La Tribune

Le patron de Carrefour agacé par le discours d'un retour de la pauvreté en Europe

Fabrice Gliszczynski et Marine Lathuillière  |   -  365  mots
Le nouveau PDG de Carrefour, Georges Plassat, n'a pas "aimé" les propos du patron Europe d'Unilever sur un retour de la pauvreté en Europe. En revanche, comme lui, il n'exclut pas de réduire la taille des produits pour en diminuer les prix. Le directeur général France d'Auchan s'est quant à lui déclaré "enchanté" par la démarche d'Unilever.

Le nouveau PDG de Carrefour, Georges Plassat a réagi avec prudence, Ce matin lors de la présentation des résultats semestriels, aux propos du président Europe d'Unilever à propos « d'un retour de la pauvreté en Europe », un constat qui l'amenait à réfléchir à commercialiser des produits de petite taille, moins chers en raison d'un moindre volume. George Plassat n'a « pas aimé » le discours sur la pauvreté qui « contribue à placer l'Europe dans une sphère qui n'est pas la bonne », alors que « le pouvoir d'achat reste incroyable par rapport au reste du monde ».

Des petits produits pour baisser les prix

Pour autant, sur la vente de produits de petite taille, même si le concept n'est pas nouveau comme il l'a rappelé en prenant l'exemple « de la cigarette P4 qui s'achetait à l'unité », Georges Plassat s'est déclaré « attentif pour des raisons de format (des produits, ndlr) et de cash (des consommateurs, ndlr). « Il n'est pas impossible que l'on soit amené à travailler sur des conditionnements plus petits. Si cette politique devait se développer en Europe, nous ajusterons le tir ».

Yaourts vendus à l'unité

Auchan est très enthousiaste. Son directeur général France s'est carrément déclaré « enchanté » par l'initiative d'Unilever. Il affirme avoir eu « pas mal d'échanges avec eux à ce sujet « et encourage les industriels à avoir cette démarche sur le petit conditionnement. « Nous vendons par exemple des yaourts à l'unité. Cela rend le yaourt accessible au niveau de son prix et permet le choix du goût pour le client ».

Leclerc mène aussi la réflexion

Quant aux comportements des consommateurs français : « il ressent une très forte sensibilité au prix » « Lorsque l'on a baissé les prix des fruits et légumes, on a vu rapidement une croissance à deux chiffres du chiffre d'affaires dans ce rayon » Les clients s'intéressent aux promotions et on voit aussi le développement de l'arbitrage sur les achats considérés comme non essentiels (en vente équipement notamment.

En début de semaine, Michel-Edouard Leclerc avait lui aussi indiqué avoir constaté une montée de la paupérisation en Europe du Sud. Sur les plus petits conditionnements, Leclerc avait indiqué commencer à s'y pencher.

 

Réagir

Commentaires

éviter les disputes entre consommateurs  a écrit le 28/01/2013 à 21:30 :

Réduire la taille des produits pour en diminuer les prix pour les clients pauvres et une idée à suivre mais mieux encore c'est que les consommateurs pauvres achètent à deux un produit et de fait se partagent le prix et le produits, ainsi il serait possible que deux consommateurs se partagent un yaourt. Il suffirait lors de la production du yaourt de tirer un trait au milieu du petit pot pour éviter les disputes entre consommateurs par la suite.

pathinder  a écrit le 28/10/2012 à 19:55 :

@ ernest antoine, vous avez raison mais ce ne sont pas tous des paiements en espèce, car là oui je vous l'accorde l'état est trop généreux, libre à vous de pensez ça, il que peu d'achat payé en espèce, il sont fait en général en Carte Bleue ou carte PASS comme ces paiements se font en différés pas le même jour de l'achat mais après, la carte Pass les paiements sont différés, par contre nous les prolos on ne fait que nos courses à l'inter, à lidl, dans tout les magasins hard-discount, sortez un peu de vos habitudes et jetez un oeil sur les vrais français qui ne touche que le SMIC, ils sont nombreux et ils ne se plaignent pas, car ils ont la chance d'avoir du boulot.

philo59  a répondu le 02/02/2013 à 12:58:

bravo daccor avec vous

ernest antoine  a écrit le 31/08/2012 à 6:57 :

non les français ne sont pas pauvres.lorsque vous faites la queue a une caisse vous voyez souvent des caddies a 150 ,200 euros.vue la quantité de travail fournie par les classes moyennes,on peut se demander d'ou vient cet argent.etat trop généreux?

_gros_  a écrit le 31/08/2012 à 0:12 :

Ces entités qui jouent les vertueuses ne servent à rien. Elles vont à l'offshore et, sous le chantage de l'emploi, l?état ne fait rien. Il faudrait faire en sorte développer les circuits courts, reprendre le personnel et leur dire d'aller voir aux îles caïmans si les français y sont.

Olaf  a écrit le 30/08/2012 à 23:21 :

Personne ne nous force à acheter dans l'un de ces hyper-magasins.

Personne ne nous force à gaver nos gamins de bonbons chimiques ni de gâteaux industriels.

Les consommateurs ont un pouvoir extraordinaire qu'ils oublient trop souvent. C'est celui de ne pas acheter. C'est le seul qui peut faire changer les choses. Pensez à Martin Luther King. Quand les noirs ont arrêté de prendre le bus, la compagnie a vite changé sa politique de ségrégation. Il y avait plus de clients noirs que de blancs. Si nous arrêtons d'acheter dans tel ou tel magasin, ou tel ou tel produit, le message passera très vite. Si nous pleurons sur un forum internet, je doute du resultat.

Gabriel  a répondu le 03/09/2012 à 14:13:

En effet! Soyons des consommateurs "intelligents"

marousan  a écrit le 30/08/2012 à 23:13 :

La solution est déja toute trouvée. Acheter du brut (légume, viande, farine etc ...) et faire ce que l'on aime chez soit soi-même pour bien moins chère, plus sain et avec le gout de l'effort. Ça prends plus de temps mais on en retire plus de satisfaction et ça revient infiniment moins chère. Un grand pain de campagne cuit au four me revient à 1,80 à faire chez moi et je peut en manger toute la semaine (j'intègre le cout de l'énergie et l'amortissement du four), alors qu'à la boulangerie je le paye au moins 2,5?. Idem pour bien d'autres choses. Plats préparés et consorts qui contiennent trop de sel et pas assez de légumes et j'en passe des meilleurs. Faire de l'argent sur la médecin et la nourriture est à mon sens immoral surtout lorsque l'on vend de la mauvaise qualité.

legal  a écrit le 30/08/2012 à 20:05 :

Je le vois bien fumer des P4...il pourrait dire aussi" s'ils n'ont pas de pain qu'ils mangent de la brioche"

SAMARINDA  a écrit le 30/08/2012 à 19:26 :

Il faut noter que personne ne parle de marge car mettre des produits de plus faible emballage sur le marché va peermettre aux hypers et autres d'augmenter leur marge car le prix unitaire sera bien plus élevé donc amélioration des marges ce qui va faire l'affaire de Carrefour qui est dans une très mauvaise passe et pour longtemps le cocu dans cette affaire sera le client. Les gagnants les hypers et l'Etat qui par l'impôt sur les stes verra la contribution augmenter. Unilever a raison l'Europe a un pouvoir d'achat qui baisse rapidement, pour l'instant le système social pour la France permet de masquer cette réalité mais demain?????

l heriter  a écrit le 30/08/2012 à 18:26 :

Plassat a raison ! le pessimisme ambiant ne paye pas ! et Unilever devrait surtout baisser ses prix ( 50% de marketing appropriations ) on prendrai moins le client pour un benet ,car diminuer le produit c est d une part augmenter le prix au kilo , le prix du packaging au kilo etc
revenons alors aux produits libres ! avec des sacs en papier !

objection  a écrit le 30/08/2012 à 18:04 :

"réduire la taille des produits" ne serait pas un signe d'appauvrissement (sic) mais juste une innovation à laquelle personne n'avait jamais pensé ;) et selon M. Plassat, le consommateur ne sait pas ce qu'est un prix au kilo, il ne peut donc pas le voir ;)
mais n'ayez pas d'inquiétude sur la taille du contenant, il ne bougera pas. et ils ne finiront par ne vendre que les emballages ;)

groumph  a écrit le 30/08/2012 à 18:03 :

après le travailler plus pour gagner plus et le se soigner moins pour vivre moins vieux et coûter moins voici le acheter plus petit pour manger moins plus cher.
C'est génial. Quelle est la prochaine étape?

eurofederal  a écrit le 30/08/2012 à 18:03 :

Cette prise de conscience est proprement ahurissante! Partout où j'ai pu me rendre en Europe ou à l'étranger ( USA, CANADA, AUSTRALIE, NZ etc) on trouve les produits vendus à l'unité.....à côté de produits vendus en lots de 2 ou 4, voire 8 ou 12. Je crois que la France est le seul pays où les yaourts mais aussi les boîtes à chat ( carrefour en est d'ailleurs le spécialiste toutes catégories) etc.... où les produits sonts vendus par lots de 4 minimum, voire 6 ou 8. Dans aucun pays, le prix de vente d'un produit est aussi élevé, même sià l'unité le prix est raisonnable. Dans la réalité, le prix à l'unité étant indisposnible, on est obligé d'acheter le lot....d'ailleurs, regardez l'emballagede ces produits ( ces yaourts ne peuvent se vendre à l'unité....euh). Pour ceux qui fréquentent les magasins alimentaires allemands ou belges, TOUT produit est vendu à l'unité......il n'y a qu'en France où cela est impossible.....étrange! D'ailleurs, jeter un oeil sur un dépliant publicitaire français, le prix moyen des produits vendus frise les 4 ou 5 euros..... en Allemagne, les petits prix sont légion, et rares sont les produits dont le prix de vente ( je parle de l'alimentaire) dépasse les 2 euros.....
ex: yaourt @ 29 cents, beurre @ 89cents, lait frais @ 69 cents, jambon Serrano @ 1.99 les 100 g, fromage @ 79c les 100 g.......En France: lot de 2 beurres @ 3.40, 8 litres de lait UHT @ 7 euros, Jambon Serraon @ 19.90 le kilo ( comme si le client moyen achetait 1 kilo de jambon) etc.....On a le sentiment que ces directeurs da super découvrent quelque chose de nouveau alors que dans le monde entier , les produits sont vendus à l'unité ou aux 100 gr.....Mais bon,.....moi, je delotte systématiquement les produits....parfois, miracle le produit est référencé et il passe au scan, parfois, le produit est inexistant.....et comme je l'ai délotté, il n'est plus vendable....quand ils auront compris que JE décide si je veux 1, 2 ou 3 produits ... ils auront tout compris! J'ai horreur de la vente forcée et ma famille allemande ne comprend pas que les produits ne soient pas dispo à la vente à l'unité....

Leclerc c'est le moins cher !  a écrit le 30/08/2012 à 17:59 :

C'est Leclerc pas lecrec ( 2 fautes dans l article ) ! Et ce sont bien les moins cher il n'y a pas photo auchan et Carrefour ca n'a rien a voir ! Je ne parle meme pas des autres ...

Gabriel  a répondu le 03/09/2012 à 14:21:

Sinon ya une solution économique et écologique : les noix de lavage
=> naturel : elle vient directement du savonier
=> économique: 8 euros le sac (ca fait 6 mois que je suis dessus...)
=> hypoallergénique : j'ai bien l'impression car pas de produits ni odeur de synthèse...
...

groumph  a écrit le 30/08/2012 à 17:58 :

les P4 ne s'achetaient pas à l'unité mais en "paquet de 4 cigarettes" d'où le nom P4

Cavaliere  a écrit le 30/08/2012 à 17:46 :

Quand la prochaine génération aura remplacé les boomers, la France sera un pays digne du tiers monde.

Euh j'ai pas tout compris..  a écrit le 30/08/2012 à 17:37 :

La grande distrib nous prend-elle pour des gogos ?

Résumons : si vous ne pouvez pas achetez 4 yaourts, achetez en qu'un, ce sera moins cher.

Déjà, si tu as 4 enfants, il faut choisir celui qui aura droit au dessert.
En plus, même pas certain qu'il soit 4 fois moins cher. Connaissant la grande distrib, cela prend plus de temps à mettre en rayon d'où augmentation au prix au KG.
Moins tu as de gruyère, moins t'as de trous, moins t'as de trous dans le gruyère plus t'as de gruyère !! Merci qui ?

Pascal  a écrit le 30/08/2012 à 17:36 :

Allons, ne nous prenez pas pour des naifs, qui dit taille réduite dit prix au kilo plus cher...
Pascal

Morgan  a écrit le 30/08/2012 à 17:35 :

Les asso anti gaspillage demandaient depuis des années à ce que la taille des contenants soient réduits. Elles vont être contentes. Par contre je suis sur que les marges vont être plus importantes sur les petits contenants

Teoti31  a écrit le 30/08/2012 à 17:34 :

Des produits plus petits? Pourquoi pas si 1/ le prix à l'unité n'augmente pas et 2/ avec moins de conditionnement/packaging! Mais je doute que les marques acceptent de limiter leur espace de communication...

Squer  a écrit le 30/08/2012 à 17:27 :

Charlot c'est tellement vrai que Carrefour quitte l?Espagne... c'est le climat qui ne plait pas ou plutôt que les gens n'ont plus un rond après 10 ans de socialisme?

Déesse  a écrit le 30/08/2012 à 17:21 :

Les pauvres seront floués en achetant à l'unité car proportionnellement, ils paieront plus cher un yaourt seul, qu'en achetant un lot de 4 yaourts. Le distributeur sera toujours gagnant. Mieux vaut pour les consommateurs pauvres s'associer et acheter ensemble un lot de 4 yaourts puis le diviser par deux ou quatre.

REVOLTE-X  a écrit le 30/08/2012 à 17:20 :

Ils sont bien gentils de nous faire croire que le beurre c'est de l'or même en pépite, mais ils ont oublié de dire une chose, est-ce tout les intermédiaires de distribution, ils s?enrichissent en prenant des marges exorbitantes (évidemment de manière opaque!) sur les produits! La vente producteur-consommateurs revient toujours à moins chère, faites un tour au marché, ils vendent en plus à l'unité, sans emballages sophistiqués et chère, sans décors superflus pour l'étalage, contrairement à la grande distribution qui use de décor et publicités et d?emballages en tout genre et aussi leurs poches personnelles.

tapi21  a écrit le 30/08/2012 à 17:11 :

On m'a toujours dit que l'union faisait la force. Voilà des années que je n'ai mis les pieds dans une grande surface. J'essaie au maximum de privilégier les commerces de proximité et surtout les marchés. Boycottons ces énormes sociétés.

jc  a écrit le 30/08/2012 à 17:10 :

Il est complètement gland celui là, oui en effet le retour à la réalité arrive, je ne vois pas ce qu'il y a de choquant, la seule génération à avoir profiter de tout à dans les 70/80 ans aujourd'hui après eux le déluge, le succès de l'hyper discount est une évidence qu'il n'a pas vu venir !

Leclerc, pas Lecrec  a écrit le 30/08/2012 à 17:03 :

Par trois fois vous écrivez Michel-Edouard Lecrerc.
Il s'agit de Michel-Edouard Leclerc, pourtant bien connu...

PASGLOP  a écrit le 30/08/2012 à 16:53 :

On nage en pleine confusion ! 1) réduire les unités de consommation n'a pas que pour effet - le plus souvent - de dissimuler une hausse des prix ; cela infère sur les coûts de production et de logistique ; or, la logisitique en Distribution est un levier stratégique => fausse bonne idée dans une perspective éco-systémique ! 2) vendre à l'unité est un corrélat du premier constat => deuxième fausse bonne idée ! Enfin, en matière de paupérisation, les observateurs lucides ont déjà fait le constat que le phénomène a émergé en France des la fin des années 70 voire du début des années 80 [Sic]

Sanpierro  a écrit le 30/08/2012 à 16:51 :

Comme son nom l'indique la P4 s'achetait par 4 cigarettes. C'était de la paille à destination des élèves des collèges, plus mauvaise que les troupes servies ensuite aux jeunes militaires pour les inciter à fumer. Un crime d'état qui se devrait bien d'être condamné. Dans l'esprit de Plassat cela dénote tout de même un étrange aveu : penserait-il à nous vendre de la paille nocive pour ne pas dire pire comme l'étaient les P4 d'antan ? Il ferait bien de commencer à tourner au moins 7 fois sa langue dans sa bouche Georges Plassat.

pNv6wY  a écrit le 30/08/2012 à 16:51 :

Il faut prendre ces annonces comme de la com. ou de la publicité déguisée pour retenir l'attention du consommateur .
Ces histoires de conditionnement sont du bidon .
Un exemple: un paquet de gateaux vendu à l'unité 0,54 ? et un lot de 4 paquets vendu ??? 3,15 ? soit ( 0,54x4 = 2,16 ? ) 0,99 ? de plus !!!! alors avant parler de baisser les prix qu'ils commencent par supprimer ce procédé -très courant- qui relève de la malhonnéteté intellectuelle .

Misère et pauvreté  a écrit le 30/08/2012 à 16:44 :

Le patron de Carrefour, Georges Plassat, agacé par le discours d'un retour de la pauvreté ... NORMAL puisque son groupe Carrefour génère plus que de la pauvreté, il génère la misère en multipliant les emplois temps partiel à 600 /900 euros par mois. OUI Carrefour comme leclerc et les autres Casino Auchan génère la misère humaine, ils arrivent à rebâtir l'esclavage des toutes les couleurs, AVEC la COMPLiCiTé des élus politiques de droite et de gauche réunis au sein de ce qu'on appèle la "mouvance politique".

unpauvre  a écrit le 30/08/2012 à 16:42 :

Ces grands groupes veulent profiter de la pauvreté qu'ils ont eux-memes créee.
La population n'est que du bétail pour ces gens arrogants.
Auchan est très enthousiaste. Son directeur général France s'est carrément déclaré « enchanté » , consternant. Si cette famille Auchan etait contrainte de vivre comme leur clients , je ne pense pas que cela leur plairait , non ?
Mais c'est assez bien pour les autres.

JB38  a écrit le 30/08/2012 à 16:42 :

Avant de parler du prix des légumes et des fruits, il faudrait d'abord qu'on nous vende des produits MANGEABLES. Fraises insipides, tomates farineuses et sans goût, pêches et brugnons sans saveur et ligneux. Même en promotion, ça ne vaut pas le prix qui nous est demandé, prix qui soit dit en passant est surtout fait de la marge des intermédiaires et du transport. Le producteur lui, doit travailler à pertes.Depuis le temps que je dis que le système marche sur la tête...Il va avoir tellement mal à la tête qu'il va s'écrouler.

LeDocteur  a écrit le 30/08/2012 à 16:42 :

Ce monsieur doré, n'aime pas que l'on sache que la pauvreté, ca rapporte beaucoup aux riches !
Y en a marre de ces nantis qui se prennent pour Dieu !
Si ils sont élus parmis le genre humain, mais qu'ils cessent de manger, de boire et de respirer ! ils ne tiendront pas 3 minutes en vérité car ils sont pas mieux que nous tous ! Leur richesse leur est montée a la tete et voila qu'ils nous voyent comme leurs esclaves ! commencez par vous meme !!!!!
Faites travailler vos enfants des 3 ans comùme dans les pays du tiers monde, bande de menteurs pûants !
Nous n'avons pas besoin de vous, c'est vous qui avez besoin de nous ! alors donnez nous de quoi vivre et ne faussez pas la mesure comme vous le faites si bien ! Vous n'etes rien sans les travailleurs que vous insultez du haut de votre putassiere arrogance !
sans notre travail, vous deviendrez plus pauvre qu'un ethiopien !
Ah ! que c'est dur de redevenir humain apres s'etre cru au dessus du panier ! Combien vont crever avant que votre coeur de pierre ne laisse couler de l'eau ?
Car il est des pierres qui se fendent et laissent couler de l'eau vive, profitable a tous ! et il y a des coeurs plus durs que le diamant !

vido  a écrit le 30/08/2012 à 16:38 :

Ils n'ont pas de pain, qu'il mangent de la brioche! Quand les élites sont à ce point autistes et indifférentes aux souffrances de la plèbe, les révolutions ne sont pas loin!

jeff  a écrit le 30/08/2012 à 16:35 :

Cessons de nous raconter des histoires. Oui une partie de la population européenne est en voie de paupérisation. De retour en Grèce ce tété, j'y ai vu des enfants demander à manger, à moitié nu. Et c'était bien l'Europe!. Nous sommes un continent en voie de sous-développement. Si en Europe de l'Ouest on avait pas de puissantes associations caritatives ou des politiques sociales pour amortir le choque, une partie de la population crèverait de faim.
Bien sûr, ce monsieur Plassat, avec son salaire de quelques millions d'euros n'en est pas conscients.

jack  a écrit le 30/08/2012 à 16:33 :

plus vous en avez plus vousenvoulez

JB38  a écrit le 30/08/2012 à 16:33 :

Plus petit, c'est plus d'emballage et la possibilité de vendre moins de matière, mais plus cher. En ce qui concerne la lessive, spécialité Unilever, il est évident que les tonnages ne diminueront pas significativement, par contre la marge des fabricants et distributeurs sera incontestablement meilleure. La bonne formule pour le consommateur, c'est à la "tireuse" comme autrefois pour le vin, mais ça ne rapporte rien. Alors va pour l'"empapaoutage"du petit conditionnement...

Chich  a écrit le 30/08/2012 à 16:30 :

Encore un qui se voile la face avec la soie des ses rideaux. Je ne sais pas où vis cette personne mais surement pas dans un endroit lui donnant la légitimité de donner son avis sur la question. Ce n'est pas à la Villa Montmorency qu'on a la meilleure vue sur la population française.

Fra-75  a écrit le 30/08/2012 à 16:30 :

Oui bien sur! Ils vont surtout réduire les produits pour les vendre encore......plus cher!! C est tellement plus simple et si facile

Arnaqueurs  a écrit le 30/08/2012 à 16:27 :

Bref ce sont des arnaqueurs tous ces gros groupes...BOYCOTT!!!!

Laurent  a écrit le 30/08/2012 à 16:27 :

Les petits conditionnements sont bons pour le marchand, pas pour le client, qui va payer plus cher au final et donc avoir moins pour le même prix.
Il vaudrait mieux se pencher sur le système qui permettrait de remplir ses propres bouteilles en magasin, de choisir sa quantité de pâtes ou de riz etc. Là oui, ça permettra aux petits revenus d'acheter moins cher mais les petits emballages façon dosettes, non c'est en général toujours plus coûteux.

Guy31  a écrit le 30/08/2012 à 16:26 :

Je pense que si cet énergumène venait d'être licencié avec famille à charge et des crédits à assumer, il serait un peu plus conscient de la misère qui est en train de s'abattre sur l'Europe occidentale...Je pense même que ce monsieur devrait être viré car il tient les mêmes propos que Mr FT lorsque ses employés sautaient par la fenêtre de leur bureau !

la pluie  a écrit le 30/08/2012 à 16:19 :

Il pourrait ce type,si son costard cravate il la acheté chez tati,parce que beaucoup de français l'achéte la bas.

enfin  a écrit le 30/08/2012 à 16:17 :

il a bien raison ! Il faut reprendre la parole face à E. leclerc qui a tendance à monopoliser la parole médiatique avec son costume de chevalier blanc qui ne lui va pas très bien... (parlez-en à ses fournisseurs)