Les ventes de super-yachts ont explosé en 2011

 |   |  201  mots
Pelorus, un yacht de luxe de 114 mètres - Copyright Reuters
Pelorus, un yacht de luxe de 114 mètres - Copyright Reuters (Crédits : Raphaël Montigneaux)
Quelque 263 géants des mers se sont vendus en 2011 dans le monde contre 204 un an plus tôt. A eux seuls, ils représentent un chiffre d'affaires de 2,5 milliards d'euros.

Les eaux sont nettement plus limpides pour le segment des super-yachts (plus de 24 mètres) que celui des bateaux de taille plus modeste, semble-t-il. Selon les chiffres publiés par le magazine spécialisé Boat International, les ventes de ces géants flottants ont grimpé de 29% en 2011.

Au total, 263 super-yachts ont trouvé acquéreur pour un chiffre d'affaires global de 2,5 milliards d'euros, soit une moyenne de 9,8 millions d'euros l'unité....  pour des bateaux dont la taille moyenne s'établit autour de 37 mètres. Evidemment, la course au gigantisme n'ayant pas de limite, certains modèles dépassent largement cette moyenne. Et le bateau le plus grand vendu l'année dernière, le Pelorus, s'étend sur 114,50 mètres... D'après le magazine qui ignore le montant exact de la transaction, le produit est estime autour de 300 millions de dollars.

