classes moyennes aux courses dans les grandes surfaces. L'an dernier, le groupe, qui a réalise 66,2% de ses ventes à l'étranger, a ouvert 44 hypermarchés, dont six en Russie et 28 en Chine. «C'est moins que les 60 prévus. Mais il ne faut pas y voir un fléchissement de notre expansion, mais la conséquence de retards», affirme Xavier de Mézerac. Le groupe aux 2 943 magasins exploités dans 12 pays a toutefois renoncé à entrer au Vietnam, affirme Bertrand Gobin sur son blog consacré à la famille Mulliez. «Nous l'avions envisagé», confirme Auchan.

Même en France, Auchan croit aux magasins de 10.000 m2

En France, où son activité a progressé de 2,8% à 15,2 milliards, Auchan croit toujours à ses grandes surfaces. Et peu importe que les Leclerc, Système U et Casino misent sur les petits magasins plus adaptés à l'urbanisation de la France, au vieillissement de sa population et à l'éclatement de la famille nombreuse : Auchan aime les 10.000 m2.

«Je suis convaincu que l'hypermarché a encore de belles années devant lui», assure Vincent Mignot, directeur général de Auchan en France. Il faudrait dès lors s'intéresser davantage à l'hyper de 10.000 m2 que Auchan ouvrira à Sarcelles, en région parisienne, à l'automne, et à sa stratégie sur le Net, via notamment Auchan Drive, plutôt qu'à son Auchan City de Tourcoing ou la supérette "A2Pas" ouverte à Paris récemment qui n'est «qu'un test».

Le groupe devra aussi faire preuve de patience : dans le magasin du centre Okabé au Kremlin-Bicêtre ouvert en mars 2010, Auchan devra attendre «cinq ans» pour atteindre 150 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel, au lieu des trois ans initialement prévus.

Réagir

Commentaires

donald  a écrit le 12/03/2011 à 14:55 :

il ferais mieux de diminuer la marchandise que d aller en chine on ne voie que par eux

Roberto  a écrit le 09/03/2011 à 22:01 :

Les hypermarchés de Auchan ne sont pas tous exceptionnels. Certains sont immenses et pas très nets. Je me demande vraiment ou vont les investissements!?

pouet  a répondu le 12/03/2011 à 8:05:

pouet

pouet pouet  a répondu le 12/03/2011 à 9:45:

pouet pouet

Coco  a écrit le 09/03/2011 à 12:55 :

NON l'avenir ce sont les coopératives agricoles. Pourquoi payer des intermédiaires pour des produits de plus faible qualité ? Mangez donc des produits de saison !!

ou pas  a répondu le 09/03/2011 à 17:55:

la liberté, vous connaissez ?

Gilles  a écrit le 09/03/2011 à 11:38 :

L'avenir c'est commander sur Internet et aller prendre sa commande à un endroit défini. Auchan l'a très bien compris (participation dans Chronodrive notamment) tout comme Leclerc, Cora et unico. Par contre Carrefour semble être totalement à coté de la plaque avec ses immenses hypers (pas toujours nickels) agencés comme les magasin de l'ex-URSS.

mimosa  a répondu le 10/03/2011 à 10:42:

vous avez raison ! depuis un certain temps de nombreux carrefours ressemblent à des brics à bracs discount et n'ont aucun attrait ! celui de sq quentin yvelines change encore ses rayons pour me "pommer" encore plus et ne pas me donner envie de revenir......