La Tribune

Pendant la crise, les Français allient l'utile à l'agréable

Copyright AFP
Copyright AFP
latribune.fr  |   -  315  mots
Une majorité de Français choisit d'utiliser ses heures de libertés pour faire des économies. C'est ce que révèle une étude publiée ce vendredi par l'Observatoire des loisirs.

Quelque 60% des Français profitent des loisirs pour faire des économies. C'est ce qu'indique une étude publiée ce vendredi par menée par l'institut TNS Sofres pour l'Observatoire des loisirs du PMU. La moitié des personnes interrogées "profitent des loisirs pour faire des économies, par exemple en bricolant, ou en cuisinant", indiquent les rédacteurs de cette enquête d'opinion. D'autres (14%) tentent même leur chance aux jeux d'argent ou bien gagnent un peu d'argent en participant à des vide-greniers.

Avec la crise, les Français rognent sur leur loisir

Une écrasante majorité de Français (93%) a choisi de limiter le budget alloué aux loisirs à cause de la crise, soit en optant pour des hobbies gratuits ou peu chers, soit en prenant garde de ne pas trop dépenser. Au cours de la dernière année, en particulier, cette réduction des dépenses d'agrément a concerné 29% de personnes, surtout des femmes.

A choisir, les Français préfèrerent grapiller sur leurs vacances (49% plutôt que sur leurs hobbies (44%).

Des loisirs peu coûteux

Dans le détail, les loisirs les plus pratiqués sont relativement peu coûteux. Dans le tryptique des activités les plus souvent choisies par les Français pour occuper leurs heures de liberté, la lecture et la musique détrônent la télévision. 81% et 80% des sondés optent les deux premières occupations, 79% pour la troisième.

Les jeunes de 18 à 24 ans marquant leur différence en se montrant davantage mélomanes et cinéphiles. En effet, dans le top 3 de leurs activités les plus fréquentes pendant leur temps libre, écouter de la musique se place en première position avant le visionnage de vidéos et de films au cinéma.

Méthodologie : Un échantillon représentatif de 962 personnes âgées de 18 ans et plus a été interrogé fin février.
 

Réagir

Commentaires

hum!  a écrit le 24/03/2012 à 13:44 :

à vous lire, on en viendrait à ne pas regretter de vivre un peu plus pauvre, mais un peu moins idiot...bizarre!(vive les crises?)

Chômiste  a écrit le 23/03/2012 à 19:09 :

Ben moi je chôme. Alors pour m'occuper je travaille au noir de temps en temps. Et finalement, je m'en sors pas trop mal.