Pourquoi l'OM va changer d'équipementier en 2018

 |   |  549  mots
L'OM ne jouera bientôt plus dans des tenues estampillées de la marque allemande Adidas.
L'OM ne jouera bientôt plus dans des tenues estampillées de la marque allemande Adidas. (Crédits : � Philippe Laurenson / Reuters)
Adidas l'a confirmé : elle n'équipera plus l'Olympique de Marseille à compter de la saison 2018/2019. La marque allemande et le club n'ont pas réussi à s'entendre sur une prolongation du partenariat, l'OM voulant obtenir plus de la part de son équipementier, surtout au niveau de la considération.

Toutes les belles histoires ont une fin. Après plus de 40 années de collaboration, l'Olympique de Marseille va se séparer de son équipementier historique Adidas en 2018, comme l'a révélé le site Footpack.fr. Ensemble, le club de football et la marque allemande auront remporté de nombreux trophées, dont une Ligue des champions en 1993. Si le nouveau propriétaire Frank McCourt et le président Jacques-Henri Eyraud ont donc pris la décision de trouver un nouvel équipementier, c'est parce que le fait de rester chez Adidas ne correspond plus à la nouvelle ambition du club.

En lançant son OM Champions Project, la direction du club souhaite faire entrer l'OM dans une nouvelle dimension, à la fois sur le plan sportif et au niveau du rayonnement international. Changer d'équipementier permettra donc en premier lieu de bénéficier d'entrées d'argent plus importantes. Le contrat actuel avec Adidas rapporte 10 millions d'euros par an à l'OM, la nouvelle direction souhaiterait en obtenir au moins le double. 20 millions, c'est justement ce que touche le Paris Saint Germain grâce à son partenariat avec Nike.

Passer en haut de la pile

Au delà du chèque annuel que représente un contrat de partenariat avec une marque de vêtements, c'est la façon dont celle-ci met en avant le club qui semble importer à la nouvelle direction. Adidas est un équipementier historique de l'OM, mais aussi d'autres grands clubs européens. Et à l'heure actuelle, la marque allemande ne place pas le club marseillais dans sa première catégorie, là où figurent des clubs comme le Real Madrid, le Bayern Munich ou Manchester United. Les clubs de cette catégorie bénéficie d'une exposition supérieure aux autres par Adidas, ils sont en quelque sorte mieux traités, comme l'expliquait Romain Canuti, journaliste pour le site LePhoceen.fr dans l'émission le Talk Show.

Cette volonté d'aller vers une marque qui mettrait l'Olympique de Marseille au sommet de ses priorités explique que Nike, l'autre grande marque du football mondial, n'ait pas été citée dans les potentiels futurs équipementiers du club. Avec les marques pressenties jusqu'à présent, New Balance, Under Armour et même Puma, le club provençal sera probablement mis en tête de gondole et sera utilisé comme étendard de la marque à travers l'Europe et le monde.

Le symbole d'une ère nouvelle ?

Enfin, la rupture avec Adidas est peut être aussi un moyen de solder l'héritage de la famille Louis-Dreyfus. Acheté par Robert Louis-Dreyfus, alors président d'Adidas, en décembre 1996, le club est resté propriété de la famille jusqu'en octobre dernier, lorsque Frank McCourt l'a racheté à Margarita Louis-Dreyfus, veuve de Robert Louis-Dreyfus. Adidas a d'ailleurs lourdement insisté sur leur passé commun dans le communiqué annonçant la fin de leur collaboration :  "En étant le principal partenaire financier du club pendant de nombreuses années, Adidas a accompagné un club précieux à son cœur, avec professionnalisme, engagement et succès, à la fois dans les moments légendaires mais aussi dans les moments plus délicats."

Lire aussi : OM : pourquoi Frank McCourt investit-il à Marseille ?

La marque allemande étant toujours propriété du groupe Louis-Dreyfus, s'en séparer permettra donc à l'OM de prendre définitivement un nouvel envol et construire une nouvelle histoire...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :