La Tribune

La Fnac renonce à payer son loyer à Kadhafi

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  103  mots
Son magasin, rue des Ternes à Paris, appartient à une société de droit français indirectement contrôlée par un fonds d'Etat libyen faisant l'objet de mesures restrictives de la part de Bruxelles.

La Fnac a indiqué ce lundi qu'elle gelait les loyers de son magasin situé rue des Ternes, dans le 17ème arrondissement à Paris, appartenant à la Compagnie des exploitations réunies, indirectement détenue par le fonds libyen Lafico, contrôlé par Tripoli.

Le distributeur français de biens culturels dit se mettre en conformité avec les mesures restrictives édictées le 10 mars par l'Union européenne visant cinq entités libyennes, dont Lafico.

La filiale de PPR a consulté au préalable le ministère des finances et la direction générale du Trésor.

La Fnac est locataire de ce magasin depuis 1990.

Réagir

Commentaires

Thomas83110  a écrit le 28/03/2011 à 21:50 :

Acheter plus d'essence non plus, car elle provient de Libye ! Ca par contre on en parle pas .... on la bien financé le Kadafhi va