Avec 45 super-yachts vendus en 2011, Fraser Yachts s'impose comme le numéro un du secteur, suivi par Camper & Nicholsons (33 ventes), précise Boat International. Dans un communiqué, le directeur du marketing de Fraser Yachts, Patrick Coote, commente ces chiffres 2011: "il est clair qu'il y a toujours de l'argent dans ce marché de luxe et les gens continuent à acheter". Crise ou pas crise donc.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2012 à 18:35 :
Je leur conseille une navigation en Mer Rouge, puis de virer la Corne de l'Afrique jusqu'en Somalie, une jolie croisière.Ou alors de longer la côte italienne, de manière à voir les îles de très près,c'est magique!. Bon vent!
Réponse de le 21/01/2012 à 13:47 :
Même si ils aiment les capitaines bling bling , ils s'assurent quand même qu'ils soient un peu plus compétents que l'autre courge .....
a écrit le 19/01/2012 à 14:47 :
La plupart de ces yacht sont la propriété de trust funds situés dans les paradis fiscaux. C'est de l'évasion fiscale, et, trop souvent, du blanchiment d'argent sale ou de détournement et autres abus de biens sociaux.
a écrit le 19/01/2012 à 13:33 :
Bonne nouvelle pour tous les touristes de la côte d'Azur qui passent leurs journées à les contempler en rêvant un peu ...
a écrit le 19/01/2012 à 7:05 :
Ce marché fait fonctionner la construction navale, le soucis dans ce marché est surtout le choix des pavillons de complaisances.......ou paradis fiscaux !!!
Réponse de le 19/01/2012 à 8:17 :
tout a fait....
c'est sur qu'on en voit pas des masses de ce genre de bateaux en france. !
Réponse de le 19/01/2012 à 10:07 :
Ce qui m'embête, c'est surtout que dans la construction navale de luxe, à mon avis on aurait un coup à jouer vu que la France est un pays réputé pour ses marques de luxe. Mais dans la liste de je vois pas de constructeurs français. pourtant il y en a au moins un qui existe je crois. Encore de l'argent, et des emplois (haut de gamme) qui sont ailleurs. Et là je ne pense pas qu'il faille accuser l'état, mais juste notre industrie.
Réponse de le 21/01/2012 à 14:23 :
@Helas: le système ultraliberal actuel ne favorise que les ultra riches. La France des Delahayes, Delages, Bugatti, du France et du Normandie, des châteaux , de la mode , du luxe est en train de perdre du terrain alors que ce sont des emplois !! Mais notre élite ne pense qu'à délocaliser en Chine ou ailleurs et a produire la même chose que les chinois !! Tout cela parce que le luxe demande d'innover et innover c'est risqué , d'investir sur le savoir faire mais pour cela il faut "aimer" les ouvriers ... Notre patronat préfère l'exploitation à l'innovation et les ouvriers chinois sous qualités aux salariés français qualifiés ...
a écrit le 19/01/2012 à 0:10 :
comme quoi !!il y à encore du gras sur la bete!!
a écrit le 18/01/2012 à 21:27 :
Mais si tous ces états providence collectivistes obèses et inefficaces se reformaient un tant soit peu , il pourrait se vendre 10 fois plus de ces splendides vaisseaux !!! Et si en plus les droits du travail pouvaient être revus profondément, ils pourraient bénéficier d'équipages flexibles et compétitifs !
Réponse de le 18/01/2012 à 21:41 :
Vous devenez comique à force de caricature et vous ne vous en rendez même pas compte...
Réponse de le 19/01/2012 à 5:59 :
@déja:tu as raison sur l'etat obèse.mais sur la finance obèse qui nous taxe?t'as pas une idée?
Réponse de le 19/01/2012 à 10:05 :
Même sans taxe, je ne suis pas sûr que je poourrais me le payer. Sauf bien sûr si je pouvais redurie les salaires de mes collègues pour augmenter le mien... Ca me rapelle une discussion que j'ai eu une année avec un collègue : Il me fait "wouah, tu as vu ? nos primes ont augmenté de 10%!". Je lui ai fait remarquer que dans le compte des effectifs, au vu des chiffres on était 10% de personnes en moins. En gros nos primes avaient augmentées de ce que les "disparus" n'avaient pas touchés.
a écrit le 18/01/2012 à 16:39 :
Attention. Les Yachts appartiennent rarement à de vrais patrons ayant réussi honnêtement leurs affaires. Ils s ont la pupart de temps les propriétés de mafieux, de trafiquant et de tyrans spoliant leurs peuples et pillant les ressources de leurs pays.
Réponse de le 18/01/2012 à 20:28 :
Et qui vivent surtout en Europe et USA
a écrit le 18/01/2012 à 16:16 :
Ca fait toujours plaisir de voir que nos élites du business ont autant de gout pour des objets aussi emminament utiles ! On se doit au passage de comprendre la nesséssité de toujours ré-évaluer leurs revenus, surtout que le mazout va couter de plus en plus cher ...
a écrit le 18/01/2012 à 15:23 :
je connais un capitaine qui recherche un taf ... quelqu'un d'interessé??
a écrit le 18/01/2012 à 15:19 :
Ha... ! L'argent sale. Heureusement que ça existe.
a écrit le 18/01/2012 à 15:09 :
si un entrepreneur crée de la richesse,pourquoi n'aurait il pas le droit d'acheter un (ou plusieurs) yachts?
Réponse de le 18/01/2012 à 15:17 :
ah , pour uen fois tu dis quelque chose de censé . ! ! !
bravo ernest . !
Réponse de le 18/01/2012 à 15:34 :
@ernest: ce serait vrai si lesdits entrepreneurs étaoent de vrais entrepreneurs et non pas des sangsues du contribuable parce que tout ce que je vois pour l'instant (en France du moins) ce sont des copains du copain, tous aussi incompétents les uns que les autres, qui empochent quand cela va bien et demandent au contribuable de renflouer quand cela va moins bien :-)
a écrit le 18/01/2012 à 14:57 :
Ca fait toujours plaisir de savoir que les riches sont de plus en plus riches quand on se sert de plus en plus la ceinture.
A l'heure ou plusieurs instances internationales s'émeuvent de l'augmentation des disparités, il serait dommage que ces braves gens fassent profil bas :-(
a écrit le 18/01/2012 à 14:23 :
Je me permets, par déontologie, de compléter cet article par un fait de même nature mais de moindre "taille"... http://www.ladepeche.fr/article/2012/01/18/1263751-hong-kong-elle-oublie-sa-bague-de-1-2-million-d-euros-dans-les-toilettes-d-un-palace.html . Ainsi, nous pouvons maintenant comprendre que la taille imposante permet d'éviter d' "oublier".
Réponse de le 18/01/2012 à 15:18 :
insolite, de chez les echos !!! j'ai vu aussi !!!
a écrit le 18/01/2012 à 14:23 :
Bon, je voulais en acheter deux, mais ils les font pas en rose bonbon :-)
Réponse de le 18/01/2012 à 15:19 :
si , ils le font..; mauvaise excuse lol
a écrit le 18/01/2012 à 14:10 :
Fin Mai ils devraient être encore en bon état pour une longue croisière.
Réponse de le 18/01/2012 à 14:26 :
Bien vu, Béto. Ainsi, en Islande, les 4x4 ont été repeints en rouge... Chose étonnante, car le vert fait écologique.
a écrit le 18/01/2012 à 13:54 :
Le communisme est mort, vive le capitalisme pur et dur. L'équilibre entre revenus du capital et du travail est mort : des milliers de pakistanais en semi-esclavage travaillent à la fortune du cheikh qui les emploie, idem pour les "fourmis" chinoises qui assemblent des iPhone 70 heures par semaine afin que leur boss s'offre un yatch de 114 mètres. Vous avez aimé le XIXè siècle, vous adorerez le XXIème.
Réponse de le 18/01/2012 à 15:38 :
je n'aurais pas dit mieux.
Réponse de le 19/01/2012 à 10:01 :
@ Fred : Enfin un avis réaliste. Plus les pauvres sont pauvres, plus les riches sont riches (il ya sûrement un lien entre les 2, non ?).
Conclusion : indignez-vous ! mais il est à craindre que celà ne soit guère suffisant. Donc ...
a écrit le 18/01/2012 à 13:39 :
Tant que la rigueur est à flot, tout va bien...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :