Travail dominical : et non, le dimanche n'est pas le jour du cyber-shopping !

 |   |  972  mots
Le projet de loi du ministre de l'Economie Emmanuel Macron cite la concurrence d'internet pour justifier l'extension des ouvertures des magasins le dimanche.
Le projet de loi du ministre de l'Economie Emmanuel Macron cite la concurrence d'internet pour justifier l'extension des ouvertures des magasins le dimanche. (Crédits : Reuters)
Les sites web marchands sont certes "ouverts 7 jours sur 7", même le dimanche. Mais, il ne semble pas que ce soit pour autant le jour préféré des Français pour réaliser leurs achats en ligne.

Le mercredi, c'est le jour du Conseil des ministres, des enfants... et des cyber-marchands. Le troisième jour de la semaine est en effet celui qui enregistre en moyenne le plus grand nombre de transactions en ligne dans l'année en France, d'après l'étude réalisée pour l'entreprise spécialisée dans la monétisation d'audience Webloyalty.

Le nombre de transactions réalisées ce jour-là par les e-commerçants étudiés est supérieur de 8% par rapport à la moyenne. Ensuite, c'est le lundi qui est choisi de préférence par les internautes en France pour réaliser leurs emplettes en ligne. Ce jour-là, les transactions y sont de 7% supérieures à la moyenne.

Dimanche, troisième jour pour l'e-shopping

Jour particulièrement controversé, le dimanche arrive en troisième position (+5%), en recul par rapport à 2014. Le projet de loi dévoilé le 10 décembre par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron justifie notamment l'extension des autorisations d'ouvertures dominicales par "la concurrence d'Internet qui ne ferme pas le dimanche". A l'appui de cette thèse, est avancé le chiffre de 25% du chiffre d'affaires que réaliserait Amazon ce jour-là. "Le type de produit qu'il vend est probablement plus susceptible que d'autres d'être acheté le dimanche", commente un expert du secteur.

Pas de mesure exhaustive

Le premier cyber-marchand en France n'est évidemment pas tout seul à partager un gâteau qui devrait représenter au total plus de 56 milliards d'euros cette année selon la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad).

Pour les autres, les outils de mesure suffisamment exhaustifs sont rares. La Fevad, qui regroupe les principaux e-commerçants en France n'en produit pas (encore) sur ce sujet. Même si certains s'interrogent sur une possible baisse relative des ventes le week-end dans certains secteurs en cas d'extension des ouvertures dominicales.

Précisons: en matière de fréquentation, les samedi et dimanche représentent des jours d'intense activité. Les statistiques de requêtes concernant le "shopping" sur Google l'indiquent intuitivement. Mais cela n'indique évidemment pas que cette fréquentation soit automatiquement convertie en achats, bien au contraire. La proportion de visiteurs de sites marchands qui concluent leur parcours en ligne par un passage en caisse virtuelle va de 0,2% pour les tours operators à 8,1% pour la high tech, selon une étude de Kantarmedia.  Ce taux de transformation est de 5,2% dans le prêt-à-porter en ligne. Un niveau bien plus faible que dans les magasins "physiques"

Différences selon les secteurs

Il faut dire que la mesure n'est pas simple à réaliser. L'indicateur de Webloyalty ne repose que sur les statistiques de 28 sites de e-commerce opérant dans les secteurs de l'équipement de la maison (high tech et livres compris), du prêt-à-porter mais aussi du voyage et de la billetterie. Or, ces derniers reposent sur des habitudes de consommation différents.

Surtout, selon le type de produit et le modèle économique, les habitudes diffèrent. "Notre pic a plutôt lieu le week-end, lorsque les consommateurs ont le temps de faire leurs achats", explique ainsi Pingki Houang, directeur général du site de ventes privées Showroomprivé.com. "Toutefois, nuance-t-il "quand des marques très en vue lancent des campagnes en début de semaine, cela peut bien sûr fausser les chiffres".

Les entreprises de ce panel représentent près de 40% du marché, soit tout de même "plusieurs dizaines de milliers de transactions quotidiennes", indique Rodolphe Oulmi, directeur de développement et des partenariats au sein de Webloyalty. Ce dernier ajoute, pour tenter d'expliquer le pic du mercredi:

"C'est le jour des enfants, pour nous, cela peut expliquer une hausse des transactions ce jour-là car les achats peuvent être réalisés avec eux".

Conseil de famille

Quant au lundi, il serait privilégié pour ceux qui préfèrent agir en deux temps. "Après une concertation, des arbitrages éventuellement réalisés en famille le dimanche, des internautes se connectent depuis leur lieu de travail pour acheter le lundi", constate ainsi Rodolphe Oulmi.

Le lundi serait d'ailleurs le jour préféré pour les emplettes en ligne aux Etats-Unis, où l'agenda hebdomadaire des enfants concentre davantage les activités scolaires le matin. Près de 20% des recettes générées en 2011 et 2012 par des e-commerçants outre-Altantique l'étaient le lundi selon un cabinet de conseil américain baptisé Windsor Circle. Celui-ci constate un mouvement décroissant tout au long de la semaine, avec moins de 10% des ventes réalisées le samedi et le dimanche. La législation diffère selon les Etats et les comtés mais ce jour là, les boutiques dans les grandes villes sont le plus souvent ouvertes.

Au bureau le lundi

D'ailleurs, ce ne serait pas un hasard si les grands distributeurs en ligne américains ont choisi le lundi pour leurs opérations de promotion avant Noël? Outre le Cyber Monday, lundi qui suit Thanksgiving (dernier jeudi de novembre), il existe désormais le "Manic Monday", deuxième lundi de décembre. Le troisième peut également attirer les clients s'ils ont le temps de se faire livrer avant le 24. Chez eBay, mais aussi chez le distributeur de bijoux Blue Nile, tous les lundis de l'année seraient également des moments forts, quand les consommateurs profiteraient d'une pause derrière leur écran au travail.

Sur le mobile, un autre jour serait privilégié: le mardi. Quelque 17,2% des achats sur les appareils mobiles outre-Atlantique ont lieu ce jour-là, et 16,1% le mercredi, selon le plus faible niveau de vente est observé le samedi (11,94%) un baromètre réalisé pour le magazine Internet Retailer.

Enfin, le "prime time" à la télévision, c'est-à-dire le soir entre 19 heures et 21 heures, est également celui où le nombre d'achat sur mobiles explose.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2014 à 23:31 :
Emplâtre sur jambe de bois....on va être "sauvés", voyez vous, si l'on travaille allègrement le dimanche! et c'est tout , comme idée?? pour améliorer les emplois, pas beaucoup d'imagination tous ces politiques..
a écrit le 11/12/2014 à 23:26 :
quand l'habitude sera rentrée dans "les moeurs", ceux qui touchent double journée en travaillant le dimanche, pourront se brosser pour toucher "leur dû"...!
Réponse de le 12/12/2014 à 1:04 :
Ils sont combien dans les faits à toucher une majoration de 100 % le dimanche? Vous oubliez de mentionner qu'il faut avoir réalisé au moins 44 heures sur la semaine (majoration de +25 % à partir de la 36ème heure puis +50 % à la 44ème) cumulées au dimanche (+50 %) pour espérer doubler la rémunération uniquement des heures supplémentaires au delà de 44 heures hebdo.
a écrit le 11/12/2014 à 19:39 :
Quand on commande par internet, qu'on le face le samedi ou le dimanche, la commande partira le lundi au plus tôt... Alors que le site fonctionne change pas grand chose sur l'achat. C'est comme acheter à 2H du matin, y a pas le petit lutin qui vous préparera la commande et même si il existe celui de la poste dort ou fait le transit... L'ouverture le dimanche, c'est tous le monde qui va y perdre. Le travailleur qui devra le faire sans indemnité, le consommateur qui paiera plus cher les produits pour compenser les frais de l'ouverture... A non c'est vrai le gagnant sera les actionnaires des grands groupe et la bourses qui pourront continuer de travailler au détournement de notre argent vers leurs comptes.
Réponse de le 11/12/2014 à 19:59 :
bien vu aaaet bonne idee .que l on demande aux principaux interesses en priorite.mais ca ne se fera et pour cause.
car franchement terminant le samedi a 21h pensez vous que nous serions heureux de revenir le diamanche pour revoir les memes que la veille...quelle misere....
a écrit le 11/12/2014 à 16:57 :
à quand le retour de l'esclavage ? le patronat abuse, on va pas y arriver à la paix civile comme ça.
a écrit le 11/12/2014 à 15:13 :
Un " problème " comme ça se règle en deux heures de temps ... Et après on en revient aux choses sérieuses; celles que ce gouvernement comme les précédents semblent totalement ignorer ... Toujours le même son de flûte ... sur fond de misère et d' injustices à tout va ...
a écrit le 11/12/2014 à 15:03 :
Encore des tas de controverses pour un problème bidon. Ouvre qui veut ou qui peut.
a écrit le 11/12/2014 à 14:59 :
Extrapolation : si tout le monde travail le dimanche et que toutes les entreprises et toutes les administrations sont ouvertes le dimanche, que se passe-t-il ?
Réponse de le 11/12/2014 à 15:16 :
Rien ou enfin quelque chose ... Non ?
a écrit le 11/12/2014 à 14:02 :
J'espère que les opposants au travail du dimanche sont cohérents et ne vont jamais au restaurant, chez le boulanger ou au cinéma le dimanche. C'est vraiment scandaleux de profiter du travail des autres pour son petit confort!
Réponse de le 11/12/2014 à 16:17 :
+1 bien dit
a écrit le 11/12/2014 à 13:43 :
Ah.. si les députés travaillaient le Dimanche à l' assemblée nationale, bien sur avec retransmission à la télé pour que les gens qui travaillent la semaine puissent les voir dormir, ou jouer avec leur portables sur les bancs de l' assemblée !!!! Ce serait très utile pour ceux qui votent pour ces incompétents !!!!!!
Réponse de le 11/12/2014 à 23:28 :
ou qui ne se dérangent même pas, et qui sont payés tout de même !
a écrit le 11/12/2014 à 13:39 :
Et si nous faisions travailler les chomeurs le Dimanche !!!!!!!
a écrit le 11/12/2014 à 13:08 :
suite... et de fait le pmu c' est dans les 15 milliards d' eurio de recettes pour l' état.. si il détourne les parieurs il va le retrouver ou le pognon perdu ?
a écrit le 11/12/2014 à 13:06 :
je ne sais pas si c' est trés bon pour la race chevaline tout çà.. le pmu personne n' y pense mais les 2 plus grosses journées et donc l' essentiel du chiffre d' affaire et fait le week end.. le pmu çà parait pas comme çà mais çà emploi un sacré paquet de monde du bar tabac aux écuries de course en passant par la société Ricard.. Donc le détournement par le travail des parieurs de canassons va entrainé ipso facto les filières chevaline et sipiritueux dans l' abime.. ah !
a écrit le 11/12/2014 à 12:59 :
Fini donc la grasse matinée du dimanche pour les résidents du centre ville. Les Français qui se gavent déjà de tranquillisants n'auront plus un seul jour de récupération sans nuisances. Après avoir fait fuir les petits commerces, on va faire fuir les résidents des centres ville...
Réponse de le 11/12/2014 à 23:33 :
BIEN DIT + 1000 !
a écrit le 11/12/2014 à 11:53 :
les administrations ....aussi ...pour ceux qui travaillent en semaine
a écrit le 11/12/2014 à 11:51 :
les administrations DOIVENT suivre....faire ses démarches le dimanche pour ceux qui travaillent en semaine serai de bon sens
Réponse de le 11/12/2014 à 13:00 :
@pour tous : et quand ceux qui travaillaient en semaine bosseront eux aussi le dimanche, il se passera quoi ?
a écrit le 11/12/2014 à 10:54 :
rajout à mon post précédent

plus les gens travailleront le dimanche.... moins ils seront disponible pour... faire leur courses... le dimanche....
a écrit le 11/12/2014 à 10:52 :
encore quelques illusions...... à perdre......

hormis les champs Elysées et avenue adjacentes ou la, on veut bien croire que les riches étrangers feront leurs emplettes le dimanches....... pas certain du tout que pour les autres, ça booste globalement les affaires...... et si tout le monde doit payer les salariés du dimanche deux fois plus que les autres jours, les calculs vont être vite fait.......

mais bon, les rumeurs sont tenaces.......
Réponse de le 11/12/2014 à 16:46 :
Vous travailleriez le dimanche pour le même salaire qu'en semaine? Il serait question de majorer les salaires que dans les"grandes" enseignes? et les autres qui travaillent dans le petit commerce, ils travailleraient que pour vous faire plaisir!!! Tout ça, c'est de la poudre aux yeux. Celui qui achète le dimanche n'achète pas en semaine. si les magasins travaillent moins durant ces jours là , l'emploi sera encore plus précaire. 85% des emplois nouveaux sont en CDD. De toute manière, ce sera toujours le client qui paiera l'augmentation du temps d'ouverture des magasins.
a écrit le 11/12/2014 à 9:55 :
Rien ne vous empêche, le dimanche, de penser a ce que vous allez acheter la semaine suivante! Rien ne vous empêche de vous renseigner sur le web!
Réponse de le 11/12/2014 à 10:11 :
Vous faites comme vous voulez mais tout le monde n'a pas la possibilité d'avoir un emploi administratif aux horaires de bureau du lundi au vendredi...
Réponse de le 11/12/2014 à 10:20 :
Et rien ne vous empeche, le dimanche comme les autres jours, de penser à autre chose que consommer... Gnoux style never die...
a écrit le 11/12/2014 à 9:47 :
On parle du dimanche le dimanche, le français c'est compliqué, c'est le travail dudit manche ou le travailleur du dimanche en planque dans l'Etat à exploiter le travail précaire. On engraisse des fonctionnaires à ne rien faire sur le dos des salariés précaires et 50% de diplômés exclus, on appelle cela la justice?
Sait-on les tortures des fonctionnaires contre les français? Des ingénieurs se voient retirer leur rsa quand on les oblige à changer de métier alors qu'on n'a pas investi sur leurs qualifications et qu'on déglingue l'industrie, l'emploi, le bâtiment, le pouvoir d'achat, les retraites par du parasitisme social et un suicide économique organisé par l'Etat qui détruit la société. C'est une violation des fonctionnaires des droits fondamentaux alors qu'on martyrise les français avec un taux de suicide double de nos voisins.
C'est un Etat qui n'investit pas en technologies et qui détruit la productivité, il n'y a pas de logique de développement économique.
Les boomers sud européens sont immoraux, ils excluent les jeunes de la vie active et ne payent pas de droits avant 25 ans. Les retraites ne sont pas financées, on annonce 700 à 1000 milliards hors bilan! C'est une violation de l'intérêt général. C'est un Etat prétenduement humaniste, sur le papier mais pas dans la réalité.
On critique les banques, combien encore mettra-t-on de boulets sur le dos de la population? Pour le chômage on pourrait faire 6 millions de fonctionnaires, de la croissance ou 6 millions de retraites... on préfère l'esclavagisme! C'est un Etat qui est un cancre en terme de valeurs humanistes, un Etat fasciste qui subventionne des organismes reconnues terroristes au niveau international, avec 40 ans de croissance on appelle cela un modèle, de qui se moque-t-on?
On a des fonctionnaires rentiers, une économie sous compétitive en monnaie forte, c'est le crétinisme administré et l'incitation à la paresse par les 35h, le hooliganisme économique. On fait dans la finance casino pour faire péter la société dans l'austérité funeste et on critique les bulles qu'on a gonflé début 2000, sois même?
Peut-on expliquer la faible densité de population alors qu'on ne délivre pas de permis de construire? L'Etat malthusien agit pour détruire la population! C'est une logique d'auto destruction! C'est l'Etat de Terreur et d'insécurité. Il existe des professeurs à 4/20?
A la française on dit que lorsqu'on est pas bons on dit qu'on est bons?
J'aime la merde comme politique économique? Voila le vampirisme social à l'oeuvre! Plus y a de fonctionnaires, plus y a de chômeurs! Pourquoi ne pas raser les traitres de la demande?
Les Etats bourreaux des familles et des professions précaires, qui en veut? Les Etats Ferguson européens prétenduement démocratiques qui traffiquent les comptes et font des centaines de millions qui en veut? A quand la révolution des contrats uniques? Les familles ont entre 300 et 500 euros de moins que les autres, on appelle cela justice?
On indemnise pour la spoliation des juifs mais des fonctionnaires prônent la violence sociale... n'est-ce pas une logique de guerre au genre humain, parce qu'on hait l'humanité qu'on veut détruire et s'enrichir par ce biais?
9/10 contre la politique chômagiste... maître Aliboron fait la leçon inflationniste! A quand l'application de Maastriche et le remboursement des dettes? A quand le doublement des impôts pour traiter le déficit? A quand 5 millions de retraites? A quand la réforme du 1000 feuilles?
et -15% de bureaux vides, c'est une bonne politique?
Quel Etat au monde prône la destruction de la société comme politique? On fait dans la normite suicidaire et on met les français hors de leur pays: Nosfératu avec l'Etat Frankestein!
a écrit le 11/12/2014 à 9:45 :
Si mon pouvoir d'achat ne me permet que de dépenser 100 € dans la semaine, je ne vois pas pourquoi si je les dépense le dimanche ça créera plus d'emploi que si je les dépense le lundi ou le samedi.
Réponse de le 11/12/2014 à 10:57 :
En plus, internet est moins cher...
a écrit le 11/12/2014 à 9:33 :
Quand bien même le jour de fréquentation le plus important des sites internet serait le Dimanche, ceci part d' une évidence que les consommateurs ont comme jour de congés le Dimanche. Vous enlever à quelqu'un son jour de congés, il reportera donc à un autre jour son étude de marché. Ceci est d' une simple évidence qu' un môme de 4 ans comprend. Bourrelier de chez Bricorama fait le constat qu' aprés avoir lutter pour pouvoir lui aussi ouvrir le Dimanche que ceci lui coute plus cher et n' est au final pas rentable.
.
Enfin il convient de savoir lire et entendre les politiques... Macron a dit " pour les nouvelles ouverture la rémunération sera doubler " ... " nouvelles " c' est cela qu' il faut retenir en droit... ce qui veut dire que tout son discours ensuite parlant de " vous savez.. vous savez.. vous savez que des salariés travaillent en usines le Dimanche sans percevoir plus.. vous savez que .. sans percevoir plus ".. et bien je sais que " nouvelles " veut dire qu' ils resterons à leurs niveaux de salaires, ne percevront pas un iota de plus... çà c' est une certitude ( n' imaginer pas une seconde si vous bosser dans des services hospitalier le Dimanche être augmentés, l' état n' a pas le pognon, cqfd )..
a écrit le 11/12/2014 à 9:25 :
je ne lui confirais pas mon porte monnaie, il s'y connaît dans la magouille.
a écrit le 11/12/2014 à 9:22 :
il y a aussi un point non explicite dans l article: le serveur web fonctionne en effet 24h/24 7/7 mais derriere, c e n est pas le cas de la logistique. vous commandez le dimanche mais votre commande est traitee le lundi matin !
Réponse de le 11/12/2014 à 9:34 :
et livrer 15 jours aprés.. c' est de l' enfumage politicien.
Réponse de le 11/12/2014 à 9:53 :
Votre raisonnement n'est valable qu'en France et uniquement pour des produits physiques disponibles car si je commande un dimanche depuis la France un produit physiquement présent au Japon, ma commande est traitée immédiatement (suivant le décalage horaire). De plus, un commerce physique dispose de très peu de références disponibles voir même sur commande, car les volumes sont limités hors chaîne de distribution (petit commerce) donc peu ou pas compétitifs.
a écrit le 11/12/2014 à 9:08 :
pitoyable cette décision de bosser le dimanche, et pourquoi pas interdire les jous fériés aussi ? ce pays fout le camp.
Réponse de le 11/12/2014 à 9:20 :
@ Pitoyable,C'est vous qui etes pitoyable, avez vous lu la loi? Ce n'est pas la generalisation du travail le dimanche mais ouvrir 12 dimanche par an au lieu de 5 dans le commerce uniquement. Ce qui est pitoyable c'est la corruption des syndicats, les prises d'otages inpunis, l'argent gaspillé du CE d'EDF et aucunes condamnations.
Réponse de le 11/12/2014 à 11:08 :
je vous réponds desuite.dans la grande distribution nous n avons plus que 3 jours feries sur 11.et maintenant on veut nous supprimer les dmanches .quelle misere.et la pas question de volontariat..oui tout fout le camp.....quand on pense qu un jour de toussaint les galeries marchndes sont bondees ca e donne envie de vomir.pauvres de vous.
Réponse de le 11/12/2014 à 11:34 :
Et alors, pourquoi travailler le dimanche, à part les services vitaux comme hopitaux police armée etc.?
Pour vendre et pousser les gens à la consommation et continuer à exploiter les salariés encore pire qu'avant ?
Le patronnat et l'ump, tu leur donnes un doigt, ils te bouffent la main. Ils en ont jamais assez de fric !
Réponse de le 12/12/2014 à 8:24 :
Poussez les gens a consommer? N'est ce pas la base de la croissance et la baisse du chomage? Vous crachez dans la soupe d'un systeme qui founi securite sociale et education gratuite? Il faut savoir ce que vous voulez. Si vous ne voulez pas de capitalisme, rendez votre carte vitale et aller faire des fromages de brebis en Grece.
a écrit le 11/12/2014 à 8:55 :
Il n'y a que des "illuminés" et des "étudiants attardés" immatures pour croire que le travail du dimanche va créer des emplois ;
en réalité, le travail du dimanche est un pur leurre qui va détruire plus d'emplois dans le secteur petits commerce et en crér de minimes emplois dans la grande distribution qui va de surcroît réduire ses emplois les autres jours de la semaine ;
le bilan final
ce sera de la destruction nette d'emplois
Réponse de le 11/12/2014 à 9:15 :
Vu les marges des entreprises qui devront en absorber le surcoût sans CA additionnel, il va également provoquer une hausse des prix et donc une baisse du pouvoir d'achat et de la consommation.
Réponse de le 11/12/2014 à 9:16 :
A Illuminé :"Commentaire dénué de sens". A rejeter.
Réponse de le 11/12/2014 à 9:27 :
sans compter que le travail du dimanche va surement faire augmenter les prix !
Comme le volume des vente va grosso modo etre le meme, simplement il va etre lisse sur 7 jours au lieu de 5 ou 6, mais les couts vont augmenter (plus de frais de personnel, plus de chauffage, d lectricite), il va donc falloir payer plus !
Réponse de le 11/12/2014 à 9:37 :
j' ai fait des courses hier chez Auchan vers 20 heures.. de moins en moins de caissières.. de plus en plus d' attente.. ce n' était pas Dimanche, le Dimanche j' ai autre chose à faire. Si un jour de semaine ordinaire les boutiques dégraissent déjà, je ne comprends pas trés bien cette intox médiatique du Dimanche.
Réponse de le 11/12/2014 à 9:59 :
Si le travail le dimanche n'est pas rentable, il ne créera pas d'emplois et n'en détruira aucun. De quoi avez-vous peur? Ne plus pouvoir aller à la messe? A ma connaissance les musulmans ne bénéficient d'aucune journée de repos pour aller à la mosquée. Pourquoi ne pas laisser une journée de repos flottante à la disposition des salariés en accord avec leur entreprise?
Réponse de le 11/12/2014 à 11:08 :
+ 10000
Réponse de le 11/12/2014 à 15:40 :
La messe il y en a aussi en semaine...
Réponse de le 11/12/2014 à 19:23 :
Un repos flottant, très pratique même pour l'organisation du travail. Petit scénario: -Je vous livre la marchandise lundi. -Non on est fermé, mais si pouviez l'expédier mardi. -Non pas possible, pas de transport pour votre région ce jour la. Et puis le mercredi et notre jour de fermeture...
Très pratique pour une vie sociale hors du travail. Il va falloir un sacré planificateur pour faire se rencontrer les gens: les championnats de foot et autres sports, la fête de l'école, le repas de famille... Mais bon tant qu'on est pas personnellement concerné le conseil est facile à donner.
Réponse de le 12/12/2014 à 1:46 :
@aravisa

Remplacez l'expression "repos flottant" par "congés payés" puis retentez votre chance...
Réponse de le 12/12/2014 à 9:28 :
l' école flottante aussi ? la crêche flottante aussi ? les administrations ( mairie - préfecture etc.. ) flottante aussi ?
les 150 amplois qui seraient créer pour les galeries lafayette valent-ils que l' on détruise le tissu social et familliale du pays tout entier ? les commerçants qui travaillent et font pour l' essentiel leurs activités le dimanche sur les marchés, quand la clientèle aura été détourné au profit des gros, ils valent la peine de disparaitre ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :