La Tribune

Découvrez l'opération séduction du "Grand Ouest" pour attirer les touristes britanniques

DR
DR (Crédits : DR)
latribune.fr (source AFP)  |   -  319  mots
Les régions Bretagne, Pays de la Loire et Normandie mettent en place une vaste opération de communication. L'objectif : séduire toujours plus de touristes britanniques, qui représentent près de 80 millions de visiteurs par an.

Depuis la crise, les touristes britanniques ont quelque peu délaissé les régions Bretagne, Pays de la Loire et Normandie. Alors, il faut les reconquérir. Les trois régions s'engagent donc dans une vaste campagne d'affichage, inspirée de l'univers du réalisateur Jacques Tati et de son film "Les vacances de M. Hulot". Elle sera lancée dans le métro londonien et dans la presse britannique comme "The Guardian" et "The Independant".

"Les touristes britanniques représentaient 77 millions de nuitées par an en l'an 2000, un chiffre qui a grimpé à 85 millions en 2006 pour retomber ensuite à 77 millions l'année suivante", a déclaré Jean-Pierre Courteau, directeur d'Atout France, l'agence de développement du tourisme à l'étranger, lors d'une conférence de presse. "Notre objectif est de revenir à 85 millions de nuitées, a-t-il ajouté, alors que l'Espagne, première destination pour les touristes anglais, est à 100 millions de nuitées", a-t-il poursuivi.

Contrat d'un million d'euros

"Notre clientèle est composée à 85% de Britanniques, a déclaré Jean-Marie Roué, président de Brittany Ferries. Depuis le début de la crise, avec la dévaluation de la livre, les Britanniques ont perdu de leur pouvoir d'achat et viennent moins souvent. Nous devions agir pour reconquérir ce public." Un contrat d'un million d'euros a été signé entre les organismes touristiques de ces régions, Atout France et les compagnies de transport maritime Brittany Ferries, LD Lines et P&O Ferries.

Cette initiative mise sur la formation du personnel hôtelier à l'anglais, l'accompagnement des visiteurs britanniques dès leur descente du ferry et la traduction systématique des menus et affiches touristiques. Selon Jean-Pierre Courteau, les Britanniques vont être tentés de fuir l'affluence touristique à Londres suscitée par les Jeux Olympiques de l'été prochain. A ses yeux, il s'agit de ne pas rater l'occasion de leur proposer "la France du Grand Ouest" en guise de refuge.

Réagir

Commentaires

DOUDOU  a écrit le 02/03/2012 à 13:46 :

Moi qui a une residence secondaire en VENDEE je peux vous dire que l ouest n a rien a envier au sud car il fait aussi beau en VENDEE qui est le deuxieme département après le var pour ensoillement et croyez moi que vous serez satisfait car l ouest est bon pour tous et qu il n y a pas besoin d aller loin pour trouver la mer aussi je vous en conjure venez chez nous nous vous attendons avec un grand plaisi.

pmyslakowski  a écrit le 02/03/2012 à 11:54 :

Très bonne initiative. Les anglais ont déserté la France en raison de la conjoncture économique mais il n'en reste qu'ils aiment toujours autant les destinations françaises. Mettre en place des actions afin de développer, parmi son mix nationalités, les anglais, aura aussi un impact positif sur le <a href="http://www.pmthotels.com/yield-2/yield-management">prix moyen des hôtels</a>, les anglais étant prêt à dépenser plus que les français pour leur hébergement.