Airbnb : un des plus gros propriétaires américains porte plainte contre la plateforme

 |   |  386  mots
Le géant californien de la location entre particuliers pourrait bien risquer gros dans cette poursuite judiciaire.
Le géant californien de la location entre particuliers pourrait bien risquer gros dans cette poursuite judiciaire. (Crédits : © Yuya Shino / Reuters)
Déjà rompu aux batailles judiciaires et législatives, Airbnb va devoir affronter une nouvelle action en justice, entamée cette fois par un des plus gros propriétaires foncier des Etats-Unis.

Le géant de la location d'appartements entre particuliers est dans l'œil du cyclone. En effet, tout en multipliant les combats avec les différentes grandes villes touristiques du monde, Airbnb va peut être devoir affronter une bataille judiciaire contre un des plus gros propriétaires immobilier des Etats-Unis. Apartment Investment &Management CO. (AIMCO), une société qui détient près de 50.000 appartements à travers le pays, vient d'entamer une action en justice contre Airbnb, au motif que le site offre la possibilité aux locataires d'enfreindre leurs contrats de location en sous-louant à d'autres personnes.

Si AIMCO évoque des perturbations causées aux autres locataires par les utilisateurs d'Airbnb, le vrai motif de la plainte est évidemment financier, comme le précise d'ailleurs Terry Considine, Chief Executive chez AIMCO, au Wall Street Journal : "Il n'est pas acceptable pour nous qu'Airbnb (...) profite délibérément de violations de nos baux".

Le risque d'ouvrir une brèche pour tous les propriétaires

Airbnb a prévu d'entraver la procédure judiciaire, qui n'est, selon son porte parole Nick Papas, qu'une "attaque dénuée de fondement envers la classe moyenne". Cette action judiciaire place en tout cas Airbnb dans une situation délicate car si AIMCO obtient gain de cause, cela pourrait créer une brèche dans laquelle d'autres bailleurs privés pourraient s'engouffrer. En effet, certains bailleurs qui ne veulent pas de locations Airbnb dans leurs immeubles et qui n'obtiennent pas satisfaction auprès de Airbnb pourraient donc décider d'utiliser eux aussi l'action en justice pour obtenir gain de cause.

En France, les actions en justice se font entre propriétaires et locataires

En France, plusieurs actions en justice ont été entamées concernant des locations Airbnb, mais elles consistaient plutôt en une plainte du propriétaire contre son locataire, présumé coupable de sous-louer sur la plateforme sans son accord. Une plainte a ainsi été déposée par un couple de propriétaire contre leurs locataires à Fontenay-sous-Bois en janvier 2017, puis le même type de plainte pour la sous-location d'une chambre dans un appartement du premier arrondissement de Lyon en février. En avril 2016, un propriétaire avait même obtenu l'expulsion des locataires de l'appartement pour un cas similaire.

Lire aussi : Sous-locations abusives sur Airbnb : le juge doit trancher

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :