E-commerce : les leaders en pleine forme, un tiers des autres en difficulté

 |   |  278  mots
Les leaders du e-commerce recourent particulièrement à la personnalisation des offres et s'appuient massivement sur les réseaux sociaux pour faire fructifier leur business, sans compter leur stratégie de diversification souvent plus avancée.
Les leaders du e-commerce recourent particulièrement à la personnalisation des offres et s'appuient massivement sur les réseaux sociaux pour faire fructifier leur business, sans compter leur stratégie de diversification souvent plus avancée. (Crédits : reuters.com)
Au total, 33% des sites de commerce en ligne de petites et moyennes tailles ont enregistré des baisses de rentabilité en 2014 en France. A contrario, les sites leaders, plus diversifiés, ont bien tiré leur épingle du jeu.

Parmi les 106 représentants de sites d'e-commerce interrogés dans une étude TNS Sofres - Webloyalty, publié jeudi 21 mai, 49% ont accru leur rentabilité en 2014, un chiffre en baisse par rapport à 2013 où ils étaient 59% à être dans ce cas.

Mais les plus gros sites, dits leaders (plus de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires en France), eux,tirent leur épingle du jeu. Ils sont 83% à avoir accru leur rentabilité (contre 50% en 2013) et aucun n'a vu celle-ci baisser. Tandis que 13% de ceux de grandes tailles (10 à 50 millions d'euros de chiffre d'affaires) assurent avoir connu une forte baisse de leur rentabilité et 50% une diminution légère.

Chez les sites de commerce en ligne de taille plus modeste, le son de cloche est différent: ils sont 33% à être moins rentable que l'année précédente. Dans le détail, 5% des sites de e-commerce petite taille - enregistrant moins de 1 million d'euros de chiffre d'affaires - assurent avoir connu une forte baisse de leur rentabilité, 22% en ont subi un léger recul. Même constat pour les sites  de taille moyenne (1 à 10 millions d'euros de chiffre d'affaires). avec

Maturité pour développer des activités hors distribution

L'explication est à chercher du côté de la diversification: "La maturité propre aux grands sites et sites leaders leur permet de développer des activités hors distribution. 20 % des sites leaders interrogés expliquent, entre autres, leur hausse de rentabilité par leur activités hors coeur de métier contre huit  pour l'ensemble des sites", explique Rodolphe Oulmi, directeur développement Webloyalty, un éditeur de programmes.

Les leaders du e-commerce recourent également à la personnalisation des offres et s'appuient massivement sur les réseaux sociaux pour faire fructifier leur business.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :