Virgin Megastore : pas de reprise globale, bientôt un plan social ?

 |   |  323  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Pour Virgin Megastore, cinq offres de reprise - dont aucune ne propose un rachat global - ont été déposées. La présidente de l'enseigne et les représentants syndicaux précisent que, pour l'heure, aucune proposition ne maintient la totalité des emplois.

Vers un dépeçage des Virgin Megastore? Aucune des cinq offres de reprise du réseau de magasins culturels évoquées par la présidente de l'enseigne, Christine Mondollot selon des propos rapportés par l'AFP ce lundi, ne promet le maintien de la totalité des 960 salariés ni des 26 magasins de la chaîne. L'entreprise détenue en majorité par le fonds Butler Capital Partners a été placée en redressement judiciaire début janvier.

Rougier et Plé reprendrait 11 magasins

L'intersyndicale CFTC, CFE-CGC, CGT, FO et SUD a indiqué que l'offre la plus importante émanait de Rougier et Plé, spécialiste des arts créatifs. Elle porterait sur 11 magasins et conserverait 285 employés. Les autres propositions concernent le magasin de Bayonne ou ceux du quartier de Barbès à Paris. Un comité central d'entreprise extraordinaire doit avoir lieu vendredi à l'issue duquel davantage d'informations sur ces offres pourraient être dévoilées.

Pas d'offre de Patrick Zelnik?

L'un des symboles du groupe, l'enseigne des Champs-Elysées qui compte 184 employés, n'aurait pas trouvé preneur. Pourtant, le fondateur du réseau de magasins dans l'Hexagone et actuel patron de la maison de disques Naïve, Patrick Zelnik, s'était dit intéressé. Il affirmait vouloir en faire un "souk culturel" et avait déclaré en janvier qu'il n'avait rien contre un coup de pouce de l'Etat.

Or, la limite officielle des dépôts de candidature auprès du tribunal de commerce était fixée au 5 avril. Mais l'ancien patron de Virgin en France aurait annoncé dans un communiqué que son offre était "en cours d'élaboration" et qu'il appartenait à l'administrateur de la juger "encore recevable ou non ". Les dossiers devraient être examinés jusqu'au 23 mai et un jugement devrait intervenir deux semaines plus tard. Quant à Virgin Megastore, selon sa présidente, sa trésorerie serait suffisante pour tenir jusqu'au mois de juillet.


A lire aussi :
Le Virgin Megastore peut-il devenir un "souk culturel"?
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :